Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2016

De LUTHER à ERIC CELERIER: Marie, exemple de foi en Jésus

Luther.jpgLa figure de Marie, très présente dans le Nouveau Testament, reste très controversée chez beaucoup de protestants (évangéliques ou non) en raison du culte dont elle a peu à peu fait l'objet au sein de la tradition catholique. Pourtant, aux débuts de la Réforme, Martin Luther, grand lecteur de la Bible, n'avait pas hésité à écrire un vibrant hommage protestant à cette mère de famille, comprise et présentée comme un exemple de foi en Jésus (Commentaire du Magnificat).

C'est aujourd'hui dans le même esprit qu'Eric Célérier s'intéresse à Marie.

Figure majeure du renouveau évangélique en francophonie depuis 20 ans via le puissant portail TopChrétien qu'il a fondé avec son équipe, Eric Célérier souhaite créer un site intitulé ConnaîtreMarie.com, dans le but d'orienter, par l'exemple biblique de Marie, vers Jésus.

Cette démarche évangélique audacieuse, dénuée de sectarisme, se veut ouverte au monde catholique, associé au projet via la Communauté de l'Emmanuel, qui a invité Eric Célérier à prêcher le 28 juillet 2016 à Paray-le-Monial (lien).

De quoi susciter espoirs, questions et critiques, auxquelles Eric Célérier répond sur le site Infochrétienne (lien).


Du point de vue socio-historique, on trouve, dans cette initiative, une expression forte de ce nouveau paradigme oecuménique que j'appelle l'oecuménisme kérygmatique: après l'oecuménisme des institutions, puis l'oecuménisme des théologiens (il s'agissait alors d'essayer de faire rentrer tout le monde dans une même institution, et un même corps de doctrines, modèles qui s'essouflent aujourd'hui), nous arrivons à l'oecuménisme de Jean 3: 16 (le kérygme, le coeur du message chrétien).

Sans chercher la convergence complète des institutions ou des dogmes, ce nouvel oecuménisme du XXIe siècle (on peut choisir un autre nom, peu importe) se centre sur l'essentiel, Jésus et le coeur de l'Evangile.

A suivre et étudier...

Commentaires

Plus largement que Marie, c'est tout le problème de l'Incarnation qui sera ainsi abordé par l'initiative de ce site. En ce sens ce serait à mon avis une erreur de ne le concevoir que comme vecteur d'évangélisation immédiate. ce serait aussi un chantier, un atelier de réflexion.
Récemment, à l'émission religieuse de France 2, des Camerounais initialement pentecôtistes, se sont dits convertis au judaïsme en raison de deux arguments: pluralité de Dieu?
1)La Trinité ou même simplement un investissement unilatéral de l'Esprit, peut légitimement susciter cette réserve.
2)Deuxième argument, classique: une part de Dieu serait donc morte à la Croix? Possible?
Pour ma part le mystère de ces 2 points signe la singularité du christianisme, sa "folie", qui montre un Dieu qui ne se repaît pas de sa Toute-Puissance. Mais nous avons tant de mal à penser cet élan. Dieu aurait-il une faille, une faiblesse, son Amour pour nous? Une théologie de la faiblesse de Dieu?

Marie devait se poser, à sa manière, ces questions, elle qui était prise en électrolyse entre le Dieu Infini de ses Pères et le Dieu qui l'a choisie pour cet "engendrement" qui, c'est vrai, défie, non pas l'intelligence, mais la Raison conçue comme un code fermé (alors que la raison raisonnante est toujours en mouvement).
Une fois accepté ce mystère, il semble essentiel de NE PAS le banaliser par nos dévotions , ni, d'autre part, d'en profiter pour exalter la faillite de la pensée rationnelle, car celle-ci n'est pas dépréciée en cela, mais recadrée, posée comme insuffisante... en attendant qu'advienne la "Connaissance". fgh

Écrit par : fgh | 06/09/2016

Attention à l'idolatrie quand même... C jouer avec le feu?

Écrit par : Marc | 06/09/2016

Je parlerai plutôt d’œcuménisme de l'Esprit. Ce n'est pas par hasard qu'Eric Célérier est un pasteur pentecôtiste (affilié aux Assemblées de Dieu) et que la Communauté de l'Emmanuel est issu du mouvement charismatique catholique. A la question : Pourquoi as-tu accepté l’invitation de venir à Paray le Monial, le pasteur Célérier répond spontanément que "ça doit être l'Esprit-Saint". A noter aussi que son enseignement à cette occasion porte sur le sujet de la guérison. Pour reprendre les mots de l'interlocuteur catholique qui présente Eric Célérier, l’œcuménisme dont il est question ici, c'est de "porter en commun des projets missionnaires". L'ESPRIT EN MISSION est depuis le début du 20e siècle un des thèmes fondamentaux des mouvements pentecôtistes-charismatiques à l'échelle mondiale.

