Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2012

Un document Mosaïc de 24 pages sur les Eglises issues de l'immigration

fpf, fédération protestante de france, projet mosaïc, marianne geroult, eglises d'immigration, églises issues de l'immigration, églises de migrants, diversité, diversité culturelle"Les Eglises issues de l'immigration sont de diverses origines culturelles et théologiques. Elles sont nombreuses dans toutes les grandes villes de France. Qui sont-elles?"

C'est à partir de ce premier questionnement qu'est construite la belle brochure en couleur de 24 pages réalisée par la pasteure Marianne Gueroult, chargée de mission du Projet Mosaïc à la Fédération Protestante de France. Elle est intitulée "Les Eglises issues de l'immigration, de quoi parlons-nous".

Témoin du sérieux avec lequel est désormais traité, par la FPF, le très vaste chantier de l'interculturalité et des croisements immigration/identité protestante, ce document  est téléchargeable en PDF sur le site de Mosaïc (portail FPF) au lien suivant.

Commentaires

Ahébien monsieur Fath on dirait qu'il y a de moins en moins de commentaires sur votre blog !... Peut être depuis que vous avez viré vos avis persos sur la politique et la religion vers twitter et assimilé ? Voilà une bonne chose, car moi, ce qui m'intéresse, c'est la science ! (la politique et la religion aussi, remarquez, mais j'espère que ce n'est pas trop vous faire insulte que de vous dire que je vous trouve nettement moins intéressant dans ces domaines).

Il y a quelque temps, l'effondrement d'un plancher d'église d'une obscure ethnie (... je veux dire... "issue de l'immigration") en région parisienne et consécutivement la mort de quelques personnes avait provoqué l'émoi et moults commentaires urgents. Mais on voit sur ce billet qu'une recherche patiente d'église sur comment vivre ensemble ne provoque rien. Ainsi va le monde...

Cela permet de voir au moins que les "faits divers" - en fait, la mort - sont utilisés parce qu'ils permettent d'avoir une communication ayant plus d'impact : si vous commentez sur l'effondrement d'un plancher, vous aurez plus de chance d'être lu que si vous commentez une énième étude protestante sur le énième sujet protestant. C'est juste une question d'économie d'énergie pour la communication. Merci à la mort. Et je pense que la résurrection du Christ pourrait s'analyser comme un essai de trouver d'autres formes d'énergie à la communication.

Mais inutiile d'en parler : les chrétiens, évangéliques en tête, sont plus intéressés par la mort du christ que par sa résurrection, puisque sa mort a en plus l'avantage de provoquer le pardon de tous leurs péchés, et comme leurs péchés sont fichtrement nombreux, on comprend bien leur intérêt.

Bon (comme personne ne lit plus les commentaires je peux me plaire raconter n'importe quoi dans une débauche d'énergie) (je suis en train d'étudier "Les Méfaits du Tabac" de Tchékov, alors vous comprenez dans quel état d'esprit je suis)... et, donc, le "document Mosaïc" ???

Il me laisse dubitatif :-)

D'un coté, je comprends bien l'immense intérêt de la chose de son sujet. Mais, de l'autre, un tel document ne devrait même pas exister : il devrait être directement intégré au fonctionnement courant des églises, et même au coeur des hommes et des femmes de bonne volonté, comme on dit... Si un tel document existe, c'est que quelque chose ne va pas dans ces hommes de bonne volonté... quoi ?

Et j'ai l'impression que ce document passe son temps à contourner ce "quoi ? "... mais c'est est une technique bien connue, que de contourner un obstacle... si on peut le contourner (je l'espère).

Par exemple, une floraison de formules passe-partout type "l'universalité dans la diversité" (au moins ça ne gène personne ! ), "la Bible est notre socle commun", "les jeunes risquent de se sentir exclus", et j'en passe et des meilleures. il y en a au moins 10 par page.

Mais, si ces formules construisent un... "socle commun", pourquoi pas ?

À coté de ça, je vois bien qu'il y a une recherche de compréhension du... phénomène. Le classement des églises de l'immigration qu'ils proposent me parait correct (à part peut être la catégorie "autre communautés issues de l'immigration", qui est un peu l'art de dire qu'on ne sait pas où les caser) l'importance de la province bien vu, et il est malheureusement presque courageux de dire que la propriété du bâtiment "église" est d'une importance cardinale en ces temps d'emphase pompante sur la grâce de Dieu. Merci à ce document de le dire. (mais, malheureusement, pas de s'interroger dessus ? )

Et ce qui est intéressant aussi, la proposition de beaucoup de pistes, de recherches. Ils sont beaucoup au niveau "vie quotidienne", et je pense que c'est effectivement de bonnes pistes. "On peut tenter des repas en commun", nous dit ce document, par exemple. Vaste sujet, déjà. Et c'est du boulot. Mais je suis dubitatif, mais je doute que ça suffise, mais...

Bon appétit !

Écrit par : ista | 19/11/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.