Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2007

Les charismatiques troisième vague, c'est quoi?

medium_images.45.jpgDans une note précédente sur le documentaire Jesus camp, actuellement sur les écrans, j'ai précisé que le groupe ainsi montré n'est pas évangélique mainstream (tendance dominante), mais se rattache à une tendance minoritaire, quoiqu'en croissance: le charismatisme troisième vague.
Je conviens que cette appellation demande des précisions. Je les ai apportées à l'hebdomadaire Réforme, qui a bien voulu publier quelques extraits de ma réponse. Voici ci-dessous le texte intégral. Alors, les charismatiques troisième vague, c'est quoi?


medium_images-1.17.jpgDurant les années 1990, un débat a secoué le monde des sociologues. Beaucoup d'observateurs avaient le sentiment qu'il s'était passé quelque chose de nouveau dans l'univers charismatique-pentecôtiste des années 1980. Mais fallait-il pour autant parler d'un nouveau mouvement, alors désigné comme néo-pentecôtisme?
On a beaucoup hésité à ce sujet, et le numéro spécial des Archives de Sciences Sociales des Religions de 1999 (n°105) qui traite du pentecôtisme consacre une part importante de ses pages à traiter du sujet (Jean-Paul Willaime avait à l'époque tranché plutôt en défaveur du vocable "néopentecôtisme", en soulignant les continuités plus que les différences). Ces hésitations étaient très compréhensibles à l'époque, car on n'avait pas encore assez de recul pour trancher.

Aujourd'hui en revanche, il paraît de plus en plus net qu'on assiste effectivement, depuis le début des années 1980, à un mouvement nouveau. Il est à la fois issu du pentecôtisme et du charismatisme, tout en se distinguant de ses prédécesseurs par des accents spécifiques. Voici lesquels.

medium_images-4.9.jpgLa "première vague" aurait donné naissance au pentecôtisme, au début du XXe siècle, avec un fort accent sur le baptême du Saint-Esprit, la glossolalie, le biblicisme et une structuration confessionnelle séparée. Représentant le plus connu de cette vague, le puissant mouvement des ADD (Assemblées de Dieu).

La "seconde vague" aurait, elle, donné naissance au charismatisme classique, à partir du début des années 1960. Elle se caractérise par un fort accent sur l'épanouissement par l'Esprit, la diversité des dons spirituels (sans se focaliser sur la glossolalie qui perd son statut de signe indipensable), une ouverture oecuménique (dimension trans-confessionnelle), et un biblicisme à géométrie variable.


Le charismatisme "troisième vague" (largement assimilable à ce qu'on appelle le "néo-pentecôtisme") est né quant à lui au début des années 1980. Il emprunte à ses deux prédécesseurs, mais se distingue sur trois points.

Trois critères distinctifs

a/ D'abord, il insiste très fortement sur la spiritualisation des lieux et des nations (possédés par des esprits, des démons, des anges....).

b/ Ensuite, il met au premier plan la "guerre spirituelle" (spiritual warfare) entre Dieu et ses anges, et Satan et ses démons.

c/ Enfin, il martèle l'idée que l'Evangile doit être "puissant" (Power Evangelism), donc se manifester obligatoirement par des "signes et prodiges" (Signs and Wonders), ce qui a nettement tendance à marginaliser le biblicisme évangélique au profit d'une vision hyper-enchantée du monde.

L'idée de base des charismatiques Troisième vague est que les évangéliques ont commis l'erreur de maintenir les réalités spirituelles et les réalités temporelles trop séparées. En fait, pour les charismatiques Troisième vague, anges et démons qui luttent spirituellement luttent AUSSI temporellement, le monde dans lequel nous vivons, chaque maison, chaque ville, chaque "nation" étant le théâtre d'un affrontement constant, incarné et territorialisé, entre forces de Dieu et forces des ténèbres.

Cette présence obsédante des "esprits territoriaux" ("territorial spirits") demande de la part des chrétiens un "Evangile puissant", un Power evangelism, à base de miracles infusés par le Saint-Esprit. Il s'agit, pour les charismatiques Troisième vague, d'un "changement de paradigme" (Paradigm schift).

Ce charismatisme nouvelle vague est largement post-millénariste, au contraire du pré-millénarisme défendu par une majorité d'évangéliques (1). Il part du principe que le Power evangelism va faire prospérer et triompher les élus de Dieu (accent sur les bénédictions visibles, la théologie de la prospérité), et défaire définitivement les forces des ténèbres.

medium_images-2.15.jpg Ce mouvement est issu, au départ, de la pensée de trois personnalités charismatiques. Il s'agit de Peter Wagner (théoricien du Church Growth Movement (2), voir photo ci-contre), de John Wimber (des Eglises Vineyard, à l'origine du mouvement de la bénédiction de Toronto qui se rattache aussi à la 3e vague charismatique) et de George Otis Jr. Ce dernier n'est autre que le père du "spiritual mapping", qui consiste à pointer sur une carte les places fortes d'où il faut déloger les démons.


Cette mouvance Troisième vague valorise les prophètes-stratèges, à forte autorité charismatique, des "visionnaires" chargés, tels les généraux de Napoléon, de mener les troupes à la victoire (les termes "leader", "prophet", "visionnary" reviennent constamment dans la rhétorique de ces charismatiques). Des Kenneth Copeland, Morris Cerullo, Benny Hinn,  et bien d'autres ont bâti leur prestige de leader sur ces bases, non sans rumeurs (fondées!) d'abus de situation d'autorité, véhiculées y compris dans les milieux évangéliques. Dernier scandale en date, l'arrestation récente aux Etats-Unis de l'Apôtre' (ainsi que son épouse) de l'énorme Eglise néocharismatique brésilienne Renascer (Reborn in Christ): ils se promenaient avec 56,000$ d'argent cash sur eux...

