Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2013

Eric Schlumberger, un maître d'oeuvre dans les coulisses

Eric Schlumberger, Paris d'espérance 2013, protestantismeIl y a 27 ans, des protestants remplissaient déjà le Palais Omnisport de Bercy. Mais l'événement s'affichait comme peu protestant, mettant en scène un christianisme générique, réduit à son kerygme (message de base). C'est autour du charisme de Billy Graham qu'il avait été organisé (septembre 1986).

Sans une équipe et des infrastructures, rien n'eut été possible, comme le rappelle Billy Graham, pape protestant ? (Albin Michel, 2002, p.166). C'est encore bien plus vrai pour "Protestants en fête" 2013 à Paris. Les historiens de l'événement se souviendront que derrière le charisme de quelques grandes figures de proue, il a fallu un gigantesque effort d'organisation, porté en particulier par cet homme (ci-contre), Eric Schlumberger (EPUF).

Ce dernier a coordonné, pendant plus de deux années, les préparatifs de l'événement, avec une efficacité couplée à une disponibilité souriante dont j'ai pu vérifier, loin des projecteurs, qu'elle est un style de vie, dans une discrétion proportionnelle à l'énormité du travail accompli.    

Les commentaires sont fermés.