Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2018

Ntozake Shange (1948-2018)

520px-Ntozake_Shange,_Reid_Lecture,_Women_Issues_Luncheon,_Women's_Center,_November_1978.jpgQuand les identités s'affrontent, le langage de la violence physique signe l'échec de la rencontre.

La médiation, qu'elle soit religieuse, politique ou culturelle, passe par des passerelles et des lieux partagés.

Aux Etats-Unis, l'écrivaine et artiste états-unienne Ntozake Shange était de ces médiatrices. De foi méthodiste épiscopalienne (mâtinée de pratique Santeria, qui intégre des éléments de religion Yoruba), elle fut l'auteure d'une oeuvre importante et multiple, à la croisée du féminisme, des droits civiques et du mouvement Black Arts (BAM).

L'occasion de signaler aussi le superbe Que-Sais-Je publié par ma collègue Florence Rochefort sur l'Histoire mondiale des féminismes.

02/12/2018

George H. W. Bush (1924-2018)

george h. bush,états-unis,notice nécrologique,protestantisme,thousand points of light,société civile,églises mainline,église épiscopalienne,robert wuthnow,john h. evansC'est à la "une" du Monde et de tous les journaux : en la personne de George Herbert W. Bush (1924-2018), c'est un grand patricien républicain et serviteur de l'Etat, immense travailleur, qui s'est éteint aux Etats-Unis le 30 novembre 2018.

Vice-président des Etats-Unis de 1981 à 1989, puis président du pays de 1989 à 1993, il a marqué l'Histoire.

Sur le plan religieux, cet épiscopalien discipliné représentait bien ce protestantisme mainline de cette "main paisible de Dieu" décrit par Robert Wuthnow et John H. Evans dans un ouvrage collectif important publié en 2002 (University of California Press).

Un christianisme tempéré, dans le cadre de sociétés volontaires qui entendent éclairer, tels "mille points de lumière" (expression de G.H. Bush, raillée plus tard par Trump), la vie sociale, politique et culturelle d'un pays pluriel.

21/11/2018

Katherine MacGregor (1925-2018)

oleson.jpgLa série télévisée La Petite Maison dans la prairie est orpheline, depuis quelques jours, de la "méchante" qu'on adorait détester: l'excellente Katherine MacGregor (1925-2018), d'ascendance écossaise, a tiré sa révérence. Elle avait interprété durant neuf ans Harriet Oleson, épicière arrogante de Walnut Grove. Une dame "aux grands airs", acariâtre, mais aussi burlesque, incontournable dans l'adaptation télévisée des neuf tomes de La petite Maison dans la prairie (de Laura Ingalls, publiés entre 1932 et 1943).

Cette série est un monument de la culture américaine, comme Ann Romines l'a analysé dans Constructing the Little House (Univ of Massachusetts Press, 1997).

La série a aussi donné une certaine image d'un protestantisme de pionniers, ciment communautaire.... ce qui n'a pas empêché Katherine MacGregor de devenir une fervente hindouiste. A son décès, son amie Melissa Gilbert (qui jouait Laura Ingalls) lui a souhaité "que son âme soit réincarnée conformément à ses convictions".

Lien.

24/10/2018

Françoise Aubin (1932-2017)

DqLuRETX4AA0y0d.jpgLa parution du dernier Bulletin Bibliographique de la revue des Archives de Sciences Sociales des Religions (ASSR) est l'occasion de revenir sur Françoise Aubin (1932-2017), qui fait l'objet d'un bel hommage dans le numéro.

Cette historienne, spécialiste de la Chine et de la Mongolie, nous laisse une oeuvre remarquable, où l'attention au fait religieux sous toutes ses formes ne se dément pas.

Elle avait notamment signé une riche note critique, dans le n°142 des ASSR, sur "Missions et christianismes en Asie", où elle analysait la bibliographie scientifique récente sur la question (lien).

 

16/10/2018

Michel Vovelle (1933-2018)

notice nécrologique, michel vovelle, révolution, révolution française, histoire, historien, ens lyon, déchristianisationLe grand spécialiste de la Révolution française Michel Vovelle est décédé samedi 6 octobre dernier à Aix-en-Provence, à l’âge de 85 ans. C'est un des plus grands historiens français qui nous quitte. J'avais eu le privilège, au siècle dernier (ce qui ne me rajeunit pas) de suivre quelques-uns de ses cours.

