Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2020

"Les minorités religieuses", présentation au séminaire interne GSRL

séminaire.jpg

Superbe séance aujourd'hui au séminaire interne du GSRL sur l'ouvrage Les minorités religieuses en France, présenté par Anne-Laure Zwilling et Joëlle Allouche-Benayoun. Un grand merci à elles!

Lien vers une présentation de l'ouvrage

29/02/2020

Décoloniser les regards : le panache clairvoyant d'Aissa Maiga

716JsXnoX9L.jpgLes évolutions de la société française face aux enjeux de diversité font couler beaucoup d'encre, et attirent les caméras.

Nous en avons vu un nouvel exemple hier soir, avec la cérémonie des Césars 2020, distribuant des récompenses pour le Cinéma français.

On notera, d'une part, la propension continue du milieu culturel subventionnné à protéger les siens à tout prix, même lorsque les accusations s'accumulent (cf. Polanski, mis à cause pour viol par douze femmes et récompensé du César 2020 de meilleur réalisateur).

Ce qui vient en écho à l'affaire Matzneff, écrivain pédophile militant très longtemps surprotégé bec et ongle par le milieu littéraire français (mais finalement lâché depuis quelques mois grâce au courageux livre-témoignage de Vanessa Springora).

On notera, d'autre part, le panache prophétique et clairvoyant d'Aïssa Maïga, actrice de talent et de conviction qui place le milieu du cinéma français face à ses responsabilités, dans un contexte marqué par des décennies de sous-représentation objective des noirs (et autres) sur les écrans.

Pour sourcer ces enjeux, on lira avec grand profit le livre collectif Noire n'est pas mon métier (2018).

Cet ouvrage n'est pas du prêchi-prêcha, mais un recueil éclairant et précis de seize témoignages vécus, de la part d'actrices noires confrontées, en France, à de multiples obstacles liées aux filtres racisés au travers desquels elles ont été regardées.

Loin de défendre une vision différentialiste de la société, ces actrices plaident au contraire pour que leur couleur de peau ne les range plus dans une catégorie stéréotypée (être noire n'est pas un métier!) ,et ne les marginalise plus par rapport à la diversité des rôles et des opportunités.

Un très grand livre pour en finir avec les mensonges de celles et ceux qui osent parler confortablement au nom de "l'universalisme", préemptant la République, tout en confisquant à leur seul profit les allées du pouvoir et des privilèges, que ce soit dans les domaines culturels, mais aussi religieux ou politiques.

Lien.

27/02/2020

Bienvenue en France Asia Bibi

Capture d’écran 2020-02-27 à 10.36.59.png

Asia Bibi, chrétienne incarcérée arbitrairement durant neuf ans au Pakistan dans des conditions terribles, pour une accusation mensongère de blasphème, est actuellement en France.

Depuis 2011, ce blog a suivi son histoire, jusqu'à sa libération et son asile au Canada (lien).

Avec une dignité exemplaire, elle a franchi tous les obstacles, appuyée par le soutien indéfectible d'Anne-Isabelle Tollet (Cf. photo ci-dessus).

Asia Bibi évoque aujourd'hui son souhait de s'installer dans l'hexagone et va rencontrer le président Macron.

Lire la suite

15/02/2020

Usages staliniens de la Révolution numérique

6e3030535b8d2afda19e1354494c0e7f.jpgCertains croient voir dans l'affaire Benjamin Griveaux (démissionnaire de la campagne pour la mairie de Paris) une "américanisation" de la vie politique française.

Erreur de perspective. Trump, aux Etats-Unis, est toujours au pouvoir, malgré un passif sexuel compromettant plus lourd que celui de Griveaux.

 

En France, on assiste au contraire au nouvel effet d'une influence russe post-soviétique très active sur les réseaux sociaux... et dans la rue (activisme radical anti-Macron), alliant:

 

1/ stalinisme new look (extrême-gauche sectaire)

2/ populisme ("anti-mondialisme" primaire et démagogie) 

3/ outils de la Révolution numérique (réseaux sociaux d'internet en particulier)

La synthèse en anglais sur Ordre social et répression sous Staline, par David Shearer (Yale Univ Press, 2009), est à relire, notamment son chapitre "Cataloguer la population" (p.158 et suivantes).

