Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2015

La foi et la loi: les associations cultuelles

Voici un livre "petit par la taille mais grand par les compétences et l'expérience qu'il mobilise" (Laurent Schlumberger, p.8).

1326000704_2_1.jpgAvec La foi et la loi: les associations cultuelles (Olivétan, 2015, 250p), l'historien Jean-Daniel Roque, l'un des contributeurs de La nouvelle France protestante (2011) nous gratifie d'une excellente synthèse (sans véritable précédent) pour comprendre le statut, les obligations et les droits des associations cultuelles (loi 1905) dans la société française d'aujourd'hui.

Publié pour le compte de la Fédération Protestante de France (FPF), cet ouvrage très complet met à disposition d'un large public (bien au-delà des cercles protestants) une remarquable boîte à outil qui conjugue clarté et professionnalisme.

Lien vers l'éditeur.

23/02/2015

Partager ses convictions: l'enjeu du portail "Libre de le dire" (CNEF)

images.jpegPour compléter la note postée sur l'ouvrage Libre de le dire (CNEF, 2015), signalons que le Conseil National des Evangéliques de France a également lancé un site internet éponyme. Ce portail, http://libredeledire.fr/ part de cette perception formulée par Pierre Jeuch sur le site du CNEF:

"Notre société insiste beaucoup sur la liberté individuelle tout en stigmatisant ceux qui ne s’alignent pas sur la pensée dominante" (lien). Souhaitant faire entendre la différence chrétienne, le CNEF distingue sur son site dédié cinq espaces (école, travail, public, université, église) où se pose à chaque fois, en termes différenciés, la question du partage des convictions.

Toutes les rubriques ne sont pas encore complétées, mais le cap est clair.

Lire la suite

21/02/2015

Antisémitisme en France: état d'alerte

4486575_6_d768_manifestation-du-crif-en-souvenir-des-victimes_e3fc657b66fa19dff4370f3bb4ab3fed.jpgEn France, citoyennes et citoyens de toutes religions sont périodiquement victimes d'insultes ou d'attaques (symboliques ou physiques).

Ces faits déplorables, heureusement très minoritaires, se nourrissent de l'actualité. Ainsi, les attentats djihadistes de Paris, en janvier dernier, ont amplifié certaines poussées islamophobes qui devraient alerter tous les Républicains.

Comment évaluer le phénomène en sortant de l'immédiateté et des réactions passionnelles?

Pour nous y aider, un remarquable article des décodeurs du Monde, signé Maxime Vaudano, revient très en détail sur la comptabilité de ces atteintes anti-religieuse. C'est un "must" à lire et sauvegarder! 

Lire la suite

20/02/2015

D'une "laïcité incantatoire" à une laïcité vécue au quotidien

images.jpegDans le numéro du magazine Marianne du 13 au 19 février 2015, à noter, à la page 51, une très éclairante (et salubre!) tribune de Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène (Observatoire de la laïcité).

A rebours des effets de manche et des incantations démagogiques, ils rappellent notamment que "la laïcité, c'est d'abord une liberté. Celle de croire ou de ne pas croire, et de l'exprimer dans les limites de la liberté d'autrui. La laïcité n'est pas une conviction mais le cadre qui les autorise toutes". 

L'article n'est pas en accès libre sur le site de Marianne, mais peut se retrouver notamment sur le Fil Twitter de Nicolas Cadène (lien).

19/02/2015

"Libre de le dire": un livre du CNEF pour nourrir le débat sur les libertés

liberté,liberté de conscience,liberté dexpression,liberté religieuse,laïcité,france,caroline fourest,taslima nasreen,louis schweitzer,hacques buchhold,jean-yves carluer,charles-eric de saint germain,prisca robitzer,nancy lefevreDans le respect des lois, la liberté d'expression est indivisible. Elle vaut pour l'incroyance, l'athéisme militant (cf. Libres de le dire, livre fort publié en 2010 par Taslima Nasreen et Caroline Fourest).

