Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2013

Pour surfer jusqu'aux protestants bretons

prot breton.jpgTous les amateurs d'histoire des christianismes en France se réjouiront de découvrir le superbe site internet historique consacré aux protestants bretons.

Réalisé par l'historien Jean-Yves Carluer, de loin LE meilleur spécialiste du sujet, ce site, complété d'un blog, propose un "bouquet" très complet de ressources (bibliographie, sources, lieux de mémoire, etc.) qui feront le bonheur de nombreux passionnés et curieux.

Commentaires

Merci pour l'info. Le site est vraiment très intéressant. J'admire l'audace du professeur Carluer d'avoir mis sur sa bannière trois photos aussi différentes (la dernière, celle de droite, est une photo prise dans l'Assemblée de Dieu de Brest, ) mais qui résument bien ce qu'est le protestantisme aujourd'hui en Bretagne. Je trouve que c'est une belle illustration de la continuité historique à laquelle je suis attachée du protestantisme Français , et plus spécifiquement breton. Dans sa préface au livre de Jean-Yves Carluer, Protestants et bretons, la mémoire des hommes et des lieux, l'historien François Lebrun écrivait, "Ce livre sera pour beaucoup, hors de Bretagne et même en Bretagne, une révélation...". On pourra sans doute dire de même pour ce site internet.

Écrit par : Le Borgne Michel | 16/05/2013

L'explication du bandeau par Jean-Yves Carluer lui-même.Un grand merci pour les encouragements !
Pour répondre à la question de l’identification des personnages du bandeau : à gauche, en couleur, les trois frères Châtillon : entourant l’Amiral de Coligny, l’ex cardinal Odet de Châtillon, et leur frère François d’Andelot. Tous les trois ont des terres en Bretagne. Au milieu, une photographie noir et blanc représentant une scène de colportage, datée vers 1906. C’est une scène composée pour la Mission de Trémel. Debout, avec la casquette, Guillaume Le Quéré sénior, dit Tonton-Tom, et son épouse dans la voiture à cheval. Sur le marchepied, un petit garçon, Guillaume Le Quéré junior, qui sera également colporteur (motocycliste !). A droite, sa tante Émilie, directrice de l’orphelinat, et, en face d’elle sa cousine. A gauche, en partie caché, le grand-père, l’évangéliste François-Marie Le Quéré, alors en retraite, fondateur avec Hélène Biolley de la ‘Mission aux Bretons’ du Havre. La voiture a servi une dernière fois en 1953-1954 comme habitation itinérante de Guillaume Le Quéré junior (le petit garçon était devenu grand !) quand il a accompagné les premières missions évangéliques tziganes, avec le groupe de Mandz Duville. A la droite du bandeau, il s’agit d’une église contemporaine, à Brest.

Écrit par : Michel Le Borgne | 18/05/2013

Que ce site apporte des éléments sur l'histoire protestante en Bretagne est une chose, mais de là à présenter l'auteur comme "le" spécialiste, je pense qu'il y a là une réelle exagération et une erreur au vu de la contribution de fond de plusieurs autres historiens qui ont réellement écrits sur le sujet. Ceci est d'autant plus visible au regard du peu de publications académiques (revues à comité de lecture, etc.) et du très petit nombre de colloques nationaux (ne parlons pas des internationaux!) auxquels J-Y Carluer a participé. Il ne faut peut-être pas confondre ce qui relève de l'anecdote historique (qui est intéressant) et la véritable recherche universitaire.

Écrit par : Merville | 04/06/2013

Réponse à Merville.
Parlons-nous de la même personne? La "véritable recherche universitaire", comme vous dites, reconnaît Jean-Yves Carluer comme le principal spécialiste du protestantisme breton contemporain. Ses publications académiques sont nombreuses. Entre autres événements, il a notamment participé en 2010 au grand colloque sur les recompositions du protestantisme. Sa thèse de doctorat fait autorité. Bref, le Jean-Yves Carluer que je connais et que je lis depuis longtemps est bien "le" spécialiste du protestantisme en Bretagne depuis le XIXe siècle. QU'il y ait d'autres auteurs de talent sur le sujet, oui bien-sûr, et tant mieux. Cela n'enlève rien à l'apport de l'historien Jean-Yves Carluer, qui anime aussi un blog de chercheur spécialisé (mentionné dans une autre note).

Écrit par : SF | 04/06/2013

Les commentaires sont fermés.