Grace à des protocoles d'espionnage numérique et de collecte assez simples, ce catalogage est à la portée, aujourd'hui, de nombreux acteurs de déstabilisation.

Le melenchoniste mégalomane Juan Branco était déjà auteur de l'outing forcé de Gabriel Attal (lien).

On retrouve Branco aujourd'hui avec Pavlenski, divulgateur de la vidéo qui fit tomber Griveaux, qui affirme: "cela va donc continuer" (Spoutnik).

D'autres gêneurs politiques doivent ainsi s'attendre à subir le même déballage crapoteux (qui évoque la méthode russe du KOMPROMAT).

On discerne, au-delà de la menace lancée, une tendance. Celle d'un mariage monstrueux entre les promesses d'une libéralisation de la communication et de l'information, grâce à internet, et le catalogage généralisé d'une population à des fins de contrôle politique sectaire, éliminant tout gêneur grâce aux données privées stockées.

Ce que Staline, avec les moyens qu'il avait, a tenté durant des années.

Et ce que Xi JingPing, dans la Chine actuelle, pratique à l'échelle de plus d'un milliards d'habitants (lien).

01/02/2020

Affaire Mila et enjeu de blasphémer (Le Monde des religions)

8503_istock.jpgDepuis ses propos contre l'islam tenus en live sur Instagram, la jeune Mila est en proie aux insultes et menaces de mort. L'affaire ravive le débat autour du blasphème. Décryptage avec la spécialiste Anastasia Colosimo.

Doctorante en théorie politique et enseignante en théologie politique à Sciences Po Paris, Anastasia Colosimo a consacré sa thèse à l'histoire du blasphème, qu'elle a synthétisée dans son ouvrage Les Bûchers de la liberté (Stock, 2016).

Lire la suite sur Le Monde des Religions

31/12/2019

The Refugee Crisis and Religion

refug.jpgDepuis plusieurs années, l'Europe est confrontée à une crise des réfugiés d'une ampleur sans précédent depuis la Seconde Guerre Mondiale.

Avec de multiples questions posées aux religions, aux sociétés séculières, aux individus et sociabilités d'accueil. L'originalité du livre important dirigé par Luca Mavelli et Erin K. Wilson, sorti fin 2016, est de combiner approches théoriques, scientifiques et regards de praticiens engagés.

Lien.

29/12/2019

La controverse des religions politiques et séculières (RHPR)

france,allemagne,sécularisme,sécularisation,religion politique,religion séculière,paul vazeux,matthieu arnold,strasbourg,rhprJe ne saurais terminer cette année sans un coup de chapeau à la Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuses (RHPR). Fondée en 1921, la Revue d’Histoire et de Philosophie religieuses publie quatre fois par an, en français, des articles scientifiques de haute tenue, couvrant l’ensemble des disciplines de la théologie protestante, et parfois au-delà.

Au menu, notamment, de la dernière livraison, un bel article de Paul Vazeux sur la controverse des religions politiques et séculières entre intellectuels français et allemands aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale.

Lien.

03/12/2019

Les conflictualités créatives (chronique Réforme)

réforme, conflictualité créative, débat, france, société, protestantismeEn septembre 2014, l'institut Al Mowafaqa à Rabat organisait un colloque pour notamment débattre des "conflictualités créatives".....

Titre repris pour ma dernière chronique publiée dans l'hebdomadaire Réforme de cette semaine (qui consacre par ailleurs un beau dossier aux évangéliques de la FPF).

 

Lien.

25/11/2019

Discrimination religieuse dans les entreprises

Discr.jpgLa perception sociale dominante, en France, est souvent celle d'un religieux qui empiète sur les libertés des autres. Mais il existe aussi l'inverse: des croyants, qui se perçoivent comme discriminés parce croyant, notamment dans leur lieu de travail.

