Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2012

Pasteur américain tué par un serpent à sonnette: décryptage

Unknown.jpegSur le blog bigbrowser du quotidien français Le Monde, beaucoup ont appris avec stupéfaction, le 1er juin 2012, qu'un pasteur américain dénommé Mark Wolford, âgé de 44 ans, était décédé cette semaine dans l'Etat de West Virginia d'une morsure de serpent à sonnette survenue lors d'une réunion chrétienne.

Circonstance particulière: ce prédicateur avait l'habitude de brandir de tels serpents lors des cultes organisés par sa communauté. Du reste, les serpents eux-mêmes avaient l'habitude de circuler dans les rangs, "faisant partie du décor". Une histoire de fou?


Non, pas du tout.

Le contexte de ce fait divers tragique s'inscrit dans une tradition religieuse bien ancrée aux Etats-Unis. Elle trouve son origine dans une interprétation littérale de plusieurs textes bibliques, en particulier ces deux passages du Nouveau Testament:

"Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris."

(Marc 16: 17-18)

Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire. (Luc 10:19)

George Went Hensley (1880–1955) serait le premier à avoir introduit l'usage de brandir des serpents venimeux lors de cultes de type pentecôtiste (qui mettent en valeur l'efficacité miraculeuse du Saint-Esprit). Ces pratiques se seraient développées aux Etats-Unis dans certaines communautés pentecôtisantes d'une des branches de l'Eglise de Dieu (Church of God). Elles sont entrées dans la légende du folkore évangélique et pentecôtiste américain, suscitant une riche littérature de commentaires, et nourrissant la curiosité des photographes.

SnakeHand.JPG

"Snake-handling" dans une Eglise de Nashville (lien vers la photo)

 

Ces Eglises dites de "snake handlers" (manipulateurs de serpents) sont toujours restées très minoritaires, restant principalement localisées dans des régions pauvres des Appalaches. Elles se rattachent à la tradition du "mouvement de Sainteté" (Holiness Movement), marquée par l'irrésistible transformation réalisée par la Grâce divine, au travers du rôle miraculeux du Saint-Esprit. 

Peut-on parler, face à ces Eglises, d'une dérive sectaire? Peut-être, peut-être pas.... tout dépend du degré donné à la pression groupale sur les fidèles. Mais on fait face, indéniablement, à "une église de l'extrême" (comme on parle de "sports de l'extrême"), où les fidèles savent qu'ils jouent avec leur vie, et "testent" leur foi de manière on ne peut plus concrète!

Aujourd'hui, seule une quarantaine de petites assemblées, de type pentecôtiste, pratiquent encore ces rituels singuliers, non sans risques: comme le rappelle le Washington Post, le père du pasteur récemment décédé, Mark Wolford, était lui-même décédé d'une morsure de serpent à sonnette en 1983...

Commentaires

Bonjour Sébastien,

Je ne sais pas s'il existe beaucoup de publications en français sur le sujet, mais on peut signaler la passionnante enquête du journaliste américain Dennis Covington : L'Eglise aux serpents. Mystère et rédemption dans le sud des Etats-Unis, Albin Michel (Latitudes), 2003.

Écrit par : Bernard Boutter | 03/06/2012

Merci beaucoup cher Bernard de partager cette référence bibliographique que j'ignorais!

Écrit par : SF | 03/06/2012

Cher Ami ;

L'Eglise nommée n'est Pas Eglise de Dieu qui n'est pas concerné par cette curieuse doctrine comme on en trouve encore et que certaines sont bizarres!
Eglise du Christ et en fait Eglise de Dieu est une appellation multiple , celle cité n'a aucun rapport avec Church of God Cleveland TN
Merci de donner cette précision .

Michel Layes ( Vice président de lEglise de Dieu en France)

Écrit par : Michel Layes | 03/06/2012

Oui, effectivement! Sous le label "Eglise de Dieu", il y a de multiples branches, comme je l'ai bien précisé dans ma note.
Celle-ci (des snake handlers) n'est pas rattachée à la Church of God Cleveland, vous avez parfaitement raison de le rappeler. Merci pour votre post.

Écrit par : SF | 03/06/2012

> "…une tradition religieuse (…) [qui] trouve son origine dans une interprétation littérale de plusieurs textes bibliques, en particulier [dans le] Nouveau Testament…"

A propos du NT, n'oublions pas non plus l'évangile de Jean où Jésus se compare au serpent d'airain qui sauve celui qui a foi en lui (Jn 3,14-15). Ce même serpent d'airain mosaïque dont il est question dans l'AT, censé protéger les Hébreux des morsures de serpents dans le désert (Nb 21,8 ; 2R 18,4).

Sinon, ce qu'il y a de plus ironique dans cette histoire de "snake handlers", c'est que, par ces prouesses, ces fidèles se voudraient des chrétiens "intégraux" (des chrétiens intégristes ?) : des croyants "on-ne-peut-plus-chrétiens-tu-meurs".
…Alors que ces rites font indéniablement penser à quelque chose de "païen", d'animiste, de chamanique, qui évoque les cultes antiques de l'ancien Orient méditerranéen (Grèce, Crète, Egypte, Mésopotamie…), mais aussi les cultures autochtones de là-bas (chamanisme amérindien).

http://farm6.staticflickr.com/5069/5759796332_b7a24cafb9_z.jpg

Plus proche de l'évangile, ça fait aussi penser à une résurgence de la gnose ophite.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ophites

De ce point de vue-là, il semble significatif que ces "manipulateurs de serpents" soient issus du Pentecôtisme: du culte de l'Esprit saint au culte des esprits (chamaniques), on dirait bien qu'il n'y a qu'un pas…

Le Pentecôtisme: un mysticisme néo-païen né au sein de la "Bible Belt" ?

A quand Jésus affublé du caducée hermétique ? ;-)

Écrit par : En passant par là… | 03/06/2012

Ils brandissent des versets comme ceux que vous avez surlignés en jaune, mais ignorent royalement la parole de Jésus : "tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu".
Mais malheureusement le monde "chrétien", y compris "évangélique" comporte ses extrémistes et ses têtes brûlées. Triste !

Écrit par : Patrick B | 03/06/2012

Bjr,

Hallucinante cette manière de défier Dieu en s'appuyant sur un verset isolé. Pour moi nous ne sommes plus dans la foi, mais dans la "croyance" au magique, au surnaturel indéterminé. Deux orientations radicalement différentes.
Heureux d'apprendre que l'Eglise de Dieu (mais de Qui une église pourrait-elle donc être?) refuse l'amalgame.
L'assimilation de l'offre chrétienne à la Puissance est catastrophique. Les chamans de toute sorte font mieux, avec l'énergie d'une puissance tout autre que celle qui se révèle (aussi, voire surtout) dans un "souffle doux et léger", en dépassement devant le spectaculaire des manifestations le précédant dans l'épisode d'Elie au désert. En quoi Dieu aurait-il besoin du "spectaculaire", Lui qui est tellement -au-delà de nos représentations et scénarisations, mais qui s'est rapproché de nous de manière décisive?
gef

Écrit par : gef | 04/06/2012

Oui la parole de Dieu est universelle, sauf quand elle est mal comprise.

Écrit par : ista | 04/06/2012

Que Dieu ait pitie de son ame.

Écrit par : jean cadet | 16/06/2012

On est dans le ridicule absolu. Ce comportement disqualifie les croyants. S'il veulent faire un démontration de leur foi, alors qu'ils imposent les mains aux malades qui seront guéris. Le reste relève de l'imbécilité.

Écrit par : Alberto | 22/07/2012

Les commentaires sont fermés.