Ancien élève de l'ENS Fontenay/St Cloud, travailleur acharné, homme d'érudition et de passion, figure de proue du Bicentenaire de la Révolution Française en 1989, il laisse derrière lui une oeuvre considérable, dont l'excellent La Révolution contre l'Eglise, de la raison à l'Etre Suprême (1988).

Lien.

01/10/2018

René Pétillon (1945-2018)

IMG_20181001_0002.jpgUn des plus grands dessinateurs satiristes nous a quittés.

René Pétillon n'était pas seulement l'auteur de l'Enquête corse, sa BD la plus connue, adaptée au cinéma en 2004. Pilier du journal Le Canard Enchaîné durant plus de 20 ans, dessinateur depuis 1968, auteur de nombreux albums où s'illustre Jack Palmer, son héros décalé, René Pétillon portait un regard acéré, mais aussi intelligent et bienveillant, sur notre société et ses travers.

Très sensible aux enjeux de laïcité, il avait notamment signé en 2006 L'affaire du voile, une BD qui permet de comprendre, sans bêtise réductionniste, les phénomènes de radicalisation islamiste et de contrôle autour du corps de la femme.

 

Lien.

19/09/2018

Marceline Loridan-Ivens (1928-2018)

713339-marceline-loridan-ivens.jpgUne grande dame s'en est allée. Documentariste, écrivaine, meilleure amie de Simone Veil, Marceline Loridan-Ivens partageait avec cette dernière une amitié très profonde, forgée dans la fournaise de l'expérience concentrationnaire.

Survivante d’Auschwitz, de Bergen-Belsen et de Theresienstadt (lien), elle a tiré sa révérence à 90 ans (lien).

Documentariste douée, voix, plume forte et indomptable, militante des droits des femmes, elle avait aussi signé en 2010 une chronique bien sentie, dans le quotidien Le Monde, intitulée "Mais, que vous a fait Israël ?" (lien).

31/08/2018

Katie Cannon (1950-2018)

christianisme et rôle des femmes,katie cannon,black churches,black liberation theology,féminisme,presbytériens,united presbyterian church (usa),pasteur,society of the study of black religion,notice nécrologiqueAlors que l'Eglise catholique défend toujours obstinément l'accès des femmes à la prêtrise, le pastorat féminin s'est, lui, peu à peu banalisé au sein du protestantisme, y compris dans nombre de milieux évangéliques, qui s'appuient sur des versets comme Joël 2:28 pour ouvrir la porte de la parole enseignante aux "fils et filles".

Mais c'était une autre histoire dans les années 1960s et 1970, époque où des pionnières ont dû batailler ferme pour accéder à cette légitimité pastorale.

A noter qu'une des figures emblématiques de cette période pionnière s'en est allée au début de ce mois d'août. Il s'agit de la pasteure et théologienne Katie Geneva Cannon (1950-2018), première femme pasteure de la United Presbyterian Church (USA) en 1974, auteure de nombreux ouvrages, et présidente de la Society of the Study of Black Religion de 2004 à 2008.

Respect ! Lien.

 

17/08/2018

Aretha Franklin (1942-2018)

1280x1280.jpgAretha Franklin nous a quittés le jeudi 16 août 2018.

Nombre de médias séculiers définissent cette chanteuse d'exception, inoubliable interprète de R-E-S-P-E-C-T -reprise adaptée d'Otis Redding) comme "la reine de la Soul". Et c'est vrai.

Mais quand on lit certains articles qui la réduisent à cela, l'expression sonne comme un ultime outrage.

Car cette immense artiste, aux 75 millions de disques vendus, capable de briller en jazz, soul, blues, rock n'roll, n'a jamais renié ses racines Gospel, comme l'a notamment rappelé l'excellent Bertrand Dicale (lien).

Cette croyante enracinée en milieu baptiste a non seulement commencé par chanter du Gospel, mais a interprété cette musique toute sa vie, à l'extérieur et à l'intérieur des églises.

Son album Amazing Grace (Atlantic Records, 1972) est d'ailleurs souvent présenté comme l'album Gospel le plus vendu au monde.... Un excellent livre lui a été consacré en 2011, sous la plume de Aaron Cohen (Aretha Franklin's Amazing Grace, Bloomsbury, 2011, lien).