Un baromètre de l'Institut Montaigne, dépouillé et commenté par l'hebdomadaire Réforme le 14 novembre dernier, fait le point.

La discrimination dont seraient victimes les croyants sur leur lieu de travail persiste, selon le baromètre 2019 de l’Institut Montaigne sur la “religion au travail”.

Lionel Honoré, professeur des universités et directeur de l’Observatoire du Fait religieux en entreprise de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Brest est formel : il y a un avant et un après le Bataclan. "Le seuil de tolérance des minorités religieuses en entreprise a baissé depuis la vague d’attentats qui a ébranlé le pays", résume-t-il (lire la suite ici).

26/10/2019

French Populism & Discourses on Secularism

populisme, sécularisme, France, sécularisation, rassemblement national, livre, bloomsbury, Philippe Portie,  Rita Hermon-Belot, per-erik nilssonA la fin décembre 2018 sortait French Populism and Discourses on Secularism, par Per-Erik Nilsson.

Une enquête passionnante, appuyée notamment sur le dépouillement des textes publiés sur le site Riposte laïque, qui a été l'objet d'un Débat du CESOR le 15 octobre dernier, avec Philippe Portier et Rita Hermon-Belot. 

Un livre aux éditions Bloomsbury

 

Lien. 

24/10/2019

Marianne, Julien, Fatima et son enfant

Fatima outragée.jpg

Le dégré d'hystérie collective ambiante en France autour du foulard dit "islamique" ne permet pas d'être audible. Près de deux semaines après l'incident qui a perturbé une séance du conseil régional de Bourgogne / Franche-Comté, le 11 octobre 2019 dernier, la fièvre n'est pas retombée.

Rappelons les faits : en séance, Julien Odoul, un conseiller général du Rassemblement National (parti d'extrême droite) a publiquement humilié une mère, Fatima E., et fait pleurer un enfant, en demandant à ce que le foulard couvrant la tête de cette mère en visite civique au conseil régional soit enlevé. Soit-disant au nom de la laïcité (sic).

Lire la suite

06/10/2019

La loi de 1905 n'aura pas lieu (Baubérot)

jean baubérot, dorra mameri, loi de 1905, laïcité, livre, mshLa loi du 9 décembre 1905, séparant les Eglises et l'Etat, constitue le cœur de la laïcité en France. Pourtant relativement peu d'ouvrages ont été consacrés à cet événement historique.

Dans ce premier tome L'impossible loi de liberté (1902-1905), Jean Baubérot (avec la collaboration de Dorra Mameri-Chaambi) démontre qu’un conflit interne à la gauche républicaine elle-même s’est avéré décisif et que, fait non pris en compte jusqu’à présent, la libre-pensée elle-même a désavoué le projet de loi déposé par Combes, contribuant ainsi à sa chute. Il montre également le rôle joué dans les débats par nombre de personnalités de cette époque, dont Marcel Proust. Enfin, dans la lignée du grand ouvrage collectif L’histoire mondiale de la France paru en 2017 (sous la direction de Patrick Boucheron), l’auteur prouve qu’une vision franco-française de la loi de 1905 ne peut l’expliquer : des modèles étrangers (Mexique, Etats-Unis, Canada, Suisse,…) ont inspiré les auteurs de la loi et la situation internationale, fortement marquée par la guerre russo-japonaise et la crainte de son expansion , a joué un rôle. Lire la suite ici (lien)

02/10/2019

France : transfert de compétences de la MIVILUDES

Capture d’écran 2019-10-01 à 22.55.36.pngEn France, le transfert annoncé de compétences de la MIVILUDES (mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires) au Ministère de l'intérieur inquiète certains milieux mal informés.

En réalité, c'est une bonne nouvelle pour la nécessaire lutte contre les dérives sectaires en France.

