Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2020

Peut-on parler des religions à l'école ?

école, laïcité, république, france, religions, enseignement du fait religieux, fait religieux, isabelle saint-martin, ephe, albin michel, livreIsabelle Saint-Martin (EPHE-PSL) publie chez Albin Michel un ouvrage plus que jamais d'actualité !

Il aidera à décrypter le débat actuel sur éducation et laïcité. Intitulé Peut-on parler des religions à l'école ?, ce livre important pose les questions relatives à l'enseignement des faits religieux à l'école de la République, et propose pour cela une approche originale par l'Histoire de l'Art, spécialité de l'auteure.

Lien.

05/10/2020

Les réseaux du protestantisme évangélique de France (visuel)

Grâce à la remarquable synthèse publiée sous la direction d'Anne-Laure Zwilling aux éditions Bayard (lien), on connaît mieux le poids et les réseaux des minorités religieuses en France.

Mais il reste bien des questions, et beaucoup portent sur les réseaux du protestantisme évangélique, acteur religieux français en croissance. Pour apporter quelques éléments de réponse actualisés, voici ci-dessous une représentation visuelle de synthèse, fournie en V2 (après une correction faite grâce à Vincent Miéville, que je remercie).

protestantisme,france,évangéliques,fpf,cnef,francophonie protestante,francophonie évangélique,france protestante

Lire la suite

28/09/2020

Les Eglises de Réveil congolaises (Congo Libertés)

Eglises de Réveil congolaises.jpgLes Eglises de Réveil congolaises sont aujourd'hui mieux connues des spécialistes, notamment grâce au remarquable travail de recherche de Sarah Demart (cf. son ouvrage sur les territoires de la délivrance, issu de sa thèse de doctorat). Mais elles restent encore largement ignorées, ou stigmatisées, dans le grand public, alors qu'elles participent très activement aux recompositions de la francophonie protestante, y compris en Europe.

En vue de mieux faire connaître ces églises, saluons le dossier publié par la revue Congo Libertés ("magazine de liaison de la maison de la laïcité de Kinshasa", sept 2019-févr 2020) Il comporte pas moins sept études sur les Eglises de Réveil congolaises, dont une qui tente (timidement) de commencer à penser ces églises comme éléments possibles du patrimoine religieux belge, ce qu'elles sont assurément, et depuis  plus d'un quart de siècle.

Lien.

15/05/2020

(Re)découvrir l'Institut Européen en Sciences des Religions

IESR.jpgL’Institut européen en sciences des religions propose un large éventail de formations en sciences des religions : Des formations diplômantes avec le Parcours Religions et laïcité dans la vie professionnelle et associative du Master Science des religions et société (SRS) de l'université PSL co-accrédité par l'EPHE et l'EHESS, le DU République & religions organisé avec l'Université Paris-Saclay (Faculté Jean Monnet) et le DE Études islamiques de l'EPHE. Des cycles de cours du soir, ouverts à tous les publics L'organisation de stages de formation continue  "clés en main"  (INSPE, administrations, entreprises, associations...), Des séminaires de réflexion pédagogique...

Lien.

09/05/2020

Cécile Rol-Tanguy (1919-2020)

Capture d’écran 2020-05-09 à 15.13.01.pngUne grande figure de la Résistance s'est éteinte hier, 70 ans après le 8 Mai 1945, en la personne de Cécile Rol-Tanguy (1919-2020). Elle n'était pas qu'une "épouse de" (son mari, le résistant et colonel Rol-Tanguy). Ni une "fille de" (son père a disparu en déportation.

Militante précoce, dès avant-guerre, syndicaliste et communiste passionnée, elle témoigne d'une époque où l'utopie du communisme fut vécue, par certains, (presque) comme une religion séculière, comme nous l'apprennent de grands historiens comme Emilio Gentile, Michael Burleigh, Roger Griffin, voire François Furet.

Voir aussi Marc Angelot, "Le siècle des religions séculières" (lien).

