Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2012

Les déboulonneurs, des anti-pubs au tribunal correctionnel

publicité, société de consommation, déboulonneurs, bernanosDans l'indifférence de la droite.... et de la gauche, la pollution publicitaire, en France, continue plus que jamais à fatiguer les yeux de celles et ceux qui ne se résignent pas à voir les couloirs de métro et les rues de nos villes tapissés d'appel à l'achat et à la consommation matérielle.

Aussi faut-il saluer le courage des "déboulonneurs", brigade anti-pub qui a été jugée avant-hier en appel au Tribunal Correctionnel de Paris.

Avant de demander la relaxe, leur avocat a cité Bernanos: "Il faut parfois quelques indisciplinés pour faire un peuple libre." (soutien aux déboulonneurs)

Commentaires

Malheureusement la publicité nous envahit aussi sur les ondes radios et TV.
Et pour ajouter à la souffrance, les chaines privées ont le droit de saucissonner les films. Et à la radio, le volume est toujours plus élevé pendant les publicités par rapport aux émissions normales, obligeant à baisser le son si on ne veut pas abîmer les oreilles. Ajoutez à cela le caractère abrutissant de certaines publicités d'une débilité et d'une médiocrité affligeantes et on comprend pourquoi beaucoup de gens ont les nerfs à vif.
Il serait grand temps qu'une réglementation efficace soit mise en place pour lutter contre ces publicités trop intrusives.

Écrit par : Patrick B | 06/04/2012

@patrick B

A votre liste, on peut ajouter la publicité qui emplit les boites à lettres...

Écrit par : david weber | 06/04/2012

@ david weber
Très juste. Je l'avais oubliée car j'ai collé une étiquette sur la boite à lettres avec la mention "Pas de publicité SVP" et c'est efficace.

Hors sujet :
Joyeuses Pâques à tous les Chrétiens,
Joyeux Pessah à tous les Juifs.

Écrit par : Patrick B | 07/04/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.