Elle vaut de la même manière pour la croyance, notamment la foi chrétienne, comme le rappelle le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF) dans un livre collectif dense et pluridisciplinaire qui se donne pour but d'explorer les "fondements et enjeux de la liberté de conscience et d'expression en France".

Le livre s'intitule Libre de le dire (Marpent, BLF éditions, 2015).

 Une réflexion qui s'inscrit dans le cadre d'une laïcité qui ne confond pas Etat (appelé à une neutralité régulatrice) et individu (libre de ses convictions).

 

Lien.

11/02/2015

Laïcité & "interprétation fallacieuse de la neutralité de l'Etat" (Baubérot)

BAUBEROT.jpg"La loi de 1905 garantit la liberté de conscience et le libre exercice des cultes, ainsi que la non-discrimination et l'égalité des citoyens devant la loi, quelle que soit leur religion. Voilà les deux finalités majeures de la laïcité, qui pose, comme moyen pour y parvenir, la séparation des Eglises et de l'Etat, vu comme un arbitre, neutre. La loi énonce que la religion n'est pas affaire d'Etat.

Cela ne veut pas dire qu'elle soit reléguée à la sphère privée, contrairement à l'interprétation qui se répand depuis des années, produisant une confusion et un glissement fallacieux".

 

Au-delà de ce petit extrait, il faut lire et relire l'ensemble de cet interview lumineux à l'Express, qui clarifie le débat sur la laïcité en France et propose des pistes courageuses et utiles.

Du très bon Jean Baubérot! Lien.

10/02/2015

Islamophobie tournée en dérision: une vidéo de Zaki Chairi

10846085_1517468985203546_2104272693386313208_n.jpgLes libertés et devoirs que la laïcité garantit sont pour tous, ou alors la laïcité n'est pas. C'est pourquoi la  forte recrudescence d'actes islamophobes en France devrait alarmer l'ensemble des Républicains... Devant les peurs irraisonnées, illustrée notamment par la stupéfiante plainte d'un chef d'établissement contre un enfant de 8 ans (niée éhontément par la Ministre de tutelle), le rire reste un remède sûr.

Bravo à l'humoriste belge Zaki Chairi pour sa vidéo très "second degré" sur le centre de traitement des signes de radicalisation!

Signalée par le site Saphirnews.com, elle met en perspective les efforts (nécessaires, mais tellement maladroits....) du gouvernement français.

Lire la suite

05/02/2015

La laïcité en actes, une tribune de Rita Hermon-Belot

rhb_e.marchadour1.jpgDans les semaines qui ont suivi les attentats terroristes des 7-9 janvier 2015 en France, on a entendu beaucoup de réactions à chaud. Bien des approximations. On lira d'autant plus attentivement l'excellente clarification apportée par Rita Hermon-Belot (ci-contre), historienne et directrice d'études à l'EHESS, sur "la laïcité en actes".

En accès libre sur le site des ASSR, cette tribune rappelle que la laïcité ne se résume pas à un "vivre-ensemble" sympathique. Elle est aussi définition du politique, ciment de la communauté nationale, telle que l'immense manifestation du 11 janvier 2015 l'a illustré. 

Lire la suite

04/02/2015

Découvrir l'Institut Européen Emmanuel Levinas

DSC01372.JPGDe retour d'un passionnant colloque sur "Rire et religions" organisé par l'AFSR, c'est l'occasion de signaler tout l'intérêt du lieu d'accueil où était organisée la seconde journée du 3 février 2015, à savoir l'Institut Européen Emmanuel Levinas, lieu de culture, de formation permanente, de débat et d'études supérieures.