 

 

05/05/2020

Tempête sur la laïcité: lire Philippe Gaudin

9782221215487ORI.jpgQuestionner la laïcité revient à demander à la France de s’allonger sur le divan. L’histoire de cette notion croise celle de l’identité française, formidable écheveau de mythes et de passions sans cesse ravivées. La loi de séparation des Églises et de l’État, en 1905, passait pour avoir mis un terme à la guerre entre catholiques et laïcs et clos un cycle millénaire de relations conflictuelles entre le politique et le religieux. Mais nous vivons désormais dans un autre monde et deux camps s’opposent aujourd’hui : ceux qui réduisent la laïcité à un rempart contre le communautarisme; ceux qui jugent ce principe liberticide et hostile à l’islam. Pour sortir de cette situation, il faut mettre à distance toute querelle idéologique et inventer un autre mode de pensée et d’action.

Une contribution stimulante de Philippe Gaudin, directeur de l'Institut Européen en Sciences des Religions (IESR).

Lien.

03/05/2020

Société civile en France: oecuménisme social évangéliques/catholiques

51AYX8D4VTL._SX327_BO1,204,203,200_-1.jpgDans la tradition politique française, la tentation de transformer l'Etat jacobin (centralisé) en Eglise n'a pas empêché à la société civile de jouer, en contrepoint, un rôle clef.

Ce poids de la société civile a été bien étudié par Pierre Rosanvallon dans Le Modèle politique français: La Société civile contre le jacobinisme de 1789 à nos jours, Le Seuil, 2004. Ce livre a été l'objet d'une traduction/adaptation en 2007 aux prestigieuses éditions Harvard University Press.

Le rôle local des associations religieuses en constitue un élément, repérable aujourd'hui au travers des solidarités qui se tissent dans le contexte de la lutte contre la pandémie du Covid19.

Un exemple en est donné à Saint-Germain-en-Laye. Un article publié aujourd'hui dans la presse locale y décrit une collaboration solidaire entre évangéliques (pentecôtistes) et catholiques (lien).

Un dossier parmi bien d'autres qui illustre un des "nouveaux territoires de l'oecuménisme" (lien) marqué, depuis quarante ans, par le rôle croissant, dans la société civile française, des passerelles évangéliques/catholiques.

Lien.

23/04/2020

Réinventer l'école ? Dossier de la revue Sciences Humaines

15813396642_GD58_258.jpg"Bonheur d’apprendre, bonheur d’enseigner… Cette image idyllique de l’institution scolaire peut sembler trompeuse. Devant les difficultés qui assaillent l’école, nombreuses sont les voix à pointer plutôt l’ennui ou la démotivation des élèves, les violences scolaires, le stress et la fatigue des enseignants confrontés à des classes devenues parfois ingérables. Depuis trente ans, l’école de Jules Ferry est devenue un lieu de tensions. Autrefois sanctuaire, elle accueille en son sein toute la diversité sociale et culturelle de nos sociétés postmodernes. Elle doit composer, non sans mal, avec des problèmes sociaux auxquels elle n’était pas préparée.(...)

Face à ces mutations, certains enseignants ont décidé de changer leurs méthodes. Depuis une décennie en particulier, des innovations de grande ampleur se font jour (...). Le magazine Sciences Humaines a décidé d’enquêter sur ces nouvelles façons de faire école". 

Un beau dossier à découvrir ici (lien).

21/04/2020

L'aventure de la rénovation de la BSHPF (protestantisme)

La bibliothèque de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français (SHPF) a connu, l'année écoulée, une formidable rénovation.

protestantisme, france, shpf, bshpf, droz, hubert bost, parisBonne nouvelle, un cahier spécial retraçant cette aventure est disponible gratuitement en téléchargement sur le site de l'éditeur DROZ, à l'adresse suivante :

https://www.droz.org/france/fr/7233-9782600060486.html

Cliquez sur “Presse, extraits et compléments” puis sur le lien « L’aventure de la rénovation”.