 

medium_especialgolpe2.jpg

 Ci-dessus: Estevam Hernandes Filho et Sonia Haddad Hernandes, "stars" du charismatisme Troisième Vague au Brésil, en attente aujourd'hui d'un procès aux Etats-Unis: avec l'argent des fidèles (love offerings, dons à la personne, pratique favorisée par l'accent sur le charisme personnel), ils se sont offert un train de vie princier (propriétés luxueuses au Brésil et aux Etats-Unis, énormes dépenses en argent liquide).

L'élément qui a précipité leur arrestation à Miami est la découverte de 9,000$ de cash.... dans leur Bible. Les douaniers américains n'ont semble-t-il pas attribué cette découverte à un miracle, mais bien à une fraude caractérisée, qui  conduira 'l'apôtre' Estevam et 'l'évêque' Sonia devant les tribunaux.

 

Trois conjonctures favorables 

Soyons clairs: les trois éléments distinctifs du charismatisme Troisième vague se retrouvaient déjà en partie dans les deux premières vagues. Mais ils sont ici très fortement accentués. Ils se nourrissent de trois conjonctures favorables.


-D'abord, un renouveau du manichéisme guerrier dans la culture occidentale contemporaine, massivement nourrie par les jeux vidéo, qui valorise les structures d'affrontement binaire.

-Ensuite, l'influence croissante, dans le cadre de la globalisation, des spiritualités animistes et démonologiques des sociétés traditionnelles africaines, qui s'hybrident à merveille avec la thématique de la "guerre spirituelle" et l'enchantement des nations que valorise le charismatisme Troisième vague.

-Enfin, le déclin culturel de la lecture au profit de l'image: en théorie, les charismatiques Troisième vague sont pourtant parfois biblicistes, mais le plus souvent ce n'est pas le cas, le signe visible l'emportant sur l'Ecriture: une affirmation connue de Wimber stipule que "Dieu est plus grand que sa parole", et puisque Dieu peut se manifester par des miracles de toutes sortes, pourquoi se fatiguer à sonder sa parole?

Dans la pratique, on peut affirmer que les charismatiques Troisième vague sont très rarement biblicistes, privilégiant le spectaculaire visible et l'efficacité miraculeuse de l'agir divin. Ce charismatisme Troisième vague, largement assimilable au Power Evangelism (litt. Evangile de puissance) a donné naissance à des organisations spécifiques, typiquement Troisième vague, comme Harvest International, auquel se rattache justement le "Jesus Camp" de Becky Fischer.

Comme je le soulignais dans une note précédente, ce film Jesus Camp illustre bien des traits typiques de cette mouvance, comme le ressassement constant de thématiques guerrières binaires ou la spiritualisation dramatisée de tous les enjeux. Mais il a aussi influencé des Eglises existantes. Certaines assemblées ADD (Assemblées de Dieu, a priori rattachées à la "première vague" charismatique du début du XXe siècle) se sont rapprochées de la Troisième vague (d'autres sont très réticentes), ainsi que diverses Eglises charismatiques traditionnelles.

medium_images-5.8.jpgEn France, on peut considérer qu'un bon quart du charismatisme évangélique est aujourd'hui sensible à la Troisième vague. Un phénomène comme la Marche pour Jésus en est très proche, par exemple, avec son accent sur l'enchantement des lieux, des rues, et le combat spatial à mener dans le tissu urbain parisien pour "reprendre la ville" pour Jésus.

Certains chants charismatiques récents, en vogue dans bien des cercles évangéliques, portent aussi l'empreinte de l'influence Troisième vague, notamment un chant comme "Prenons position et déclarons, cette ville appartient à Jésus".

medium_images-3.13.jpgIls s'appuient sur la métaphore guerrière (qui, elle, n'est pas nouvelle: elle est biblique, et renvoie à un long héritage revivaliste) en l'accommodant aux thématiques du spiritual mapping: espaces, nations, territoires, villes seraient l'objet d'un combat territorialisé et contemporain entre forces des ténèbres et forces divines.

Cette approche atténue la rupture néotestamentaire de la Croix, de la réssurrection et de la grâce que valorisent traditionnellement les évangéliques, en réactualisant (sur un mode exclusivement spiritualisé) les guerres de conquête décrites dans le livre vétérotestamentaire de Josué, où le territoire païen (plutôt que les âmes, une à une) se gagne pied à pied par une conflit total.

 

Pistes de réflexion 

Pour finir, on peut souligner que ce charismatisme Troisième vague constitue un terrain d'étude passionnant, révélateur des logiques d'adaptation religieuse contemporaine.

Une des pistes à creuser serait le retour du territoire dans l'approche évangélique. On a longtemps écrit (moi le premier) que le protestantisme évangélique a tendance à une "déterritorialisation" des appartenances relgieuses, et cela reste globalement vrai, par l'accent sur l'identité par choix personnel: dans la logique évangélique, ce n'est pas parce que je nais ici ou là que je dois être catholique, protestant, juif ou musulman: l'identité vient de la conversion. De même, l'église locale (paroisse) n'est pas une unité territoriale, mais un rassemblement de croyants.

