Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2018

Le pape au Chili: entre scandale pédophile et concurrence évangélique

Capture d’écran 2018-01-17 à 09.05.17.pngAu Chili, les scandales pédophiles dans l'église catholique ont une ampleur particulière, pour deux raisons. Ils ont été nombreux, et fortement couverts par la hiérarchie, y compris depuis le début du pontificat François et sa rhétorique de "tolérance zéro", non appliquée (pour l'intant?) sur le terrain chilien.

D'où des manifestations de rue quotidiennes depuis 2015 de la part de catholiques chiliens très en colère. Une de leurs cibles est l'évêque Barros, longtemps ami très proche d'un pédophile récidiviste (Karadima). Cet évêque controversé a été promu par le pape François en 2015, et a même participé à la messe, hier, de demande de pardon, suscitant une indignation massive sur les réseaux sociaux (peu ou pas relayée par des médias français très déférents à l'égard du pape catholique).

On lira avec profit l'excellente expertise (en espagnol) d'Anne Barrett-Doyle, principale spécialiste nord-américaine de ces questions. Elle souligne que la situation changera dans l'Eglise chilienne quand un évêque passera un jour en prison (lien).

Lire aussi Martin Lindhardt, Power in Powerlessness: A Study of Pentecostal Life Worlds in Urban Chile, Brill, 2014. Ce livre documente la progression rapide des évangéliques/pentecôtistes au Chili.

Des évangéliques non dénués de scandales, mais confrontés à des enjeux de pédophilie moins fréquents.

La raison principale pourrait être le mariage des pasteurs: la légitimation de l'activité sexuelle du clergé protestant limiterait les risques de frustration, tandis que l'obligation du célibat augmenterait la prévalence des pathologies de la braguette au sein du clergé catholique, au risque, parfois, du pire.

13/01/2018

Colloque pragmatisme et religion

Capture d’écran 2018-01-12 à 23.09.26.pngChez John Dewey, théoricien du pragmatisme (ci-contre), l’attitude pragmatique est présentée comme l’opposé de la théorie spectatoriale de la connaissance. Connaître n’est pas voir, comme c’est par exemple le cas dans le cadre d’une compréhension schématique et extrêmement simpliste de la tradition cartésienne (Descartes comparait les idées à des sortes de tableaux), mais agir. Cela conduit à relativiser la notion de vérité, ce qui fut, du coup, le signe principal de reconnaissance de l’appartenance au pragmatisme (cf. Jean Foucart).

Pour en savoir plus sur les enjeux pragmatisme / religion, un beau colloque "Pragmatisme et religion" est organisé à Paris les 25 et 26 janvier 2018 (organisation Oriane Elatri et Romain Mollard), avec notamment un soutien du GSRL.

PDF.

20/12/2017

Religions des Parisiens, des dynamiques pérennes de recherche

Les religions des parisiens.jpg

Ma collègue Martine Cohen et moi-même avons dirigé pendant plus de huit ans le programme de recherche  GSRL "Dieu change à Paris, les mutations religieuses et laïques en île-de-France". C'est avec une satisfaction particulière que nous participons hier et aujourd'hui au colloque "Les religions des parisiens", organisé dans le superbe cadre du Petit Palais, à Paris.

Programmé sur trois années (2017, 2018, 2019), ce cycle pérennise et amplifie des dynamiques de recherche auxquelles nous sommes attachés, Martine et moi-même. Alors que notre programme GSRL Dieu Change à Paris touche désormais à sa fin (pour laisser de l'espace à d'autres recherches), l'élan, lui, continue!

Lien vers le programme "Les religions des parisiens".

02/12/2017

Colloque "Les religions des parisiens" (19 et 20 décembre 2017)

Capture d’écran 2017-12-01 à 21.06.52.jpgDessiner le Paris des religions du Moyen Âge à nos jours est un programme ambitieux auquel le comité scientifique de ce colloque s’est attelé depuis 2015. Pour aborder la force de l’inscription des religions dans l’espace parisien, leurs relations avec une capitale politique et intellectuelle, l’évolution des pratiques, les liens entre les différents cultes et avec la laïcité, est apparu pertinent de s’intéresser aux Parisiens et à la manière dont s’articulent, à Paris, la politique des cultes définie par l’État et la religion telle qu’elle est vécue par les communautés et par les citadins.

