Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2006

Soutenir le Liban, oui mais comment ?

medium_h_1_ill_796259_fu.jpgAlors que la guerre fait rage au pays du Cèdre, Paris affiche ces jours-ci son soutien au Liban. Je ne peux qu’acquiescer, par amitié pour le Liban, son peuple, son histoire. Mais soutenir le Liban, est-ce pour autant synonyme de réprobation à l’égard d’Israël ? Je n’en crois rien. Dans la situation présente, et à l’inverse de certains leaders politiques français, je crois que soutenir le Liban aujourd’hui devrait rimer avec un soutien clair à ce qu’Israël vient d’entreprendre, à savoir l’éradication de la puissance militaire du Hezbollah.


Je n’écris pas ceci à la légère. Pour avoir été, et au Liban, et en Israël (ainsi que dans la plupart des pays voisins, de la Syrie à l’Egypte en passant par la Turquie ou la Jordanie), je mesure les conséquences douloureuses de la politique israélienne à l’égard de la Palestine et de son peuple, toujours privé de l’Etat viable qu’il attend depuis si longtemps. Bien des points de la politique Sharon m’ont révulsé. Et les multiples vexations dont Israël a gratifié son voisin du Nord (refus de révéler l’endroit des champs de mine laissés après le retrait) sont autant de taches sur le blason d’un pays qui se targue de ses valeurs démocratiques. J’ajoute que je ne conteste aucunement la légitimité politique d’un mouvement comme le Hezbollah, dès lors qu’il s’attache à défendre les droits d’une minorité chi'ite trop longtemps discriminée.

Mais dans la situation actuelle, il faut avoir le courage et l’honnêteté de sortir de la démagogie pseudo pro-arabe, pour dire que la riposte violente d’Israël est nécessaire. Il faut condamner la mort des civils, et tout faire pour que les victimes soient les moins nombreuses possibles. Mais on ne riposte pas à une large attaque terroriste aveugle comme celle du Hezbollah la semaine dernière avec des fleurs ou des mots. Depuis que le monde est monde, un Etat a le droit de riposter lorsqu’on attaque directement sa population civile. Nous sommes aujourd’hui dans ce cas de figure, avec un agressé, Israël, qui riposte massivement, et un agresseur, le Hezbollah, qui a choisi la logique du pire.

medium_sans_titre.jpg La semaine dernière, j’ai visité la citadelle de Bitche (57), marquée par les stigmates de la guerre de 1870. Un coup d’œil rétrospectif sur notre histoire révèle que les motifs de guerre en 1870 n’étaient pas évidents du tout. Pourtant beaucoup de Français les assument. Ayons le recul et la sagesse de reconnaître qu’aujourd’hui, les motifs d’Israël pour éliminer la force militaire du Hezbollah sont dix fois plus légitimes que ce que furent nos motifs face à l’Allemagne en 1870. Nous avions déclaré une guerre totale à l’Allemagne pour bien moins que ce que le Hezbollah vient de faire subir aux populations civiles israéliennes.
Le Hezbollah, mais aussi indirectement le gouvernement libanais, ont triplement trahi la confiance qu’on aurait pu leur accorder. D’abord, en refusant le désarmement demandé par la résolution de l’ONU (résolution 1559). Ensuite en refusant de répondre par l’apaisement à la bonne volonté d’Israël, qui avait accepté de se retirer du Sud-Liban. Enfin, en agressant Israël sans préavis alors même que les relations israélo-libanaises connaissaient un début de normalisation bénéfique pour les deux peuples. Ce qui se déroule aujourd’hui est d’abord de la responsabilité première du Hezbollah, puis du gouvernement libanais (qui comporte des ministres Hezbollah). Un «soutien français au Liban» devrait donc, en bonne logique, passer par le souci d’une éradication définitive de la puissance militaire du Hezbollah, Etat dans l’Etat qui pourrit depuis trop longtemps la situation libanaise et la vie d’Israël.

Commentaires

je lu votre lettre dans l'ensemble mais des que vous avez commence a mal parler de hezbollah ,j'ai compris tout de suite qui etes vous , c'est bien clair.
Hezbollah incarne pour toutes la population arabo-islamique ,voire tous les peuples epris de droit et de justice les valeurs humaines que vous ne pourriez en aucun cas comprendre tant que vous apportez votre soutien a l'etat sioniste.
Ce a quoi nous aspirons c'est que Hezbollah parvient a enrayer l'entite sioniste de la carte du proche-orient car cette entite implantee par force dans notre region n'est qu'une bande criminelle venant des quatre coins du monde pour piller la terre , le petrole , l'eau et toutes les richesses du monde arabe.
c'est pour cela on n'a qu'a saluer hezbollah pour sa resistance heroique a cette barbarerie israelienne, devoilant l'hypocrisie de l'occident qui ne cesse pas de nous chanter democratie et droits de l'homme.
salut Hezbollah et a bas les masques !
saida

Écrit par : saida | 20/07/2006

Relire Genèse 12 : 3 où il est dit que ceux qui bénirons Israël (les descendants d'Abraham) seront bénis et que ceux qui maudiront Israël seront maudis .....

Écrit par : Laurent | 27/07/2006

Il est intéressant que ce soit l'enlèvement de soldats de Tsahal qui ait été l'élément déclencheur de la présente crise. Au cours des combats de ce qu'il est convenu d'appeler la libération, dans l'Hexagone et ailleurs en Europe continentale, bien des épisodes sanglants de représailles et contre-représailles ont eu pour origine des enlèvements par les "libertadors" de soldats d'une armée déjà défaite, ce que n'est pas Tsahal. Mais il y a occupants et occupés là aussi

On peut éprouver de la sympathie pour toutes les victimes de ce conflit, aspirer à sa résolution (notamment parce que c'est notre intérêt), mais il m'est impossible d'éprouver la moindre sympathie pour l'Etat d'Israël d'une part, les causes islamistes d'autre part.
Leur point commun c'est de revendiquer quelque chose de nous alors qu'on ne leur doit rien : pour les amis d'Israël, ce serait nous autres, les Européens, qui aurions rendu Israël nécessaire de par notre antisémitisme dont nous devrions nous repentir encore, encore et encore; pour les tenants des causes islamiques, de quelque obédience qu'elles soient, nous sommes les héritiers des méchants croisés, aurions un passé colonial dont nous devrions nous repentir encore, encore et encore, par exemple en acceptant de devenir la colonie de peuplement de nos anciennes colonies ou de pays qui auraient pu l'être

Non aux repentances ! Pas en notre nom !
Non à l'antijaphétisme !

Écrit par : Tant qu'il fera jour | 09/08/2006

http://lapoudre.hautetfort.com
Pour les Libanais authentiques, visitez le nouveau blog de la résistance libanaise chrétienne !!
http://lapoudre.hautetfort.com

Écrit par : FSSM | 22/09/2006

Les commentaires sont fermés.