Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2011

John Stott (1921-2011)

john-stott-blue-rect-fuzzy1.jpgLe théologien évangélique britannique John Stott est décédé le 27 juillet 2011 à l'âge de 90 ans.

Rattaché à la communion anglicane, il représentait, au sein du protestantisme, la tendance évangélique mainstream (tendance modérée), dont il a défendu la vision et la théologie au fil de plus de cinquante ouvrages, qui en font le théologien évangélique le plus influent des 50 dernières années.


Annoncée dans de nombreux grands médias, y compris en France, il ne fait pas de doute que cette disparition sera l'objet, dans le monde protestant, de moult récapitulations commémoratives, dont on commence dès à présent à avoir un aperçu au travers de ce site mémorial en anglais:

http://www.johnstottmemorial.org/

Lausanne.jpgFigure emblématique de l'évangélisme anglosaxon modéré et piétiste, à distance aussi bien du fondamentalisme séparatiste (qu'il désavoue dès les années 1950) que des diverses tendances pentecôtistes-charismatiques (qu'il dénonça dès 1964 à Islington), John Stott est notamment une figure majeure du Mouvement de Lausanne (dont il a inspiré une partie du Covenant en 1974). 

Il restera aussi un enseignant et un auteur de référence pour des centaines de millions d'évangéliques parmi le gros demi milliard de chrétiens qui se réclament aujourd'hui, à des degrés divers, de cette tendance conversionniste du christianisme.

Commentaires

Il est vrai que c'est une grande figure du protestantisme anglo-saxon qui s'en est allé. C'était également un amoureux de la nature et plus particulièrement des oiseaux. Au revoir John Stott.

Écrit par : Olivier Peel | 02/08/2011

BOn, c'était quand même de l'eau tiède, comparé à Derek Prince ou Todd Bentley :-)

Écrit par : Nicolas B | 02/08/2011

Merci pour cette information. Cette nouvelle m'attriste car je garde le souvenir d'un homme d'une grande gentillesse ; nous avions eu une correspondance très intéressante lors de ma recherche sur les enfants de pasteurs. Il m'avait encouragé et était toujours prêt à me donner des conseils. C'était un pasteur mais aussi un père. Nous connaissions le même milieu.

Écrit par : LOUSSAUT | 05/08/2011

Merci à vous. J'ignorais la contribution de John Stott à vos recherches.
Mais je m'interroge: Stott ne s'est jamais marié et n'a pas eu d'enfants. J'imagine donc que votre référence à sa "paternité" est métaphorique?

Écrit par : SF | 05/08/2011

Bonsoir,
triste nouvelle pour le monde chrétien en général. A mes yeux c 'était un des plus grands écrivains et théologiens de notre temps. A lire "La croix de Jésus Christ" et "Chrétien à l 'aube du XXIème siècle". A souligner son sensibilité et son investissement dans l 'action sociale.
Un grand Monsieur s 'en est allé.
Comme le dit Olivier "au revoir".

Écrit par : Alfred | 07/08/2011

Stott n'était pas un innovateur branché, mais le gars qui "tient la baraque" avec sérieux, solidité biblique. Un peu comme Henri Blocher en France!

Écrit par : Fred34 | 18/08/2011

Bonsoir,
C'est toujours avec peine qu'on lit ce genre de nouvelles. Le frère et théologien chrétien britannique John STOTT représentait en quelque sorte le symbole d'une saine modération protestante évangélique qui ne signifiait pas pour autant une attitude "froide" ou le manque d'engagement dans sa foi chrétienne ; en témoignent ses prises de position on ne peut plus claires sur l'inspiration et l'autorité du texte biblique. Non, bien au contraire, car sa pensée constitue un témoignage visant aussi à nous mettre en garde contre une fâcheuse tendance des temps actuels, à savoir : les jugements hâtifs dans tous les domaines, le recours fréquent à "l’étiquetage" et aux amalgames faciles et trompeurs, illusoirement valorisants, et la pratique des présupposés qui deviennent "parole d’Évangile" ici et là... Tous les milieux dits protestants sont actuellement peu ou prou concernés par ces mauvaises habitudes, y compris les plus "politiquement corrects" et réputés sérieux (mais selon quels critères réellement objectifs et surtout bibliquement argumentés ?). Mais cela va bien au-delà des milieux dits chrétiens et touche le siècle entier, semble-t-il. Vanité spéculative et labyrinthique du post-modernisme, quand tu nous tiens.
En tous cas, merci à John STOTT pour son ministère et son œuvre d'écrivain au service du Seigneur Jésus Christ. Pour le reste, méditons bien la leçon de PHILIPPIENS 3 : 15, 16.
Personnellement, je ne l'oublierai pas. Ni la leçon, ni l'homme non plus.
Éric LISBONNE,
Mission Chrétienne Évangélique de la Martinique (MCEM-CAEF / CNEF)

Écrit par : Eric LISBONNE | 18/08/2011

J'aimerais savoir comment il a été honoré ds les médias en France. Je n'ai rien vu (faut dire qu'on était pas bcp là).
Qqn voudrait me renseigner?

Écrit par : Barbara Klein | 24/08/2011

A Barbara KLEIN :
J'ai trouvé cette note sur le blog de Christophe PAYA :
http://ch.paya.free.fr/index.php?q=john+stott
Cordialement.

Écrit par : Eric LISBONNE | 29/08/2011

Bonsoir,

Je vous signale cet article du 28 juillet dernier, sur le blog de Christophe PAYA :

http://ch.paya.free.fr/index.php?q=john+stott

Cordialement,

Écrit par : Eric LISBONNE | 02/09/2011

Les commentaires sont fermés.