 

Lire la suite

15/08/2018

Jean Mercier (1964-2018)

catholicisme, église catholique, journalisme, la vie, jean mercier, christianisme, protestantisme

Le journaliste et écrivain Jean Mercier nous a quittés cet été. Figure de proue de l'hebdomadaire La Vie (rédacteur en chef adjoint), c'était une plume remarquable, et la pertinence de son regard sur les réalités religieuses, et catholiques en particulier, était appréciée par beaucoup.Connaissant très bien, de l'intérieur, à la fois le catholicisme et le protestantisme, c'était un homme libre, et un homme de foi.

Pour avoir eu le privilège de le connaître aussi en tant que personne, je garde le souvenir d'un homme généreux, intelligent, alliant profondeur et humour. Son absence creuse un vide.

Lire notamment les hommages de Claire Lesegretain (lien), Samuel Pruvot (lien) et Jean-Pierre Denis (lien).

06/07/2018

Claude Lanzmann (1925-2018)

Le-realisateur-de-Shoah-et-Le-Dernier-des-injustes-Claude-Lanzmann-est-mort.jpgHomme de contrastes, de passions, de polémiques, d'âpres emportements parfois, l'intellectuel Claude Lanzmann était tout cela. Mais quand la poussière sera retombée sur le long sillage de ce riche destin français singulier, l'oeuvre majeure qu'il nous laisse restera: le film-témoignage SHOAH (1985).

Jeune étudiant, je me souviens l'avoir vu en salle, dans un cinéma d'art et d'essai, et en être sorti différent.

Claude Lanzmann n'aimait pas qu'on décrive SHOAH comme un "documentaire". Le terme, effectivement, est moins juste que celui de film-témoignage. Un gigantesque travail de mémoire, monument d'histoire orale, qui donne la parole à celles et ceux qui ont vu, de près ou de loin, s'accomplir le processus indicible de la Solution Finale visant à l'extermination des Juifs d'Europe.

A voir absolument, tout comme il faut relire l'hommage que l'historien et académicien Max Gallo avait écrit au sujet de Claude Lanzmann à l'occasion de la parution des mémoires de ce dernier, en 2009.

Lien.

07/06/2018

Maman Olangi (1950-2018)

maman olangi, confo, conLa francophonie ouest-africaine est en émoi: Maman Olangi, grande figure des nouveaux christianismes africains, s'en est allée le 5 juin 2018.

D'où vient la popularité de cette femme singulière ?

 

Lire la suite sur le Fil-Info Francophonie (Regardsprotestants).

29/05/2018

Samuel Bénétreau (1926-2018)

samuel-benetreau.jpgLe monde protestant évangélique francophone a perdu, avec Samuel Bénétreau (1926-2018), un théologien persévérant, méticuleux et fécond qui a contribué, des années 1950 aux années 1990s, à consolider un chemin de plausibilité de l'option évangélique dans un monde intellectuel et culturel agité par les tempêtes des sécularisations post-1968.

Docteur en théologie, pasteur des Eglises évangéliques libres (notamment de l'Eglise de la Rue d'Alésia à Paris), pilier de la Faculté Libre de Théologie Evangélique de Vaux-sur-Seine, auteur de nombreux ouvrages, il a tiré sa révérence le 28 mai 2018.

Onze ans après qu'un livre hommage lui ait été consacré à l'occasion de ses 70 ans (lien).

06/05/2018

Saba Mahmood (1961-2018)

Mahmood.jpgAvec le décès de Saba Mahmood, le débat public perd une très brillante intellectuelle, qui apportait, par sa compétence et son intégrité, une grande valeur ajoutée aux travaux sur la religion, le sécularisme et le féminisme.

Professeure d'anthropologie à l'Université de Californie à Berkeley, Saba Mahmood est l'auteure de travaux majeurs, dont Religious Difference in a Secular Age: A Minority Report (Princeton University Press, 2015), où elle parle notamment de son terrain de recherche sur les coptes d'Egypte. Prenant à contrepied les théories qui présentent le sécularisme comme un facteur d'apaisement et la religion comme un vecteur de tension, elle expliquait que c'est la pression du sécularisme qui raviverait en réalité les tensions religieuses.

Elle s'était exprimée, dans Le Monde, sur les caricatures de Mahomet (lien). Anaïs Albert et Fanny Gallot, en 2015, lui ont aussi consacré un excellent article de fond intitulé "Redéfinir le féminisme et l'islam" (lien).