Ceci dit, avec le charismatisme Troisième vague, le territoire est de retour comme élément signifiant de premier plan: il n'est pas neutre, mais l'objet d'un marquage spirituel, identitaire, entre forces qui s'affrontent et où le chrétien doit "prendre position" et partir à la conquête. Il serait nécessaire d'aller plus loin dans l'étude des implications de ce retour du territoire au sein de la culture charismatique Troisième vague.

 Par ailleurs, on peut se demander si la mouvance Troisième vague ne présente pas un potentiel sectaire plus important que ses deux précédesseurs, pour une raison simple: l'hyper spiritualisation des enjeux et des territoires, la lecture de l'ensemble du réel (politique, social, psychologique) en terme de combat démonologique au détriment du rapport de l'individu avec le texte biblique érodent considérablement l'esprit critique et favorisent les logiques d'enrôlement ("Prenons position"... pour prendre la ville...).

Cela ne veut pas dire, loin de là, que l'ensemble de cette mouvance soit touchée par des dérives sectaires, mais disons que certains traits distinctifs de ce courant faciliteraient les récupérations démagogiques, l'autoritarisme des leaders, et favoriseraient les mobilisations militantes, y compris dans le champ politique. Jesus Camp en est une illustration saisissante (quoique particulière), qui nous invite à la réflexion.... et à la poursuite des recherches, encore peu nombreuses (3), sur ce terrain.

 

(1) Comme vous pourrez en trouver définition dans Les protestants (Paris, cavalier Bleu, 2003, p.120), le millénarisme est une "doctrine qui défend l'idée d'un règne visible de Jésus-Christ sur la terre, à la fin des temps, avant le jugement dernier".Ce règne est supposé durer 1000 ans" (...). Rappelons que les pré-millénaristes pensent que l'histoire humaine actuelle est une séquence profane qui appelle les chrétiens au témoignage, dans l'attente du retour à venir de Jésus-Christ, qui seul établira le Royaume de Dieu. A l'inverse de ces pré-millénaristes, les post-millénaristes (dont font intégralement partie les charismatiques Troisième vague) pensent que le Royaume de Dieu est déjà là, en phase de construction, et que le gros du combat contre les forces des ténèbres, c'est aux chrétiens (et non à Jésus directement lors de son retour à venir, comme le pensent les pré-millénaristes) de le mener pour conquérir le monde.

(2) Précisons que le Church Growth Movement en lui-même (qui mériterait une autre note) n'est pas directement lié au charismatisme Troisième vague, même s'il peut y avoir des croisées d'influence. 

(3) je salue particulièrement celles de mon collègue Yannick Fer dont je vous rappelle le blog. Etudiant actuellement l'organisation Jeunesse en mission, Yannick Fer est un très bon connaisseur des arcanes du charismatisme Troisième vague, notamment le terrain du spiritual mapping.

Commentaires

Bonjour Mr Fath.
Merci pour cette petite mise au point sur ces charismatiques. Et merci d'avoir conseillé le film "Jesus Camp" que j'ai pu voir à Strasbourg et que je conseille à mon tour... en précisant qu'il faut faire attention à ne pas faire d'amalgames.
Une petite remarque concernant votre première note de cet article: il y une toute petite erreur de frappe qui s'est glissée entre les pré et les post millénaristes (et peut être auriez-vous pu -puisque vous faisiez une note- préciser pourquoi le terme de millénaristes... au cas où des gens n'auraient pas lu l'apocalypse de jean :-) )
Bien à vous,
Arnaud Lépine

Écrit par : Arnaud Lépine | 04/05/2007

Réponse à A.Lépine
Merci pour la remarque qui fait avancer le Schmilblick! La faute de frappe a été corrigée, et j'ai ajouté la précision demandée sur le millénarisme.
SF

Écrit par : SF | 04/05/2007

merci pour cet article intéressant qui m'a aidé ; j'avais notamment lu votre livre sur l'histoire des évangéliques en France ( du ghetto au réseau ) et vous y parliez de la spiritualisation des nations, mais je ne savais pas trop ce que cela voulait dire ...
vous mentionnez, dans votre livre, le blog d'une certaine dame d'origine aristocratique ( je ne veux pas mettre son nom ici mais je pense que vous voyez de qui il s'agit ) qui est à fond dans cette troisième vague, pour elle tout le monde a besoin de délivrance, elle parle d'incubes et de succubes ( en leur donnant d'autres noms ), etc, et plusieurs sites sont du même acabit ; je les trouve dangereux parce qu'ils peuvent faire pénétrer ces doctrines dans des églises évangéliques y compris à l'insu des pasteurs , puisque n'importe quel membre d'une église évangélique peut tomber sur ces sites et être influencé par l'enseignement donné ...
je suis d'accord avec vous au sujet de l'aspect "animiste" de certaines actions : récemment j'ai lu un article ou on disait que sous prétexte que les satanistes faisaient des rites spéciaux les jours de pleine lune, et que ces jours les Israélites devaient sonner du shofar, les chrétiens devraient se réunir sur des "hauts lieux" ces nuits-là ( quand il y a la pleine lune) et ordonner à la lune de vomir les malédictions envoyées par les satanistes....
s'adresser à la Lune ... n'est-ce pas de l'animisme ????

