24/04/2013

Légalisation du mariage homosexuel: réactions évangéliques

same-sex-marriage-protest-france.jpg14e pays dans le monde à légaliser le mariage homosexuel par un vote de 331 "pour" contre 225 "contre" à l'Assemblée nationale le 23 avril 2013, la France a attiré l'attention des médias du monde entier.... dont le Christian Post, puissant média numérique, aux Etats-Unis, de sensibilité évangélique. 

Surprise, on observe, dans les commentaires postés à la suite de l'article de news du Christian Post, qu'une bonne part des lectrices et lecteurs ne semblent pas incommodés par cette loi. Voire même l'applaudissent (?). 


Tout petit aperçu des commentaires postés: 

Caleb ELCA s'exclame: "Great! A 14th country, and the largest so far, has approved of full equality!"; Will6for9 écrit:"Congrats France!"; quant à Joseph Austin, il semble presque soulagé: "Our world is getting past this issue. Oui!"

Etonnant, compte tenu des positions éthiques évangéliques, très favorables à la défense de l'institution traditionnelle du mariage comme sécurisation de la filiation via l'union homme-femme. 

évangéliques,christian post,homoparentalité,mariage,homosexualitéCela dit, il convient de rappeler qu'en France même, 14% des évangéliques interrogés par l'IFOP en 2010 avaient déclaré être favorables à la bénédiction, à l'église, de couples homosexuels (cf. La Nouvelle France protestante, p.415). 14%, c'est certes peu... mais ce n'est pas du tout négligeable, compte tenu des positions unanimes des instances évangéliques représentatives en France, dont aucune n'envisage une quelconque bénédiction ecclésiale pour une union homosexuelle.

L'idée selon laquelle donner une "liberté" aux uns (homosexuels) n'enlèvera rien à la liberté des hétérosexuels est par ailleurs partagée par beaucoup, en particulier aux Etats-Unis où la liberté constitue un socle fondamental.

Par ailleurs, aux Etats-Unis comme en France, tout laisse à penser que l'enjeu du mariage est souvent dissocié de celui de la filiation et de l'adoption.

Autrement dit: l'opinion évangélique n'approuve clairement pas le mariage homosexuel mais une part des fidèles s'en accommodent. Voire même l'acceptent, à condition que cette "loi du monde" n'impose pas ses normes à l'intérieur des églises.

Sur les enjeux de filiation/adoption, en revanche, l'opposition clivante serait beaucoup plus prononcée, suivant des schémas qu'on observe de toute évidence aussi dans les cercles revendicatifs catholiques.

Commentaires

Je crois surtout que les évangéliques ont peur, n'osent plus prêcher sur les textes évoquant l'homosexualité, de peur d'avoir des ennuis avec la loi. Les lobbies gay ont en tout cas gagné cette guerre-là. La gaystapo veille !
Manque d'instruction biblique sur le sujet, même sur la sexualité tout court + conditionnement par les médias = résultats désastreux, même dans les milieux évangéliques. Les divorces, les adultères, etc. sont en croissance, y compris dans ces Eglises.

Écrit par : Patrick B | 24/04/2013

Bah ! "Much ado about nothing"... ceux qui s'étonnent du manque de réactivité des Evangéliques sur le sujet, voire d'une douteuse approbation, ne font que révéler leur ignorance de la psychologie des leaders évangéliques et de la réalité du terrain. Ils n'ont pas compris que :

Ce qui est important pour les Evangéliques de France, c'est que le Pasteur, radieux, puisse être photographié devant son bâtiment, en compagnie du MAIRE ; et naturellement, que la photo paraisse le lendemain dans la presse locale accompagné d'un article élogieux.

Après, que ce MAIRE, marie des personnes de même sexe ou pas, c'est son problème : "As you like it !". L'essentiel c'est qu'il ait dit du bien des Évangéliques et de leurs instances.

William.

Écrit par : Speer | 24/04/2013

Réponse à Patrick B.

J'apprécie votre souci de l'argumentation et vous lis toujours avec intérêt, mais là, vous avez dépassé les bornes. Je vous publie quand même, car je suis un farouche partisan de la liberté d'expression. Mais parler de "Gaystapo" comme vous le faites est inacceptable.

N'oublions pas que durant la Seconde Guerre Mondiale (période à laquelle se réfère votre jeu de mot), les homosexuels ont été envoyés dans les camps de concentration.

