Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2017

"Les protestants 500 ans après la Réforme" (Olivétan)

protestantisme,france,fpf,fédération protestante de france,michel bertrand,livre,olivétanAlors que l'année commémorative des 500 ans de la Réforme protestante aborde son dernier semestre, signalons, pour sourcer la réflexion engagée autour de l'événement, le bel ouvrage collectif dirigé par Michel Bertrand, sous l'impulsion de la Fédération Protestante de France (Olivétan, 2017).

La première partie s'intitule Héritage et filiations, ouvrant sur "résonnances et défis" (2e partie), qui revisite des notions protestantes comme l'appel à la conscience de Luther, ou le sacerdoce universel. La partie suivante, intitulée "Convictions et pratiques", éclaire des engagements comtemporains de protestantes et protestants en société, tandis que la 4e et dernière partie, "Débats et dialogues", ouvre un peu plus grand les fenêtres sur la diversité protestante (il y a encore du travail à faire).

Lien.

Commentaires

LA PAROLE EN MARCHE (Introduction)

Si Dieu existe, créateur et maître de l'univers, l'ignorer m'est fatal, le trouver l'essentiel.

Le connaître, tel est le but de ma vie ici-bas.

Dieu, sur la terre, se cache. Sa personne s'enveloppe de mystère. Toutefois, juste autant qu'amour, il se révèle à moi, il vient à ma rencontre, chemine avec Abraham vers la Terre Promise, vit au milieu d'Israël son peuple au cœur du désert aussi bien qu'à la lisière du Croissant Fertile, marche avec Jésus son Fils, son unique, sur le pavé de Jérusalem en direction de la colline du Crâne...

A-travers les siècles, le grand dévoilement...

Et ce n'est pas là le produit d'une imagination débridée, d'une fantaisie sans contrôle. C'est le récit du Livre qu'il ma dédié en cadeau d'unique anniversaire, la Bible : "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu".

Si la Bible est la Parole de Dieu, la méditer est sagesse, la délaisser folie mortelle.

L’Église ne vit vraiment que de ce Verbe souverain. Quand elle le redécouvre, comme Valdo, ses Pauvres de Lyon et les Vaudois au XIIe siècle, les Réformateurs au XVIe siècle, le peuple du Réveil au XIXe et au XXe, elle expérimente une abondante floraison spirituelle. Quand au contraire elle l'abandonne, soucieuse de sa puissance et de son propre éclat, comme si souvent au long de son histoire, elle entre en décadence et ne porte plus que de mauvais fruits.

Notre époque en fournit la démonstration. Si beaucoup d’ Églises protestantes de notre Occident se voient près de mourir, c'est qu'après l'avoir placée au centre de leur pensée et de leur pratique, elles en ont peu à peu contesté la valeur et relativisé le message. De telle sorte que cet ABC de la foi étant perdu le mystère en est devenu indéchiffrable, et la rencontre avec Dieu impossible...

Lire la Bible, pour l'homme, c'est le commencement de la sagesse et de la paix.

Gabriel Mützenberg (1919 - 2002), historien suisse chrétien protestant évangélique
La Réforme, vous connaissez ? (éditions Farel, 1985)

Écrit par : Éric Lisbonne | 22/12/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.