Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2016

Série Charles Gide 2/4, Le droit à la libre association

ThinkstockPhotos-468765464-400x260.jpgParmi les idées reçues sur le protestantisme, il a l’idée d’individualisme, au point où l’on a parfois accusé les protestants d’être des ferments d’atomisation de la société.

C’est oublier que le protestantisme aime l’association. Considéré comme le père de l’économie sociale et solidaire, le professeur et économiste français Charles Gide (1847-1932), objet d’une superbe biographie intellectuelle par Frédéric Rognon (1), est un des grands «apôtres» contemporains de cette liberté d’association qui prévaut aujourd’hui sur de nombreux territoires (mais pas tous !) de la francophonie.

Pour lire la suite, cliquer sur Fil-info Francophonie, Regardsprotestants.com

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.