Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2013

565 millions d'évangéliques au début de l'année 2013

évangéliques,statistiques,statistiques évangéliques,statistiques protestantes,statistiques du christianisme,sébastien fathCombien de protestants évangéliques en 2013?

L'évaluation donnée l'an dernier (publiée notamment dans le Monde des religions) est désormais un peu datée. Intégrant les données nouvelles (en particulier le dernier recensement complet du Brésil dont on a tous les résultats), voici ci-dessous un récapitulatif en PDF et vidéo, pour ce début d'année 2013, de la démographie évangélique mondiale.


Pour le PDF, il suffit de cliquer ici: Statistiques évangéliques 2013.pdf. Pour la vidéo, cliquer ci-dessous.

 

Géopolitique religieuse: le poids démographique de l'évangélisme en 2013 (S.Fath, CNRS)

Commentaires

Merci pour votre blog, toujours très intéressant. J'ai assisté à votre conférence au CEIA sur la théologie de la prospérité. Comptez-vous publier votre communication?
cordialement Michel Le Borgne

Écrit par : Le Borgne Michel | 21/01/2013

Excellent. Merci.

Écrit par : Henrik Lindell | 22/01/2013

Merci à vous !
Au sujet de ma communication sur la théologie de la prospérité, oui je compte la publier, mais pas dans l'immédiat. Je vous tiendrai au courant!

Écrit par : SF | 22/01/2013

Bonjour M. Fath !

Je vous ai envoyé un courriel il y a quelque temps, à l'adresse indiquée sur votre blog. J'attends toujours une réponse, l'avez-vous bien reçu ?

(Désolé pour le commentaire sans lien avec l'article mais je ne savais pas comment vous demander autrement)

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 22/01/2013

Ah, vraiment désolé, je n'ai pas vu passer votre courriel.... Je le recherche et je reviens à vous... par mail.
N'hésitez pas aussi à me reforwarder le mail, parfois, ces choses-là se perdent (mauvais aiguillage automatique vers le spam etc...). A très bientôt par mail.

Écrit par : SF | 22/01/2013

Je ne l'ai pas gardé dans mes courriers envoyés... et il était long, donc ce serait vraiment embêtant que vous ne l'ayez )pas reçu...

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 23/01/2013

Bonjour M. Fath,

Merci de proposer en accès libre ce genre de ressources. Il me manque une information dans le PDF: comment décidez-vous qui est évangélique? Suffit-il d'exprimer dans le recensement qu'on est évangélique? Certainement, le sens du mot change énormément selon le pays, n'est-ce pas? Pouvez-vous nous expliquer vos critères?

Merci d'avance pour cette information.

Écrit par : Stéphane Kapitaniuk | 25/01/2013

J'utilise les "critères Beggington" (crucicentrisme, conversion, militantisme et biblicisme), qu'on peut résumer ainsi: les évangéliques sont des protestants engagés dans des Eglises locales de convertis.

J'intègre dans cette définition les pentecôtistes et une large partie des charismatiques, mais pas tous.
Certains courants néocharismatiques et de nouvelles Eglises syncrétistes (Christianisme céleste par exemple) ne relèvent pas de l'évangélisme.

De la même manière, je ne fais pas de "chrétien doctrinalement orthodoxe" ou de "chrétien converti" un synonyme d'évangélique, sinon il faudrait intégrer aussi des "sensibilités évangéliques" dans de nombreuses Eglises généralement considérées comme non "évangéliques" au sens Bebbington, y compris l'Eglise catholique.

Mais tout ceci est assez mouvant, il faut bien le reconnaître...

Écrit par : SF | 25/01/2013

Merci pour votre travail, en particulier sur internet,
Je vois que vous comptez 10 millions d'"évangéliques" en Corée du Sud, c'est à dire à peu près la totalité des chrétiens protestants coréens ? Pourtant, les protestants que je connais en Corée (ma femme est pasteure coréenne, j'ai plusieurs fois été invité à y prêcher) sont plutôt presbytériens, pratiquent le baptême des enfants, ont une forme de culte très proche de la nôtre...
Amitiés fraternelles

Écrit par : pernot | 26/01/2013

Merci pour ces remarques.
Il ne s'agit pas de la totalité, mais c'est vrai que cette évaluation de 10 millions reprend la majeure partie du protestantisme coréen de 2013 + des Eglises non comptabilisées comme protestantes, mais qu'on peut inclure dans la mouvance évangélique. Je peux me tromper, il est possible que l'évaluation soit un peu excessive (9 millions serait peut-être plus juste? A vérifier de près). Je suis naturellement prêt à revoir ces chiffres à la baisse dans la prochaine évaluation si des éléments précis et chiffrés, "up-to-date", m'invitent à le faire. N'hésitez pas à m'en communiquer si vous en avez!
CELA DIT, sauf erreur, l'essentiel du presbytérianisme coréen est situé comme de tendance évangélique, à l'image d'une partie des presbytériens nord-américains (dont plusieurs branches sont classiquement comptabilisées dans l'évangélisme). Le libéralisme théologique en Corée du Sud, ou même la théologie réformée mainstream, sont beaucoup moins répandues qu'en France ou en Suisse. C'est une version orthodoxe, évangélique, très prosélyte, parfois rigoriste et très pratiquante qui est défendue là-bas, me semble-t-il. D'où mon choix (et je ne suis pas le seul à le faire) d'intégrer la majeure partie des presbytériens DE COREE dans les statistiques de l'évangélisme.

Écrit par : SF | 26/01/2013

Concernant la Corée du Sud, je suis bien d'accord que les presbytériens évangéliques sont très largement majoritaires. C'est un pays incroyable avec un nombre étonnant d'Églises vibrantes.

Écrit par : Stéphane Kapitaniuk | 26/01/2013

Bonjour,
Un mot juste à propos de ce qui caractérise les évangéliques. Sauf erreur de ma part, la forme d'administration du baptême ne fait pas partie des critères de Beggington qui distingue les évangéliques des non évangéliques, mais au-delà aussi. Il n'est pas inutile de se souvenir que, si aujourd'hui, en France, beaucoup d'églises évangéliques pratiquent le baptême de croyants (aspersion ou immersion), d'une part ce n'est pas le cas de toutes les églises évangéliques (les réformés évangéliques sont pédobaptistes et évangéliques par exemple), d'autre part les acteurs du réveil de Genève au XIXe étaient pour la plupart des pasteurs qui avaient des convictions et une pratique pédobaptiste, comme les méthodistes, les withfieldiens et les darbystes. Plus proche de nous, un pasteur et auteur comme John Stott décédé récemment, était un anglican évangélique. En outre, les chrétiens de tradition orthodoxe baptistent par immersion les nourrissons. Ils sont pédobapistes, sans exclure des conversions d'adultes comme aujourd'hui le nombre de baptême de croyant augment dans la tradition catholique. Rien n'empêche qu'un néo-chrétien soit baptisé comme croyant dans une Église luthérienne ou Réformée.
Avec mes meilleurs messages,
A Ruolt

Écrit par : Ruolt | 27/01/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.