Écrit par : Françoise | 04/05/2007

je répare juste un "oubli" : il y a plusieurs années dans ma ville j'ai participé à une "marche pour Jésus", peut-être que ça a changé, mais à l'époque cela m'avait paru simplement un moyen de "se montrer" comme chrétiens, ça faisait disons un bruit joyeux ....
cela ne me semblait pas relever du "combat spirituel" tel que vous en parlez, soit je ne m'en étais pas aperçue (mais les responsables de mon église non plus alors parce que nous, nous ne sommes pas du tout dans cette vague!), soit l'esprit dans lequel sont faites ces marches a changé (on fait la même chose qu'avant mais dans une autre disposition d'esprit ... )
si l'occasion se représente je serai plus prudente avant de m'y engager .....

Écrit par : Françoise | 04/05/2007

Merci beaucoup de cet article très clair.
Il y a une catégorie que vous évoquez parfois, au sein du monde évangélique-pentecôtiste: ce sont les églises qui prêchent en quelque sorte un évangile de la prospérité.
Comment cette 3° vague et cet "évangile de la prospérité" s'articulent-ils? L'évangile de la prospérité, dans la mesure où il s'agit de charismatiques, fait-il partie de la 2° ou de la 3° vague?

Écrit par : Philippe Lestang | 05/05/2007

En tant que géographe je suis très heureux de voir souligné le "retour du territoire" dans les études sur la religion. J'ajoute que des géographes américains comme Edward Soja avait souligné au début des années 1980 l'émergence d'un "spatial turn", notamment dans les cultural studies.
Il est indéniable qu'après de nombreux écrits sur la déterritorialisation des pratiques religieuses, du fait de l'émergence d'Internet en particulier, les géographes et les anthropologues redecouvrent les lieux et les territoires, montrant que les pratiques religieuses communautaires s'enracinent dans un espace auquel elles viennent donner un sens. Par ailleurs, l'espace d'insertion de certaines communautés pentecôtistes constituent fréquemment un cadre dé référence: ce cadre permet à la communauté de se démarquer de celui-ci en délimitant précisément les espaces "chrétiens" de ceux qui doivent être "touchés" ou "gagnés".

Écrit par : frédéric dejean | 05/05/2007

Engagé moi-même au sein du Renouveau charismatique "traditionnel" (ce que vous appelez "deuxième vague"), je rejoins totalement votre analyse sur la rupture que représente ce néo-pentecôtisme (je préfère ce terme, car "troisième vague" impliquerait une évolution ou un progrès qui relèguerait les précédentes à des mouvements dépassés). Personnellement, je suis assez effaré par ces mouvements, qui me semblent par certains aspects marquer la naissance d'un "protestantisme populaire" qui sert de pendant assez exact au "catholicisme populaire", marqué par des pratiques superstitieuses.

Mes observations me font me poser deux questions:
- Je vois des mouvements marqués par l'insistance sur la démonologie ("combat spirituel", etc.), d'autres plus marqués par l'insistances sur les miracles de guérison (conçue comme une sorte de "droit opposable" du chrétien). Classeriez-vous tout cela dans la "troisième vague"? Ou s'agit-il de mouvements différents?
- Les mouvements de guérison ont des ramifications dans le monde catholique (par ex. l'organisation "Paris tout est possible"). Est-ce marginal? La "troisième vague" touche-t-elle aussi le monde catholique?

Écrit par : vicardo | 07/05/2007

Cher Sébastien,

Troisième vague et mouvement "Word Of Faith" (Parole de Foi) sont-ils pour vous la même chose ou existe-t-il une nuance entre les deux ?

Merci,

Écrit par : Laurent | 07/05/2007

A françoise,

Vous semblez parler de Mme Michelle d'Astier de la Vigerie. Contrairement à vous je suis reconnaissant envers Dieu que des sites comme le sien et que des livres comme les siens existent car le vrai scandale réside plutôt dans le fait que nombre de pasteurs et d'églises ne pratiquent pas la délivrance et n'enseignent rien au sujet des malédictions générationnelles. Résultat des courses on se retrouve avec des églises dispensaires où les malades et les captifs ne sont pas guéris. C'est sûr qu'il est certainement plus politiquement correct de participer à des réunions oecuméniques et des stages de pseudo psychologie pseudo chrétienne. C'est un ordre du Seigneur que de chasser les démons et de guérir les malades.

Écrit par : laurent | 09/05/2007

Passionnant. Depuis le temps qu'on en parle de ce phénomène ... et pourtant si peu d'infos solides là dessus sur le net.

Ayant lu une fois un article d'un leader "troisième vague" je l'ai contacté m'interrogeant sur l'aspect trop "matériel" de son enseignement (genre : plus je prie, plus je suis béni de manière nécessairement visible et concrète). Je n'ai eu pour seule réponse que la réaction d'une personne se sentant outragée que je pose une question sur son enseignement (question pleine de tacte d'ailleurs).

Si l'on considère que l'humilité est un signe de discernement très fort et dans la Bible et chez les pères de l'Eglise cela m'a troublé encore plus : j'étais perturbé par ce que j'entendais dire sur cette troisème vague qui annonce tant de signes et miracles et le manque d'humilité manifeste du ministre en question.

Votre article m'en apprend un peu plus et l'oriente plutôt vers un discernement en négatif du mouvement.

Merci pour tout.

Écrit par : Théo | 09/05/2007

pour Laurent : moi je pense au contraire que son site est très dangereux .....
il répand des doctrines que je ne vois nulle part dans la Bible ...
et j'ai au moins eu la délicatesse de ne pas prononcer son nom, c'était juste pour que Sébastien Fath comprenne à qui je fais allusion ...
s'adresser à la lune fait très religion animiste, je ne retire rien de ce que j'ai dit ...