04/05/2018

Yvonne Staples (1937-2018)

Yvonne.jpgEn cette année Martin Luther King, à noter qu'un des ensembles Gospel qu'il appréciait, et qui s'est produit à plusieurs événements organisés autour du pasteur baptiste, est les Staple Singers, actifs durant plus d'un demi siècle.

Groupe emblématique, introduit dans le Rock and Roll Hall of Fame en 1999 et dans le Gospel Music Hall of Fame en 2018, il a perdu il y a quelques jours une de ses chanteuses, qui était aussi la manager, à savoir la très talentueuse Yvonne Staples, qui s'est éteinte à l'âge de 80 ans (photo ci-contre).

On se souviendra notamment du Freedom Highway (1965), album qui a accompagné le mouvement des Droits Civiques et qui a été repris maintes fois ensuite, notamment par Yvonne.

Lien.

01/05/2018

James H. Cone (1936-2018)

JamesCone.jpgPère de la Black Liberation Theology, longtemps professeur au Union Theological Seminary de New York, près de Harlem (Etats-Unis), le théologien américain James H. Cone s’est éteint le 28 avril 2018 à l’âge de 81 ans.

Son influence intellectuelle a largement dépassé la sphère nord-américaine. Il est notamment étudié dans de nombreuses facultés de théologie francophones.

 

Lire la suite sur le Fil-info Francophonie, Regardsprotestants.com (lien).

21/04/2018

Barbara Bush (1925-2018)

Capture d’écran 2018-04-21 à 08.46.28.pngL'Amérique a rendu hommage cette semaine à Barbara Bush (1925-2018), épouse du président George H Bush avant de voir son fils George W. Bush devenir président à son tour (pour deux mandats).

Cette femme remarquable, mère de six enfants (dont l'une décédée à l'âge de trois ans et dix mois) a su dépasser le cliché dans lequel on l'a parfois enfermée, à savoir la "mère de famille old school", emblématique d'une Amérique conservatrice.

Revendiquant une foi chrétienne ancrée dans le milieu des mainline churches protestantes (église épiscopale surtout), elle a été l'axe d'une des plus grandes familles patriciennes des Etats-Unis, et déclarait qu'elle n'avait nullement peur de la mort (lien).

Lien (Religions News Service).

09/04/2018

Alfred Kuen (1921-2018), des livres pour les Eglises

alfred kuen, évangéliques, protestantisme, francophonie, francophonie protestante, francophonie évangélique, alsace, strasbourg, institut biblique et missionnaire emmaüs, caef, notice nécrologiqueAvec la disparition de l'enseignant, bibliste et écrivain français Alfred Frédéric Kuen (1921-2018), la francophonie protestante européenne a perdu son auteur le plus prolifique. Il a tiré sa révérence le 6 avril 2018, dans sa 97e année.

Auteur d'une soixantaine d'ouvrages, enseignant durant 40 ans à l'Institut Biblique Emmaüs (Suisse), maître d'œuvre de la "transcription dynamique de la Bible" Parole Vivante (1976), contributeur décisif à la traduction de la Bible du Semeur (1992), il a marqué son temps.

Lire la suite ici (Fil-info Francophonie, Regardsprotestants)

05/04/2018

Rim Banna (1966-2018)

Rim.jpgSes mélopées mélangeaient religion, nationalisme, amour, folklore palestinien, avec une palette émotionnelle remarquable et un talent reconnu à l'international.

Elle n'était pas exempte de certains excès et conformismes de la démagogie ambiante. Comme le peuple palestinien qu'elle aimait, elle était prise en tenaille entre des dirigeants palestiniens très corrompus, un Hamas vecteur de culture de haine, une colonisation israélienne irresponsable et des voisins arabes trop peu solidaires (blocus égyptien sur Gaza).

Mais la grande chanteuse arabe israélienne Rim Banna, décédée à Nazareth il y a quelques jours, arrivait à sublimer tout cela avec un art poétique exceptionnel qui transmet l'espoir qu'un jour, le peuple palestinien, si riche en talents, saura se libérer des autocrates haineux qui le gouvernent, regagner la confiance perdue, et ainsi aboutir à la construction d'un Etat digne et viable, paisible voisin d'Israël, où les enfants des uns et des autres joueront ensemble.

Lien.

31/03/2018

Anne Ancelin (1919-2018)

ancelin.jpgEn sciences humaines, une figure importante de la psychologie qui s'en est allée.