La MIVILUDES, de plus en plus décrédibilisée, souffrait en effet de sévères dysfonctionnements. Cette structure coûteuse et peu efficace s'appuyait, d'une part, sur une définition trop restrictive et trop laxiste des dérives sectaires (excluant de nombreux creusets idéologiques et religieux, notamment l'islam, une large part de l'Eglise catholique, et la militance politique radicale). D'autre part, elle s'était mis à dos, depuis 2005 (démission de Nathalie Luca) la quasi totalité du milieux des chercheurs, par un certain amateurisme opportuniste qui laissait craindre une politique approximative de la chasse aux sorcières, plutôt qu'une expertise républicaine maîtrisée et éclairée.

Doté d'une forte expérience de terrain, d'un pragmatisme lucide (moins d'idéologie, plus de données fiables) et d'un spectre d'intervention plus large, gageons que le Ministère de l'Intérieur (et des cultes) reprendra, avec plus d'efficacité et de justesse, le flambeau de la prévention et de la lutte nécessaire contre les dérives sectaires tous azimuts.

Des dérives toujours actuelles, dans tous les milieux, qui peuvent broyer les personnes, les familles, et conduire au pire: que la République soit vigilante est une bonne chose!

18/09/2019

Interreligieux : la conférence de la honte

François clavairoly, sectarisme, wahhabisme, Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, Arabie saoudite, Haïm Korsia, rais baddawi, laïcité, France, islam politique, Ghalleb Bencheiikh

En France, dans un palais parisien et devant les caméras,  des responsables religieux, dont le Grand Rabbin de France, le président de la Fédération Protestante de France, et deux archevêques catholiques, ont cru bon de participer, le 17 septembre 2019, à une sinistre mascarade en compagnie du bourreau de Raif Badawi, blogueur martyr.

Ils ont involontairement légitimé, par leur présence, le sectarisme le plus meurtrier, incarné par le dignitaire wahhabite Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, dont le palmarès ferait passer Poutine pour un saint. 

Organisée par Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l'Islam de France, la Conférence en question (quels financements?) a déroulé un festival d'hypocrisie, et affiche, évidemment, tous les poncifs d'une bonne volonté interreligieuse vidée ici de toute substance.

Paix ! Amour ! Fraternité !

Pendant que le bloggeur saoudien Raif Badawi, condamné à 1000 coups de fouets, continue depuis 7 ans de croupir dans sa geôle, la Ligue Islamique Mondiale, organisation wahhabite saoudienne, fait sa publicité en plein Paris, avec la participation de certains responsables religieux français.

Last but not least, la France continue à vendre des armes à un régime assassin et misogyne qui a fait découper vivant en morceaux, il y a quelques mois, en Turquie, un journaliste trop curieux.

Soutien à #EnsafHAIDAR

12/09/2019

Les minorités religieuses en France, LE livre de référence

EER1iaEX4AII084.jpgEn histoire et sociologie des religions en France, c'est l'un des livres les plus importants du dernier demi siècle. Immense coup de chapeau à Anne-Laure Zwilling et son équipe, qui ont coordonné un travail colossal au service d'une intelligence du pays réel, en offrant un panorama précis, documenté, vérifié de la diversité religieuse française dans son ensemble. Un livre de référence pour comprendre le XXIe siècle français et bien se situer dans les recompositions religieuses et laïques de la France réelle qui vit sous nos yeux.

Cet ouvrage inédit, réunissant près de 80 sociologues, ethnologues, anthropologues, historiens (dont votre serviteur), veut permettre une meilleure connaissance des groupes religieux présents en France et leur évolution récente.
Dans une approche sans précédent, il propose une série de chapitres présentant chacun en détail un groupe religieux. Ces mouvements religieux sont regroupés par grands ensembles confessionnels, ce qui permet de saisir la diversité interne de chacun de ces ensembles.
Ce livre offre une couverture inégalée dans la présentation des groupes religieux, en évoquant certains déjà connus, mais en éclairant également d'autres qui restent largement à découvrir.

Bravo et merci Anne-Laure et son équipe! (sortie le 18 septembre 2019)

06/09/2019

Jean-Paul Willaime passe le relai à REFORME

IMG-4281-768x512.jpgIl n'est pas trop tard pour saluer l'engagement de plus de vingt ans du sociologue des religions Jean-Paul Willaime à la tête du Conseil d'Administration de l'hebdomadaire protestant français Réforme.