Écrit par : Françoise | 11/05/2007

Cher Sébastien,

Merci pour cette note pleine d’informations intéressantes. Elle me fait néanmoins m’interroger sur trois points.

1 – Vous semblez introduire l’insistance de la «Troisième vague» sur l’importance de la spiritualisation des lieux et des nations au moyen de l’axe de la distinction entre réalités spirituelles et temporelles telles que le perçoivent les adhérents à cecharismatisme . Je me demande s’il ne serait pas plus correct, au contraire de la façon de laquelle vous l’exprimez, de dire que la «Troisième vague» DRAMATISE les enjeux spirituels des réalités temporelles, plutôt que de «temporaliser» des réalités spirituelles. L’approche de ce mouvement, me semble-t-il, se lirait donc mieux dans l’autre sens : les réalités temporelles sont considérées par une weltanschauung «hyperspiritualisée» (pour reprendre votre mot), enchantée. Pourquoi dis-je cela ainsi ? Parce que votre présentation des choses [«pour les charismatiques Troisième vague, anges et démons qui luttent spirituellement luttent AUSSItemporellement»] pourrait porter à croire que le «combat spirituel» se traduit temporellement, et même de façon territorialisée (ce qui deviendrait alors un combat tout court), alors qu’il me semble que c’est précisément l’inverse : les réalités temporelles sont le «cru» à partir duquel les réalités spirituelles sont interprétées, de façon dramatique. C’est aussi, il me semble, ce qui permettrait de comprendre l’appel patenté à la métaphore guerrière de certains livres de la Bible : cette lecture de la Bible est une clef d’interprétation, une grille de lecture de la réalité, qui informe a posteriori (ou soutient des a priori, bien sûr) au sujet de la signification de cette réalité et de ses événements, et de la posture à adopter ensuite par le croyant.

2 – Que comprenez-vous par «Power evangelism» ? Littéralement, cela signifie «Évangélisation de (la) puissance» (plutôt qu’«Évangile de la puissance» et à mon sens, il y a deux significations possibles : (a) évangélisation axée sur la puissance ; ou (b) évangélisation par la puissance, si l’on évoque la puissance des «signes et prodiges»...

3 – En ce qui concerne la cartographie spirituelle (spiritual mapping), et en particulier la conjoncture française «favorable» que vous évoquez ainsi que les «Pistes de réflexion» que vous y attachez, je me demandais si vous ne surévaluiez pas l’importance de cette cartographie. En effet, lorsqu’on y regarde de plus près, la transcription spirituelle des réalités territoriales, ou plutôt la symbolisation de l’espace (en particulier l’espace public) en vogue dans lecharismatisme «Troisième vague» est poussée à un point très avancé puisque cette cartographie «vise à identifier (...) les esprits tutélaires des lieux censés influencer (en mal, évidemment) la vie de leurs habitants» [dixit Yannick Fer dans sa note du 9 mai]. À mon humble avis, la «présence obsédante» d’«esprits territoriaux» évoque un manichéisme que l’on ne retrouve en réalité que minoritairement dans le protestantisme évangélique français (et même mondial), et qui n’est pas en passe de s’étendre. Car le risque serait alors de confondre d’un côté le marquage, ou le ciblage d’un territoire ou d’une «nation» comme un endroit où «le nom de Jésus ne serait pas élevé» (autrement dit d’où l’Église à travers ses membres et leur engagement serait peu ou prou absente), et de l’autre côté l’idée que ces territoires ne seraient pas «à Jésus» parce qu’ils seraient sous la tutelle de tel ou tel esprit malfaisant...

Je serais ravi d’avoir quelques réponses à mes interrogations.

Salutations,

Christel

Écrit par : Christel | 14/05/2007

Bonjour Sebastien, et merci pour votre blog fort passionnant. Jeune cineaste independant, je me suis lance dans une grande aventure il y a un an, en filmant le parcour d'un pasteur pentacostal et sa suite dans la foret amazonienne, puis a Salvador, et enfin a Camburio a un congres rassemblant un nombre impressionnant de croyants. Dialogues avec le directeur de la FUNAI la Fondation des Indiens d Amazonie, intervention d un scientifique anglais observant le comportement des primates depuis 20 ans au coeur de la foret, chanteurs de "rap" des favelas de Bahia ecrivant une chanson sur le respect des religions, destruction par les evangeliques d une statue de Saint catholique et d une offrande faite aux Orichas, etc etc ...
Mon "Road Movie" burlesque et tragi-comique se poursuivra bientot en Israel, dans un pays musulman, en Asie ou j ai deja filme une reunion oecumenique a Taiwan dans un monastere boudhiste etc... il se poursuivra sous forme d un faux programme de tele-evangelique et d un faux videogame pentacostal destine a remettre les jeunes generations "sur la bonne voie"...et d un travail pertinent de reponses scientifiques aux aberrations creationistes.
Seriez-vous interesse de vous associer a mon projet de quelque maniere que ce soit?
Le film est filme/monte a 70%...
J aimerais le soumettre a votre critique, et surtout, en partant de la premiere partie filmee, preparer un storyboard pour la derniere partie avec l aide de quelqu un de competent.
Je vous imagine sur de nombreux projets et fort occupe. Ma requete est donc sans doute audacieuse. Mais peut-etre pourriez-vous au travers de ce projet exprimer d'une autre maniere vos craintes pour les derives sectaires et l'intolerance en meme temps que votre respect pour la raison, la connaissance, la foi et la liberte spirituelle d'autrui. Bien a vous. XN
http://www.nellens.com
xaviernellens@hotmail.com