Je suis certain que vous n'appréciez pas les "blagues juives" sur la Seconde Guerre Mondiale. Alors de grâce, pas de dérapage similaire pour les homosexuels.

Vous avez le droit d'être opposé à un certain "politiquement correct", voire une "police de la pensée" implicite. Mais vous n'ajoutez rien à votre argumentation en cédant à des jeux de mots sinistres comme celui-là. Sans même évoquer la "règle d'or" évangélique ("tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, etc."), je suis sûr que vous me comprenez.

Merci d'éviter à l'avenir ce genre de saillie, et revenons une approche argumentative posée, que vous savez d'ailleurs fort bien maîtriser.

SF

Écrit par : SF | 24/04/2013

Pour ma part, je suis assez surpris des remarques de Patrick B parce que je n'ai pas l'impression que l'enseignement donné dans nos églises évangéliques françaises sur ce thème soit timide. Au contraire, je trouve qu'il est dans l'ensemble tout à fait ferme sur les vérités bibliques essentielles sur lesquelles je vous rejoins ; je reprocherais même plutôt parfois (pas toujours loin de là, heureusement l'équilibre existe aussi) aux tenants de cette fermeté de manquer de sensibilité pour dire la vérité, mais aussi dans l'amour, la fermeté sur le fond et la douceur dans la forme.
Peut-être que cela varie selon les milieux évangéliques ? Mais là encore je suis surpris : je vous connais assez peu, Patrick B, nous ne nous sommes rencontrés qu'une fois je crois, mais je suis un ami de votre fils et je sans donc à quel type d'église vous appartenez et ce n'est pas, à mon sens, une tendance timorée sur les questions de morale chrétienne.

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 24/04/2013

Il serait intéressant de refaire le sondage maintenant... Je serai curieux de connaitre l'influence des débats de ces derniers mois sur l'opinion évangélique.
Mon sentiment est que les positions officielles (contre le mariage gay) ont poussées les opinions divergentes (pour ou pas contre) à s'exprimer plus ouvertement... Mais je me trompe peut être...

@ William/speer
Votre jugement est sévère, mais à mon avis (de pasteur évangélique) il touche quelque chose de juste...

Écrit par : PdM | 24/04/2013

Bof.... Depuis qu'évangélique est devenu une dénomination (car ça veut simplement dire biblique à l'origine) bein voilà....... Et puis les évangéliques de ce siècle n'ont plus rien à voir avec ceux du 16 ème siècle.... La Réforme c'était pour revenir à la Vérité, puis après bein bon, le cléricalisme s'est installé, puis il y a eu différents réveils, c'est bien mais il faut encore des réformes. et non des réveils mais bon je m'écarte du sujet....

Bref les temps changent, les siècles se succèdent, peut être qu'après demain l'homosexualité sera vu comme une abomination en occident, (apparemment ça s'alterne, la vue de l'homosexualité) mais là bon si on doit se conformer au siècle présent y a plus de morale.... Dieu ne se conforme pas Lui.... Soyons parfaits comme notre Père Célèste est parfait....
Heureusement beaucoup d'homosexuels se convertissent à Jésus-Christ et sont libérés de ça, et ça, ils (les lobbyistes) ne pourront pas leur enlever cela...

Merci M. Fath pour ce blog très intéressant.

Écrit par : Kindou de Guyane | 25/04/2013

Réponse à Sébastien Fath,

Je suis sensible à l'interpellation que vous m'adressez. Je retire l'expression mise en cause et vous présente mes excuses. Elle peut effectivement être blessante pour certaines personnes.

Ceci dit, un mot d'explication tout de même.

Il ne vous aura pas échappé que des lobbies d'homosexuels ou LGBT (ou ce que vous voudrez) s'est fixé comme objectif de scruter la moindre parole, le moindre geste du moindre participant aux différentes manifestations contre le "mariage" des homosexuels. Ce sont des gardiens autoproclamés de la "bonne morale" qui disent "exercer la vigilance", celle de la gauche bien-pensante que l'on retrouve au pouvoir.
Par ailleurs, il ne vous aura pas échappé non plus que de paisibles "veilleurs" chantant "L'Espérance" ont été embarqués pour une garde à vue totalement abusive. En guise de comparaison, les casseurs ou incendiaires de voitures dans certaines cités, ou encore des syndicalistes casseurs de vitrines et d'abribus (et autres babioles) ne sont généralement peu ou pas inquiétés. Ces derniers réclament même une loi d'amnistie qui leur a heureusement été refusée. La leur accorder aurait trop fait désordre après les gardes à vue de paisibles "veilleurs".