Sous sa houlette, l'hebdomadaire a su entrer dans le XXIe siècle en résistant à la crise de la presse écrite par une offre convictionnelle de qualité, qui plaît au-delà des cercles protestants.

Objet d'un portrait intellectuel finement écrit par Jean Hassenforder au sujet du très beau livre d'entretien qu'il a accordé à Martin Meunier (lien), Jean-Paul Willaime a a choisi de passer la main cet été, relayé par .

Il continuera, sur d'autres terrains, un engagement intellectuel et citoyen au service d'une société apaisée et ouverte, où les apports constructifs, y compris religieux et spirituels, riment avec intelligence, confiance et bienveillance.

02/09/2019

Crois ou meurs, de Claude Quetel

crois-ou-meurs-crg.jpgNos sociétés contemporaines s'auto-proclament "tolérantes".

En réalité, elles ont mis en place de nouveaux interdits de blasphème, qui remplacent les anciens.

Manière de réaliser qu'on ne se débarrasse pas si facilement du CROIRE, et de la contrainte sociale qu'on est souvent tenté d'exercer pour faire respecter les croyances légitimes.

C'est tout l'intérêt du livre que Claude Quétel a consacré à la Révolution française de rappeler l'importance du CROIRE et de la coercition idéologique exercée sur les pensées. Au nom de nouvelles croyances supposées changer la vision du monde, on a révolutionné la société, au prix d'une contrainte... objet de débats.

On trouvera une recension bienveillante de l'ouvrage sous la plume de Benoit Rondeau ici (lien), et une rencension plus critique dans Médiapart, sous la plume de Jean-Clément Martin (lien).

 

23/05/2019

Convictions religieuses et ajustement à la norme

28682100460180L.jpg“Si le croyant ne peut s’affranchir de la règle commune au nom de sa liberté de religion, la reconnaissance pleine et entière de celle-ci conduit dans certaines situations à des ajustements de la règle de droit. Ce dossier présente les mécanismes susceptibles d’être mis en œuvre pour résoudre les tensions entre plusieurs droits fondamentaux, droit à l’égalité, non-discrimination et liberté de religion, afin de concilier impératif juridique et impératif religieux. Les varia questionnent également les relations entre droit et religion à propos des symboles religieux en Italie, de la situation des cultes au Brésil ou de la laïcité comme principe partagé par tous les États de droit.”

Un numéro passionnant, avec en particulier un article de Valentine Zuber (lien).

11/05/2019

Le Prix Marianne à Zineb el Rhazoui

Capture d’écran 2019-05-11 à 15.19.09.pngUn "Grand Remplacement" (sic) serait en cours en Europe, porté par une immigration musulmane massive?

Ce fantasme d'extrême droite a beau reposer sur ignorances et mensonges, il a la vie dure.

L'occasion de rappeler qu'en dehors de la robuste proportion de migrants chrétiens qui arrive en Europe (cf. cet article de 2017 écrit par votre serviteur), de très nombreux migrants se sécularisent aussi en Europe.

Nombreux sont celles et ceux qui se posent en premiers défenseurs de l'athéisme, ou d'un mode de vie sécularisé, ou de la laïcité, ou des trois à la fois.

 

Lire la suite

17/04/2019

Notre Dame de Paris, blessée mais debout

12. Mobilized, at the feet of Notre Dame.jpgL'incendie de Notre Dame de Paris, au soir du 15 avril 2019, a sidéré une large partie de la population française, et au-delà. Le lendemain matin, prise de température du terrain, avant d'aller au GSRL à Ivry. L'édifice est meurtri, mais debout.

Les foules affluent, recueillies (la plupart du temps).

Lien (album Flickr).