Écrit par : xavier nellens | 04/06/2007

"Cette approche atténue la rupture néotestamentaire de la Croix, de la réssurrection et de la grâce que valorisent traditionnellement les évangéliques, en réactualisant (sur un mode exclusivement spiritualisé) les guerres de conquête décrites dans le livre vétérotestamentaire de Josué, où le territoire païen (plutôt que les âmes, une à une) se gagne pied à pied par une conflit total."
Sebastien Fath.
"Au reste, fortifiez vous dans le Seigneur et par sa force souveraine.Revetez vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les manoeuvres du diable. Car nous n'avons pas a lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautes, contre les pouvoirs, contre les dominateurs des tenebres d'ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux celestes."Ephesiens 6:10-12.
(Nouveau Testament).Rien a ajouter, la Bible se defend tres bien toute seule, elle reste l'autorite ultime.L'eternelle et infaillible parole de Dieu.

Écrit par : Antoine | 02/07/2007

Réponse à Antoine

Juste un mot au sujet du texte d'Ephésiens que vous citez. Je ne suis pas théologien, mais avec bon sens ce que je lis, c'est "lieux célestes".
Et pas "lieux terrestres".

Ce que pointe au sujet des charismatiques 3e vague, ce n'est pas tant leur accent sur la guerre spirituelle (thème dont on trouve en effet des échos dans le NT).

Ce que j'observe surtout, c'est le fait qu'ils inscrivent cette guerre dans une logique de territoires terrestres, à la manière vétéro-testamentaire.
C'est là ce qui attire mon attention de sociologue et d'historien car cela peut avoir des conséquences sur le rapport de ces charismatiques 3e vague aux questions sociales, économiques, politiques.

Quant aux spécialistes de la Bible, à eux d'en tirer les conséquences qu'ils pensent pouvoir pointer: ce n'est pas à moi de le faire à leur place.

Écrit par : SF | 19/07/2007

Hello,

Could you send us a high resolution photo at 300 dpi of Estevam Hernandes Filho and his wife, Sônia Haddad Moraes Hernandes of Renascer church in Brazil? The photo will be used in a section of Charisma magazine.

Thank you,
Sean
407-333-0600 ext. 2701

Écrit par : Sean Roberts | 18/09/2007

Ma femme est partie dans ces histoires, c'est carrément impossible de communiquer. Avez-vous des infos sur pasteur Samuel Peterschmitt, Jean-Luc Trachsel (healing ministries),pasteur Freddy de Coster de l’Eglise Protestante Baptiste d’Honfleur (EPBH). merci d'avance

Écrit par : veuthey | 10/10/2007

Réponse à Veuthey
Cher monsieur,
Je suis désolé pour votre situation.
J'ai récemment donné un petit interview via courriel au magazine "Maxi", au sujet de l'Evangile de la prospérité (message qui conditionne santé et prospérité à une foi intense). Je crois que les pasteurs que vous citez relèvent tous, à des degrés divers, de cette tendance, qui en elle-même n'est pas obligatoirement sectaire, mais qui peut le devenir. Voici ci-dessous ma réponse à Maxi, qui pourra peut-être vous éclairer.

"L'Evangile de la prospérité, qui stipule que tout chrétien fidèle à Dieu va recevoir en échange santé et prospérité, n'est pas une secte. C'est une sensibilité qui s'observe dans de nombreuses églises, en particulier dans des milieux protestants de type pentecôtiste et charismatique (mais aussi certaines marges catholiques charismatiques, à moindre échelle). Quand il est tempéré, et équilibré par un enseignement doctrinal qui recadre les choses, ce message est socialement aussi inoffensif que les réclames télévisées de la Française des Jeux. La part de rêve, "ah si j'étais riche et bien portant...."
En revanche, il peut prêter le flanc, plus que d'autres, à des dérives sectaires quand les contre-poids disparaissent. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu'en liant qualité de la foi et prospérité, ce message a tendance à culpabiliser celles et ceux qui n'atteignent pas la prospérité. S'ils ne sont pas prospères, c'est qu'ils n'ont pas assez la foi, ou qu'ils ne donnent pas assez à leur église.... On voit le raisonnement: avec la "carotte" de la prospérité garantie au bon croyant, on pousse les gens à une surenchère religieuse qui peut les démolir. Ce n'est pas le cas le plus fréquent, mais cela peut se produire.
Autre risque: l'accent sur la prospérité est souvent lié au pouvoir du pasteur, médiateur privilégié entre Dieu et les fidèles. Ce sont les bienfaits liés à la parole du prédicateur... et à sa capacité supposée d'effectuer des miracles de la part de Dieu qui priment, au détriment de l'accent sur les ressources de la Bible. Du coup, on peut glisser vers la dérive du "pasteur-gourou", ce dernier exerçant une influence disproportionnée sur les femmes et les hommes de son assemblée, au risque d'abus de pouvoir... ou de détournements de fonds.

En France, les milieux de type charismatique "troisième vague" développent souvent l'Evangile de la prospérité. Au total, cela ne touche pas des masses de gens, et il faut savoir que ce message est très vivement condamné (on comprend pourquoi!) par beaucoup de protestants, y compris dans les milieux évangéliques.
Il reste que quelques dizaines de milliers de protestants de type évangélique sont concernés par ce message du "Health and Wealth Gospel", avec les dérives possibles que je viens (brièvement) de dessiner."