Lien vers le programme du colloque (PDF)

 

07/10/2017

Alfred Stepan (1936-2017)

580x326.jpg

Un grand chercheur en sciences politiques, spécialiste des relations entre religion et démocratie, s'en est allé. Alfred Stepan était notamment directeur du Centre d’étude de la démocratie, de la tolérance et de la religion (CDTR) à la Columbia University, ainsi que co-directeur de l’Institut pour la religion, culture et vie publique (IRCPL). Fondateur (et président) de l’université d'Europe centrale à Budapest, Prague et Varsovie, ’ancien directeur du Consilium on International and Area Studies à Yal, doyen de la SIPA à l’université Columbia, il a collaboré au fil des années avec plusieurs chercheurs français.

Le Chicago Tribune vient de lui rendre un hommage appuyé (lien).

04/10/2017

Le principe de laïcité dans la tourmente (colloque)

CM Capture 1.jpgA noter ce riche colloque organisé le mardi 17 octobre 2017 par le Centre Thucydide (Université Paris II) et le Centre d'Histoire du XIXe siècle (Université Paris Sorbonne): il s'intitule "Le principe de laïcité dans la tourmente".

Scandé par quatre tables rondes, il revêt une dimension internationale et comparatiste.

PDF du programme ici (PDF).

27/09/2017

53% des Britanniques "sans religion" (2017)

CM Capture 1.jpgLe 4 Septembre 2017, le centre indépendant de recherches sociales British Social Attitudes a révélé les résultats d’un sondage indiquant que 53 % de la population britannique se décrivait comme « sans religion ». Ce sondage a lieu tous les ans depuis 1983. A l’époque, seulement 31 % de la population se déclarait non-croyante. L’Église anglicane est tout particulièrement touchée, puisqu’un petit 15 % du pays indique suivre cette religion, soit moitié moins qu’en 2000, une chute spectaculaire.

Contrairement à ce que qu'affirme l'article de l'Observatoire Pharos, grâce auquel ces données sont répercutées dans l'espace francophone, ces "sans religion" ne sont pas tous des athées. En revanche, la tendance est lourde, et confirme une sécularisation galopante... et un rejet de la religion instituée.

Lien.

23/09/2017

Stratpolitix, un blog sur la géopolitique des religions

fanatisme-religieux-du-xvie-siecle-a-nos-jours.jpgAu lendemain de la soutenance de Chady Hage-Ali, dont l'excellent travail méritera prolongements et publications, signalons le grand intérêt de son blog, intitulé STRATPOLITIX.

Il est consacré à la politique étrangère américaine, aux questions diplomatiques et stratégiques, et à la géopolitique des religions (lien).

Il y évoque notamment ce passionnant ouvrage collectif publié aux Presses Universitaires de l'Artois, et intitulé « Le fanatisme religieux du XVIe siècle à nos jours : étudier, comprendre, prévenir » (2017, 184 p.)

 

Lien.

19/09/2017

Colloque Observatoire International du Religieux

CM Capture 1.jpgA noter aujourd'hui à Paris une journée de colloque dans le cadre de l'Observatoire International du Religieux, porté depuis l'an dernier par les laboratoires CERI et GSRL et soutenu par le Ministère de la Défense dans une optique de meilleure connaissance de la géopolitique des religions aujourd'hui.

Une première séance a lieu le matin (à laquelle participe votre serviteur). Une seconde séance, publique celle-là, se déroule l'après-midi au CERI, avec le programme ici (lien).

Une présentation de l'Observatoire est par ailleurs consultable sur cette page (lien).

16/09/2017

Philippe Portier et Alain Dieckhoff présentent L'Enjeu mondial

 

 

L'enjeu mondial from CERI SciencesPo CNRS on Vimeo.