16/03/2019

Attentats terroristes islamophobes en Nouvelle Zélande

suprémacisme,suprémacisme blanc,extrême droite,droite identitaire,altérophobie,stéphane françois,islamophobie,racisme,renaud camus,nouvelle zélande,mosquée,christ church,attentat,terrorisme,radicalisation,brenton tarrant,pittsburgh,charleston,quebec,antisémitisme,anticlécicalisme,antiprotestantismeSolidarité et compassion avec les victimes et leurs familles!

En-dehors de cette réaction immédiate, les deux effroyables attentats racistes et islamophobes qui ont endeuillé, hier, la Nouvelle Zélande,inspirent quatre réflexions.

-1/ D'abord, le culte mortifère des "racines" est un terreau de violence à ne pas sous-estimer. Il oppose en permanence les installés aux  "envahisseurs" (invaders, cf. terminologie du tueur) 

Or, en France, n'a-t-on pas trop tendance à folkloriser ce culte des racines, quand on ne l'encourage pas sous des alibis divers? Glorification parfois orientée du patrimoine, discriminations concordataires maintenues au nom des traditions (sic), etc.

 

-2/ Ensuite, la France semble nourrir l'inspiration raciste meurtrière à un degré qu'on ne soupçonnait pas tout à fait. Le tueur, Brenton Tarrant, raconte en détail son voyage en France (remplie d'après lui d'"envahisseurs"), et emprunte même à Renaud Camus le concept délirant de Grand Remplacement).

Lire la suite

14/03/2019

Identités religieuses et monde commun (A-S. Lamine)

anne-sophie lamine, croire, religion, radicalisation, convictions, sociologie, université de strasbourg, livre, l'harmattanLe religieux est-il un risque pour l'intégration sociale? Croire est-il un engagement qui ne laisse pas de place au doute? Le religieux est-il un phénomène social comme un autre?

Pour cerner les relations entre identités religieuses et monde commun, cet ouvrage s'appuie sur des enquêtes portant sur des croyants de diverses religions. Il en propose sur une analyse pragmatiste, inspirée du philosophe social et politique John Dewey. Cette approche prend en compte le rôle des émotions et des attachements dans la croyance et dans ses perceptions. L'ouvrage ouvre aussi des perspectives sur le passage à la radicalisation du Croire.

Un livre très éclairant signé Anne-Sophie Lamine, professeure de sociologie à l'Université de Strasbourg.

 

Lien.

06/12/2018

Prix de la laïcité remis le 10 décembre 2018

rf.jpgOutil républicain de pédagogie et de formation contre les radicalismes prédateurs, d'où qu'ils viennent, l'Observatoire de la Laïcité conduit par Jean-Louis Bianco assure, depuis des années, un travail remarquable.

Ce lundi 10 décembre, dans le cadre de la Journée nationale de la laïcité, il propose un programme ponctué par la remise du Prix de la laïcité de la République Française, en présence de Gabriel Attal, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse.

Programme et inscription ici (lien).

03/12/2018

Révision de la loi de 1905, une enquête de La Croix

cnef.jpg"Le salut de la France et le vôtre, gens riches, c'est que vous n'ayez pas peur du peuple, que vous alliez à lui, que vous le connaissiez, que vous laissiez là les fables qu'on vous fait et qui n'ont nul rapport à la réalité... Il faut s'entendre, déserrer les dents, le coeur aussi, se parler, comme on le fait entre hommes" (Michelet, Le peuple, Paris, ed. "Grands écrivains", 1987, p.111).

L'écho de ces paroles de l'historien Michelet (1798-1874) résonne sur toute l'histoire contemporaine de la France, y compris dans ses débats autour de la laïcité et de la loi de 1905. Aller au contact. Dialoguer. Entendre, pour mieux décider.

A noter, pour sourcer les réflexions actuelles autour d'un toilettage controversé de la loi de 1905, cette enquête de qualité signée Marie Malzac, dans La Croix, qui rappelle cet enjeu d'écoute, du côté du gouvernement. Avec la société réelle et ses acteurs représentatifs. Lien.