Il ne se passe pas une journée sans que des journaux, la radio et la TV ne parlent d' "homophobie" ou d' "homophobes" à l'endroit des citoyens qui manifestent simplement leur désaccord concernant la loi du MPT.

La gestapo enfermait des homosexuels, mais aujourd'hui, nous sommes en droit de nous demander si ce ne sont pas les anti MPT qui vont bientôt être privés de liberté. Je pense qu'on n'en est pas loin.

Pour terminer, voici une vidéo qui montre comment les gentils CRS ont embarqués les dangereux "veilleurs" : http://www.dailymotion.com/video/xz5emt_les-veilleurs-pour-la-famille_news#.UXkqtUouD2R

Écrit par : Patrick B | 25/04/2013

@PdM,

Je ne pense pas que "sévère" soit le qualificatif le plus approprié à ma précédente remarque ; "cynique", "sarcastique", "fielleuse" même, conviendraient mieux.

Mais si elle vous a laissé l'impression de toucher quelque chose de juste, ce "quelque chose" gagnerait à être formulé explicitement, d'abord pour la clarté de la pensée, ensuite pour éventuellement rectifier ce qui devrait l'être.
Puisque vous êtes pasteur évangélique, rendu capable donc de discerner la valeur spirituelle des évènements, appelé à méditer sur les méandres du cœur humain et à attendre de la grâce de Dieu qu'elle les purifie, je vous laisse le soin de ce travail intérieur.

J'aimerais juste ajouter une seconde remarque générale, qui me semble aller directement au fond du problème posé par le mariage homosexuel :

Un principe excellent en soi peut devenir absurde lorsqu'on le pousse à l'extrême. Une bonne idée peut devenir mauvaise si on l'exagère au-delà de sa portée naturelle.

Ainsi, je crois qu'aujourd'hui plus personne parmi les chrétiens tirés de l'ensemble des dénominations, n'a besoin d'être convaincu de l'excellence du principe de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ces deux entités sont appelées à coexister en paix sous la voûte des cieux, chacune ayant résolu de ne pas chercher à empiéter sur les prérogatives de l'autre. Toutefois, il existe inévitablement entre elles des points de contact puisque toutes les deux prétendent gérer le même objet, savoir la vie de l'homme sur terre.

Le grand principe de séparation, homologué par la Parole de Dieu elle-même (rendez à César etc... et la conception de Paul du rôle de l'Etat), deviendra caduque et ridicule si on insiste à l'appliquer en force aux points de contact, là où la nature spirituelle et temporelle de l'homme se rencontrent.

Le mariage est justement un de ces points de rencontre ; le nier est une contre-vérité si patente, qui choque tant le bon sens le plus commun, que les non-croyants eux-mêmes descendent dans la rue pour exprimer leur malaise.

Car le mariage n'est pas premièrement une affaire de reproduction sexuelle : les animaux ne se marient point, cela ne les empêche pas de proliférer ; de même le mammifère humain n'a pas besoin de se marier pour faire des petits. Le mariage existe premièrement à cause de l'essence surnaturelle de l'homme (surnaturelle dans le sens d'élevée au-dessus de la nature).
En méprisant sa part divine en lui l'homme se renie lui-même ; c'est à mon avis ce que confusément et inconsciemment a voulu exprimer un député : Ce n'est pas seulement des enfants que cette loi assassine, mais l'homme tout court, dans sa noblesse originelle.

J'estime qu'en ne rappelant pas la véritable raison de l'opposition des chrétiens au mariage homosexuel, qu'en prétextant à la face du monde qu'ils s'inquiétaient principalement de l'avenir de la famille et des enfants, les pasteurs évangéliques, et plus spécialement leurs instances représentatives, n'ont pas fait preuve de courage, et ont failli à leur devoir de défendre l'honneur de l'Eglise et de son Maître.

William

Écrit par : Speer | 25/04/2013

@ Un étudiant défend sa foi | 24/04/2013
Relisez bien, je vous prie. Je n'ai pas dit que l'enseignement était timide, il se fait plutôt rare. Quand il est donné, il l'est correctement, j'ai pu le voir par moi-même.
Non, le problème est plutôt - puisqu'on est facilement traité d'homophobe - qu'on n'ose plus évoquer cette question en Eglise. La crainte peut se justifier - je ne porte pas de jugement sur les "enseignants" - par le fait, par exemple qu'un organisme évangélique est poursuivi en justice par un lobby gay, sous prétexte qu'il avait organisé un séminaire pour venir en aide aux homosexuels qui le désirent.
Maintenant, il faut voir jusqu'où les évangéliques (et d'autres) sont prêts à aller dans l'obéissance de leur Maître...
That's the question !