06/09/2017

Vient de sortir : L'enjeu mondial, religion et politique

gsrl, ceri, presses de sciences po, enjeu mondial, livre, philippe portier, alain dieckhoff, religion, politique, religion et politique, évangéliquesDieu n'est pas mort. Il fait de la politique. Partout dans le monde, le religieux est de retour. Son ascendant se ressent à l'intérieur des États comme sur la scène internationale et ce, jusqu’en Occident, où il semblait promis à une irrémédiable occultation. Le constat, enthousiasmant pour les uns, dérangeant pour les autres, est sans appel : la modernité n’a pas induit la disparition sociale, ni surtout politique, du religieux. Trois phénomènes majeurs le traduisent : la polarisation des sociétés partagées entre effacement et réaffirmation des croyances, la politisation renouvelée des religions, la spiritualisation des politiques. Pour autant, il ne s’agit en aucun cas d’un retour aux temps anciens, quand toute vie sociale était configurée par le religieux.

Fruit d’une coopération entre le Centre de recherches internationales de Sciences Po et le Groupe sociétés, religions, laïcités de l’École pratique des hautes études, cet ouvrage révèle toute la complexité d’un espace contemporain en tension perpétuelle entre sécularisation et réenchantement du monde.

Lien.

02/09/2017

Religions et classes sociales, appel à coms, colloque AFSR 2018

CM Capture 1.jpgOn trouvera ci-joint un appel à communications pour le colloque annuel de l'AFSR (Association française de sciences sociales des religions) qui se tiendra à Paris les 5-6 février 2018 sur le thème "Religion et classes sociales".

Ce projet de colloque est né de la conviction que le renouvellement des approches sur les classes sociales peut contribuer à améliorer notre compréhension des phénomènes religieux tout comme le religieux est susceptible de constituer une perspective heuristique dans l?analyse de la stratification sociale.

 

Lien PDF.

08/07/2017

Journée de l’AFHRC. Transmettre la religion (XIXe-XXIe siècles)

becoming-effective-tool-for-transmission.jpgLe samedi 30 septembre 2017, se tiendra la journée d’études annuelle de l’Association française d’histoire religieuse contemporaine, organisée sous la responsabilité scientifique d’Anne Jusseaume (Centre d’Histoire de Sciences Po), Sarah Scholl (Université de Genève) et Sara Teinturier (EPHE, GSRL – Université de Montréal) et qui porte sur Transmettre la religion. Écoles, familles et États (XIXe-XXIe siècles).


À l’heure où sont dénoncées à la fois la «sainte ignorance» des croyants et la visibilité renouvelée de la religion, cette journée d’études se propose d’interroger les modalités et les contenus de la transmission religieuse dans les sociétés contemporaines et de voir comment ils participent à la construction des identités individuelles et collectives.Cliquer ici pour lire la suite (lien).

07/07/2017

Belgique: le rapport ORELA sur religions et laïcité vient de sortir

image_10.jpgL'Observatoire des Religions et de la Laïcité (ORELA) de l'Université libre de Bruxelles fait paraître son cinquième rapport sur l'état des religions et de la laïcité en Belgique, portant sur l'année 2016.

Fort de plus de 80 pages, ce rapport propose des commentaires et analyses relatifs à ce qui a fait l'actualité des religions et de la laïcité en Belgique l'an dernier, à la lumière des terribles attentats de Bruxelles du 22 mars. Il aborde le domaine des rapports entre religion et société comme celui des relations entre l'Etat et les cultes, et ce dans un contexte marqué de forte médiatisation du religieux, d'une omniprésence de l’islam (et surtout des peurs relatives à l'islam) tant dans les médias que dans le débat public, et de controverses sur des questions éthiques, entre sécularisation de la société et reconquête de l’espace public par le religieux.

Lire la suite ici (lien).

26/06/2017

Religion, coopération et conflit dans des sociétés diversifiées (SISR)

Campus_long.jpg

Le rôle des religions dans les conflits a été le sujet d’une récente attention médiatique et académique, alors que l’implication des religions dans la construction de la paix a reçu comparativement moins d’attention. Cette conférence analyse les multiples façons par lesquelles les religions peuvent contribuer à favoriser la coopération et les conflits dans différentes sociétés. Elles peuvent être une source de tension et de conflit comme elles peuvent être une ressource dans la résolution de tensions sociales. De plus, la coopération et le conflit, à un niveau social, peuvent eux-mêmes avoir d’importants impacts sur l’émergence ou la diminution de la diversité et de la vitalité religieuses.