Fondé en 2012, rattaché à l'Alliance Israélite Universelle, il s'attache en particulier à la transmission et la connaissance de la culture juive, dans une perspective laïque et "tout public". Le superbe panneau décoratif arboré et coloré, réalisé par des enfants (photo prise hier, ci-contre), illustre bien, dans ces locaux accueillants, une ambition du lieu: à partir de ses racines, grandir, ensemble, vers la lumière.

25/01/2015

Convention du CNEF 2015: quelques sources photographiques

Etienne Lhermenault, Sébastien Fath, CNEFPour celles et ceux, nombreux, qui n'ont pu assister à la seconde Convention Nationale du CNEF, les 22 et 23 janvier 2015, voici quelques aperçus photographiques, visionnables sur un album Flickr (lien). 

Tout cela dans l'attente d'une probable mise à disposition, par le CNEF lui-même, d'une variété de visuels bien plus complète que ce rapide coup d'oeil.

On retrouvera notamment dans ces sources en image le président du CNEF, Etienne Lhermenault (ci-contre), mais aussi les coulisses, les exposants, et un aperçu du bâtiment de Pontoise qui accueillait les congressistes. Les photos ont toutes été prises lors de la dernière après-midi du congrès.

Lien. 

24/01/2015

De retour de la seconde convention nationale du CNEF (France)

Prisca-ROBITZER-1-222x222.jpgDe retour de la seconde Convention nationale du CNEF à Pontoise, marquée par une forte participation (700 présents, dont une très grande majorité de pasteurs et responsables protestants évangéliques), j'ai été impressionné par le soin donné à la qualité de l'organisation, mais aussi par la densité des exposés présentés.

Je n'ai malheureusement pas pu écouter directement nombre d'entre-eux, dont celui de Prisca Robitzer (ci-contre), titulaire d'un doctorat à l'EPHE, mais leur contenu m'a été résumé et vanté. Bon signe pour les intervenant(e)s!

Venus d'horizons diversifiés (France et outre-mer), les oratrices et orateurs ont nourri un débat fondamental, celui de la laïcité et de la place des religions, notamment des évangéliques, dans une société française crispée par les peurs.

Outre le site dédié (lien), on consultera aussi le blog de l'historien du protestantisme Jean-Yves Carluer, qui a participé au volume "Libre de le dire", édité pour l'occasion (lien).

17/01/2015

A lire: "Les assassins étaient-ils des musulmans ou des fous?"

CM_Capture_1.jpgFace aux débordements effroyables dont malheureusement les religions sont parfois capables (car la religion n'est pas nécessairement bonne, faut-il le rappeler?), la peur de l'amalgame est toujours là.

Il est important, dans ce contexte, de rappeler que l'engagement de certains baptistes dans le Ku Klux Klan (secte raciste et violente aux Etats-Unis) ne doit pas conduire à pointer du doigt tous les baptistes. De même, les exactions violentes de certains juifs extrémistes ne doivent pas décrédibiliser tous les juifs. Idem pour l'inquisition, oeuvre catholique au Moyen-Âge, mais qui ne représenta pas tous les catholiques. 

Certains croient bon, toujours en prétendant éviter l'amalgame, de surenchérir et de carrément dénier le caractère religieux et confessionnel des actes violents commis. Est-ce tenable? Ou n'est-ce qu'une piètre malhonnêteté intellectuelle qui fait plus de mal que de bien?

Il faut lire, à ce sujet, la très pertinente chronique de ma collègue Martine Cohen (GSRL) dans le Huffington Post (lien).

15/01/2015

La République et la formation des cadres religieux

france,république,laïcité,jean-paul willaime,ephe,francis messner,imams,formation des imams,formation des cadres religieux,cnrs,réformeOn peut dire que c'est une analyse qui tombe à pic: dans l'édition du 8 janvier 2015 de l'hebdo Réforme, soit un jour après l'effroyable attentat jihadiste contre la rédaction du journal Charlie Hebdo, le sociologue du protestantisme Jean-Paul Willaime (ci-contre), directeur d'études à l'EPHE, s'exprimait sur "La République laïque face à la formation des cadres religieux" (Réforme n°3591, p.15), à la suite du rapport réalisé par Francis Messner (CNRS) sur demande du gouvernement français.