Écrit par : Patrick B | 25/04/2013

Le problème de beaucoup d'évangéliques, surtout ceux fréquentant des sites fondamentalistes (inutile de préciser également anticatholiques primaires, spiritualistes, etc.), c'est qu'ils n'ont jamais tenu compte de Jean 17. Moi qui ne suis plus évangélique, je le fais bien mieux qu'eux.

Un chrétien vit dans un pays, un pays à défendre (armée, police), un pays à aimer, un pays à la vie duquel il faut participer, tant qu'on est pas encore en Enfer ou au Ciel. Les évangéliques spiritualistes s'en fichent, ils ne font pas le lien entre les différentes "avancées sociétales". D'ailleurs, même... peu importe que le mariage homosexualiste débouche sur l'adoption homosexualiste (cour européenne des droits de l'homme), du moment qu'ils ont l'impression de déjà vivre détachés de tout. Et quand demain, au nom de l'égalité, il faudra peut-être que des prêtres marient des homos, ces spiritualistes ne verront qu'une chose : c'est le problème des cathos, les enfants d'"une église apostate, ivre du sang des saints" (là, je parodie quelques blogs évangéliques fondamentalistes). Ils ne se diront toujours pas que cela vaudra pour tous les cultes. Et quand ça arrivera aux évangéliques, ils diront que, de toute façon, la vraie église est céleste, donc qu'ils se foutent pas mal du reste...

Et, à ces motifs, il faut ajouter une cathophobie sidérante qui amène un certain nombre à refuser toute collaboration avec les catholiques dans les combats pour la vie, la famille, etc. On a, dans cette logique, vu nombre d'évangéliques refuser de voter pour Romney, mormon, incapables qu'ils sont de comprendre qu'un vote n'est pas théologique...

Sur tous les évangéliques qui ne sont pas opposés au mariage homosexualiste, combien pensent ainsi ?

Écrit par : Jean-Amédée | 26/04/2013

Sans contredire SF, je précise que les homosexuels arrêtés n'ont pas été envoyés dans les camps parce que homosexuels, les Juifs si. Les situations ne sont pas vraiment comparables.

Juridiquement, rien n'empêche d'employer l'expression utilisée par Patrick. On peut la trouver de bon ou mauvais goût, c'est une autre question. Mais je pense que derrière ce mot se cachait toute l'exaspération face à l'attitude de hollande (désolé, je n'arrive pas à y mettre de majuscule) et de sa bande qui ont tronqué le débat, tout fait pour discréditer les opposants à ce mariage homosexualiste ("homosexualiste" car il s'agit d'un mouvement, d'un combat d'un lobby non soutenu par tous les homosexuels), notamment en les faisant passer pour des homophobes...

Écrit par : Jean-Amédée | 26/04/2013

Je serais tenté de proposer aux évangéliques de se convertir au catholicisme ou une autre religion chrétienne, sinon à l'athéisme, mais ça passerait pour ce que ça n'est pas : de la provocation.

Écrit par : Jean-Amédée | 26/04/2013

Oui, je recommande aussi la conversion à l'athéisme, mais cela demanderait trop de foi aux évangélistes, qui croient peu et imposent beaucoup
Vive le mariage gay et vive aussi le non-mariage généralisé et tout ce qui casse l'ordre moisi des anciens rabats-joie

Écrit par : Jean-Luclered | 26/04/2013

La Bible est très claire au sujet de l'homosexualité: c'est une abomination point barre!!! Et il n'y a pas a argumenter sur ce sujet!!! Quand on pense que l'Eternel a détruit 2 villes a cause de CE peche ce n'était pas pour faire joli dans le paysage! Certains devrait lire ou relire certains passage de la Bible notamment Romains 1:18-32 et aussi 2 Pierre chapitre 2. Encore une chose: on ne nait pas homo on le deviens... Comme on ne nait pas chrétiens on le deviens... Et malheureusement dans l'Eglise(Ève Angéliques) il y a beaucoup beaucoup de "pseudo chrétiens" qui ne sont pas nés de nouveau et qui empoisonne petit à petit les autres, les œufs d'aspic quoi. Il y a 2 sortes de chrétiens ceux du chemin large et ceux du chemin étroit, ceux qui marche avec Dieu et ceux qui marche avec le monde clopin clopan, ceux qui ont choisi la mort au lieu de la Vie.... Deuteronome 30:19-20.

