Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vietnam sur Lot (AOUT 2011)

Visualiser l'album

Vietnam sur Lot (AOUT 2011)

En France, on connaît tous les "Harkis" d'Algérie, soldats algériens qui avaient choisi la France, et qui l'ont payé très cher à l'indépendance de 1962. Mais qui connaît les "Harkis d'Indochine"? Pourtant, après la défaite de Dien Bien Phu, ils furent des milliers de Vietnamiennes et Vietnamiens à être transférés en France, dans des conditions dramatiques, et cela, bien avant l'autre Guerre du Vietnam, celle des Américains, conclue en 1975 par la défaite des Américains.
A l'occasion de vacances dans le Sud-Ouest de la France, j'ai pu aller visiter le cimetière de Sainte Livrade, dans le Lot-et-Garonne. Dans cette commune, 1160 "Harkis" vietnamiens ont vécu durant plusieurs décennies, dans un camp construit à la hâte au cours des années 1950, et appelé "Centre d'Accueil des Français d'Indochine". Les tombes portent le témoignage de ces destins, à la croisée des cultures et religions vietnamiennes et françaises.