Bonne lecture ! (et merci à Hubert Bost pour le renseignement)

19/04/2020

Victimes de l'esclavage, une stèle à Creil

20200418_155405.jpegAvant l'abolition de l'esclavage en 1848, les esclaves étaient considérés comme des « biens meubles », et ne portaient à ce titre pas de nom officiel.

A partir de l'abolition, les officiers de l'Etat civil ont donc eu la charge d'attribuer des patronymes aux esclaves affranchis. Le mémorial «Les noms de l'esclavage», créé par CM98, permet ainsi aux habitants d'origine antillaise de retrouver la trace des premiers aïeux qui ont porté leurs noms.

Avec l'aide de l'AAC, les familles creilloises et des environs ont ainsi pu rechercher le nom de leurs ancêtres et les inscrire sur la stèle inaugurée en 2015.

Une initiative rare et bienvenue (découverte au gré d'une promenade), pour une mémoire partagée.

Lien.

11/04/2020

Confinement ou pas ? Comparaison internationale

Honte.jpgA stade égal de l'avancement de l'épidémie meurtrière du Covid19, la France "fait" moins bien que l'Italie en matière de nombre de morts.

Seule l'Espagne, à stade égal, "fait" pire (lien).

Avec le plus dur, non pas derrière, mais devant. Comme, au départ, la stratégie (faute de moyens et de recul) a été la sous-protection des populations (pas de tests massifs, pas de traçage des contaminés, pas de masques pour tous), l'Etat français a dû se résoudre à faire payer à toute la population son impréparation. D'où un confinement coercitif, qui aggrave considérablement les inégalités sociales. Avec, pour conséquence, de pénaliser les plus fragiles (familles confinées dans des tout petit logements sans jardin ou balcon, auto-entrepreneurs, petits commerces dépourvus de revenus et d'allocations chômage, EHPAD en souffrance, enfants maltraités, femmes battues, sans parler des hôpitaux psychiatriques...).

Du point de vue de l'historien, il est intéressant d'observer à quel point une structure sociale et politique parvient à s'auto-persuader de son efficacité, alors que les faits démentent le discours. Il est également éclairant de comparer avec d'autres pays, comme le font, par exemple, les auteurs de cette pétition qui mettent en avant d'autres modèles et d'autres choix, dont celui du Japon (ou de la Corée du Sud)

Lien.

07/04/2020

Catholicisme en société : lire la somme de Philippe Portier sur la CFTC

9782081488533.jpgLe catholicisme français a changé, comme l'illustrent le parcours et les écrits de Henri Tincq (1945-2020), longtemps chroniqueur et polémiste engagé dans divers quotidiens dont Le Monde, aujourd'hui décédé (lien).

Mais il n'en reste pas moins marqué par des lignes de force qu'il appartient aux historiens, politologues, sociologues de reconstituer et d'analyser, à la fois dans ses continuités, mais aussi dans les renouvellements de ses formes de piété, ses engagements oecuméniques et ses implications sociales.

On lira avec grand profit à cet égard le magnifique ouvrage que Philippe Portier, directeur d'études à l'EPHE, a consacré à la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC).

Le livre s'intitule Un siècle de construction sociale, une histoire de la CFTC (Flammarion, 2019).

Lien.

 

01/04/2020

Emilie Suku s'en est allée

Servante Emilie SUKU.jpgTous les milieux sont touchés par la pandémie actuelle. Les espaces sociaux d'interaction forte (politique, religion), le sont sans doute plus que d'autres, en raison de l'intensité des contacts qu'ils facilitent. Rien d'étonnant dès lors si les Eglises multiculturelles de la francophonie, que j'étudie particulièrement, soient durement impactées.

Parmi les récentes victimes signalées en France du Covid19, une personnalité attachante, forte et dévouée, Emilie Suku, "Maman Emilie / Maman pasteur", décédée le mardi 31 mars 2020.

Elle était notamment responsable nationale, pour les Eglises de la CEAF (Communauté des Églises d’Expressions Africaines Francophone), du Département de la promotion de la femme.

