12/09/2009

Timbres Jean Calvin (suite)

CALVIN.jpgSuite à la note consacrée aux timbres Calvin, des informations supplémentaires m’ont été communiquées par courriel de la part d’un philatéliste éclairé, le pasteur José Loncke, par ailleurs auteur d’une biographie d’Hélène d’Orléans (à paraître) et membre de la SHDBF (société d'histoire baptiste).

Vu leur intérêt, les voici présentées ci-dessous.


 

Idelette de Bure.jpgTimbre belge Idelette de Bure


José Loncke mentionne tout d’abord le timbre Idelette de Bure (épouse de Jean Calvin), édité par les postes belges.
Un complément effectivement indispensable à la revue de détail des timbres «Calvin» francophones!


Et l’occasion de rappeler qu’une des différences entre protestantisme et catholicisme est que les pasteurs et prédicateurs protestants peuvent se marier, ce qu’ils ne se sont jamais privés de faire.


Timbre allemand 1964


Calvin-Briefmarke.jpgIl rappelle aussi qu’il existe «un beau Calvin de la poste RFA en 1964». En effet!


Le voici ci-contre.

 

Encore un timbre édité à l’occasion des 400 ans du décès du réformateur (1564).

 

Timbre(s) sud-africain(s)


1964calvinSudAf.jpgIl souligne par ailleurs que «l’Afrique du Sud également» a édité des timbres.

En voici un ci-contre, en couleur, trouvé grâce à Google.

Rappelons que l’Afrique du Sud est aujourd’hui comme hier un grand pays protestant, notamment marqué par une diaspora huguenote (calviniste française), suite aux persécutions dont les protestants ont été victimes après 1685 (Révocation de l’Edit de Nantes).

 

Refuge.jpgA lire, sur le sujet, Michelle Magdelaine et Rudolf Von Thadden (dir.), Le refuge huguenot, Paris, Colin, 1985 : un ouvrage de référence pour tout savoir sur cet immense mouvement de diaspora qui a dévitalisé la France de la fin du XVIIe siècle et enrichi les sociétés hollandaise, germaniques, suisse, sud-africaines, nord-américaines etc...

 

 

calvin.j. SW.Africa.pg.jpgVoici, en bonus, un autre timbre Calvin d’Afrique australe. Il est libellé «South West Africa» et ne comporte pas d’indication de date.

Quelqu'un a une idée?

 

Sarre.jpg

 

Enfin, José Loncke nous livre le texte ci-dessous au sujet du fameux timbre Calvin-Luther de Sarre que nous mentionnions dans la note du 10 août 2009, dont il nous apprend la date: 1951!



SARRE

De 1918 à 1935 et de 1945 à 1957, ce territoire connaît une administration française qui se traduit par la réalisation et l'impression des timbres-poste par les artistes et les imprimeries des postes françaises, jusqu'à ce que ce territoire rejoigne l'Allemagne par plébiscite en 1935 et par accord bilatéral, conforme au résultat d'un referendum en 1957.

De 1957 à 1959, la gestion des thèmes des timbres est reprise par les autorités postales allemandes le temps d'une transition monétaire. Depuis 1959, les timbres d'Allemagne fédérale sont employés dans ce Land.

En 1951, un timbre sur «Martin Luther et Jean Calvin» a été émis pour le 375e anniversaire de la Réforme en Sarre (1576).

Commentaires

En complément d'information, voici ce que la Poste nous apprend sur la confection du timbre Calvin 2009:

Le portrait de Jean Calvin est repris d’un tableau du XIXe siècle.

La lettre dont un extrait est reproduit sur le timbre date de 1545 et traite de la question trinitaire et des relations entre le Père et le Fils.

En voici le début :
« Grâce à vous soit et paix de par Dieu le Père et le Fils
Quant nous parlons de Dieu seulement sans rien adjouster, il le nous fault considérer en sa simple essence, comme un seul Dieu.
Quant nous parlons de Jésus Christ seulement sans faire mention du Père, il le nous fault congnoiste comme Dieu manifesté en chair. C’est que Dieu a prins nostre nature pour habiter icelle comme en un temple de sa majesté : et toutefois en telle union, que Jésus Christ en son essence divine et en sa nature humaine n’est qu’une personne.
Quant nous parlons de Dieu et de Jésus Christ ensemble, lors en ce nom de Dieu il nous fault comprendre le Père : [le fils] est ordonné du Père pour dominer sur nous, et avoir toute prééminence en son nom.
Quoy qu’il soit, quant nous pensons à Dieu, ou que nous en voulons parler : il ne nous fault point amuser à considérer son essence intime. Car telle cogitation est dangereuse, pour ce que l’entendement humain y est confus. Mais il nous fault plutôt incontinent revenir à Jésus Christ auquel le Père s’est révélé à nous [...]»

Source : Société d’histoire du protestantisme (SHPF).

Écrit par : SF | 12/09/2009

Malheureusement le tirage de ce timbre devait être très limité. Je l'ai cherché ces dernières semaines dans plusieurs bureaux de poste. Partout, le guichetier ignorait l'existence de ce timbre, et après recherche dans ses classeurs, il n'en trouvait aucun. Il existe des timbres "vacances" ou sur d'autres futilités, mais de timbre sur Calvin, point !
Le seul endroit où j'en ai finalement trouvé, c'est dans un temple cévenol, à un comptoir de librairie et de cartes postales !
Je préfère m'abstenir de commentaires...

Écrit par : Patrick B | 13/09/2009

Réponse à Patrick B

Pour ma part j'ai pu en trouver facilement.
Mais il est vrai que je réside en Picardie, terre natale de Calvin.
A la poste de Noyon, lorsque je me suis fourni, ils en avaient de gros stocks! Alors, si vous passez par la Picardie....

Par ailleurs, il doit certainement être possible de commander ce timbre en demandant à la Poste. Je doute que les stocks soient épuisés, au vu du pourcentage de calvinistes que compte la France aujourd'hui...

Écrit par : SF | 13/09/2009

Je confirme : en Picardie, même en s'éloignant un peu plus de Noyon, on en trouve facilement des planches entières.

C'est beaucoup plus facile à trouver que les pièces de 10 et 25 € pourtant sensées être distribuées par la Poste (mais comme Calvin n'y figure pas, on n'en trouve pas par ici, ça doit être ça.)

Écrit par : Frédéric | 18/09/2009

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.