La 34e conférence de la Société Internationale de Sociologie des Religions (SISR), basée à Lausanne, se tiendra du 4 au 7 juillet 2017 pour sonder ces enjeux.

Lien.

21/06/2017

Radicalités militantes: appel à coms

CM Capture 1.jpgLes recherches sur les radicalités militantes et les politiques publiques qui leur sont dédiées ont connu un nouvel élan avec la résurgence du djihadisme en Europe, en réponse aux demandes sécuritaires des institutions qui les financent, et cela influe inévitablement sur leurs problématiques.

Nombre de recherches (-actions) en cours proposent d’identifier les ressorts du passage et/ ou du renoncement à la radicalité, tout en étant parfois soumises à des exigences particulières d’opérationnalité (détection, évaluation, efficacité des programmes de désengagement...).

Organisé par l'Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice, un colloque international est organisé pour en savoir plus sur ces thématiques. Il aura lieu à l'école militaire (Paris) les 19 et 20 octobre 2017.

Programme et appel à communications ici (PDF).

01/06/2017

La religion pour objet : journée autour de Danièle Hervieu-Léger

La journée d’étude que le CéSor organise autour de Danièle Hervieu-Léger est structurée à partir de mots-clés centraux dans son œuvre. Il s’agit pour les participant-e-s, dont beaucoup ont fait leur thèse sous sa direction, d’évoquer comment ils et elles se sont saisis de ces objets et concepts et comment ces derniers ont nourri et nourrissent encore leur propre itinéraire de recherche. Les exposés assez courts laisseront du temps, dans chaque session, pour des échanges avec Danièle Hervieu-Léger. En fin de journée, celle-ci reviendra sur son parcours en sociologie des religions.

La religion pour objet - journée.jpg

22/05/2017

Néolibéralisme et religion (atelier, 22 juin 2017)

néolibéralisme,religion,ens,paris,atelier de rechercheA noter que le programme PSL "Agenda pour une sociologie critique des religions" organise le 22 juin 2017 à Paris, de 10h à 16h30, un atelier sur le thème (à la mode) Néolibéralisme et religion.

Cet atelier aura lieu à l'ENS, 48 bd. Jourdan (Paris 14e), salle R2-02. En prenant pour hypothèse que le néolibéralisme, davantage quʼun système économique, est un mode général de régulation des existences humaines, une configuration historique déterminant des rapports de domination et un mode de vie spécifique, cet atelier vise à questionner la place de la religion à lʼintérieur dʼune telle configuration.

Lien.

08/05/2017

Il s'appelle Emmanuel...

 liberté,égalité,fraternité,france,république,emmanuel macron,messianisme,présidentielles 2017,démocratie,religion,politique,politique et religion

... Mais il ne se prend pas pour le messie.

L'élection hier soir à la Présidence de la République d'Emmanuel Macron tourne la page d'un long chapitre marqué par la tentation française des "politiques du salut séculier".

La France s'est longtemps distinguée par un messianisme politique qui fait de l'Etat une quasi Eglise de substitution. François Hollande, avant son élection en 2012, avait une nouvelle fois réactivé cette "politique enchantée" dans son fameux discours du Bourget (le "rêve français" etc). Mais les flots de promesses intenables se sont heurtés à une réalité massivement constatée par les citoyennes et citoyens; au lieu de "changer la vie", les politiques ont navigué à vue, et se sont parfois servis dans la caisse. Ils ont fait la démonstration, mandat après mandat, de l'imposture du messianisme politique.

En se réclamant souvent de la "bienveillance", de l'"humilité", du refus du sectarisme (il est le seul à toujours avoir refusé de faire siffler ses adversaires), Emmanuel Macron désenchante la politique. Moins de grandes promesses, plus de pragmatisme. Moins de prêchi-prêcha, plus d'écoute des compétences de la société civile.