Fait peu connu, les églises CEAF sont depuis longtemps favorables aux ministères féminins, largement exercés dans ces assemblées sur la base d'une lecture actualisée du verset biblique de Joël 2, 28.

Avec persévérance et détermination, Emilie Suku était une organisatrice et oratrice engagée pour la pleine participation féminine à la vie des Eglises.

Epouse du pasteur Gilbert Suku (Eglise La Grace de l'Eternel), soeur de feu le pasteur Emmanuel Botolo (Eglise Le Rocher, pionnière des Eglises du Réveil congolais en France), elle s'est inscrite au coeur des renouvellements évangéliques, toujours en cours, du protestantisme francophone.

Lien.

28/03/2020

"Deux mille pèlerins, cinq jours de prière et un virus"

Capture d’écran 2020-03-28 à 14.54.19.pngLe déroulé du drame qui a touché la megachurch Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse, foyer de contagion du Covid-19, se décompose ainsi:

D'abord une exposition très précoce à la pandémie du Covid-19 lors d'un grand rassemblement protestant évangélique entre les 17 et 24 février 2020 (sans savoir, à ce jour, qui a été le "patient zéro"), puis une vague de contagion, ramifiée jusqu'en Corse, Guyane, Burkina Faso (et au moins 17 morts jusqu'à ce jour parmi les fidèles), enfin, une séquence d'attaques diffamatoires (allant jusqu'aux menaces de morts), dans la lignée des grandes peurs collectives en quête de boucs émissaires.

Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin ont bien reconstitué ces séquences dans une enquête fouillée, publiée par Le Monde (lien).

22/03/2020

"Croire en Dieu" (Sciences Humaines)

15832437853_SHUM324_1000.jpgA partir de plusieurs analyses transversales sur la religion et ses recompositions, à noter ce numéro thématique de la revue Sciences Humaines.

Il s'intitule "Croire en Dieu aujourd'hui, panorama des religions en France", et comporte notamment un entretien de l'excellent Denis Pelletier, directeur d'études à l'EPHE, membre du GSRL et spécialiste du catholicisme.

 

Lien.

20/03/2020

Rescapé du Covid19, le pasteur Samuel Peterschmitt témoigne

La Porte Ouverte Chrétienne (POC) de Mulhouse fait partie des cinq Eglises protestantes évangéliques françaises les plus populaires, attirant plusieurs milliers de pratiquants chaque semaine, sans compter un impact numérique considérable (internet, télévision).

Emblématique des renouvellements du protestantisme français via un christianisme de conversion de type charismatique et évangélique, cette megachurch alsacienne attractive aujourd'hui membre du CNEF a été étudiée, il y a 16 ans, par l'anthropologue Laurent Amiotte-Suchet et le sociologue Jean-Paul Willaime (lien).

Suite à un grand rassemblement tenu entre les 17 et 24 février 2020, avant que la Préfecture (aujourd'hui débordée) ne commence à prendre les mesures qui s'imposent pour juguler la propagation du Covid-19 via les rassemblements, elle a été frappée de plein fouet par des contaminations en cascade, qui ont notamment touché la famille pastorale.

Le pasteur de la POC, Samuel Peterschmitt, lui-même hospitalisé et aujourd'hui en convalescence, a publié le message vidéo ci-dessous.

 

12/03/2020

"Les minorités religieuses", présentation au séminaire interne GSRL

séminaire.jpg

Superbe séance aujourd'hui au séminaire interne du GSRL sur l'ouvrage Les minorités religieuses en France, présenté par Anne-Laure Zwilling et Joëlle Allouche-Benayoun. Un grand merci à elles!

Lien vers une présentation de l'ouvrage

29/02/2020

Décoloniser les regards : le panache clairvoyant d'Aissa Maiga

716JsXnoX9L.jpgLes évolutions de la société française face aux enjeux de diversité font couler beaucoup d'encre, et attirent les caméras.

Nous en avons vu un nouvel exemple hier soir, avec la cérémonie des Césars 2020, distribuant des récompenses pour le Cinéma français.

