Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2013

Le coming-out pentecôtiste de l'actrice Megan Fox

megan-fox-esquire-february-2013-cover-issue__oPt.jpgDans De la visibilité, excellence et singularité en régime médiatique (Paris Gallimard, 2012), la sociologue Nathalie Heinrich se demande si la célébrité, recouvrant le mérite, ne s'apparente pas à une sorte d'élection divine, virtuellement ouverte à tous.

Je ne sais pas ce que ma collègue penserait de l'actrice américaine Megan Fox, mais c'est peu de dire que les révélations de celle qu'on présente parfois comme la nouvelle Angelina Jolie sont singulières.

Dans l'interview de l'édition de Février 2013 du magazine Esquire, elle dévoile, en particulier, un parcours pentecôtiste qu'on ne lui soupçonnait pas... 


Rappelons que le pentecôtisme représente un évangélisme tourné vers l'action du Saint-Esprit et un rigorisme biblique basé sur une orthopraxie rigoureuse.... qui tranche avec le mode de vie des "people" habitués des plateaux de cinéma et de télévision.

Native du Tennessee, Megan Fox raconte qu'elle s'est mise à "parler en langues" (prière en langues inconnues, glossolalie) dès l'âge de huit dans dans l'assemblée pentecôtiste qu'elle a longtemps fréquentée avec sa famille. 

 

gallimard,megan fox,etats-unis,médias,glossolalie,cinéma,pentecôtisme,tennessee,esquire,christian post,hollywood,nathalie henrich

"Le langage qui est parlé dans le Ciel"

Dans des propos également rapportés dans le Christian Post, elle décrit précisément le phénomène: "je ressens comme un flot d'énergie qui traverse le haut de ma tête, et ensuite, mon corps entier est traversé par (une sorte de) courant électrique. Et on commence à parler, mais on ne pense pas, parce qu'on n'a pas idée de ce que l'on dit. Les mots sortent de votre bouche, et vous ne pouvez pas le contrôler. L'idée est que c'est un langage que seul Dieu comprend. C'est le langage qui est parlé dans le Ciel (Heaven). Cela s'appelle "recevoir le Saint Esprit". 

Décrivant également des séances de guérison ("j'ai vu des gens être guéris", dit-elle), elle explique être assidue à l'église, et très mal à l'aise avec l'idée de la célébrité et l'obligation de passer pour un sex symbol (ce qui ne l'empêche pas de poser en tenue décontractée, sans l'ombre d'une burqa, pour un magazine trendy).

Cette mère de famille, mariée à l'acteur Brian Austin Green, révèle à tout le moins un certain anticonformisme et un intérêt aigu pour la spiritualité... Megan Fox en surprendra plus d'un par ce hardi "coming-out" pentecôtiste!

Mais ce n'est pas tout... Un historien vérifie toujours ses sources, et le Christian Post, qui cite abondamment les extraits relatifs au pentecôtisme de Megan, oublie d'autres passages de l'interview. 

En se tournant vers un site internet français (furibard devant les croyances exprimées par l'actrice), on découvre d'autres extraits, en particulier celui-ci: « Ne préféreriez-vous pas découvrir que le Yéti existe, plutôt que de regarder un bon film? Je crois aux extraterrestres. J’ai un esprit très enfantin, et je veux croire aux contes de fées…" Pas sûr que les autorités pentecôtistes apprécient vraiment ce genre de profession de foi!

Il reste que pour l'historien, ces confessions sont un micro épisode à rajouter au long compagnonnage entre culture séculière et christianisme évangélique dans un pays en voie de sécularisation... où les Eglises évangéliques demeurent cependant incontournables, y compris "en régime médiatique" où tout s'entrechoque (Heinrich).

 

NB : Sur la glossolalie, à noter aussi la sortie du livre d'Alessandra Pozzo aux éditions Belles Lettres: La glossolalie dans la culture occidentale, Paris, Belles Lettres, 2013 (480p).

Commentaires

D'après moi, les manifestations de glossolalie, n'ont pas du tout l'air surnaturelle (c'est-à-dire venant de la grâce divine selon le sens premier du terme), mais plutôt diabolique.
D'ailleurs le mode de vie de cette actrice, ne ressemblent pas vraiment à celui d'une mystique !
Elle a joué le rôle d'une femme/démon dans son film le plus fameux, où son personnage séduisait des garçons avant de les tuer. Son rôle lui a aussi occasioné une scène lesbienne, des plus chrétiennes !
D'ailleurs à ce sujet, madame s'affirme sans pudeur bisexuelle !
Egalement, vous pouvez dénoter qu'elle est couverte de tatouages, ce qui pour quelqu'un de sois-disant croyant est peu crédible. En effet, un croyant est censé être quelqu'un de spirituel, donc de ne pas attacher d'importance à son corps, au point de l'orner (ou de le salir, selon le point de vue) de tatouages.
A ce sujet, la bible condamne les ornements superficiels tel que les piercings et les tatouages. Je crois qu'il y a un passage qui qualifie cela d'attitude de païens attachés aux choses terrestres.

Écrit par : Deux-pieds-sur-Terre | 28/01/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.