A l'hebdomadaire protestant Réforme qui l'interrogeait, il y a quelques semaines, Emmanuel Macron affirmait: «Je ne promets ni le bonheur, ni la transcendance. Je laisse cela aux religions. Autrement, ce seraient des projets totalitaires.» (lien)

Face à une Marine Le Pen qui s'inscrivait dans la continuité du messianisme politique français (avec une inflexion frontiste orientée vers une quasi religion nationaliste), Emmanuel Macron marque une rupture choisie par presque deux électeurs sur trois. En marche.

02/05/2017

Judaïsme, genre et religion

Le 3 mai 2017, une rencontre-débat à Paris, EHESS (cliquer ci-dessous pour agrandir).

judaïsme, genre, religion, ehess, clio, femme et religion,

27/04/2017

"Transmettre la religion", appel à coms de l'AFHRC

ob_1d05de_transmission-de-patrimoine.pngLe Bureau de l’AFHRC lance un appel à communications pour la Journée d’études que l’association organise traditionnellement le dernier samedi du mois de septembre.

La journée portera cette année sur le thème "Transmettre la religion. Écoles, familles et États (XIXe -XXe siècles)" et se tiendra le 30 septembre 2017 à Paris.

Vous trouverez ci-dessous, au lien cliquable, l’argumentaire de la journée, les modalités de soumission des propositions et la composition du comité scientifique.

 

Lien.

08/04/2017

Premier TEMPLE mormon en France (Chesnay)

Romney 2017 France.jpg

Cette semaine a vu le premier Temple mormon de France être inauguré à Chesnay (Yvelines), en présence de Mitt Romney (ci-contre) et son épouse. Le temple de Paris, le premier en métropole et 156ème au monde, doit être consacré le 21 mai.

Il pourra auparavant être visité par les profanes. Situé à quelques centaines de mètres des jardins du château de Versailles, l'harmonieuse bâtisse en pierre de taille a été aménagée sur 7.000 m2.

Il faut savoir que pour les mormons, le temple est bien plus que le temple chez les protestants. Ce n'est pas là que se déroule le culte hebdomadaire. En revanche, le Temple accueille les "ordonnances sacrées", en particulier baptême (y compris pour les défunts) et mariage. Sa construction en France témoigne donc, à bien des égards, d'un processus d'implantation achevé et réussi, marqueur supplémentaire de la France religieuse plurielle d'aujourd'hui.

Lien.

28/03/2017

Le social par le langage (Khartala)

le-social-par-le-langage-la-parole-au-quotidien.jpgEn parlant ou en écrivant, nous transmettons des informations. Mais nous fabriquons surtout des situations sociales. Ce sont ces idées de construction sociale de tout usage linguistique que développent les contributions de cet ouvrage. Tels des passeurs, les gens réorganisent, au quotidien et suivant les conjonctures, leur environnement, faisant circuler des sens d’un espace à l’autre.

Sous la direction de Myriam Achour-Kallel, enseignante-chercheure à la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis et chercheure associée à l’IRMC, ce bel ouvrage collectif publié chez Khartala propose plusieurs incursions passionnantes dans les univers religieux du Maghreb et du Proche-Orient, en particulier l'étude de la chercheuse Fatiha Kaoues sur "Les langages du protestantisme évangélique" à partir de ses remarquables recherches de terrain entre Egypte et Liban.

Lien.

17/03/2017

Religions & protestantisme: postes à pourvoir (Uni de Strasbourg)

picto-collaborateur-gens-personnnage_4882207.jpgLe bureau de l'Association Française de Sciences Sociales des Religions (AFSR) demande de faire circuler ces deux annonces susceptibles d'intéresser certain-es dans le cadre des campagnes de recrutement en cours.
Ces postes sont à pourvoir à la Faculté de Théologie protestante de l'Université de Strasbourg.

Le fiches de poste à pourvoir sont fléchées "Sociologie des protestantismes" (MCF), PDF (lien) et "Histoire des religions" (PR), PDF (lien).

