Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2011

Esprit et Vie, dossier sur les évangéliques

catholicisme, évangéliques, Esprit et Vie, éditions du Cerf, Olivier Moreel, Pierre GueydierEsprit et Vie est une excellente revue catholique de formation permanente, doté d'une longue expertise, d'un sens pédagogique aiguisé et.... d'un site internet particulièrement remarquable (où un vaste portefeuille de recensions est proposé en accès libre).

Elle est éditée par les éditions du Cerf, sous la conduite actuelle d'Olivier Moreel, son rédacteur en chef.

A noter, pour le numéro 232 (février 2011), un dossier sur les mouvements évangéliques, avec un bel article de Pierre Gueydier (sur la globalisation culturelle des évangéliques) et un papier... de votre serviteur.

Commentaires

J'ai lu avec intérêt votre article et celui de Pierre Gueydier.
Concernant ce dernier j'ai été étonné de lire dans le chapeau de son article : "forger une missiologie postmoderne soutenue par la conjugaison d'une théologie de la prospérité..." Ce thème de la téhologie de la prospérité n'est pas abordé dans le corps de l'article. La théologie de la prospérité est sans doute à l'heure actuelle LA question qui divise les évangéliques américains (mais pas seulement les évangéliques américains...) car on ne peut pas être "un peu" pour la théologie de la prospérité. On est soit contre soit on la professe et alors (cf entre autre John Piper) on professe une hérésie qui vous met hors du christianisme (là c'est moi qui accentue).
D'autre part p.26 de l'article, Mr. Gueydier affirme que les mégachurches "présentent trois traits distinctifs : ... et une tendance à l'autonomie institutionnelle de la "non-dénomination", hors si l'on se référe à la Hardford Database of Megachurches de Scott Thumma (qui en recense en 2010 1408 si mes souvenirs sont bons) et surtout à l'ouvrage qu'il a co-écrit sur la question des Megachurches (" Beyond Megachurch Myths" Leadership Network Publication 2007) et qui peut servir de guide de lecture à sa base de données on constate que seul 34 % des mégachurches américaines sont "non-denominational". Difficile donc de parler d'un trait distinctif lorsque les deux tiers des mégachurches ne sont pas concernées.
A titre indicatif j'ai effectué un petit travail de mise à jour des sites internet des megachurches recensées par la base de données du Hardford Institute et Scott Thumma espére être en mesure d'utiliser ce travail dans la refonte envisagée de la base de données dans le courant de cette année.

Écrit par : Pierre-Aelred | 20/03/2011

Les commentaires sont fermés.