Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2008

N'est pas Elie qui veut

images-1.jpegUne histoire biblique raconte que le prophète Elie a su faire tomber la pluie, confondant les ennemis de Yahvé. N'est pas Elie qui veut!

Un olibrius de la puissante organisation Focus on the Family, aux Etats-Unis, l'a appris à ses dépends.


J'ai découvert cette histoire en lisant la lettre ouverte à Dieu signée par Michael Moore, et mise à disposition sur son site en ce 31 août 2008.

Dans cette lettre ouverte, Moore se moque avec humour de l'organisation Focus on the Family, conduite par l'influent James Dobson, au sujet d'un fait précis: cette organisation aurait demandé que l'on prie afin.... qu'il pleuve à la Convention démocrate de Denver où Barak Obama a délivré son discours d'investiture!

Je me suis frotté les yeux. Je me suis dit, "pas possible!".... J'ai vérifié.

 

images-2.jpegPour des "pluies torrentielles" sur Obama...

Michael Moore avait raison. Un animateur de cette organisation évangélique américaine, réputée très conservatrice, a bel et bien appelé à prier pour que des "pluies torrentielles" se déversent sur la Convention démocrate. La preuve en cliquant ici:

CM Capture 1.jpg

 

Mal a pris a ce Stuart Shepard, zélé combattant de la prière: Barack Obama a prononcé son discours sous un grand soleil, tandis que l'ouragan Gustav perturbait très fortement la Convention.... républicaine, empêchant la venue de George Bush Jr!!!

Moralité1: n'est pas Elie qui veut.

Moralité2 : Dieu a de l'humour!

L'histoire peut prêter à sourire... Elle peut aussi faire froid dans le dos. Elle rappelle en tout cas l'animosité conservatrice qu'une large part du courant évangélique américain est capable de porter à l'égard des démocrates.

Elle rappelle aussi que certains évangéliques américains ont une tendance certaine à confondre Dieu.... et leurs fantasmes (ah, si les écluses du ciel se déversaient sur Obama!).

Notons tout de même que Focus on the Family a en partie désavoué son zélé animateur, suite à des protestations de télespectateurs évangéliques (ce qui nous rappelle combien divers est ce mouvement). La vidéo que vous venez de voir a été mise à l'écart par l'organisation, plusieurs jours avant la lettre ouverte de Moore.

 

images.jpegL'arme du ridicule

Mais on ne fera croire à personne que Shepard faisait innocemment de l'humour. Son appel est sérieux, motivé par la conviction que le Tout Puissant peut agir sur la météo afin d'enrayer la machine démocrate. Rappelons aussi que Shepard n'est pas un "lampiste", mais une figure phare de Focus on the Family, directeur de Digital Media. Peut-être plus pour longtemps?

Du point de vue du débat public, constatons pour finir que Michael Moore a très bien joué le coup en publiant cette lettre ouverte.

Face à ceux qui instrumentalisent le divin, l'arme du ridicule est souvent la meilleure.

 

 

Commentaires

C'est vrai que le monde évangélique est divers aux Etats-Unis.

Un petit exemple, Brian McLaren (un évangélique "emerging") est un des leaders du Matthew25 Network qui soutient activement M. Obama.

Voir ces 2 vidéos :
http://www.youtube.com/watch?v=6eUkc9GCMEQ
http://www.youtube.com/watch?v=bpNQRp2R9Oo

Écrit par : Timothée | 17/09/2008

A vouloir tenter Dieu ... Je vais finir par me demander où est le vrai chrétien ?

Ces évangéliques US sont décidément ... impardonnables ? ;-) Ce n'est pas à nous, évangéliques français, qu'une chose pareille arriverait. Se servir de Dieu pour notre propre intérêt, voyons !

L'homme est définitivement faillible et pécheur. Heureusement, Dieu pardonne !

Conclusion de toute cette affaire : les évangéliques démocrates sont BEAUCOUP plus efficaces (donc chrétiens) que ceux du camp républicain. Moins nombreux, peut-être, mais plus bouillants, puisqu'ils ont été exaucés deux fois (leur convention et celle d'en face). ;-) ;-)

Écrit par : Frédéric | 18/09/2008

Hum...
Oui, le monde évangélique américain est divers, c'est toujours important de le rappeler dans un pays comme la France, qui a facilement tendance, quand on parle "religion", à coller une étiquette globale sur les groupes.
Mais on ne saurait nier, en même temps, que la majorité des évangéliques américains sont conservateurs, particulièrement depuis le début des années 1970.
Les positions de Focus on the Family sont bien plus représentatives de la "moyenne" évangélique américaine que celles de Brian McLaren, dont l'audience reste assez limitée.
Plus que Brian McLaren, on pourrait cependant citer, en contrepoint de Focus on the Family, la plupart des églises évangéliques afro-américaines (très majoritairement démocrates). On oublie souvent les afro-américains quand on parle des évangéliques états-uniens. C'est un grand tort.

Écrit par : SF | 18/09/2008

SF - cela va sans dire !

Pour avoir vécu aux Etats Unis, je n'ai jamais (!) rencontré d'américains évangéliques démocrates ...

La problématique McLaren est symptomatique pour moi d'une émergence récente du vote démocrate chez les évangéliques (WASP), mais elle reste bien sûr minoritaire (voir aussi Jim Wallis, etc.).

Par contre, je ne crois pas l'audience de McLaren si limitée que cela. Il est régulièrement cité dans Christianity Today (voir le dernier numéro) et je connais beaucoup d'évangéliques républicains ayant lu un de ces livres. Il est certes moins influent que M. Dobson, mais peut décrire une tendance à venir. A voir !

Écrit par : Timothée | 22/09/2008

Les commentaires sont fermés.