Des travaux centrés, en particulier, sur la formation des imams.

On peut retrouver cette analyse très riche sur le site du journal Réforme (lien).

10/01/2015

Debout et solidaire des libertés, avec Zeina Erhaim

jesuiscasher.pngDes consommateurs d'un supermarché casher ont été, hier après-midi,  abattus lors d'une prise d'otage Porte de Vincennes (Paris, France).

Etre républicain et responsable, en France aujourd'hui, c'est se solidariser des victimes de l'intolérance meurtrière, et proclamer "Je suis Charlie" (hommage aux journalistes", "Je suis casher"" (hommage aux victimes juives du supermarché casher) et "Je suis policier" (hommage aux services de police frappés aussi).

Etre républicain et responsable, c'est aussi relancer une pédagogie (et une rénovation) de la laïcité, mieux protéger les libertés, et ne pas détourner les yeux devant ces trois réalités.

Lire la suite

06/01/2015

"Il serait bon que l'Eglise renonce d'elle-même à un privilège"

L-eveque-de-Cayenne-jeune-pour-demander-aux-catholiques-de-financer-leur-Eglise_article_main.jpgSi la Guyane doit toujours financer le clergé catholique (cf. blognote précédente), signalons que l'évêque de Cayenne, Mgr Lafont, a pris (tardivement?) le train en marche en souhaitant que son Eglise apprenne à autofinancer ses prêtres, comme le font tous les autres cultes de Guyane.

Les ponts semblent cependant rompus avec le Conseil Général, dont le président a mis tout dernièrement l'évêque à la retraite (lien)!

Appuyant son propos d'un jeûne en octobre dernier, l'évêque désormais retraité déclarait, dans La Croix (lien): 

"Cette situation est le fruit de l’histoire mais elle ne correspond plus à la société multiculturelle et multireligieuse dans laquelle nous vivons. (..) Il serait bon que l'Église renonce d'elle-même à un privilège plutôt que d'attendre qu'il lui soit enlevé"... (La Croix, mis en ligne le 7.10.2014)

De sages paroles à méditer aussi du côté des Eglises d'Alsace et Moselle financées sur fonds publics...

05/01/2015

Prêtres payés par l'argent public (Guyane): c'est reparti comme en 1828

France, laïcité, république, guyane, charles X, catholicisme, église catholique, france d'outre-merLa nouvelle est passée en catimini pendant les fêtes: en dépit d'une décision dûment votée par le Conseil Général de Guyane qui visait à mettre fin à la "discrimination positive" dont bénéficiait le clergé catholique de Guyane, rémunéré aux frais des citoyens, le tribunal administratif a imposé de revenir aux pratiques en cours depuis le roi Charles X: le clergé catholique de Guyane est donc à nouveau salarié aux frais des contribuables, croyants ou pas.

Ce qui n'est pas le cas des pasteurs. Ni des imams. Ni des rabbins. Ni des prêtres d'aucune autre religion. En contradiction frontale avec les conquêtes de la laïcité. Et avec un principe d'égalité tout simple.

Un exemple supplémentaire des hypocrisies d'une laïcité française bien moins "propre" dans sa pratique que dans ses principes. Et un aliment de plus à la rancoeur de toutes celles et ceux qui en ont assez de ces double-discours et petits arrangements entre héritiers installés dans leurs privilèges.

03/01/2015

DON'T LAÏK, LE CLIP EVENEMENT DU RAPPEUR MEDINE

DON'T LAIK.jpgMoins de 3 jours après sa mise en ligne, il a recueilli plus de 190.000 vues sur Youtube! Mieux que la Légion d'Honneur, dirait Piketty...

