Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2006

Scoop : une enquête décapante sur l’usage des médias chrétiens aux USA

medium_images-2.jpgJ’aime les brocantes picardes. Un des invariants rencontrés, c’est la vente au kilo de livres religieux (missels, catéchismes etc.). Les «vieux» ont lu ça dans le temps, les jeunes, aujourd’hui, s’en débarrassent. Et si, aux États-Unis, c’était l’inverse ? Une récente enquête sur l’usage des médias chrétiens, publiée le 27 juin 2006, semble l’indiquer, en tout cas en ce qui concerne les milieux évangéliques.


Publiée dans l’édition juillet-août 2006 de la revue Facts and Trends, l’enquête en question a été conduite par le centre Ellison Research (Phoenix, Arizona), pour le compte de la plus grosse dénomination protestante américaine, en l’occurrence la Southern Baptist Convention (SBC), forte de plus de 16 millions de membres. Elle a été élaborée à partir d’un échantillon représentatif de 806 pasteurs américains sélectionnés dans tout le pays, ainsi que d’un échantillon complémentaire de 1,184 laïcs protestants pratiquants (au moins une fois par mois).

Sur le plan du panel, ce n’est pas une enquête irréprochable, surtout pour l’étude qui porte sur les laïcs (il aurait fallu élargir davantage). Mais il reste possible d’en tirer des renseignements. Le premier enseignement, sans surprise, indique que les évangéliques consomment beaucoup plus de médias chrétiens que les autres protestants. Un second enseignement, lui-aussi classique, pointe la taille atteinte aujourd’hui par le « marché chrétien », que ce soit dans le domaine de la musique, de la littérature ou de la vidéo. Le troisième enseignement m’intéresse plus. Regardez le tableau ci-dessous :

medium_IMG2006628220HI.2.jpg



Ce coup d’œil sur la répartition par âge de la consommation de médias chrétiens révèle que les « vieux » consomment…. moins de médias chrétiens (livres, films, musique) que les jeunes, excepté deux domaines (magazines chrétiens et télévision).
55% et 61% des laïcs et pasteurs interrogés de plus de 55 ans fréquentent des sites WEB chrétiens, contre 68% et 93% de moins de 34 ans. 35% de laïcs et 60% de pasteurs de plus de 55 ans regardent des 'films chrétiens' tandis que c'est le cas pour 65% et 82% des moins de 34 ans. L'écart en faveur des jeunes est considérable. On me dira que ces médias (Web, vidéo) sont par définition des médias "jeunes". Qu'en est-il des livres ? Eh bien, la tendance se confirme! Tandis que 37% des laïcs de plus de 55 ans lisent de la fiction chrétienne, 65% des 18-34 ans le font.

Pour les ouvrages chrétiens qui ne sont pas de la fiction (théologie, catéchismes), le contraste est quasi similaire : si 52% des plus de 55 ans en lisent, on monte à 61% pour les moins de 34 ans. Chez les pasteurs, le décalage est encore plus net, penchant de 11 points en faveur des pasteurs de moins de 34 ans !! En un mot, tandis qu’en Europe, les jeunes se détournent de la culture chrétienne, aux Etats-Unis, cela paraît l’inverse.

 

medium_images-1.jpgQu’en penser ? Voir ici un indice que les Etats-Unis sont rétifs à la sécularisation serait à mon avis exagéré. En revanche, cette enquête révèle que dans un contexte plus sécularisé aujourd’hui qu’il y a 50 ans, le christianisme, particulièrement dans sa version évangélique, a su construire une culture alternative efficace, avec un vaste marché de produits propres (films, musique, livres, CDRoms, chaînes de TV et de radio, portails internet etc…).

 

Cette culture alternative est aujourd’hui beaucoup plus nourrie qu’il y a 30-40 ans, grâce à un énorme effort social qui a permis de bâtir des « structures de plausibilité » (Peter Berger) aptes à résister aux offres séculières concurrentes. D’où le fait que les chrétiens âgés, qui n’ont pas connu une telle offre religieuse ‘sur-mesure’ dans leur jeunesse, sont moins habitués à en consommer aujourd’hui. Ce processus explique qu’à l’inverse du cas européen où les jeunes ne lisent plus les catéchismes des aînés échoués en brocante, les produits culturels chrétiens attirent aujourd'hui davantage les teenagers américains que leurs grand-parents.

 

NB: pour compléter, voir la grande enquête nationale 2005 conduite sur les teenagers amériains et le protestantisme. Intitulée National Study on Youth and Religion (NSYR), financée par un programme de trois ans du Lilly Endowment Fund, elle porte sur un échantillon de plus de 3000 jeunes. Elle révèle entre-autres que pour 60% des jeunes protestants américains interrogés, la foi est "très" ou "extrêmement importante" dans la vie quotidienne.

Commentaires

De la mauvaise littérature en tout cas, y'a rien de mieux que le profan!

Vive les Païens!^^

Écrit par : Indolent vertige | 29/06/2006

Très bien ce post... Mais serait-il possible d'avoir une image de meilleure qualité: je n'arrive pas à lire les chiffres par moi meme sur celle-ci!

Écrit par : Rv | 11/07/2006

Les commentaires sont fermés.