Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2019

KIVU, de Jean Van Hamme et Christophe Simon

49838179_2155222194740293_8925664360097906688_n.jpgUn album poignant sur le conflit autour de l’extraction de coltan, au Congo, présente l’action du docteur Denis Mukwege, l’« homme qui répare les femmes ».

Kivu, de Jean Van Hamme (scénario) et Christophe Simon (dessins), Le Lombard, 72 p., 14,99 €

Ce sera l’un de ses derniers albums. Scénariste star du 9e art, Jean Van Hamme, 79 ans, a décidé de quitter ce monde des bulles qu’il peuple depuis un demi-siècle avec ses héros Thorgal, XIII ou Largo Winch.En guise de dernier voyage, il plonge dans le conflit meurtrier autour de l’extraction du coltan au Congo. Ce minerai, dont regorge le sol de la province du Sud-Kivu, est un composant essentiel de nos téléphones..

Lire la suite de cette présentation de la BD Kivu sur le site La Croix.

A noter que la jaquette de couverture précise, au sujet du Dr Mukwege:

"particularité: fils de pasteur, il est lui-même pasteur chrétien évangéliste" (lien).

C'est presqu'exact. Denis Mukwege est pentecôtiste (une grande branche du protestantisme évangéliQUE). 

11/01/2019

Nouvelle rubrique GSRL "Un chercheur à la une"

Jean-Laloum-portrait-GSRL.pngUn mouvement hétéroclite de mécontentements, aux convictions parfois antagoniques, traverse aujourd’hui les sociétés civiles européennes. Il suscite l’interrogation. En France, la contestation des “Gilets jaunes”, sa critique des institutions représentatives, engendrent quelquefois dans leur sillage une phraséologie inquiétante, allant jusqu’à faire siens mots d’ordre et slogans d’un passé pas si lointain. Historien du XXe siècle, Jean Laloum (GSRL) nous apporte la profondeur d’analyse dont nous avons besoin.

Pour en savoir plus, découvrir la nouvelle rubrique "Un chercheur à la une" sur le site GSRL, inaugurée par Jean Laloum (lien).

31/12/2018

La transmission du religieux en Méditerranée. Un défi partagé

1eere-de-couv-transmission-du-religieux-en-mediterranee.jpgSous la direction de Stéphanie Laithier, Valentine Zuber (EPHE, GSRL, PSL), Jacques Huntzinger, un livre vient de sortir sur "la transmission du religieux en Méditerranée". Il est issus d'un colloque du Collège des Bernardins, en partenariat avec l'EPHE et la richissime fondation du nom du monarque wahhabite saoudien Abdul-Aziz.

Cet ouvrage espère poser, "à travers des contributions qui couvrent plusieurs aires culturelles, un certain nombre des grands enjeux de la transmission du religieux sur les rives sud et nord de la Méditerranée. Celle-ci est en effet confrontée aujourd’hui à des défis multiples et, au sein de sociétés de plus en plus mondialisées, elle fait par ailleurs l’objet d’une complexité croissante".

Une formule euphémisée pour recouvrir, notamment, les enjeux de liberté des personnes, de droit à la conversion (ou au coming-out athée), de pluralités religieuses dynamiques et recomposées, qui mériteront sans doute d'être creusés encore dans les années à venir, pourquoi pas via des ouvrages centrés sur ces sujets fondamentaux.

30/12/2018

Déjouer les pièges de la 'sociologie' de la déploration

sciences sociales, sciences sociales des religions, méthodologie, épistémologie, sciences humaines, christophe guilluy, no society, sociologie de la déploration, idéologie, études décoloniales, études postcoloniales, intellectuelsDans la cabale qui a dénoncé récemment, en France, les études décoloniales et postcoloniales, j'ai pris position pour défendre la légitimité de ces dernières. Le décentrement intellectuel est une exigence, s'y dérober est une erreur.

Les problèmes soulevés étaient par ailleurs mal posés. En effet, les dérives dénoncées, de manière généralisante, étaient englobées avec un cadre d'étude et d'analyse. Alors que c'est d'une méthodologie Et d'une épistémologie déficientes qu'il faut plutôt s'inquiéter, au lieu d'invalider en bloc le cadre d'analyse postcolonial ou décolonial, dont nous avons besoin pour mieux penser notre temps.