On notera, d'une part, la propension continue du milieu culturel subventionnné à protéger les siens à tout prix, même lorsque les accusations s'accumulent (cf. Polanski, mis à cause pour viol par douze femmes et récompensé du César 2020 de meilleur réalisateur).

Ce qui vient en écho à l'affaire Matzneff, écrivain pédophile militant très longtemps surprotégé bec et ongle par le milieu littéraire français (mais finalement lâché depuis quelques mois grâce au courageux livre-témoignage de Vanessa Springora).

On notera, d'autre part, le panache prophétique et clairvoyant d'Aïssa Maïga, actrice de talent et de conviction qui place le milieu du cinéma français face à ses responsabilités, dans un contexte marqué par des décennies de sous-représentation objective des noirs (et autres) sur les écrans.

Pour sourcer ces enjeux, on lira avec grand profit le livre collectif Noire n'est pas mon métier (2018).

Cet ouvrage n'est pas du prêchi-prêcha, mais un recueil éclairant et précis de seize témoignages vécus, de la part d'actrices noires confrontées, en France, à de multiples obstacles liées aux filtres racisés au travers desquels elles ont été regardées.

Loin de défendre une vision différentialiste de la société, ces actrices plaident au contraire pour que leur couleur de peau ne les range plus dans une catégorie stéréotypée (être noire n'est pas un métier!) ,et ne les marginalise plus par rapport à la diversité des rôles et des opportunités.

Un très grand livre pour en finir avec les mensonges de celles et ceux qui osent parler confortablement au nom de "l'universalisme", préemptant la République, tout en confisquant à leur seul profit les allées du pouvoir et des privilèges, que ce soit dans les domaines culturels, mais aussi religieux ou politiques.

Lien.

27/02/2020

Bienvenue en France Asia Bibi

Capture d’écran 2020-02-27 à 10.36.59.png

Asia Bibi, chrétienne incarcérée arbitrairement durant neuf ans au Pakistan dans des conditions terribles, pour une accusation mensongère de blasphème, est actuellement en France.

Depuis 2011, ce blog a suivi son histoire, jusqu'à sa libération et son asile au Canada (lien).

Avec une dignité exemplaire, elle a franchi tous les obstacles, appuyée par le soutien indéfectible d'Anne-Isabelle Tollet (Cf. photo ci-dessus).

Asia Bibi évoque aujourd'hui son souhait de s'installer dans l'hexagone et va rencontrer le président Macron.

Lire la suite

19/02/2020

Evangélisation et prosélytisme (Réforme)

3837.pngEvangélisation? Prosélytisme? Sociologiquement, l'évangélisation, c'est le prosélytisme en cadre chrétien, tout comme l'islamisation est le prosélytisme en cadre musulman. Le terme de "prosélytisme", en soi, n'est donc pas péjoratif.

Mais dans le langage courant, il est devenu de plus en plus habituel d'opposer évangélisation (supposée respecter la liberté des autres) et prosélytisme (qui serait fondé sur la pression). Autour de ce débat, à noter un très bon numéro de l'hebdomadaire protestant Réforme, dossier consacré à "la frontière fragile" entre évangélisation et prosélytisme.

Lien.

17/02/2020

Le religieux socialement acceptable à l'école

sira_48_3.cover_.pngA noter la parution du dernier numéro de Sciences Religieuses (isbn : 0008-4298), avec pour éditrices invitées Claude Proeschel et Sara Teinturier.

Ce numéro spécial est intitulé : Convictions religieuses, citoyenneté et espace public: quelques aspects contemporains.

Il traite en particulier du religieux socialement acceptable à l'école en France, en Suisse romande et au Québec. On pourra y lire entre autres des articles de Claude Proeschel et Anne Lancien, du GSRL.

Lien.

15/02/2020

Usages staliniens de la Révolution numérique

6e3030535b8d2afda19e1354494c0e7f.jpgCertains croient voir dans l'affaire Benjamin Griveaux (démissionnaire de la campagne pour la mairie de Paris) une "américanisation" de la vie politique française.