C'est l'un des meilleurs clips de rap des quinze dernières années. Créatif, percutant, intelligent, explosant de ce genre d'énergie que la colère peut donner, il s'intitule DON'T LAÏK.

Le titre joue sur laïcité/like. Il s'agit de critiquer la laïcité, et plus encore le laïcisme, et de revendiquer la visibilité de l'islam en France. Le flow s'alimente aussi d'un ras-le-bol de l'islamophobie (cf. allusion aux pains au chocolat de JF.Copé).

Signé du rappeur MEDINE, ce clip survitaminé mis en ligne au 1er janvier 2015 en cadeau de Nouvel An alterne provocation très lourde ("crucifions les laïcards comme à Golgotha") et humour bien senti ("ne cherche pas de viande halal dans tes lasagnes c'est que du cheval").

Souhaitons qu'en dépit de son caractère provocateur, ce clip échappe aux censeurs de service, et puisse ainsi alimenter le débat de société sur la laïcité et la diversité. Car débat, il y a.

Lire la suite

27/12/2014

Notre laïcité, ou les religions dans l'espace public (E.Poulat)

poulat-1.gifGrâce aux précieuses compétences d'Olivier Bobineau (sociologue) et de Bernadette Sauvaget (journaliste), Emile Poulat (1920-2014) nous a laissé un dernier ouvrage d'entretiens fort éclairant sur la laïcité en France aujourd'hui.

Publié en cette fin d'année aux éditions Desclée de Brouwer (2014), ce livre revient apporter un éclairage socio-historique bienvenu sur une notion de plus en plus instrumentalisée.

Pour les lecteurs très pressés, on passera sur la recension, orientée, qu'en fait Eric Zemmour dans les colonnes du Figaro, pour plutôt lire celle de Loup Besmont de Senneville dans La Croix (lien).

07/12/2014

Conférence sur laïcité et diversité, Ligue de l'Enseignement

laicite société.jpgDepuis de nombreuses années, la Ligue de l'Enseignement effectue un travail remarquable d'explication et de promotion de la laïcité, comme ferment et principe de la vie sociale. Aussi est-ce avec un intérêt tout particulier qu'il faut signaler cette conférence à plusieurs voix, prévue à Paris le 9 décembre 2014

«La Laïcité, ses interactions avec la diversité française: construction, développement, enjeux»

Rappelons que le 9 décembre 2014 est le jour anniversaire du vote de la Loi de séparation des églises et de l’Etat (il faudrait dire, "des religions et de l'Etat").

Trois personnalités "dont les recherches soulignent une conception de la laïcité vivante et fondamentale à l’exercice de la citoyenneté et de la démocratie" sont invitées: Jean-Michel Ducomte, Catherine Kintzler, Jean-Pierre Dubois. Leurs interventions seront suivies d’un buffet et d’un film.

Plus d'info ici (lien).

06/12/2014

Laïcité, protestantisme et modernité, débat à l'IPT (Paris)

Qu'on se le dise! Superbe soirée débat en perspective le 8 décembre 2014 à l'IPT (Bd Arago, Paris) avec Valentine Zuber, Philippe Gaudin et Vincent Peillon (cliquer ci-dessous pour agrandir).

IPT Event - 2014 December 8.jpg

24/11/2014

Emile POULAT (1920-2014)

emile-poulat-historien-loi-1905_article_large.jpgLe sociologue français du catholicisme et de la laïcité Emile Poulat nous a quittés.

C'est un intellectuel de premier plan, mais aussi un grand monsieur qui tire sa révérence. Il avait conservé jusqu'au bout ce regard espiègle et pénétrant de l'insatiable curieux qu'il était. Il laisse derrière lui une oeuvre considérable et féconde.

Pour avoir eu l'occasion de croiser plusieurs fois son sillage au cours du dernier quart de siècle, je conserve le souvenir d'un passionné, habité par le désir de comprendre et d'éclairer. Auteur prolixe, d'une culture rare, il ne s'interdisait rien, ce qui lui permit, notamment, d'accorder une vive attention au phénomène protestant, y compris dans ses déploiements africains francophones d'Eglises de migrants déshéritées (cf. sa collaboration avec Dominique Kounkou).