Cette chercheuse de talent était aussi protestante, et croyante. Son nom: Anne Ancelin. Mère de la psychogénéalogie, elle déclarait notamment: “Si on ne comprend pas son histoire et dans quoi elle s’inscrit, on n’est pas libre de faire des choix à soi”.

 

L'hebdomadaire Réforme nous la présente ici (lien).

28/03/2018

Stéphane Audran (1932-2018), le festin, le mystère et la Grâce

image 2.jpg

Solaire et mystérieuse à la fois, Stéphane Audran nous a quittés. N'en déplaise au titre sexiste et simpliste de la dépêche AFP reprise ce matin par tous les journaux français, elle ne se réduisait pas à être "l'actrice fétiche de Claude Chabrol" (sic). Elle était l'une des icônes du cinéma français, très appréciée à l'international, et  l'inoubliable interprète du "Festin de Babette" (1987) du Danois Gabriel Axel, basé sur une nouvelle de Karen Blixen, lauréat de l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1988.

Ce dernier film raconte comment une héritière exilée et accueillie dans une communauté protestante rigoriste du Nord du Danemark (Jutland) décide, en toute discrétion et avec esprit de service, de dépenser toute sa fortune dans un repas fastueux, exceptionnel, offert à tout le village. Stéphane Audran y incarne la Grâce, qui donne sans compter.

Respect et reconnaissance.

15/03/2018

Rose-Marie Dürrleman (1919-2018)

1.jpgOn ne compte plus, au sein du riche tissu associatif protestant, les militantes qui tiennent à bout de bras des oeuvres sociales fragiles, mais nécessaires.

Rose-Marie Dürrleman était de celles-là.

Figure de proue de l'oeuvre (puis Fondation) La Cause, qui combine témoignage chrétien (protestant) et action sociale, elle s'en est allée le 24 janvier 2018 dans sa 99e année. Nathalie Leenhardt lui a joliment rendu hommage dans un édito de Réforme du 14 février 2018 (lien), et l'agence helvétique Protestinfo vient de lui consacrer une belle notice. 

Lien.

22/02/2018

Billy Graham (1918-2018), l'unique

billy graham, ruth graham, billy graham evangelistic association, etats-unis, évangélisation, christianisme, oecuménisme, protestantisme, évangéliques, notice nécrologique, religion et politique, politique et religion, religion civile, religion civile américaine, evangile

Décédé au matin du 21 février 2018 dans sa 100e année, l'évangéliste Billy Graham est unique.

Tout le monde l'est, naturellement! Mais par sa trajectoire, il l'était un peu plus.

Unique par l'ampleur de son audience "live", unique par son influence spirituelle et politique, unique par sa capacité à surprendre, unique par sa popularité.

Lire la suite

25/01/2018

Hugh Masekela (1939-2018), père du jazz sud-africain

afrique du sud, afroculture, hugh masekela, notice nécrologique, miriam makeba, jazz, afrojazz, anglicanisme

"Un baobab est tombé", a réagit le ministre de la culture d'Afrique du Sud, à l'annonce de sa mort. Le trompettiste Hugh Masekela était en en effet une figure majeure des afrocultures contemporaines, le moteur de l'afrojazz, et un des ténors de la lutte contre l'Apartheid.

Marié un temps à Miriam Makeba (1932-2008), ce créateur et musicien de génie a vécu assez loin des Eglises, mais il doit sa première trompette à un religieux anglican (Trevor Huddleston).... Sur le tard, après une vie remplie, selon ses dires, d'excès divers, il s'est un peu rapproché des milieux du Gospel, collaborant ponctuellement avec le fameux Soweto Gospel Choir.

Lien.

18/01/2018

Edwin Hawkins (1943-2018)

Edwin Hawkins.jpgEdwin Hawkins, chanteur de Gospel particulièrement connu pour son réarrangement de la chanson Oh Happy Day (hymne du XVIIIe siècle), est mort lundi dernier en Californie à l’âge de 74 ans.
Considéré comme un des pères du Gospel contemporain, Hawkins, de confession protestante, s'est fait un nom à tout jamais pour sa nouvelle interprétation de Oh Happy Day (1969). Ce chant est profondément centré sur le Christ et la rédemption.... mais beaucoup en ont oublié le sens lorsqu'ils écoutent ce Gospel enjoué.
 
