Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2020

Recherche en sciences humaines en France: la LPPR en question

Capture d’écran 2020-02-10 à 22.52.21.pngLa crise systémique que traverse la France trouve son origine, non pas dans le gouvernement actuel, qui cherche tant bien que mal à aller de l'avant, mais bien davantage dans 20-25 ans de reculs successifs, y compris sur le front de la recherche en sciences humaines, où certains laboratoires sont aujourd'hui dans des situations proches de celle des personnels de France Telecom en 2008-09.

Des équipes se retrouvent parfois sans ITA (agents administratifs qui font tourner les labos), ou avec un sous-encadrement tel que la technicité des demandes liées à la mise en place d'opérations scientifiques (missions, colloques, etc.) empêche la recherche de se faire. Avec un sentiment de dévalorisation et d'abandon.

On notera les propositions constructive des responsables du Comité national du CNRS, auxquelles je souscris, dans un contexte où se discute aujourd'hui la très controversée LPPR (Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche).

Lien.