28/03/2006

Religions et ultra-modernité : cinq réunions et premier bilan

medium_gsrl.jpgResponsable d’un programme GSRL intitulé «Religions et religiosités minoritaires en ultra-modernité» (2005-2009), je vous propose dans cette rubrique de brefs comptes-rendus des réunions que nous consacrons sur ce sujet au labo.


Les chercheurs qui participent à ce programme de recherche peuvent se servir de ce blog pour échanger. Quant aux curieux, ils peuvent en profiter pour se renseigner.
Pour un descriptif détaillé de ce programme, déployé sur quatre ans, voir la page de lien vers le GSRL. Ici, on se contentera de deux mots d’explication sur le titre : l’idée, c’est de voir comment les religions et religiosités minoritaires évoluent aujourd’hui, dans un contexte nouveau qu’on appelle « ultra-modernité ».

Par ce terme, on entend une période un peu désenchantée, où les acquis de la modernité demeurent (liberté individuelle, séparation des sphères du politique et du religieux), mais sur un mode plus critique. Comment les religions s’adaptent à ce contexte ? Quelles sont les formes nouvelles observables ? Au fil de l’année, nos réunions de programme visent à y réfléchir, à partir de terrains spécifiques.

medium_Knox.jpg Lors de la première réunion du 27 octobre 2005, les objectifs du programme ont été rappelés devant 14 participants. Un exposé a ensuite été proposé par votre serviteur sur le thème « ÉCOSSE : D’UN CALVINISME HÉRITÉ VERS UNE SOCIÉTÉ MULTIRELIGIEUSE ET SÉCULARISÉE ». À partir d’un terrain étudié tout au long de l’année 2004-2005, le panorama des mutations religieuses écossaises est saisissant : on est passé en trois décennies d’une société imprégnée de christianisme calviniste (y compris dans le respect scrupuleux du sabbat dominical) vers une société sécularisée en profondeur, où la valorisation du pluralisme tient lieu de nouveau dogme.

medium_Riots.jpg Le 5 décembre 2005, j’ai eu l’occasion de présenter un aperçu de la question «RELIGIONS ET VIOLENCES URBAINES» de novembre 2005, suivi d’une discussion nourrie où l’on a évalué le poids respectif des grilles d’explication «républicaniste pessimiste» (Finkielkraut), «libérale» (type Fox News) et «républicaine réformiste» (type manuel Valls ?) et «républicaine universaliste-optimiste» (Emmanuel Todd).

medium_Laloux.jpg Le 23 février 2006, c’est Ludovic Laloux, docteur, agrégé d’Histoire et chargé de cours dans les universités d’Artois et de Lille III, qui a parlé, devant une quinzaine de personnes, de la « RECONFIGURATION DE L’APOSTOLAT CATHOLIQUE DEPUIS VATICAN II », objet de sa thèse de doctorat (publiée depuis).
À l’aide d’un appareil statistique fouillé, et d’une plongée détaillée dans la diversité catholique, Ludovic Laloux a montré avec maîtrise en quoi le contexte de l’ultra-modernité sécularisée a conduit le catholicisme, fortement érodé, à développer des stratégies de contre-culture minoritaire, sur fond d’options variées.

medium_Paris.jpg La réunion spéciale du 13 mars 2006 a été consacrée à l’avancement d’un projet de recherche à long terme sur les MUTATIONS RELIGIEUSES EN REGION PARISIENNE. Vaste sujet ! L’hypothèse d’une journée d’étude sur les islams à Paris, pluriels et durables, a été particulièrement creusée, y compris dans ses aspects techniques et financiers. Merci à Danielle Breseghello pour son expérience ! L’horizon de cette journée d’études serait le printemps 2007. À suivre…



medium_Desplan.jpg La cinquième réunion de notre programme a eu lieu le 27 mars 2006 avec Fabrice Desplan, docteur de l’Université de Lille III, qui nous a présenté le sujet suivant : «LA STRUCTURATION DE L’ACTION COLLECTIVE ADVENTISTE: APPROCHE D’UN GROUPE RELIGIEUX MINORITAIRE», objet de sa thèse de doctorat soutenue en décembre 2005.


L’auditoire était moins fourni que d’habitude, et c’est dommage car les absents ont raté un exposé passionnant, qui nous a fait découvrir en profondeur une minorité religieuse très bureaucratique qui « marche au consensus », ce qui n’empêche pas une diversité de parcours de conversion, bien rendue par un travail typologique très soigné.

Prochaines réunions prévues :

-le 13 avril, JOURNEE D'ETUDE SUR L'ESOTERISME, site Pouchet (59-61, rue Pouchet, 17e arr, Paris)
- le 4 mai 2006 avec Françoise Lautman (GSRL), sur «L’EVOLUTION DES STRUCTURES DES RELATIONS ŒCUMENIQUES ENTRE CATHOLIQUES ET REFORMES DE FRANCE»,
- -et le lundi 12 juin 2006 avec Régis Dericquebourg (GSRL) sur « RELIGIONS DE GUERISON ET ULTRA-MODERNITE ».

Commentaires

Sébastien,
Merci pour l'accueil et l'échange autour de mes travaux. Je me penche avec attention sur ton dernier ouvrage. Les observations de l'ensemble des chercheurs me permettent déjà quelques prolongements de ma réflexion, surtout autour de ma proposition d'une typologie de convertis adventistes en ultramodernité. Je note avec attention également tes conseils pour publication. Avec un peu de chance (mais vraiment très peu) je te croise à Dunkerque ce samedi.
A très bientôt.
Fabrice

Écrit par : Fabrice D | 20/03/2006

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.