Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2012

12 heures de louange et prière à Saint Samaan

Egypt Prayer Meeting.jpgEglise troglodyte située dans la colline du Mokattam, Saint Samaan est devenu LE pôle de ralliement d'une fierté copte qui n'entend pas mettre son drapeau en berne, encouragée par l'effet de réassurance identitaire provoqué par la Révolution numérique (qui désenclave les minorités religieuses en général, dont les coptes).

On trouve un exemple récent de cette fierté fervente dans un énorme rassemblement chrétien organisé le 11 novembre 2011, où jusqu'à 70.000 personnes (?) se seraient retrouvées pour un marathon de 12h de prière et de louange.


On trouvera ci-dessous une vidéo de l'événement, prise par un participant.

De quoi relativiser un peu l'idée d'une inexorable "peau de chagrin" chrétienne en Egypte: islamisme ou pas, la présence copte en Egypte n'est pas un témoignage du passé, mais une dimension incontournable de la société égyptienne du XXIe siècle, à étudier comme telle.

Eglise troglodyte de Saint Samaan: aperçu d'un méga-rassemblement chrétien (11 novembre 2011)

Commentaires

Bonjour,

Je vous écoute sans rien dire (hein), parce que j'ai l'impression qu'il n'y a rien de commun avec quelque chose en France. Une communauté si ancienne, qui plongerait ses racines jusque dans l'ancienne égypte, dans un milieu géographique si différent (culture, climat, économie...), je vois rien de commun

Une chose m'étonne : à lire wikipedia, le Copte est avant tout une langue, et, accessoirement, si vous me passez l'expression, une communauté chrétienne. On pourrait imaginer un "copte" qui soit "musulman". Un peu comme le basque qui, si je comprends bien les tenants et les aboutissants ethniques, se définit avant tout par sa langue. Ou même un arabe, ou un musulman, dans lequel la langue arabe occupe une place constituante.

Si vous confirmez ça serait aussi très différent des conceptions françaises, où l'on se définit avant tout par son territoire et son sang (droit du sol, droit du sang), et où la langue française est une sorte d'existant constituant de l'état, moins de la population.

Voilà j'ai fini de rien dire. Merci.

Écrit par : ista | 02/05/2012

bonjour,
Vive les Coptes, et qu'ils se fassent connaître en occident, ne serait-ce que pour rappeler un passé encore actuel. Et bonne fin de séjour aux picards égyptiannisés, gef

Écrit par : Fath gérard | 02/05/2012

cher M. Fath,

auriez-vous plus d'info sur ce lieu, sur le prêtre leader, ...
j'ai entendu dire (de source peu fiable) que ce prêtre n'était plus en communion avec l'Église Copte

merci

Écrit par : Benoît SIBILLE | 02/05/2012

ET la laïcité, ils connaissent les coptes?
Je trouve tout cela un peu fanatique

Écrit par : Hébert | 02/05/2012

Les commentaires sont fermés.