23/11/2018

Sarah Wilkins-Laflamme au GSRL

Sarah Wilkins-Laflamme, gsrl, laïcité, Etat, Canada, sécularisation, immigration, sciences sociales des religionsAu sein du laboratoire GSRL, le programme "Laïcités: États et Sociétés face à la diversité culturelle et religieuse", se réunira le jeudi 29 novembre prochain à 14 h 15 sur le site d'Ivry, Salle B.

Sarah Wilkins-Laflamme, professeur de sociologie à l'Université de Waterloo en Ontario, Canada, invitée au GSRL, interviendra pour un exposé intitulé: "La religiosité, les attitudes envers les immigrants et l'impact de la sécularisation".

Lien

02/11/2018

Politiques de la religion: conférence SISR 2019

Capture d’écran 2018-11-02 à 08.06.43.pngL'été prochain (2019), la Société Internationale de Sociologie des Religions (SISR) va accueillir à Barcelone la conférence «Les politiques de la religion et de la spiritualité» , du 9 au 12 juillet 2019. On trouve sur son site, de la part du Comité Local, les informations pratiques concernant le lieu, les transports, logements etc. de la conférence à Barcelone.

L'appel à sessions est clôt (liste des sessions). Mais l'appel à communications est désormais ouvert. Il se terminera le 16 Decembre 2018.

Lien.

27/10/2018

Résumés des séminaires du GSRL

gsrl,ephe,cnrs,psl,sciences sociales des religions,séminaire gsrl,résumé séminaire gsrlUn des nombreux facteurs d'attractivité du laboratoire GSRL (EPHE/CNRS/PSL) est d'organiser un séminaire interne mensuel.

Après une séance le 20 septembre sur l'enseignement sur la religion en cours d'Histoire dans les manuels scolaires, puis une rencontre le 11 octobre autour de l'histoire comparée des rapports religion/laïcité entre France et Turquie, il est possible de consulter les résumés des séminaires.

Ils sont disponibles sur le site du GSRL (lien).

19/10/2018

Le MAHJ resserre les liens avec les chercheurs

Capture d’écran 2018-10-19 à 00.35.01.pngAprès vingt ans d'existence, le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (MAHJ), à Paris, à la faveur d'un nouveau projet scientifique et d'une équipe largement renouvelée, souhaite resserrer les liens avec les chercheurs. A cette occasion, plusieurs initiatives sont lancées, avec des synergies plus étroites, non seulement avec la médiathèque du MAHJ (gérée par Judith Lindenberg), mais aussi avec l'auditorium (géré par Sophie Andrieu).

A partir du premier semestre 2019, une newsletter de la médiathèque informera aussi sur les nouveautés, acquisitions, et événements autour de l'étude des mondes juifs.

Lien.

16/10/2018

Michel Vovelle (1933-2018)

notice nécrologique, michel vovelle, révolution, révolution française, histoire, historien, ens lyon, déchristianisationLe grand spécialiste de la Révolution française Michel Vovelle est décédé samedi 6 octobre dernier à Aix-en-Provence, à l’âge de 85 ans. C'est un des plus grands historiens français qui nous quitte. J'avais eu le privilège, au siècle dernier (ce qui ne me rajeunit pas) de suivre quelques-uns de ses cours.

Ancien élève de l'ENS Fontenay/St Cloud, travailleur acharné, homme d'érudition et de passion, figure de proue du Bicentenaire de la Révolution Française en 1989, il laisse derrière lui une oeuvre considérable, dont l'excellent La Révolution contre l'Eglise, de la raison à l'Etre Suprême (1988).

Lien.

09/10/2018

Séminaire interne du GSRL, octobre 2018

Capture d’écran 2018-10-08 à 22.49.43.pngLe laboratoire GSRL (CNRS/EPHE/PSL) aura le plaisir d'accueil à Paris ce jeudi 11 octore 2018, pour son séminaire interne, Murat Akan, qui présentera The Politics of Secularism: Religion, Diversity, and Institutional Change in France and Turkey (New York: Columbia University Press, 2017).

Discutant: Jean Baubérot.

 

Lien (site du GSRL).