Lire la suite

29/12/2018

Comprendre la montée des "sans religion" aux Etats-Unis

cjcr20.v033.i03.cover.jpgL'une des tendances les plus remarquables des 30 dernières années aux Etats-Unis est la montée en flèche d'individus qui ne s'identifient plus à aucune tradition religieuse. Cet article du Journal of Contemporary Religion s'appuie sur l’enquête sociale générale de 1972 à 2014 pour examiner en quoi l’augmentation du nombre de «non» est liée à l’évolution de la force de l’identité religieuse des adultes américains et, en retour, de la manière dont la montée du non en a affecté la les relations entre identité religieuse, croyances religieuses et comportement religieux.

En particulier, les trois auteurs montrent que  l'augmentation du pourcentage d'adultes américains qui ne s'identifient pas à une religion va de pair avec l'augmentation des corrélations entre l'identification religieuse, les convictions et le comportement.

Lien.

26/12/2018

Les migrations des Nords vers les Suds

Des clichés, entretenus par les mangeurs de racines, nourrissent le fantasme de flux Sud-Nord à sens unique.

les-migrations-des-nords-vers-les-suds.jpgEn réalité, avec une Europe en panne et des pays africains portés parfois par une croissance à deux chiffres, la circulation des populations est aussi Sud-Sud, et Nord-Sud. Ce que traite l'ouvrage collectif dirigé par Alexandra Poli, Liza Terrazzoni, Giulia Fabbiano et Michel Peraldi (dir). Des Nord (s) vers les Sud (s). Nouveaux regards sur les migrations contemporaines, Éditions Karthala, qui vient de sortir. 

Ce livre comprend notamment une enquête de Pamela-Laureine Millet intitulée "Quand le retour est au programme de Dieu. Une enquête sur les intentions des néo-pentecôtistes d’origine africano-caribéenne en région parisienne".

Lien.

25/12/2018

Madagascar: politique et spirituel imbriqués

Madagascar.jpgAlors que les résultats de l'élection présidentielle à Madagascar continuent à être dépouillés, Andry Rajoelina mène après la proclamation de près de 90% des suffrages, a annoncé dimanche dernier la commission électorale, qui aurait reçu des accusations de fraude de la part de son rival, Marc Ravalomanana.

Les deux hommes, qui se vouent une véritable haine, sauront-ils s'incliner devant le résultat des urnes? A noter que le facteur religieux joue un rôle non négligeable dans les mobilisations collectives sur la Grande Île, renvoyant aux analyses précieuses de Lalao Soa Adonis Tsiarify qui, en 2013, a signé un bel article de fond sur "l'imbrication du politique et du spirituel à Madagascar" (revue Chrétiens et sociétés, 20/2013). Lien.

22/12/2018

Depuis 2004, calendrier interreligieux à Mulhouse

Calendrier interreligieux Mulhouse.jpgDepuis les remarquables travaux d'Anne-Sophie Lamine sur "la cohabitation des Dieux" (lien), on dispose d'un recul historique et sociologique sur la manière dont les collectivités locales assurent la régulation du pluralisme religieux. Avec notamment, comme à Mulhouse, des initiatives interreligieuses régulières, socialement et politiquement valorisées, pour promouvoir le dialogue et la fraternité.

A lire, dans cette perspective, l'article que le quotidien L'Alsace a consacré au calendrier interreligieux qui rassemble, depuis 2004, les principaux acteurs religieux de Mulhouse, notamment les pasteurs protestants Jean-Marc Bellefleur et Francis Muller. Lien.

 

21/12/2018

Etudes postcolonales et décoloniales: repères

études postcoloniales,études décoloniales,colonisation,décolonisation,sciences sociales,jean-françois bayart,pascal blanchard,la découverte,livre,capucine boidin,houria bouteldjaPour aller plus loin sur les enjeux posés par les études postcoloniales et décoloniales, rappelons d'abord l'écart entre la militance associative (avec ses points forts mais aussi ses dérives, cf. discours sectaires et racialistes de Houria Bouteldja) et la recherche. Cette dernière a vocation à produire de l'analyse, du recul, en s'affranchissant des discours préconstruits et des idées reçues. En sciences sociales, l'angle postcolonial et décolonial, lorsqu'il évite le dérapage militant et ouvre au débat, peut permettre aujourd'hui de mieux penser nos objets d'étude.