Erreur de perspective. Trump, aux Etats-Unis, est toujours au pouvoir, malgré un passif sexuel compromettant plus lourd que celui de Griveaux.

 

En France, on assiste au contraire au nouvel effet d'une influence russe post-soviétique très active sur les réseaux sociaux... et dans la rue (activisme radical anti-Macron), alliant:

 

1/ stalinisme new look (extrême-gauche sectaire)

2/ populisme ("anti-mondialisme" primaire et démagogie) 

3/ outils de la Révolution numérique (réseaux sociaux d'internet en particulier)

La synthèse en anglais sur Ordre social et répression sous Staline, par David Shearer (Yale Univ Press, 2009), est à relire, notamment son chapitre "Cataloguer la population" (p.158 et suivantes).

Grace à des protocoles d'espionnage numérique et de collecte assez simples, ce catalogage est à la portée, aujourd'hui, de nombreux acteurs de déstabilisation.

Le melenchoniste mégalomane Juan Branco était déjà auteur de l'outing forcé de Gabriel Attal (lien).

On retrouve Branco aujourd'hui avec Pavlenski, divulgateur de la vidéo qui fit tomber Griveaux, qui affirme: "cela va donc continuer" (Spoutnik).

D'autres gêneurs politiques doivent ainsi s'attendre à subir le même déballage crapoteux (qui évoque la méthode russe du KOMPROMAT).

On discerne, au-delà de la menace lancée, une tendance. Celle d'un mariage monstrueux entre les promesses d'une libéralisation de la communication et de l'information, grâce à internet, et le catalogage généralisé d'une population à des fins de contrôle politique sectaire, éliminant tout gêneur grâce aux données privées stockées.

Ce que Staline, avec les moyens qu'il avait, a tenté durant des années.

Et ce que Xi JingPing, dans la Chine actuelle, pratique à l'échelle de plus d'un milliards d'habitants (lien).

13/02/2020

Claire Bretecher (1940-2020)

ob_7cf3d6_couv-19159.jpgClaire Bretecher a tiré sa révérence. Elégante, jusqu'au bout. Cette brillante auteure qui a marqué son temps nous a laissé une oeuvre graphique très riche, notamment via les BD Agrippine et Les frustrés, et un regard unique sur la génération post-1968 confrontée au consumérisme, à la libéralisation de la sexualité et aux écrans.

Roland Barthes la complimenta un jour en la qualifiant de sociologue. Oui, pourquoi pas? Mais derrière la critique sociale qu'elle savait si bien faire avec humour, elle avait aussi une fibre de moraliste, sondant les travers d'un petit monde confronté aux vertiges de la liberté (lien).

Elle n'aimait guère la religion, héritage d'une éducation catholique stricte et jugée un peu traumatisante (lien). Mais son oeuvre témoigne ici et là d'une indéniable ouverture aux questions du sens de la vie et de la foi, allant jusqu'à brosser, à sa manière, l'histoire de "la vie passionnée de Sainte Thèrèse d'Avila" (1980).

11/02/2020

Recherche en sciences humaines en France: la LPPR en question

Capture d’écran 2020-02-10 à 22.52.21.pngLa crise systémique que traverse la France trouve son origine, non pas dans le gouvernement actuel, qui cherche tant bien que mal à aller de l'avant, mais bien davantage dans 20-25 ans de reculs successifs, y compris sur le front de la recherche en sciences humaines, où certains laboratoires sont aujourd'hui dans des situations proches de celle des personnels de France Telecom en 2008-09.

Des équipes se retrouvent parfois sans ITA (agents administratifs qui font tourner les labos), ou avec un sous-encadrement tel que la technicité des demandes liées à la mise en place d'opérations scientifiques (missions, colloques, etc.) empêche la recherche de se faire. Avec un sentiment de dévalorisation et d'abandon.

On notera les propositions constructive des responsables du Comité national du CNRS, auxquelles je souscris, dans un contexte où se discute aujourd'hui la très controversée LPPR (Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche).

Lien.