Écrit par : SF | 11/10/2007

Bonjour

L'article de Sébastien Fath , trés documenté et riche en analyse me semble pourtant être passé à coté de l'une des caractéristiques fondatrice du mouvement appelé " troisième vague ". Né sous l'influence de John Wimber , Reihnard Bonkke, Peter Wagner ( i pentecotiste et 2 évangéliques classiques )...ce mouvement est avant tout , la découverte et l'expérimentation par des chrétiens évangéliques classique de la présence et de la puissance du Saint Esprit.

La deuxième vague " Charismatique " a touché principalement des chrétiens des églises traditionelles, reformée , catholique ... mais aussi des membres des église évangéliques qui étaient en général davantage portés à l'expérimentation du Divin qu' à la recherche d'une orthodoxie biblique .

Les évangélique classiques ont pour la grandes majorités rejeté et le pentecotisme ( 1 ere vague ) et le "charismatisme " pour la raison qu' Ils sont souvent trés attaché au texte biblique et à une interprétation orthodoxe ( à leur yeux ).
Les précèdent mouvement de l'Esprit ( pentecote et charismatique ) ont introduit une théologie du " Baptème de l'Esprit " comme seconde bénédiction aprés la conversion ( ou regénération ) qui n'a pas convaincu et qui à été réjeté ( a raison ) par les évangélique classiques ( ou fondamentalistes ).

Le point fondateur de la troisième vague de l'Esprit à été je pense , l'affirmation par John Wimber dans son livre ( évangeliser par la puissance de Jésus ) du caractère simultané de la conversion et du baptème de l'Esprit , les expériences subséquentes n'étant alors qu'une réactualisation ou l'expérimentation subjective de ce que tout chrétien avait déja reçu en Christ à la conversion : le Saint Esprit .
Ceci à permis a un grand nombre de chrétiens " évangéliques classique " trés attaché à la Bible et à son interprétation correcte, d'expérimenter une ou des effusions de l'Esprit avec manifestations miraculeuses , signes et prodiges

Un autre point a mon sens caractérisant la troisième vague est la notion de royaume de Dieu comprise non pas comme une réalité uniquement à venir mais comme une réalité présente depuis la venue de Jésus. Ce basant sur les notion de "deja " et de " pas encore " de GE LADD, cette compréhesion du royaume de Dieu inauguré permet d'échaper à un dualisme d'inspiration grecque souvent endossé par les dispensationalistes qui souvent nie que le royaume de Dieu ( purement spirituel ) dans la dispentation de l'eglise , puisse avoir un quelconque impact sur la réalité matériel de ce monde .
La vie chrétienne devenant ainsi une sorte d' effort permanent pour s'évader dans un monde immatériel ( le seul exempte de péché selon cette vision des choses ).

La troisième vague , reconnait au royaume de Dieu deja présent bien que pas encore totalement manifesté , un impact sur toute la réalité de ce monde , visible et invisible , C'est ainsi que les chrétiens de ce type ( troisième vague ) semble préoccupés ( parfois de manière déséquilibrée ) par les réalités de ce monde matériel ( argent , politique, social ).Ils recherche la manifestation visible du royaume de Dieu ( d'où parfois aussi la tentation triomphaliste ).
L " évangile de la prosperité " à quant à lui prospéré ; ), dans le milieu pentecotiste et non pas dans celui des " pères " de la troisième vague; bien sur l'acceptation de l'idée que le royaume de Dieu est déja présent dans l'actuelle dispensation et se manifeste par la puissance de l'Esprit dans tous les domaines ( finances comprise ) peut amener certains à oublier le " pas encore " de l'eschatologie biblique, en exigeant toutes les bénédictions du royaume et... tout de suite( Kingdom Now ) .

Écrit par : Ulisses | 27/02/2008

j'apprecie l'article suis moimeme chercheur et enseignant , je cherche à organisé une 2e conference sur le defi de l'eglise et l'évangile de prosperité au Congo Democratique ou les eglises de reveils sont presque dans chaque domicile et cote à cote. L'article s'ntuile les eglies pouirqoui faire; La raion pricipe est econlique la recherce de la richesse materielle. votre article rappelle les trois vavggues à pair du penteconcotism clasique 1e janvier 1901 juqu) a nos jours. IL faut ajouter sur la liste de troisième vague Peter Pretorius de Evangeliste de l'Afrique des faiseurs des miracles.
krikaidja LOnga semire,josaphat DEA en Theologie sytematique. Comment je peux contribuer par mes articles?

Écrit par : krikaidja Longa semire josaphat | 12/02/2010

Concernant votre comparaison entre le film Jésus camp je pense qu'il serait plus judicieux de le
mettre dans la catégorie des Eglises Evangéliques très fondamentalistes.

Les églises charismatiques sont plutôt des églises très ouvertes.
Généralement les plus ouvertes aux femmes et à une musique "dansante" et non
militaire.
Il y a généralement une grande liberté. Cette liberté est souvent reprochée par nos
frères non-charismatiques.
Enfin il est souvent reproché aux charismatiques le manque d'ordre et de discipline.
On leur reproche également de ne pas assez insister sur "le péché" dans les messages.


C'est tout le contraire de l'image donnée !
Tout le contraire du film que j'associe davantage à des courants "intégristes" de
l'évangélisme.
Ceux qui sont en croisade contre tel ou tel prédicateurs...ou tel courant...
Style Baptiste Américain...

Je suis encore une fois très surpris de ce genre de comparaison.

Le mouvement Charismatique pour une fois n'est pas le fruit d'influence U.S.