Voici quatre références (parmi bien d'autres) pour s'y retrouver. Capucine Boidin, en 2009, avait signé un bel article intitulé "Etudes décoloniales et postcoloniales dans les débats français" (lien). Un an plus tard, un article de Sciences Humaines "Faut-il brûler les études postcoloniales" (lien) mettait en dialogue Jean-François Bayart, auteur d'un livre très critique (lien), et l'ouvrage collectif Ruptures postcoloniales (ed. La Découverte), qui invite à la nuance et à l'enquête de terrain (lien).

20/12/2018

Dénoncer le "décolonialisme" (sic)? Recadrage par Ludivine Bantigny

16695088.jpgUne éclairante controverse traverse actuellement le champ des sciences sociales (et de l'intelligentsia) en France. Tout est parti d'une charge violente et argumentée, au ton alarmiste, contre le "décolonialisme" (sic). Elle a été signée par 80 intellectuels, et non des moindres (lien). L'idée vise à alerter sur la nocivité supposée des rhétoriques post- ou décoloniales, dont on estime que les stratégies "attaquent frontalement l'universalisme républicain" (sic).

La mouvance ainsi attaquée n'a pas répondu sur le même mode.

Mais une historienne, Ludivine Bantigny, a apporté une réponse vigoureuse, argumentée (elle aussi).... et nettement plus convaincante à mes yeux (lien). En-dehors de quelques nuances, je souscris au texte de Ludivine et je la remercie.

A partir de mon long parcours intellectuel d'historien du contemporain, mais aussi éclairé par mon itinéraire personnel, je suis profondément convaincu, comme cette collègue, qu'on ne pourra mieux réaliser les promesses de la République, si souvent trahies, qu'en passant par le décentrage décolonial et postcolonial. Et il y a encore du boulot!

Cet exercice provoque certes des dérives, parfois graves, dont il convient de combattre le sectarisme. Mais le décentrage lui-même est salutaire, nécessaire, et porteur d'espoir.

A suivre...

18/12/2018

Eglises face à #MeToo et aux scandales pédophiles

abus sexuels, droits des femmes, pédophilie, #metoo, baptistes, protestantisme, catholicisme, curie romaine, église catholique, cardinal pell, australieQue diront, dans cinquante ans, les historiens du catholicisme sur la crise sans précédent qui frappe son clergé sur des affaires de pédophilie? Alors que le numéro 3 de la hiérarchie de l'Eglise catholique romaine, le cardinal Pell, vient d'être déclaré coupable (lien) par un jury unanime pour cinq chefs d'accusation d'abus sexuels sur deux enfants, force est de constater l'ampleur toujours plus grande de ces affaires dans une Eglise qui a la particularité d'imposer le célibat et la chasteté à son clergé consacré.

Le protestantisme n'est pas touché avec la même ampleur, ni dans les mêmes termes, mais il faut rappeler qu'il est concerné aussi par la non-dénonciation d'abus sexuels. Le mouvement #MeToo, a facilité une libération de la parole. Dès 2011, ce blog signalait des dérives importantes dans la Convention Baptiste du Sud, aux Etats-Unis (lien). Un très large mouvement de dénonciation d'abus touche maintenant les baptistes indépendants aux USA (lien), comme le mentionne le site Christianity Today.

168 pasteurs et responsables sont actuellement dans le collimateur.  Avec, en toile de fond, l'enjeu du contrôle de l'autorité, dans des milieux où règne parfois un culte du "leader" qui peut favoriser l'impunité.

Dossier Côte d'Ivoire (Afrique Contemporaine)

Marc-Antoine Pérouse de Montclos, marie mira-guyon, afco, afd, afrique contemporaine, afrique, côte d'ivoireFleuron du pré carré de la France en Afrique, la Côte d’Ivoire a toujours bénéficié d’un traitement à part. À Paris, elle continue aujourd’hui d’être considérée comme un pays prioritaire sur le plan diplomatique, même si les échanges économiques au sud du Sahara se font d’abord avec le monde anglophone, en l’occurrence au Nigeria et en Afrique du Sud. Selon les données de l’OCDE, la Côte d’Ivoire est ainsi le premier pays à bénéficier de l’aide publique au développement de la France.

Lire la suite de cet édito, et découvrir tout le dossier sur la Côte d'Ivoire, dans le dernier numéro (263-64) d'Afrique Contemporaine. Lien.

14/12/2018

New College Library (Edimbourg)

DSC08151.jpgLes "territoires circulatoires" ne datent pas d'aujourd'hui, et ne fonctionnent pas seulement sur un axe Nord-Sud! Durant plusieurs siècles, l'Ecosse et la France ont mêlé leur destin, y compris sur le plan religieux: John Knox, le grand réformateur protestant écossais, a ainsi ramé sur les galères du Roi de France... tandis que plus tard, la loi de 1905, en France, va s'inspirer en partie de la Disruption écossaise de 1843.