07/02/2020

Recherche en sciences humaines: halte au feu

cnrs, shs, crise de la recherche française, france, itaDes laboratoires de recherche en péril, cela se voit moins que des métros (RATP) ou des trains (SNCF) bloqués. Pourtant, à moyen et long terme, c'est dramatique pour l'avenir d'une société française qui sacrifie le meilleur de son intelligence.

Il est nécessaire de prendre connaissance des enjeux des réformes structurelles qui affectent aujourd'hui la recherche en France, notamment en sciences humaines et sociales où de nombreux laboratoires sont contraints de faire plus, avec beaucoup moins d'encadrement administratif (et des salaires qui restent largement en-dessous des pays voisins). Au détriment des recherches, et des chercheurs précaires.

Avec de nombreuses crises, démissions, burn-out. Cet article publié dans Le MOnde donne quelques éléments factuels sur la crise actuelle, autour de la future loi de programmation (LPPR).

Lien.

03/02/2020

Benoit Hébert (1971-2020)

1973918_1443626075915456_5661874881083938105_o.jpgProfesseur agrégé de physiques en classes préparatoires, pasteur bénévole, Benoît Hébert a marqué le paysage protestant français des vingt dernières années par un engagement public en faveur du dialogue entre science et foi.

 

Il s'était investi en faveur d'une meilleure compréhension des sphères propres de la science et de la foi chrétienne en matière de connaissance du monde physique.

Lire la suite

01/02/2020

Affaire Mila et enjeu de blasphémer (Le Monde des religions)

8503_istock.jpgDepuis ses propos contre l'islam tenus en live sur Instagram, la jeune Mila est en proie aux insultes et menaces de mort. L'affaire ravive le débat autour du blasphème. Décryptage avec la spécialiste Anastasia Colosimo.

Doctorante en théorie politique et enseignante en théologie politique à Sciences Po Paris, Anastasia Colosimo a consacré sa thèse à l'histoire du blasphème, qu'elle a synthétisée dans son ouvrage Les Bûchers de la liberté (Stock, 2016).

Lire la suite sur Le Monde des Religions

14/01/2020

Evangéliques de la FPF: l'analyse de Jean-Paul Willaime

Willaime Jean-Paul.jpgComme se déploient et se comprennent, au sein de l'identité protestante, les composantes évangéliques?

Le regard aiguisé du sociologue vient nous aider à démêler les choses. A l'occasion du colloque du 30 novembre 2019 sur les protestants évangéliques de la FPF (Fédération Protestante de France), nul autre mieux que Jean-Paul Willaime pour nous éclairer sur ces questions. 

Merci à Campus Protestant pour la mise en ligne de cet interview (lien). 

04/01/2020

La FPF à travers les actes de ses AG (thèse Y. Parrend)

Capture d’écran 2020-01-04 à 23.30.10.pngPasteur de L'Union des Eglises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL), ancien secrétaire général de la Fédération protestante de France (FPF), l'un des deux grands réseaux protestants français avec le CNEF, Yves Parrend a soutenu sa thèse de doctorat à l'Université de Strasbourg (Faculté de Théologie) sous le titre suivant:

Histoire de la Fédération protestante de France (1905-1991)
à travers les Actes des Assemblées générales

Qu'il soit ici très chaleureusement félicité pour cette belle réalisation, dont on attend avec impatience la publication !

Lien.

29/12/2019

La controverse des religions politiques et séculières (RHPR)

france,allemagne,sécularisme,sécularisation,religion politique,religion séculière,paul vazeux,matthieu arnold,strasbourg,rhprJe ne saurais terminer cette année sans un coup de chapeau à la Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuses (RHPR). Fondée en 1921, la Revue d’Histoire et de Philosophie religieuses publie quatre fois par an, en français, des articles scientifiques de haute tenue, couvrant l’ensemble des disciplines de la théologie protestante, et parfois au-delà.

Au menu, notamment, de la dernière livraison, un bel article de Paul Vazeux sur la controverse des religions politiques et séculières entre intellectuels français et allemands aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale.

Lien.