Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2009

La crise aux Antilles vue par Lilian Thuram

images.jpegJe n'aime pas beaucoup le "Post", fourre-tout multimedia racoleur du journal numérique Le Monde où l'on trouve pas mal de niaiserie pipole, de trash et de démagogie, quand il ne s'agit pas d'appels à l'incivisme.

Mais on y pioche de temps en temps une perle.


Pour ceux qui l'ont raté, et sur Canal +, et sur le Post, je vous repropose ici cet extrait d'interview de Lilian Thuram.

J'apprécie depuis longtemps l'engagement civique de cet ancien international de football, désormais à la retraite, et j'applaudis à sa manière de poser le problème antillais auquel le gouvernement Fillon est actuellement confronté.

 

Comme quoi, on n'a pas besoin d'être politicien, chercheur au CNRS ou syndicaliste, pour apporter sa pierre à une société plus juste et plus fraternelle. Une manière civique et efficace d'utiliser sa notoriété pour secouer les téléspectateurs.

Regardez comme il répond magistralement à Frantz-Olivier Giesbert !

 

Commentaires

vrai , il etait bien thuram...un bémole cependant je vis en guadeloupe depuis 23 ans et il existe bien dans certains secteurs des "privilèges", contrairement à ce que dit lilian thuram, il me semble juste de rétablir les vérités...raler c'est bien mais il faut aussi etre juste.
les infirmières par exemple, c'est uniquement dans les DOM que ces dernières touchent un bonus de 10 euros pour les patients faits avant 7hrs du mat...ce n'est pas un hasard si elles commencent à 5hrs....des petites spécificités comme ca existent ....alors certes elles ne font pas le bonheur de tous...mais dans ce cas, le bonheur des infirmières qu'elle soient békés, métro ou antillaises.

Écrit par : adélie | 20/02/2009

http://www.causeur.fr/tais-toi-et-cours,1957


A lire sur causeur

Écrit par : rené | 20/02/2009

La France paie dans les DOM l'exclusivité et le sens d'une relation étroite héritée du colonialisme.

FOG parle de remettre les choses à plat. Si toute la politique de la France vis à vis des DOM devait être revue, il n'y aurait probablement plus besoin de subvention "spéficique" car les DOM seraient économiquement excédentaire. On ne cesse de montrer du doigt les "béqués" et les "blancs pays" ici et là. Mais je trouve que l'on ne parle pas assez de cette relation imposée.

Comment expliquer par exemple que Total vende son carburant à des prix exorbitants, carburant acheté parfois au Venezuela, sachant que les Antilles-Guyane gagneraient à commercer directement avec ce pays?

Il y a vraiment des constats dans ces département français qui exaspèrent. On n'a pas beaucoup entendu parlé de la Guyane, mais il faut rappeler qu'il n'y a pas si longtemps, c'était le blocage total de l'économie, encore pour dénoncer les mêmes problèmes: la possession des terre (en Guyane, c'est l'état qui en détient plus de 90% ce qui explique que l'on développe des logements type HLM des banlieues parisiennes alors qu'il y a largement de la place pour s'épanouir); le manque d'ambition en matière de développement (on y lance des satellites de télécommunication et pourtant, dès qu'il y a un coup de vent, on n'a pas le téléphone, la téléphonie mobile et l'internet s'y développent à la vitesse des modems du premier age de l'internet); de son grand voisin brésilien, la Guyane n'a quasiment que les inconvénients; pire, le boeuf brésilien fait un détour d'abord par la métropole avant d'être disponible sur le marché guyanais; par contre, l'or guyanais y part juste en traversant le fleuve!

On prend souvent le cas de la Dominique, île indépendante, pour faire la comparaison avec la Martinique et l'on conclut souvent avec simplisme que les Martinicais n'ont pas à se plaindre à côté. Mais, au fait, a-t-on regarder du côté de Trinité et Tobago? A-t-on regarder les infrastructures, les grandes entreprises là-bas? Il faudrait aussi inclure la possession américaine, Porto Rico, dans la comparaison.

Tout cela fini par éclater, et éclate souvent à la figure.

Le passé est encore très présent dans l'esprit des antillais, comme Thuram en a parlé. Bien que souhaitant rester dans la république, ils demandent ce que l'on cesse de les "infantilisés" comme leurs pères et que cessent les relations qui les renvoient à ce passé. Ils souhaitent pouvoir commercer sans les contraintes de la métropole avec leurs voisins et le reste de l'amérique. Après, que la France défende leurs intérêts dans les instances internationales ou européenne comme cela se fait pour tout le territoire (PAC par exemple), c'est autre chose.