Écrit par : Raymond pfister | 06/09/2016

Merci cher Raymond pour cette analyse. Oui, je suis tout à fait d'accord, on pourrait parler aussi d'oecuménisme de l'Esprit... centré sur le kérygme, à savoir le contenu de Jean 3:16.
Il est intéressant d'observer qu'il y a déjà eu des passerelles charismatiques catholiques-évangéliques via le "mouvement de l'Esprit" (les initiatives de Carlos Payan en sont un bon exemple) mais celles-ci ont fait face à un certain tassement (recadrage du charismatisme catholique par le Magistère romain, etc). Cette initiative conjointe TopChrétien/Communauté de l'Emmanuel pourrait relancer la dynamique. A suivre

Écrit par : SF | 06/09/2016

Courageux et juste de votre part de plaider (un peu) pour Éric Célérier, M. Fath. Que c'est difficile de toucher à ce sujet sans déchaîner les passions… Personnellement, m'arrêtant au seul nom du futur site, je chercherai surtout à voir si l'on clarifiera cette question (ou si l'on restera dans l'ambiguïté par souci œcuménique): connaître Marie comme on connaît le Christ?

Écrit par : Joël Reymond | 06/09/2016

Cher Joël,

Le but de ce blog n'est pas de plaider (même si cela peut arriver) mais d'analyser posément. Concernant le sujet de MARIE, oui, il déchaîne les passions chez les protestants, notamment évangéliques. Des critiques virulentes se sont déjà manifestées, et ce n'est sans doute pas fini. Des débats plus posés peuvent aussi légitimement s'ouvrir.
Après avoir écouté attentivement Eric Célérier (deux vidéos sont disponibles sur le Net autour de ses interventions à Paray-le-Monial), et pour connaître un peu son engagement et sa constance, je crois pouvoir affirmer que selon ses dires, le projet est clairement de faire connaître Jésus.
Pour Eric Célérier et son équipe, Marie, comme Paul, ou Jean, ou Pierre, sont des figures du Nouveau Testament qui gagnent à être connues dans la mesure où leur élan se porte vers Jésus-Christ. Aux yeux du TopChrétien et d'Eric Célérier, c'est Jésus le but, c'est Jésus le sauveur, c'est Jésus le chemin. En cela, le TopChrétien est et reste profondément évangélique. Marie est un exemple, pas une fin. A suivre....

Écrit par : SF | 06/09/2016

Les réactions au sujet de ce site sur Marie témoignent de nos difficultés à "penser", sans apercevoir immédiatement des pièges, des traquenards, des objectifs cachés.
Au point où il se situe, le personnage de Marie est par excellence un défi pour aborder les paradoxes de Dieu. Mais nous sommes enclins à nous réfugier dans nos huttes théologiques sécuritaires.
La question , n'est même pas de savoir ce que vaudra ce site et quelles seront les performances de ses animateurs, auxquels on peut toujours prêter des intentions. La question est de ne pas ranger dans un écrin dogmatique un personnage biblique qui est loin d'être simple et de repenser ses approches, ses définitions, ses perspectives. bref, de penser par nous-mêmes.
Sus à l'idôlatrie, oui. Mais sus aussi aux niches identitaires bardées de dogmes, dans un sens ou dans l'autre. gef

