Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2011

Synthèse sur le pentecôtisme en Europe

pentecôtisme, Europe, W.K. Kay, A.E. Dyer, Brill, Raymond PfisterA noter la parution très attendue (par les spécialistes) d'une grande synthèse en anglais sur le pentecôtisme en Europe, sous la direction de W.K. Kay and A.E. Dyer. Ce livre s'intitule European Pentecotalism (Brill, 2011).

 

Raymond Pfister, à qui l'on doit une thèse sur le pentecôtisme en Alsace, est un des nombreux auteurs qui ont participé à ce volume, appelé à devenir un ouvrage de référence.

Commentaires

Je profite de cet article sur le pentecôtisme pour évoquer le débat qui a suivi la rediffusion de Jesus Camp sur Arte le 20 septembre dernier. Un des invités, le politologue Olivier Roy, professeur à l'Institut Universitaire de Florence, a cité un certain nombre de chiffres pour lesquels il n'a pas donné de source et qui m'ont un peu surpris. Selon lui, "la moitié des protestant français sont des évangéliques".

Par ailleurs, le débat a été assez animé entre, d'un côté, un analyste français et de l'autre un théologien protestant allemand qui n'avaient pas forcément le même point de vu sur la place que la foi doit occuper dans le débat public. Il faut dire que le protestant défendait un peu sa paroisse... normal.

Du côté du vocabulaire employé, je constate que le niveau est toujours aussi faible dans la sphère journalistique française (ou du moins dans le PAF), sans parler de la traduction simultanée qui a tendance à édulcorer le discours du théologien allemand, ainsi : "die humanistischen Werte der Reformation und der Aufklärung..." devient : "les valeurs humanistes des Lumières, notamment...".

Écrit par : Henri B. | 29/09/2011

.. de plus, cela aurait été bien qu'il y ait aussi un évangélique sur le plateau, puisque c'est d'eux qu'il s'agissait, et , de préférence, un pentecôtiste ...
moi aussi j'ai été surprise par l'affirmation que la moitié des protestants français seraient évangéliques, il me semble que c'est moins, environ un tiers, et encore ça dépend comment on compte : sphère d'influence ou seulement les baptisés ??

la journaliste française a demandé plusieurs fois s'il fallait dire "évangélistes" ou "évangélique", personne n'a pu lui répondre, et tout le monde a continué à dire "évangélistes", est-ce que ça ne serait pas "correct" de se renseigner pour savoir comment nommer les gens dont on veut parler ???

enfin le plus choquant dans tout cela c'est le bourrage de crâne effectué par cette dame pasteure pentecôtiste, certaines de ses façons de faire et de ses explications sont effrayantes ...

Écrit par : Françoise | 01/10/2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.