Pour revenir sur ces dossiers, me voici quelques jours à Edimbourg, attachante capitale écossaise (quelques photos ici) où je travaille notamment à la New College Library, fabuleux réservoir de sources et de bibliographie.

Lien. 

13/12/2018

Séminaire GSRL avec Guillaume Cuchet, le résumé

logo-gsrl-site-150x150.pngLe laboratoire GSRL (UMR 8582) s’est retrouvé à Ivry-sur-Seine pour son dernier séminaire interne de l’année 2018, avec pour orateur principal Guillaume Cuchet, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil et lauréat 2018 du prix d’histoire des religions pour son livre Comment notre monde a cessé d’être chrétien. Anatomie d’un effondrement (Le Seuil, 2018, 288 pages).

Le résumé de ce séminaire est disponible sur le site du GSRL (lien). 

11/12/2018

Programme "Asie" au GSRL, réflexion sur les sécularités multiples

Capture d’écran 2018-12-10 à 23.29.06.pngA noter au laboratoire GSRL que la réunion du Programme Religions et sociétés en Asie. Recompositions, circulations, sécularisations du religieux,aura lieu vendredi 14 décembre 2018 prochain.

La discussion portera notamment sur l'ouvrage suivant: Multiple secularities beyond the West, Miriam Buchardt, Matthias Middel, Monika Wohlrab-Sahr, eds., De Gruyter 2015

Lien.

09/12/2018

L'Empire (contre-attaque): un tome 2 ébouriffant

xplancheiv-0b4d9.jpg,q1543654781.pagespeed.ic.5YptaWoYuU.jpgEssai transformé! Le tandem Olivier Bobineau/Pascal Magnat, auteurs d'un remarquable tome 1 de "L'Empire, une Histoire politique du christianisme", a récidivé avec un non moins réussi tome 2, consacré cette fois-ci à la séquence catholique qui mène du XIIIe au XVIe siècle.

Toujours aux éditions Les Arènes BD, les auteurs nous proposent une plongée débordante de vie dans une histoire catholique chargée, entre mystique, théologie, contrôle social et rêve d'emprise hégémonique.

On appréciera notamment l'ambition didactique exceptionnelle (membre du GSRL, Olivier Bobineau est un chercheur de haut vol). Sans jamais plomber l'agrément visuel de la lecture, on trouvera ainsi moult références bibliographiques, notamment des Guerriers de Dieu de Denis Crouzet! On se régalera aussi de l'humour omniprésent, de la maestria narrative, de la richesse graphique et de l'harmonie texte/dessins.

 

Lire la suite

04/12/2018

"Comment notre monde a cessé d'être chrétien"

102129_couverture_Hres_0-1.jpgLe recul du catholicisme en France depuis les années 1960 est un des faits les plus marquants et pourtant les moins expliqués de notre histoire contemporaine.

S’il reste la première religion des Français, le changement est spectaculaire: au milieu des années 1960, 94 % de la génération en France étaient baptisés et 25% allaient à la messe tous les dimanches; de nos jours, la pratique dominicale tourne autour de 2% et les baptisés avant l’âge de 7 ans ne sont plus que 30%. Comment a-t-on pu en arriver là?

Guillaume Cuchet, l'auteur de Comment notre monde a cessé d'être chrétien, sera là pour en débattre jeudi qui vient au séminaire interne du GSRL! Lien.

03/12/2018

Révision de la loi de 1905, une enquête de La Croix

cnef.jpg"Le salut de la France et le vôtre, gens riches, c'est que vous n'ayez pas peur du peuple, que vous alliez à lui, que vous le connaissiez, que vous laissiez là les fables qu'on vous fait et qui n'ont nul rapport à la réalité... Il faut s'entendre, déserrer les dents, le coeur aussi, se parler, comme on le fait entre hommes" (Michelet, Le peuple, Paris, ed. "Grands écrivains", 1987, p.111).

L'écho de ces paroles de l'historien Michelet (1798-1874) résonne sur toute l'histoire contemporaine de la France, y compris dans ses débats autour de la laïcité et de la loi de 1905. Aller au contact. Dialoguer. Entendre, pour mieux décider.