Écrit par : CCharles | 21/02/2009

Réponse à René
Merci de votre lien. J'y suis allé, j'ai lu votre post. Je comprends en partie votre critique, mais franchement, vous dérapez dans le genre "chacun à sa place". Comme si un footballeur n'avait pas le droit de s'exprimer sur la société? Vous l'accusez de se faire de l'argent sur la crise, c'est ridicule. Thuram n'a pas besoin d'une grêve dure pour se faire connaître, c'est une star du sport et il le restera, point barre. Quant à sa condamnation des violences, elle est tout à son honneur. Il y a beaucoup mieux à faire en ce moment que de taper sur Thuram, qui fait ce qu'il peut, et qui, de là où il est, le fait bien...

Écrit par : SF | 22/02/2009

Franchement génial! Enfin un footballeur qui pense, et qui pense bien. Et en plus, c'est un chrétien. Merci, Sébastien, pour ce morceau d'anthologie. Thuram a raison de globaliser les problèmes: la Guadeloupe est une parabole amplifiée du mépris que tous nous encaissons de la part des puissants, financiers et politiques. Ce n'est plus supportable et, à moins d'un fort changement de cap comme celui qu'Obama a le courage d'imprimer, on va vers d'autres explosions.

Écrit par : Pale Rider | 27/02/2009

Il y a bien longtemps que je n'avais consulté votre blog.Mais quelle fut mon agréable surprise d'y découvrir ce matin les propos de L.Thuram répondant à F.0.G.Il évoque ,en peu de mots,l'une des origines profondes du problème antillais.
Cependant,je ne peux cacher mon irritation d'entendre encore une fois,de la part de son interlocuteur ,que la France injecte en Guadeloupe,d'énormes subventions,comme si cela suffisait à résoudre notre problème!Ces subventions viennent masquer l'impéritie de nos gouvernants,de quelque bord fussent-ils,ou tout simplement leur volonté de ne pas toucher aux rentes de situation qu'ils ont toujours favorisées...
Ils ont,comme durant la colonisation,privilégié les cultures d'exportation qui étaient,à l'époque indispensable,à la métropole.Les dernières pratiquées(canne et bananes)battant de l'aile,continuent à coup de subventions,bénéficiant pour l'essentiel,aux "békés".
Ceux-ci,ce sont déjà reconvertis dans l'import-export et la grande distribution;ils restent les maîtres du jeu économique,car important les denrées de toutes sortes et les distribuant également.
Les cultures vivrières (ou l'élevage, d'ailleurs) ne peuvent décoller,étant produits à des coûts plus élevés que celles des pays voisins ou mêmes que celles arrivant d'Europe...
Une précision à F.O.G.,la prime de 40°/ a été d'abord instituée pour inciter les fonctionnaires métropolitains à travailler dans nos îles.Il a fallu plus de 3 mois de grêve,dans les années 50 pour qu'elle soit étendue à leurs homologues locaux ,par souci d'équité.
Une rectification,toujours en sa direction:cette prime saute,au moment de la retraite;seuls les réunionnais continuent à la percevoir ,à la retraite.Les retraités métropolitains déclarant résider principalement dans certains T.0.M perçoivent aussi une prime.Tous ces avantages semblent,depuis quelques temps ,voués à disparaître.
Tout est à repenser dans les DOM! Les gens ont soif de dignité et de meilleures conditions de vie! Ils en ont assez d'entendre que leurs îles sont"Les danseuses de la République"!Elles ont été à l'origine d'immenses fortunes bordelaises ou rennaises.
Nombre de nos grands parents ont payé de leur vie,durant les deux grandes guerres,pour sauver "notre patrie".
La France est la deuxième puissance maritime après les U S A,grâce a ses possessions ultamarines(pensons aux richesses que recèlent ces océans)!
Assez de mépris de la part de ceux qui agitent le spectre d'Haïti pour cacher leur ignorance d'une partie importante de l'histoire de leur pays!Mais il faut les excuser car c'est un pan de notre passé qui leur a été caché...Pardon pour avoir été si long!Mais il y aurait encore à dire!

Écrit par : Geogui | 12/03/2009

Salut, quelqu'un voudrait bien me passer une adresse e-mail de Lilian Thuram afin que je puisse lui écrire s'il vous plait? Merci Eric

Écrit par : Eric | 09/11/2009

Les commentaires sont fermés.