25/06/2010

Raymond Domenech, vers une "nouvelle naissance"?

10052-eglise-evangelique-copie.jpgEn ces temps de sinistrose, après la débacle de la "Ferme célébrité" footballistique française en Afrique du Sud (Mondial de foot), il est temps d'un p'tit sourire!

 

Regardez plutôt le dessin humoristique ci-dessous, que j'ai trouvé au hasard d'un surf, sur ce site. Il illustre une issue possible pour l'ancien sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech.


Quand on a "faux" sur toute la ligne, quand on piétine les valeurs les plus élémentaires en refusant même de saluer l'adversaire, que reste-t-il?

 

Unknown.jpegLe talentueux dessinateur (bravo à "Roy") de la planche ci-dessous a imaginé une issue: on reconnaîtra sans peine le sélectionneur le plus haï de France, en quête d'une solution qui lui permette de "repartir à zéro"....

Serait-il prêt à passer par la conversion "nouvelle naissance" qui constitue la marque de fabrique des communautés protestantes évangéliques?

 

Le voilà en tout cas qui se renseigne, sur le seuil d'une église évangélique...

10052-eglise-evangelique-copie.jpg

Commentaires

Que peut-on lui souhaiter de mieux que de passer par la nouvelle naissance?
Mais il traine un paquet de baguages dont il doit se défaire. (astrologie, orgueil, etc.)

Écrit par : Yannick | 25/06/2010

Ce "petit sourire" sous-entend néanmoins un problème de fond chez les évangéliques, que le dessinateur Roy, consciemment ou non, a bien capté, et qui fait la réelle drôlerie de son dessin.

Vous remarquerez en effet, que Raymond ne va pas frapper à la porte de l'église parce qu'il éprouve des angoisses métaphysiques sur le but de son existence ; ou parce qu'il se sent sous la colère de Dieu, et des hommes. La nécessité d'une "nouvelle naissance" fut signalée par Jésus-Christ lui-même, à un vieillard qui venait le voir de nuit (par crainte du qu'en dira-t-on), parce qu'il s'interrogeait sur l'apparition de Jésus en relation avec le Royaume de Dieu. Dans la caricature, le questionneur ne faisant preuve d'aucune motivation religieuse de ce genre, on voit mal comment il serait, comme Nicodème, mûr pour repartir à zéro.

Raymond demande au pasteur s'il veut bien l'embaucher ; c'est évidemment dans le sens d'une reconversion professionnelle qu'il faut comprendre le verbe recruter. Le pasteur qui se gratte la tête, traduit bien la perplexité que provoquerait sans nul doute cette proposition, dans la réalité. Quel scoop si une célébrité pouvait se rattacher aux évangéliques ! ... mais d'un autre côté avec le passif de Raymond aujourd'hui..., le pasteur se demande si cela servirait bien leur cause.

Voilà le doigt mis sur le malaise. La France, comme beaucoup d'autres pays, prend aujourd'hui le risque de s'identifier à une équipe de foot ; c'est elle qui la représente. Il y à là un danger bien moindre que de vouloir résumer la fierté nationale dans une armée, par exemple ; mais il faut en accepter les conséquences ; et l'humiliation, si l'équipe de foot ne se montre pas à la hauteur.

Par contre, chacun sent que la dignité de l'Eglise de Jésus-Christ, la hauteur de sa vocation spirituelle, la solennité de sa mission (qui ne concerne rien moins que le sort des âmes dans l'éternité), ne lui permet pas de se faire représenter par un footballeur, aussi célèbre soit-il. Du moins en tant que footballeur. S'il se convertit, et devient à son tour un puissant agent de conversion, c'est une tout autre question ; son autorité lui viendra alors de Dieu et non de la gloire du monde. Or Raymond ne va pas frapper à la porte de n'importe quelle sorte d'église.

Roy a donc fort bien croqué, à la fois la disgrâce de Raymond, et celle de certaines églises évangéliques qui récupèrent la vanité médiatique pour se promouvoir elles-mêmes. Souhaitons que son dessin, en piquant la conscience, contribue à ruiner la théorie moderne que le plus court chemin pour devenir ministre ou pasteur, c'est le football.

Un Passant.

Écrit par : Un Passant | 25/06/2010

Pour répondre à Yannick, s'il fallait attendre de se "débarrasser de ses bagages" pour expérimenter la nouvelle naissance, il n'y aurait pas un chrétien sur terre. Qui peut prétendre qu'il n'a pas quelque part un problème d'orgueil? On a tous nos idoles. Le message de l'évangile, c'est qu'il n'y a personne de meilleur que Domenech, seul la grâce de Jésus-Christ peut nous sauver, par la foi en Lui.

Écrit par : jon | 26/06/2010

bien sur cher Passant,
soit vous avez interprétez trop vite mes propos ou alors je les ai mal exprimé:
Oui nous avons tous des bagages et nous sommes sauvé par la grâce de Dieu, seul.
Je voulais seulement dire qu'il nous faut reconnaitre tout ce qui ne va pas et qui est contraire à la Parole de Dieu.
Sans reconnaissance du péché présent dans notre vie, pas de raison de chercher à régler le problème, etc.
Je n'ai rien de particulier contre cet homme et il y a peu de différence entre lui et moi, mais je sais qui est mon Seigneur et mon Sauveur!
Je vous souhaite une bonne semaine, dans la grâce de Dieu, au nom de Jésus-Christ!

Écrit par : Yannick | 27/06/2010

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.