Écrit par : Fleur de Lys | 26/04/2013

Vous etes qui? Mais si la Bible est claire, c'est sur ne pas juger trop vite, et aimer comme jésus.
Ce sont les hétéros intolérants et persécuteurs qui sont une abomination
Relisez mieux vos textes

Écrit par : Jeanluclered | 26/04/2013

vu les commentaires de certaines bonnes âmes "évangéliques" ci-dessus, on a l'impression que les bigots préparent les fagots.
Certaines affirmations ne dépareraient pas dans un prêche d'islamiste fanatique.
Des commentaires font preuves d'absence évidente de connaissances historiques concernant l'histoire des homosexuels persécutés : «les homosexuels arrêtés n'ont pas été envoyés dans les camps parce que homosexuels, les Juifs si » Jean-Amédée 26/04/2013...pas mieux que le haineux « gaystapo » de Patrick B 24/04/2013, faudrait m'expliquer où et quand des homosexuels ont agi comme la Gestapo...
Monsieur Fath : Les commentaires de Jean-Amédée 26/04/2013 et Patrick B 24/04/2013 ne seraient-ils pas négationnistes, ? Remplacez les termes homosexuels et gay par juifs ou tziganes !
Lobotomisés par leurs croyances superstitieuses, ces "évangéliques" ont du mal à voir que la vie réelle ici-bas n'est plus celle du nomade polygame Abraham ni celle du chamelier polygame Muhamad.. Ce ne sont pas les lois absurdes des hypothétiques dieux qui régissent notre République, mais les lois votées par le Parlement dans le cadre d'un humanisme rationaliste à l'abri des superstitions néfastes.

Écrit par : al | 27/04/2013

Prochaine étape, rendez-vous dans l'éternité...bien voir avant :
Matthieu 24: 35 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
Héb. 13: 8 Jésus-Christ est le même, hier et aujourd'hui, et pour l'éternité.
Matthieu 5: 18 Car je vous dis en vérité, que jusqu'à ce que le ciel et la terre soient passés, un seul Iota, ou un seul trait de lettre ne passera point, que toutes choses ne soient faites.
Deut. 22: 5 La femme ne portera point l'habit d'un homme, ni l'homme ne se vêtira point d'un habit de femme ; car quiconque fait de telles choses est en abomination à l'Eternel ton Dieu.
Lévitique 18: 22 Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination.


Homosexualité
(Levitique 18:22) Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination.
(Levitique 20-13) Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux.
(Deutéronome 22:5) Une femme ne portera point un habillement d'homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme; car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel, ton Dieu.
(Romains 1:26-27) C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.
(1 Corint. 6:10) ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu.

Écrit par : Bruneau | 27/04/2013

Observant que les esprits s'échauffent autour de cette blognote, j'appelle chacune et chacun au respect mutuel. Le désaccord ne devrait jamais empêcher la civilité (voire plus).

Par ailleurs, je rappelle que ce blog adopte une approche "sciences sociales", pas une approche théologique.

Merci donc, dorénavant, d'en tenir compte. Pour celles et ceux qui veulent argumenter d'un point de vue purement théologique, il existe d'autres espaces.

Enfin, j'invite tout le monde à une chose: réfléchir à deux fois avant de mettre autrui dans une boîte.

Autrement dit, éviter de généraliser. L'objet premier de ma note était de souligner qu'au delà des discours "monolithiques", l'opinion évangélique est plus diverse qu'il n'y paraît, même sur un thème comme celui du mariage gay, qui a priori suscite chez-eux, comme chez le Magistère catholique, une opposition unanime. On peut dégager des tendances, mais évitons de tout figer derrière une étiquette.