Le quotidien La Croix lui a consacré une notice de qualité (lien).

11/11/2014

Colloque sur le CATHOLICISME D'IDENTITE

5036301.jpgDepuis quelques années, sociologues, politologues et historiens du catholicisme s'accordent à souligner que les catholiques français se sont réorganisés en tant que culture minoritaire, dans une société sécularisée et plurielle.

Ce processus, que Danièle Hervieu-Léger définit en tant qu'exculturation, aboutit à des stratégies différenciées. L'une d'entre-elles est ce "catholicisme d'identité", féru des "racines chrétiennes" (?) de la France, auquel un passionnant colloque va consacrer prochainement ses réflexions.

Organisé à l'EHESS les 27 et 28 novembre 2014, il accueillera les meilleurs spécialistes du sujet, dont Philippe Portier, directeur du GSRL.

PDF du programme ici (lien).

09/11/2014

Seconde convention du Forum de Regardsprotestants

c73b1b5023.jpgBien annoncé dans les médias protestants, la seconde convention du Forum de Regardsprotestants, organisée par le philosophe Olivier Abel, s'est tenue hier à Paris, le 8 novembre 2014, autour du thème «Sens éthique et limites de la loi».

Autour d'un cercle de réflexion de qualité, et d'invités stimulants, l'objectif ici paraît à la fois de faire vivre le protestantisme en tant que courant de pensée, regard sur le monde, et de proposer à la société globale les éclairages recueillis à partir de la "différence protestante". 

N'ayant malheureusement pas pu m'y trouver, je me rattraperai, comme beaucoup, avec le site internet dédié (lien). 

21/10/2014

La Belgique, Etat laïque.... ou presque. Du principe à la réalité

la_belgique_tat_laique_ou_presque_c1.pngLa Belgique est un État laïque, ou presque. Sa Constitution résolument séparatrice le montre. Toutefois, elle continue à faire la part belle aux cultes: en les finançant; en admettant qu’ils interviennent dans l’enseignement public, par les cours de religion; en perpétuant leurs privilèges dans l’espace public.

Surtout, survivance du passé, elle maintient à grands frais deux réseaux d’enseignement, l’officiel et le libre.

Dans un essai décapant, Jean-Philippe Schreiber, historien, directeur adjoint du CIERL et professeur à l'Université Libre de Bruxelles, nous propose un livre courageux, provoquant et bien informé.... que beaucoup, notamment en France (autre Etat laïque, ou presque), gagneront à lire.

Lien.

05/10/2014

La Ligue de l'enseignement et la pluralité culturelle (à prévoir)

images.jpegDepuis ses origines la Ligue de l’enseignement est attentive aux cultures populaires. Sous le Front populaire cet intérêt s’est formalisé avec la création d’une commission folklore, devenue ensuite commission des Arts et traditions populaires. Présidée par Paul Delarue, puis Pierre Jakez-Hélias, elle a nourri les travaux ultérieurs du secteur culture.

Son objet s’est recentré dans les années 70-80, avec Guy Gauthier, sur les langues régionales et minoritaires. Ce travail a contribué à enrichir une réflexion plus large sur la laïcité et la citoyenneté. Il a servi de passerelle vers la prise en compte des cultures immigrées et de l’islam dans la société française du XX° siècle.

Une journée d'études intitulée "La Ligue de l'Enseignement et la pluralité culturelle, du folklore à la diversité", permettra d'aller plus loin dans la réflexion. Elle est organisée le 29 octobre 2014 à l'Université Lyon II. Lien vers le site de la Ligue. 

