Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2007

Oecuménisme nouveau style: an 1 du Forum Chrétien Global

1e0605150fd6bf17ae217f0a355ee57d.gifComme l'observa justement le sociologue Jean Séguy, "il existe autant d’oecuménismes que de types de sociétés écclésiastiques" (1977).

 

Les Eglises centralisées et hiérarchisées préfèrent l'oecuménisme officiel des institutionnels et des théologiens. Favorables à des structures locales et décentralisées, les protestants évangéliques que j'étudie préfèrent eux l'oecuménisme local des simples fidèles.


Résultat: on a longtemps observé deux oecuménismes en parallèle, celui du Conseil Oecuménique des Eglises (COE) d'un côté, et des évangéliques plutôt en marge, qui préfèrent développer leurs propres lieux de rencontre, à l'image du Centre Evangélique d'Information et d'Action (CEIA), vaste carrefour évangélique français qui va prochainement se tenir à Lognes, comme chaque année (du 11 au 13 novembre 2007).

 

C'est pourquoi il n'est pas anodin de signaler une nouvelle manifestation oecuménique qui tranche par rapport à ce schéma: il s'agit du premier Forum Chrétien Global, tenu du 6 au 9 novembre 2007 à Nairobi (Kénya).

Le thème de ce Forum: "Notre pèlerinage avec Jésus-Christ le réconciliateur".

 

Pour la première fois, on assiste là à une manifestation d'assez grande ampleur qui rassemble des délégations de TOUS les courants chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants...), dont les protestants évangéliques, très bien représentés, et les pentecôtistes.

Comme l'observe justement Claire Lesegretain, "à Nairobi, les évangéliques s'investissent dans l'oecuménisme"... ce dont on n'a pas forcément l'habitude à cette échelle.

 

 

4cf4f2c27efc6e002500c8a8a2f60941.jpgS'agit-il de l'amorce d'une mutation? Ou d'une exception sans lendemains?

Je penche pour la première hypothèse. Ce forum résulte en effet d'un travail de préparation de plusieurs années (ce n'est pas une "lubie" spontanée), qui fait écho aux lacunes de plus en plus manifestes du COE à afficher une représentativité suffisante du christianisme actuel.

 

Avec intelligence, nombre de responsables chrétiens, y compris au COE, ont compris qu'il fallait assouplir le jeu oecuménique pour y faire entrer tout le monde. Le modèle du "Forum", déjà utilisé sur d'autres terrains, s'y prête bien. Quitte à en rabattre sur les prétentions institutionnelles et théologiques.

 

Cette nouvelle optique, plus modeste mais aussi plus rassembleuse n'est pas sans lien avec ce qu'on décrit comme une situation d'ultra-modernité, c'est-à-dire une phase désenchantée de la modernité, où on demande moins d'idéologie et plus de pragmatisme.

Un terrain à suivre attentivement dans les prochaines années...

 

Commentaires

Ce qu'il faudrait c'est un véritable oecuménisme officiel, qui ait l'impératif absolu de se mettre en mouvement, d'avancer sans cesse, ou d'arrêter une parodie facile, par exemple sur l'intercommunion. Or tout est de plus en plus figé...
Marike

Écrit par : marike | 05/02/2008

Il n'y a plus d'oecuménisme officiel depuis Jean XXIII, sinon il y a longtemps qu'il y aurait intercommunion entre les chrétiens...

Écrit par : marike | 05/02/2008

Merci pour votre billet, je découvre votre blog et je tiens à vous féliciter pour la qualité de vos écrits

Écrit par : Adrien B. | 31/05/2010

Il faudrait étudier cela de plus près, où sont les chercheurs qui travaillent sur ces nouveaux oecuménismes?

Écrit par : GuillaumeZ | 23/06/2011

il serait bon de continuer à poster des notes sur ce phénomène. C'est l'oecuménisme du 21e siècle, que diable! :-)

Écrit par : catherine B. | 09/07/2011

Les commentaires sont fermés.