Écrit par : gef | 07/09/2016

Quand j'ai vu tout le raffut déployé par Messieurs Ohlott, Foucart, Bayle et Cie (sur Actu-Chrétienne) et la virulence de certains propos envers M. Célérier, j'ai eu presque honte d'être évangélique, surtout que des gens en recherche et même athées, viennent parfois commenter certains articles. Quel exemple qu'on leurs donne!!!!
Ma propre opinion sur le sujet "épineux" de l'œcuménisme est la suivante:
je suis globalement contre un œcuménisme "cultuel": c'est-à-dire que vous ne me verrez jamais un jour dans un lieu de culte à participer à un office "religieux", une sorte de messe en commun. Ca, ça sera sans moi!!! Je n'ai rien contre les catholiques, bien au contraire, je pense même qu'il y en a parmi eux, qui seront réellement sauvés! En revanche, je suis pas d'accord du tout avec le Vatican, le système, le Pape, les cardinaux etc...
Néanmoins, je n'ai aucun problème à écouter, aller voir en concert, acheter des CD du groupe Glorious (j'en possède 3) ou d'artiste comme Grégory Turpin, les Guetteurs, CX-Flood ou autres. J'ai déjà également participé à des rencontres jeunes évangéliques-catholiques autour d'un barbecue où l'on pouvait discuter ouvertement de tout sujet en toute convivialité. Mes enfants vont également dans l'enseignement dit "libre" (en Belgique) qui se fait généralement dans des écoles catholiques. Mais j'préfère encore cela, aux écoles dites "de l'Etat" où certaines valeurs ne sont plus exposées ni enseignées. J'apprécie par exemple, que dans une école catholique, dans le tableau des congés scolaires, les termes désignés pour les congés sont toujours comme avant: congé de Noël, de Pâques, de Pentecôte, etc...
Maintenant, j'imagine qu'Eric Célérier ne va pas ouvrir un site pour faire l'apologie du culte de Marie (comme certains l'en ont presque accusé)! Je pense que ce site sera un outil pour comprendre et étudier qui est Marie, son vrai rôle, son appel et expliquer sa grande et merveilleuse vocation d'avoir porté en elle, Jésus le Sauveur du monde. Après, et quitte à "froisser" certains amis catholiques, j'espère que ce site sera aussi clair sur le fait que Marie ne peut être sujette à adoration (on ne doit adorer que Dieu seul), qu'elle a, par la suite, eu d'autres enfants avec Joseph, qu'on ne peut en faire une dévotion et qu'ainsi le credo évangélique à ce sujet, sera bien clair et précis également (pas d'ambiguïté).

Écrit par : SamuelB | 07/09/2016

"La vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé(Jésus Christ)" Il faut mettre la lumière sur le Père, le Fils et le Saint Esprit aujourd'hui, le reste est une perte de temps et une distraction!

Écrit par : Jean Paul | 07/09/2016

Je suis moi-même catholique et c'est avec intérêt que j'ai pris connaissance de l'initiative d'Eric Célérier de lancer un nouveau site internet consacré à Marie. J'ai la conviction profonde que quelle que puisse être leur "obédience" personnelle, les protestants (j'avoue peu goûter ce mot) auraient avantage à mieux connaître Marie, que le concile d'Ephèse de 431 a proclamée Mère de Dieu, Theotokos.

En effet, cette initiative méritera d'être suivie dans la durée, tout comme le développement des relations entre l'équipe de TopChrétien et la Communauté de l'Emmanuel. Nous verrons quel en sera l'aboutissement.

Sur la question de la mission aujourd'hui, de fait, des projets missionnaires peuvent être menés ou portés en commun. Un exemple actuel est la rencontre prochaine entre catholiques et évangéliques dans le diocèse de Toulon sur l'accueil des musulmans dans l'Eglise, avec des personnalités comme Mustapha Krim, Saïd Oujibou et l'abbé Paul-Elie Cheknoun.

Un point afin de rassurer SamuelB : les catholiques n'adorent pas Marie, mais lui rendent ce que la liturgie catholique qualifie, techniquement, de "culte de dulie". Cette vénération n'est pas une adoration, ce qui la distingue du "culte de latrie". Effectivement le culte d'adoration ne peut être rendu qu'à Dieu seul. D'ailleurs, à cet égard, la liturgie catholique fête demain 8 septembre la fête de la nativité de la Vierge Marie. En consultant le site www.aelf.org, chacun pourra lire les textes retenus pour cette fête.

Écrit par : Christian Descoups | 07/09/2016

"Et il arriva, comme il disait cela, qu'une femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit :
Bienheureux le ventre qui t'a porté et les seins qui t'ont allaité !
Mais il dit :
Bienheureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent !".
Évangile selon Luc 11. 27, 28

"En ce qui concerne la virginité perpétuelle de Marie, son immaculée conception, son exemption de péché pendant toute sa vie et son assomption, les docteurs catholiques admettent que les bases bibliques en sont pratiquement inexistantes (Mgr B. Bartmann : Précis de théologie dogmatique I. 456-485 et supplément, par J. Duhr. S.J. - édition de 1951)".
Jacques Blocher : Le catholicisme à la lumière de l'Ecriture Sainte, éditions de l'Institut Biblique de Nogent-sur-Marne - 5e édition révisée de 1997.

Et en écho au commentaire écrit par Jean-Paul le 07/09/2016, j'ajouterai pour conclure, comme le dit le poète : Et tout le reste est littérature.