En France, il vient pratiquement de mouvements issus d'Afrique, d'Amérique du Sud et d'Asie.
On a déjà tellement souffert du Baptisme et de l'association à Georges Bush.

Les médias même ne si trompe pas. Les seules émissions positives sur les églises évangéliques
sont celles relatant des Eglises Charismatiques : Castanou, la Porte Ouverte, Centre Paris-Chrétien.....

Je vous encourage à une perspective plus équilibrée du mouvement charismatique !

Écrit par : Yves | 25/11/2011

Personnellement, je suis déçu de cette analyse et la seule observation que j'en fait est "à qui sert sert-elle vraiment? à Dieu ou au diable? ". Bien sur pas à Dieu parce qu'aucune exhortation n'est faite pour conduire quelqu'un sur un meilleur chemin, mais au contraire elle sert à semer le trouble dans les pensées et le coeur des uns et des autres. je finis par une question sommes-nous sauvés par nos propres forces, nos propres efforts? ou le sommes-nous parce que Dieu nous a attiré à lui? Sa parole déclare qu'il se laisse trouver par ceux qui le cherche de tout leur coeur. Si on cherche Dieu réellement on ne tombera ni dans une première, une deuxième ou une troisième vague. Merci

Écrit par : ouedraogo blaise | 04/03/2012

Envoyé à samuel Petershmitt
bonjour,

je rend grâce à Dieu pour l'oeuvre merveilleuse qu'il accomplit
à Mulhouse à travers vous et je veux vous encourager à poursuivre
car notre pays a besoin d'église "phare" !

J'aimerais cependant vous faire part de mon grand regret quand à la
la bataille menée par le CNEF...un article dans blog dei déclare
"le cnef déclare la guerre à l'évangile de prospérité..."

Il ya quelques années des pastorales organisées au chandelier
nous encouragaient à aller voir Benny Hinn à Marseille.
Egalement Maurice Cerrulo (prosperity Gospel) y préchait et c'était
trés encourageant...

Qui dans nos églises ne s'est pas nourris des livres de Benny Hinn
(Bjour St-Esprit) ou de Kenneth Hagin (la foi)... Que dire de Reinhard
Bonnke soutenu par Kenneth Copeland (et trés ami)
et qui a pu répandre l'évangile sur le continent africain...

Des pasteurs dernièrement critiquait Osborn...pourtant quel évangéliste
glorieux...

Je crains que le CNEF ne dérive sur une forme d'évangélisme froid et sectaire
comme trop souvent a été ce mouvement en France...

En son temps Papa Petershmitt était la cible de beaucoup parce ce
qu'il amenait un vent de l'Esprit dans notre nation...ne combattons pas
de la même manière ces hommes de Dieu...

Ces mêmes qui étaient virulents contre la guérison en son temps, ou contre
le parler en langue, aujourd'hui continue contre la prospérité biblique.

Nous ne pouvons pas être en accord !

Mulhouse ne devrait pas, je pense, adhérer à cette ligne....

Je tenais simplement à vous partager ma pensée...

Soyez vivement encouragés dans la vision que le Seigneur vous a donné !

fraternellement,

Pierre Rodrigues

Écrit par : rodrigues | 18/09/2012

bonjour!
merci pour ces précisions sur les trois vagues du christianismes. notre prière est que les chretiens comprennent que Dieu s'est dejà revelé par Christ qui est la Vérité et la parole de Dieu, point n'est question de miracles comme signe de la revelation de Dieu.
que le Seigneur soit béni!

Écrit par : Héraut KAZADI JACQUES | 31/07/2014

Avant de tirer à boulets rouges sur le CNEF, encore faudrait-il en contester d'une manière bien construite l'argumentation, en étayant ses dires d'une manière bibliquement fondée !

Or, force est de constater que les arguments avancés ici en faveur de cette "troisième vague " sont ( comme toujours et depuis longtemps déjà) d'une futilité affligeante : Comme si, par exemple, la prospérité matérielle, la "bonne réputation" médiatique et la publicité charismatique (le sensationnalisme a le vent en poupe dans une société de l'immédiateté !) seraient un gage de sérieux et d'authenticité ! Et d'ailleurs, ceux qui avancent ce genre d'affirmation, ont-ils bien lu et compris Matthieu 7. 21-23 ; Matthieu 24. 12, 24 ; Marc 13. 21-23 ; Luc 6. 26, 46 ; 1 Jean 4. 1... et tant d'autres passages bibliques qui nous avertissent et nous mettent en garde contre ces surenchères caractéristiques des temps actuels ?

"Il est impossible qu'il n'y ait pas de causes de chute, mais quel malheur pour celui par qui cela arrive" a dit à ses disciples le Seigneur Jésus (Luc 17. 1 NBS). Or, combien de scandales (supercheries, fraudes et abus financiers, dérives en tous genres, etc.) observés dans ces milieux, "depuis le temps" ?!

Lire ici en ligne sur ce sujet la chronique d'un livre paru en 1993 (déjà !) par Paul Ranc :

http://www.promesses.org/arts/104p31-32f.html

Et sur l'enseignement et les méthodes d'un des plus célèbres représentants de la fameuse 3e vague, le Dr Paul Yonggi Cho, lire ici l'article de Claude-Alain Pfenniger :

http://www.promesses.org/arts/104p4-15f.html

Plus que jamais, il faut éviter de se fier aux apparences : le charismatisme 3e vague est une supercherie et une imposture !

Écrit par : Eric Lisbonne | 04/08/2014

Les commentaires sont fermés.