Pour la petite histoire, le 6 mai 2007, Miss Dominique et Jane Manson avaient interprété Oh Happy Day sur la Place de la Concorde, le soir de l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française.... A la stupeur de certains auditeurs, elles avaient remplacé, dans la chanson, Jésus par Sarkozy!
 
Plus sérieusement, signalons ceci: Denis-Constant Martin, dans un excellent livre intitulé Le Gospel afro-américain (Acte Sud, 1998), cité dans Gospel et francophonie, évoque à plusieurs reprises Hawkins.
Le CD qui accompagne le livre propose un enregistrement de Hawkins, qui interprète... Oh Happy Day.
 

09/01/2018

France Gall (1947-2018)

images.jpgLe décès de la chanteuse France Gall, le 7 janvier 2018, dépasse largement le cadre de la variété. Muse de Michel Berger, lequel avait grandi dans une famille judéo-protestante (Haas-Hamburger), France Gall avait su dépasser le simple "divertissement" pour traiter, dans ses chansons populaires des années 1980, d'enjeux de développement, d'interculturalité, d'écologie.

Avec Michel Berger, elle portait une attention toute particulière pour l'Afrique subsaharienne, qu'elle avait appris à connaître en profondeur, au travers de titres comme Babacar ou Azima.

N'hésitant pas à questionner les évidences consuméristes (chanson "Résiste", 1981), elle interrogeait ainsi ses contemporains: "Tant de libertés pour si peu de bonheur".

Lire en complément ce bel article du Monde, "France Gall et l'Afrique flamboyante" (lien), et cet interview à La Voix du Nord de Bertrand Dicale, par ailleurs excellent maître d'oeuvre de l'émission "Ces chansons qui font l'actu", sur la radio France Info (lien).

25/12/2017

"J'avais 16 ans en mars 1940" (Roger Jacquemin)

IMG_20171224_0001.jpgIl y a un an et deux jours, Roger Jacquemin (1924-2016) nous quittait. Ce gentleman de Saint-Amé (Vosges) dont la faconde et la générosité étaient connues dans tout le Grand Est a laissé, à titre posthume, une autobiographie de combattant de la France Libre d'un grand intérêt historique.

Ce protestant de confession baptiste est toujours resté d'une extrême discrétion, de son vivant, sur son passé de résistant anti-nazi. Son livre posthume de 158 pages, superbement illustré et documenté, nous apprend beaucoup sur la tragédie du Maquis de Bir Hakeim, la bataille de Haute Alsace, et 1000 et 1 épisodes qui émaillèrent la longue marche qui conduit, du "J'avais 16 ans en mars 1940", jusqu'à la Libération. Respect.

17/12/2017

Gilbert Meynier (1942-2017)

Gilbert Meynier.jpgL'historien Gilbert Meynier, professeur émérite à l'université de Nancy II, nous a quittés à l'âge de 75 ans.

Il a renouvelé l’histoire des origines du nationalisme algérien dans sa thèse intitulée L’Algérie révélée (1981).

Auteur de nombreux travaux de grande valeur, c'était un historien reconnu pour la qualité de ses recherches, et un très bon professeur, dont j'ai eu le privilège de suivre les cours durant un an lorsque j'étais étudiant à Nancy.

Amoureux de l'Algérie, il est de ceux qui a inlassablement cherché, au travers de sa discipline, à débusquer les mythes qui séparent, pour ouvrir sur une histoire postcoloniale assumée et partagée. Respect.

07/12/2017

Johnny Hallyday (1943-2017), entre idole et icône

Johnny-Hallyday-est-mort-a-l-age-de-74-ans.jpg

24H après Jean d'Ormesson, voici Johnny Hallyday qui tire sa révérence.

Deux figures tutélaires, respectivement dans les domaines des lettres et de la chanson.

La disparition de la star aux 110 millions d'albums vendus et aux 1000 et 1 concerts géants (de Paris à Kinshasa) constitue un événement qui dépasse de loin la sphère du "people" ou des faits divers.

Qu'il soit idole ou icône (ce n'est pas la même chose, lien), Johnny Hallyday a cristallisé une telle ferveur que son itinéraire exceptionnel interroge les sciences sociales des religions ainsi que l'histoire et l'anthropologie culturelle de la France, de la Belgique, de la francophonie.

Lire la suite

06/12/2017

Jean d'Ormesson (1925-2017)

DQRJFI1WkAIj1m_.jpg