Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2010

Un grand colloque sur le protestantisme français (18-20/11/2010)

protestants.jpgIl est loin, le temps où Jean Baubérot s'interrogeait sur la mortalité du protestantisme français (Jean Baubérot, Le protestantisme doit-il mourir? Seuil, 1988).

Érodés par la sécularisation de la société française, mis au défi par une modernité qu'ils avaient eux-mêmes contribué à installer, les protestants semblaient décliner comme peau de chagrin.

Deux décennies plus tard, ce sont pourtant 20.000 fidèles des Églises de la Réforme qui se sont réjouis, à Strasbourg, dans le cadre de la manifestation "Protestants en fête" (2009), confirmant un fait social incontournable : diversifiée et rajeunie, la minorité protestante a fait mieux que se maintenir, sa part dans la population française a même légèrement progressé.



Cette vitalité surprenante manifestée à l'occasion du cinq-centième anniversaire de la naissance Jean Calvin n'élimine pas une certaine "précarité protestante" (Jean-Paul Willaime).

Mais elle invite, un an après les célébrations de l'année Calvin, à se pencher d'un peu plus près sur les forces vives des protestants français du XXIe siècle.

Qui sont ces chrétiens? Comment expliquer non seulement leur maintien, mais aussi leur essor, notamment dans les banlieues? Quels contours donner aux courants émergeants, aux nouvelles Églises, entre pentecôtisme, évangélisme et communautés issues de l'immigration? Comment s'articulent, au sein des traditions réformée et luthérienne, l'héritage et le renouvellement?

En une phrase: quel est l'état des lieux, et quelles dynamiques sont à l'oeuvre aujourd'hui au sein de cette tradition chrétienne française en mouvement ?

 

Un grand colloque pour un état des lieux

 

C'est pour répondre à ces interrogations que se tiendra à Paris, entre le 18 et le 20 novembre 2010, un grand colloque en sciences sociales.

Mis en place par le laboratoire Groupe Sociétés Religions Laïcités (GSRL) avec l’appui de l’Institut Européen en Sciences des Religions (IESR), il est organisé sous le patronage de la Fédération Protestante de France (FPF).

 

Il s'intitule: "Les protestants en France, une famille recomposée. État des lieux et repères".

 

Ce colloque, sous la responsabilité scientifique de Jean-Paul Willaime et de moi-même, se déclinera autour de cinq grands thèmes, alimentés par vingt-trois communications.

À partir d'un état des lieux liminaire qui fournira une image actualisée de toute la réalité protestante en France aujourd'hui (I), on se penchera sur la diversité des identités qui constituent cette "famille recomposée" (II), pour aborder ensuite les formes d'ancrage de ces Églises dans la société française contemporaine (III). Pour parachever ce panorama, on se gardera d'oublier l'impact protestant français à l'échelle internationale (IV). Cette empreinte planétaire s'inscrit dans le contexte plus large des recompositions religieuses à l'oeuvre dans une "société monde" marquée par la primauté croissante du choix individuel (V).

Les résultats d’enquêtes IFOP effectuées en 2010 sur les protestants et les pasteurs en France seront présentés dans le cadre de ce colloque qui, avec tous ces apports, représentera une avancée considérable dans la connaissance des réalités protestantes d’aujourd’hui.

 

Pour télécharger une première version du programme, cliquer ci-dessous:

Canevas colloque protestants 2010 (version 29.9.2010).pdf

Les commentaires sont fermés.