04/10/2014

Yom Kippour et l'Aid el Adha le même jour... pas férié pour autant

images.jpgEn ce samedi 4 octobre 2014, le Yom Kippour (Grand Pardon) et l'Aid el Adha (fête du sacrifice) sont célébrés en même temps par les Juifs et les musulmans du monde entier, notamment en France.

Cela fait 33 ans que cette concomitance ne s'était pas produite.

L'occasion de rappeler qu'en-dehors des commémorations liées aux guerres ou à la Révolution, la France n'a pour l'instant que des fêtes catholiques à son calendrier de jours fériés...

Alors que la Commission Stasi sur la laïcité (et Jean Baubérot en particulier), relayée plus tard par des personnalités comme Eva Joly ou Dounia Bouzar, ont prôné à juste titre d'élargir le calendrier.

Lire la suite

30/09/2014

"L'expression des religions, une chance pour la démocratie"

jpwillaime.png"Entre la sectarisation communautaire des identités religieuses et un espace public qui ne serait universel que par abstention des identités, il y a place pour une reconnaissance citoyenne et laïque des religions dans la sphère publique. Les valeurs de la démocratie, en particulier celle des droits de l’homme, sont fragilisées si elles ne sont pas résolument transmises et légitimées à travers des cultures particulières, qu’elles soient religieuses ou philosophiques, et portées par des organisations ayant une large base sociale.

Ce texte est extrait d'une réflexion de haute tenue est conduite par le sociologue Jean-Paul Willaime (EPHE/GSRL), et développée dans "L’expression des religions, une chance pour la démocratie", Revue Projet, Septembre 2014.

Texte intégral en accès libre ici (lien).

29/09/2014

"Je n'ai pas de religion et ça me plaît"

religions,laïcité,france,athéisme,agnosticisme,sans-religions,lilou macé,frédéric lenoir,livre,sécularisation,spiritualitéNe pas avoir de religion, c'est fun!

C'est en tout cas ce que nous vante cet ouvrage ci-contre de Lilou Macé (2014).

 

Préfacé par Frédéric Lenoir, ce livre s'inscrit dans une tendance trop peu étudiée en tant que telle par les sciences sociales en France: il n'existe en effet pas de chaire, ou de direction d'études, consacrée à l'athéisme et à l'agnosticisme.

 

Lacune fâcheuse car le terrain est vaste...

24/09/2014

Programme 2014-15 de l'Université Populaire du Judaïsme

Univ_Popu_Judaïsme_Programme 2014-15 (glissé(e)s).jpg

Dans le sillage d'une belle tradition d'éducation permanente, signalons en ce début d'année scolaire et universitaire l'intérêt du programme de l'Université Populaire du Judaïsme, dont la conférence inaugurale aura lieu le 3 novembre 2014 à Paris. 

Shmuel Trigano, maître d'oeuvre, précise qu'il s'agit, au travers des "Humanités judaïques", d' introduire "aux disciplines fondamentales du savoir juif que “l'honnête homme”, femme ou homme, se doit de posséder. Notre méthode d'enseignement a pour tâche de mettre à la disposition des esprits sans connaissance hébraïque ou judaïque la quintessence du savoir du judaïsme. Aucun pré-requis n'est donc demandé aux étudiants, si ce n'est la volonté de comprendre".

Les cours se tiennent au Centre Edmond Fleg (6e arr., Paris), et le programme en PDF est téléchargeable ici (lien).

11/09/2014

Le GSRL, vivier d'ouvrages sur RELIGION et LAICITE

Photographié avant-hier au GSRL, ce mur de publications rappelle le rayonnement du Groupe Sociétés Religions Laïcités (EPHE/CNRS) auquel j'ai l'honneur d'appartenir. Un laboratoire incontournable pour étudier religions et laïcités sous l'angle des sciences sociales.

Son site (lien) et son fil Twitter (lien) donnent une petite idée de l'abondance des travaux produits... En attendant les nouveaux crus 2014-15!

P1260732.jpg