 

14/03/2017

Humour juif (tablettes et mises à jour)

20170313_192327.jpg

09/03/2017

L'affiliation religieuse en Europe (dir. F. Messner)

francis messner,presses universitaires de strasbourg,europe,religion,livre,affiliation religieuseÊtre membre d’une religion est une question complexe qui met en jeu à la fois la liberté de conscience et les représentations personnelles de l’appartenance convictionnelle, le droit étatique et les formes de régulation normative propres aux différents groupements religieux.
Ces différents points de vue ne sont pas forcément convergents. En effet, la conception de l’appartenance conjointe à une religion et à une nation comme une combinaison “harmonieuse”, qui a prévalu en France jusqu’à la Révolution et dans de nombreux États européens jusqu’au début du XXe siècle, a disparu avec la sécularisation progressive de la société et l’acceptation du pluralisme religieux. À l’ère de l’individualisme et du nomadisme religieux, les individus développent le plus souvent un point de vue souple et non contraignant en matière d’affiliation, tandis que le droit étatique veille à la protéger en tant qu’élément de la vie privée. Les religions, quant à elles, fixent des règles précises présidant à l’entrée et à la sortie de leurs groupements.
L’objectif de cet ouvrage est de présenter les différentes facettes de l’affiliation religieuse en privilégiant une approche comparative et internationale.

Lien.

04/03/2017

Polarisation autour du religieux en francophonie? (conf. J-P. Willaime)

canada, ottawa, université d'ottawa, francophonie, chaire de la francophonie, religion, laïcité, jean-paul willaime, gsrl, epheLe collège des Chaires de la francophonie de lʼUniversité dʼOttawa présente la Grande Conférence de la journée internationale de la francophonie, le 20 mars 2017

JEAN-PAUL WILLAIME  Professeur et Directeur de recherche émérite GSRL/EPHE, Paris, France
animera une conférence: Polarisation autour du religieux en francophonie? Les nouveaux défis de la laïcite

Terrorisme, débats houleux, interventions étatiques dans la gestion du religieux, polarisations des positions politiques et religieuses sur lʼimmigration et le vivre ensemble, voilà des phénomènes qui touchent
aujourdʼhui la francophonie toute entière...

Lien.

 

03/03/2017

Enjeux de la traduction de Jean-Jacques Rousseau (Bordeaux)

En matière politique et religieuse, la philosophie de Jean-Jacques Rousseau () est une des matrices de la modernité. C'est pourquoi les enjeux de traduction de sa pensée méritent étude. D'où cette belle journée proposée par l'Université Bordeaux-Montaigne (cliquer sur l'affiche pour agrandir).

affiche_Rousseau_17mars(3).jpg

21/02/2017

François-André Isambert (1924-2017)

Pièce jointe Mail.jpegAvec François-André Isembert, un grand sociologue français s'en est allé.

J'emprunte les mots qui suivent à Pierre Lassave, qui m'a envoyé ce texte et qui l'a très bien connu.

Décédé à l’âge de 92 ans le 18 février 2017 à Bagneux, François-André Isambert était le dernier des membres fondateurs encore en vie du Groupe de sociologie des religions créé au CNRS en 1954 par le juriste Gabriel Le Bras et animé par Henri Desroche. Ce groupe s’est fait connaître à travers sa revue, les Archives de sociologie des religions, devenue Archives de sciences sociales des religions à partir de 1973. Également membre actif pendant une trentaine d’années de la Revue française de sociologie fondée par Jean Stoetzel, Isambert fait partie de cette génération d’après-guerre qui a reconstruit la sociologie en lui conférant l’assise d’une discipline universitaire à part entière. Moins présente dans l’espace public que celle de ses proches collègues comme Pierre Bourdieu, Alain Touraine ou Edgar Morin, l’œuvre d’Isambert appartient aux classiques sur les questions relatives au sacré, à la morale et à l’éthique. La rigueur conceptuelle, la précision historique et la réflexion critique sur le statut du savoir caractérisent son parcours.

19/02/2017

Recension: 'Gospel et Francophonie' dans Lire pour croire (LA CROIX)

CM Capture 1.jpgJe recommande de découvrir et lire les recensions du blog LIRE POUR CROIRE, qui reprend et complète la sélection de livres dans le domaine religieux que La Croix publie tous les jeudis dans son cahier «Livres et idées».

 

A noter dernièrement que David Roure, que je remercie pour sa lecture attentive, m'y a fait l'honneur d'une belle recension.

 

Elle est à lire ici (lien).

Et site de l'éditeur du livre Gospel et francophonie: Lien.