A noter, pour sourcer les réflexions actuelles autour d'un toilettage controversé de la loi de 1905, cette enquête de qualité signée Marie Malzac, dans La Croix, qui rappelle cet enjeu d'écoute, du côté du gouvernement. Avec la société réelle et ses acteurs représentatifs. Lien.

01/12/2018

Bannon et la Tradition (Colloque Politica Hermetica aujourd'hui)

Bannon.jpg

29/11/2018

GSRL, séminaire de novembre 2018, résumé dispo

Capture d’écran 2018-11-28 à 22.06.07.pngLe 8 novembre dernier, Joseph Ciaudo (postdoctorant HASTEC) effectuait un brillant exposé dans le cadre du séminaire interne du GSRL (EPHE/CNRS/PSL), sur le sujet :

«Prosélytisme confucéen chinois, (re)présentation des doctrines et croyances non-européennes auprès d’un public occidental. Fin XIXe-début XXème siècle».

Le résumé est disponible sur le site du GSRL (lien).

28/11/2018

« Innovation et Intégration / Инновация и Интеграция »

Capture d’écran 2018-11-28 à 08.45.54.pngDans la matinée de ce 28 novembre 2018 se tient à Paris une rencontre franco-russe organisée par Sciences Po Alumni et le MGIMO (Institut d’Etat des Relations Internationales de Moscou) sur le thème “Innovation et Intégration”. L’évènement a lieu entre 9h et 13h dans la prestigieuse salle Colbert de l’Assemblée nationale.

Cette conférence est organisée dans le cadre du dialogue de Trianon, initiative née de la rencontre entre les présidents Macron et Poutine à Versailles en mai 2017 afin de permettre aux différents acteurs des sociétés civiles russe et française “de dialoguer, se rapprocher et surmonter les éventuelles incompréhensions”.

Philippe Portier, directeur du GSRL, est l'un des orateurs autour du thème de l'intégration des religions. Lien.

27/11/2018

Réintroduire le social dans la sociologie des religions

9789004368798.jpgLes contributeurs de Bringing Back the Social into the Sociology of Religion (Brill, 2018) explorent comment «ramener le social dans la sociologie de la religion» . Cet ouvrage collectif coordonné par Véronique Altglas et Matthew Wood permet une compréhension sociologique plus adéquate de sujets tels que le pouvoir, les émotions,  les relations ethniques dans la vie religieuse.

Ils y parviennent en particulier en abordant des théories sociales et en retravaillant des questions d’épistémologie et de réflexivité scientifique.

Lien.

26/11/2018

Influence évangélique au sein du catholicisme (HDR)

oecuménisme, évangélisation, évangéliques, catholicisme, valérie aubourg, prière des mères, renouveau paroissial, miracles et guérisons, ephe, gsrlLes paradigmes oecuméniques évoluent,avec, au coeur des dispositifs, une prise en compte croissante du protestantisme évangélique. La chercheuse Valérie Aubourg (GSRL), maître de conférences à l'Institut Catholique de Lyon, a brillamment éclairé certains aspects clefs de ces recompositions dans son mémoire d'Habilitation à Diriger des Recherches (HDR), soutenu le 12 octobre 2018 à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Le premier de ses deux mémoires, dont on espère publication prochaine, s'intitule "Réveil catholique. Influence évangélique au sein du catholicisme". Cette recherche s’articule autour d’une enquête ethnologique menée sur trois terrains: les dispositifs Miracles et Guérisons, la Prière des Mères et le renouveau paroissial.

Lien.

25/11/2018

"Les religions des Parisiens" : les pratiques

colloque.pngDessiner le Paris des religions du Moyen Âge à nos jours est un programme ambitieux auquel le comité scientifique de ce colloque s’est attelé depuis 2015. Pour aborder la force de l’inscription des religions dans l’espace parisien, leurs relations avec une capitale politique et intellectuelle, l’évolution des pratiques, les liens entre les différents cultes et avec la laïcité, est apparu pertinent de s’intéresser aux Parisiens et à la manière dont s’articulent, à Paris, la politique des cultes définie par l’État et la religion telle qu’elle est vécue par les communautés et par les citadins.

En décembre 2017, le Comité d’histoire de la Ville de Paris proposait le premier volet de ce colloque trisannuel consacré aux espaces d’expression du religieux dans Paris. Cette année seront étudiées, au cours de ces deux journées, les pratiques religieuses et leurs acteurs : institutions culturelles et médiatiques, courants intellectuels, enseignement, assistance, rites, fêtes. Lien.