Écrit par : Eric Lisbonne | 08/09/2016

C'est intéressant... j'avais lu dernièrement du pape François que Marie sera le lieu de la rencontre et de la réconciliation entre les évangéliques et les catholiques (malheureusement je n'ai pas pu retrouver l'article...). Car vu que la protestation est terminée, il ne nous reste plus qu'a se rencontrer au milieu du chemin qui nous sépare, par exemple, autour de celle qui montre le Christ. Je trouve donc cette initiative de TopChretien très intéressante.

Écrit par : Jean-Pascal | 08/09/2016

"Il faut mettre la lumière sur le Père, le Fils et le Saint Esprit aujourd'hui, le reste est une perte de temps et une distraction!". Ce propos de "jean-Paul escamote toute la vraie théologie, qui, aujourd'hui, s'ouvre aux sciences humaines (non pour s'y réduire, mais pour relever des défis posés, utiliser des outils...). C'est un peu inquiétant. "Distraction" "tout le reste"? l'Esprit ne peut-il aussi nous "éclairer" dans le débroussaillage aujourd'hui nécessaire de quantité de malentendus, de suspicions, d'"évidences" assénées qui, pendant des siècles ont faussé les relations entre communautés? Est-ce se "distraire" que d'essayer de mieux comprendre l'Autre, ce qui ne signifie aucunement l'aduler, mais qui permet de jeter des ponts sur l'essentiel. Etait-ce de la distraction quand Paul est allé vers les Païens en entrant, comme à Athènes, dans leurs propres systèmes de représentations? Ne pas s'éparpiller, oui. Ne pas tomber dans quelque syncrétisme que ce soit, oui. Mais de grâce, laissons "renouveler notre intelligence" par l'accueil et l'étude sérieuse. Par exemple, qui, côté protestant, connaissait la distinction introduite par C.Descoups plus haut entre "dulie" et "latrie"? Moi non. Du coup je ne vais pas m'asseoir dessus, mais vérifier, questionner, et maintenir ferme le principe de l'adoration à Dieu seul, tout en me demandant si la vie chrétienne ne comporte pas des élans et des régimes de vénération particuliers, sans forcément "adoration"...

Écrit par : AncheK6 | 08/09/2016

@Christian Descoups

je vous remercie bien de votre sollicitude à me rassurer.

Cependant, quand un catholique cite le "Je vous salue Marie..." il le fait comme une prière (au même titre que le "Notre Père") et certains prient même Marie pour obtenir quelque chose comme on le demanderait à Dieu en lui donnant des pouvoirs de guérison notamment (qu'elle n'a pas), etc...! Le terme "Mère de Dieu", n'en parlons même pas! Dieu n'a ni père, ni mère et il ne peut avoir été engendré par qui que ce soit! La prière, l'adoration, la louange, ne peut se faire qu'on nom du Père, du Fils et Saint-Esprit. Marie est une femme, un être humain, simplement, comme tout le monde, sauf qu'elle a eu un "destin" tout à fait part et extraordinaire, certes, mais ça n'en fait pas pour autant un dieu, une "wonderwoman" ou que sais-je encore de mystique ou autres! D'ailleurs, elle n'est pas resté vierge, puisqu'après la naissance de Jésus, elle et son mari Joseph ont eu des relations sexuelles et d'autres enfants. Certes, elle l'était (vierge) lorsque Jésus a été conçu miraculeusement en elle par le Saint-Esprit de Dieu, mais elle ne l'est pas restée à vie.
Que Dieu puisse vous éclairer à ce sujet...

Écrit par : SamuelB | 08/09/2016

En tant qu'athée, je vois cela comme un signe que le temps des guerres entre chrétiens est passé, c'est déjà ça. Car les évangéliques sont souvent agressifs. Mais là, c'est un geste d'apaiseemnt.

Écrit par : Hervé | 08/09/2016

@Jean-Pascal

Voici un article sur le Pape François et ses liens d'amitié avec des évangéliques :

http://aleteia.org/2014/07/30/francis-and-the-evangelicals/

Je crains cependant que ce ne soit pas celui auquel vous songiez.

Écrit par : Christian Descoups | 08/09/2016

L'ouvrage "Les leçons de Marie", paru en 1957 de Gaston Racine (1917-2006) est disponible ici :

http://voicesforchrist.org/writings/65

http://deslematin.ca/meditez/auteurs-chretiens/gaston-racine/les-lecons-de-marie/

Une étude purement (et donc seulement) biblique de Marie, mère de Jésus.

Écrit par : Eric Lisbonne | 09/09/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.