Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2013

Transition au CPDH, réseau évangélique axé sur les enjeux éthiques

downloaded_7_8651.jpgUne page se tourne sur la scène protestante française: Daniel Rivaud (ci-contre), cofondateur en 1999 avec Florian Rochat du Comité Protestant Evangélique pour la Dignité Humaine (CPDH), a passé la main à une équipe animée par Franck Meyer (président) et Franck Vermesse (secrétaire général).

Spécialisé dans la bioéthique et l'éthique familiale, le réseau CPDH a effectué le passage de témoin le 27 avril 2013 (AG).

Un relai qui apparaît en pleine lumière dans le n°11 de sa lettre de juin 2013, intitulée "Information, prière, action" (lien).


Reconnu pour son efficacité mobilisatrice, le CPDH a opéré comme un acteur parachurch (supra-églises et transconfessionnel, qui s'inscrit dans les constellations convictionnelles de nos sociétés civiles pluralistes, engagées dans le débat sur les valeurs.

d2V_1Vga.png

Cap sur une "société" de "demain" aux airs de gratte-ciels (visuel CPDH 2013)


Strasbourg-Bruxelles

En 14 ans, sous l'impulsion d'un Daniel Rivaud présent sur tous les fronts en tant que délégué général, le CPDH a notamment organisé deux colloques à Strasbourg (2005 et 2008), et exercé un rôle pédagogique en réseau (diffusion de lettres, brochures, alertes, fiches-repères).

Représenté depuis deux ans à Bruxelles, le CPDH s'est imposé comme un acteur sinon "officiel", du moins assez représentatif des revendications partagées par la majorité des protestants évangéliques de France sur certaines questions éthiques "sensibles" comme l'euthanasie, l'avortement, le mariage ou le trafic des êtres humains.

 

Positionnements et valeurs phares

couv7278g_200.jpgD'autres questions, en revanche, ont été laissées en friche (droit du travail, des migrants, etc.), ce qui avait contribué à ce que le discours de ce mouvement soit plutôt situé comme "dans l'optique des thèmes de la droite évangélique américaine" (cf. S.Fath, Du ghetto au réseau, le protestantisme évangélique en France, 2005, p.363).

Je serais légèrement plus nuancé aujourd'hui: si le CPDH reste objectivement proche des accents tenus, entre autres, par les évangéliques conservateurs d'Amérique du Nord (cf. l'exemple des items retenus par le questionnaire adressé aux candidats de la Présidentielle 2007),  il ne développe pas de la même manière tous les thèmes de la droite chrétienne  américaine (notamment sur le terrain du rapport au politique), et défend parfois des sujets peu évoqués outre-Atlantique par la droite conservatrice (salaire parental).

Par ailleurs, ses liens sont européens et non transatlantiques. Enfin, il pourrait tout autant (sinon plus) être comparé à divers mouvements catholiques de défense de la ligne éthique du Magistère romain (dits "provie"). Notons d'ailleurs que le CPDH collabore depuis plusieurs années sur certains projets avec des acteurs catholiques comme l'Alliance Vita.

Non dénué d'accents sur la spiritualité (tryptique "informer, prier, agir"), conformes à l'axe évangélique qu'il revendique, le CPDH entend continuer à développer sa dynamique de réseau (délégués régionaux).

Avec quelle articulation avec les réseaux existants, en particulier le CNEF et la FPF? Et quelles inflexions éventuelles dans les thématiques se dessinent-elles, notamment dans le contexte du poids grandissant de l'immigration dans le paysage évangélique francophone? L'avenir le dira.

Commentaires

"D'autres questions, en revanche, ont été laissées en friche (droit du travail, des migrants, etc.)"

Oui, certes, mais à chacun ses compétences et son domaine d'action. D'autres organismes s'en occupent très bien. Qui trop embrasse, mal étreint. Et ces organismes "sociaux" n'occupent pas le terrain des questions éthiques. Il y avait là un manque qui a été comblé au moins en partie par le CPDH.

Écrit par : Patrick B | 27/06/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.