23/11/2018

Sarah Wilkins-Laflamme au GSRL

Sarah Wilkins-Laflamme, gsrl, laïcité, Etat, Canada, sécularisation, immigration, sciences sociales des religionsAu sein du laboratoire GSRL, le programme "Laïcités: États et Sociétés face à la diversité culturelle et religieuse", se réunira le jeudi 29 novembre prochain à 14 h 15 sur le site d'Ivry, Salle B.

Sarah Wilkins-Laflamme, professeur de sociologie à l'Université de Waterloo en Ontario, Canada, invitée au GSRL, interviendra pour un exposé intitulé: "La religiosité, les attitudes envers les immigrants et l'impact de la sécularisation".

Lien

22/11/2018

Esotérisme et Géopolitique, colloque Politica Hermetica

Capture d’écran 2018-11-21 à 23.50.25.pngLe 34e colloque international POLITICA HERMETICA aura lieu le samedi 1er décembre 2018 à l'EPHE (MSH, 54 Bd Raspail, Paris), qu'on se le dise!

La thématique générale traitée sera "Esotérisme et Géopolitique", avec notamment une intervention de Jean-Pierre Laurant et de votre serviteur sur Steve Bannon, ancien conseiller du président américain Donald Trump, évoqué encore tout récemment dans l'hebdomadaire Le Point (lien).

PDF du programme ici

 

20/11/2018

Se préparer au Campus Condorcet

Capture d’écran 2018-11-20 à 00.53.49.pngDès l’été 2019, les premiers usagers emménageront sur le Campus Condorcet, premier campus de sciences sociales de France. Pour préparer et accompagner ces installations, le Campus propose à ses futurs résidents de participer aux Cafés campus. Ce nouveau format de rencontre offre aux futurs usagers la possibilité de dialoguer avec les équipes du projet et les acteurs du territoire. Le tout, dans une ambiance conviviale et à proximité de leur futur lieu de travail. Une manière de mettre un pied dans le futur campus ! Toute personne issue d’un établissement membre du Campus Condorcet est la bienvenue aux « Cafés campus » .

Les inscriptions aux deux premiers cafés sont closes (lien), mais d'autres suivront!

19/11/2018

James Wuye et Muhammad Ashafa à Paris

james wuye, muhammad ashafa, nigeria, islam, christianisme, évangéliques, interfaith meditation center, nigeriaAu cours des dernières années, le Nigeria a été secoué par de nombreux conflits communautaires.

Dans les années 1990, le pasteur James Wuye et l'imam Muhammad Ashafa étaient des chefs religieux adverses, dirigeant chacun des milices armées vouées à la défense de leurs communautés respectives. Aujourd'hui, les deux hommes sont co-directeurs de l'Interfaith Mediation Center, à la tête d'équipes pour résoudre les conflits à travers le Nigeria et même au-delà.

L'Observatoire Pharos du pluralisme des cultures et des religions nous confie à une rencontre avec eux le 28 novembre 2018 à Paris (cliquer ici pour plus d'informations).

17/11/2018

Histoire et postérité de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

dh.jpgLa Déclaration Universelle des droits de l'homme, texte historique à la riche postérité juridique et institutionnelle, fait encore face, 70 ans après sa proclamation solennelle, à de multiples contestations politiques et à de nombreuses violations des principes qu'elle renferme. C'est à la réévaluation de son histoire et à la mise en lumière de sa postérité que cette journée d'études compte s'attacher.

Un bel événement organisé le 23 novembre 2018, sous la dir. d'Alexandre Boza, Emmanuel Decaux et Valentine Zuber, avec la collaboration de l'EPHE, PSL, le CNCDH, SciencesPo et le GSRL. Lien.

16/11/2018

Acteurs religieux sur la scène internationale (colloque)

gsrl, ceri, ephess, ephe, psl, pierre baudry, religion et relations internationales, relations internationales, islam, christianisme, sionisme chrétien, colloqueA noter ce magnifique colloque organisé par des doctorants du GSRL, du CERI et de l'EHESS. Il porte sur les religions et les relations internationales. Il est prévu le 3 et 4 décembre 2018 à Paris.

Il comporte quatre panels qui traiteront notamment du sionisme chrétien, de la relation entre Eglises chrétiennes et diplomatie, de l'islam comme acteur transnational, et d'une approche comparée de la diplomatie au regard du rôle de la religion. 

Ce programme alléchant est consultable ici (PDF).