Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2015

610 millions d'évangéliques en 2015 (monde)

 géopolitique des religions, christianisme mondial, globalisation, vidéo, |évangéliques, statistiques, statistiques évangéliques, statistiques protestantes, statistiques du christianisme, sébastien fathCombien de protestants évangéliques dans le monde en 2015?

L'actualisation de l'évaluation statistique annuelle du protestantisme évangélique donne cette année un montant d'environ 610 millions de fidèles dans le monde, sans compter les églises et mouvances issues du protestantisme évangélique, mais qui s'inscrivent dans une identité spécifique. Ces données sont à prendre comme un ordre de grandeur, qui permet d'aider à évaluer le poids géopolitique de ces réseaux de convertis.

Intégrant les données les plus récentes, voici un récapitulatif de la démographie et de la géographie protestante évangélique mondiale 2015 en PDF (lien) et vidéo (voir ci-dessous), pour ce début d'année.


Aperçu de la démographie évangélique mondiale en 2015

Commentaires

Merci pour cette information, que le Seigneur bénisse notre vieille planète et manifeste sa grâce pour le salut des hommes et des femmes.
Et qu'il bénisse aussi notre belle France qui en a bien besoin.
Cher Sébastien, je suis un piétiste orthodoxe, et je crois à l'efficacité du St Esprit......
Merci

Écrit par : Philippe F | 21/01/2015

MErci. La vidéo est très courte. Quand il est parlé d'ACCENT sur l'orthodoxie biblique ou sur le Saint-Esprit, cela veut simplement dire qu'on insiste plus sur cet aspect, comparativement à d'autres. Mais naturellement, et je suis bien d'accord avec vous, les piétistes accordent beaucoup d'importance au Saint-Esprit, et les pentecôtistes et charismatiques ne négligent pas la Bible, sur laquelle leur enseignement s'appuie bcp.

Écrit par : SF | 21/01/2015

Ces chiffres incitent à repenser le partage entre "essentiel" et "accessoire" dans les vécus et les paroles de foi. A travers cette diversité galopante, nul doute que des aspects du message biblique seront découverts ou reformulés, sans que, pour autant, le "kérygme" – l'annonce centrale et vivante –, n'en souffre. Sommes-nous prêts à cela, ou bien avons-nous tellement peur que nous consolidions notre "maison" confessionnelle et/ou idéologique? Dans le cadre de la Semaine de l'Unité, il était possible de rencontrer, à Marseille, une dizaine de chrétiens orientaux mêlés aux autres pasteurs et prêtres. Leur brève expression liturgique, forcément très codifiée car liturgique, s'éclaire tout autrement que selon la lecture qui l'opposerait à la "spontanéité" charismatique. Car c'est en conservant ces mélopées très anciennes que, par exemple, les coptes présents (un prêtre âgé aidé de deux ados en tenue de culte), que cette communauté résiste et maintient sa foi. Et puis, c'est sûr, en comprenant leur langage (vieil arabe? syriaque. araméen?) on saisirait sans doute leur "spontanéité" propre.
Oui, toute une (ré)éducation nous attend. Stimulant, non? Gef

Écrit par : gef | 23/01/2015

Merci Sébastien de nous fournir fidèlement chaque année cette information précieuse que nous sommes nombreux à reprendre dans les analyses que nous pouvons consacrer au monde évangélique et à sa diversité ! Ton blog demeure un incontournable à qui je souhaite longue vie !

Écrit par : frank.labarbe | 03/02/2015

Les commentaires sont fermés.