Essayons de garder à l'esprit que derrière les idées, les généralités, il y a l'épaisseur des individus, avec leur parcours, leurs choix, leurs questions. En sociologie, il existe une école appelée "individualisme méthodologique" (on en reparlera). De temps en temps, face aux grandes généralisations et mises en boîte, un peu d'individualisme méthodologique ne fait pas de mal!
Bon week-end à toutes et tous

Écrit par : SF | 27/04/2013

Rassurez-vous Al, ni SF ni Patrick ni moi ne risquons de condamnation pour les propos ici prononcés et validés par SF. Il n'aura donc pas besoin de les supprimer, habité par la peur d'un procès. :)

Pour ma part, je reviens sur ma description des motivations de l'indifférence de certains évangéliques : il s'agit d'une restitution consécutive à une observation, puisque j'ai été très actif dans le monde évangélique ces dernières années, avant de ne plus être évangélique. J'ai noté une forte tendance dans certains milieux (notamment au cours de mon expérience sur blogdei) à refuser toute collaboration avec les catholiques, considérant cela comme de l'oecuménisme, et donc diabolique. Certains voient même un piège tendu par les catholiques dans la communauté de combat (une frange de ces évangéliques est conspirationniste et explique tout par le complot, j'avais eu l'occasion de rédiger un article sur le sujet sur blogdei il y a quelques années pour calmer certaines obsessions). La question est de savoir quelle est la proportion de ces évangéliques refusant de soutenir tout combat catholique, sur ces 14% qui ne se sont pas prononcés sur le mariage pour tous... Car cela touche aussi la problématique de la construction du discours religieux dans la société.

Et c'est intéressant, car si les Eglises, au sens weberien, sont les institutions religieuses qui font des compromis avec le "monde", cette fois-ci, c'est moins le cas... Et celles qui sont qualifiées non péjorativement de "sectes" par lui, celles qui dénoncent les Eglises (notamment pour leurs compromis) et la société civile et politique, n'ont pas forcément rejoint les Eglises dans le combat : on peut se demander combien d'évangéliques ont préféré ne même pas applaudir le refus du compromis des Eglises cette fois-ci, tout simplement parce que, peut-être, préfèrent-ils encore perdre un combat qu'ils soutiennent dans leurs cours que de voir les Eglises remporter ce combat en défendant les mêmes valeurs qu'eux...

Écrit par : Jean-Amédée | 29/04/2013

Diffusion depuis 20H40 sur France5 de « Les nouvelles églises évangéliques » .

citations de braves pasteurs « chrétiens » :
« l'homosexualité est une perversion humaine »... (Jocelyne Goma Centre du Réveil Chrétien à Paris )
« la définition d'homosexuel chrétien me paraît difficile »...(Peterschmitt église la Porte Ouverte de Mulhouse)

Malheureusement aucune réflexion sur les causes réelles de l'homosexualité (influence hormonale lors de l'ontogenèse...).
Plus le parler en langues, don de « prophétie » …
Navrante ignorance, superstition néfaste, est-on au XXI ème siècle en France ?

Les bonnes âmes évangéliques feraient mieux de défiler pour attirer l'attention sur les chrétiens persécutés par l'islam, mais ces bonnes âmes sont tellement obnubilées par les homosexuels qu'elles défilent contre le mariage pour tous avec des musulmans (musulmans qui sont parfois polygames et anti-juifs et anti-Israel et pro-Hamas).
Je ne considère pas le « mariage pour tous » et l'adoption par des homosexuels comme un progrès, MAIS :
je souhaite aux enfants orphelins victimes de malnutrition, de paludisme, etc, d'être adoptés, même par des homosexuels, plutôt que de mourir...

Ces derniers temps combien de chrétiens tués par les musulmans au Nigéria ?
Combien d'églises et d'écoles chrétiennes détruites par les musulmans au Nigéria ?

Pour ces bonnes âmes il est plus important de persécuter les homosexuels avec les intégristes musulmans en France que de manifester pour dénoncer les persécuteurs musulmans de vos frères et sœurs chrétiens nigerians ?

Écrit par : Al | 30/04/2013

A Al : Dans la mesure où les causes réelles des attirances homosexuelles sont encore méconnues et que les spécialistes sont en désaccord, je trouve ces personnes (qui, rappelons-le, n'ont pas de compétences particulières en génétique ni en psychologie du développement) plus sages dans leur choix de ne pas les évoquer parce qu'ils n'en savent rien, que vous qui affirmez une hypothèse parmi de nombreuses autres (prédispositions génétiques, troubles dans le complexe oedipien, absence affective du parent de même sexe, etc ; encore faut-il mentionner le fait que la plupart des organismes gays militants sont offensés par le seul fait de se poser cette question) comme un dogme absolu.

Pour la persécution des chrétiens au Nigéria (et ailleurs), ce n'est pas le sujet de l'article dont on ne va pas s'étendre dessus je peux vous assurer que ce thème n'est pas du tout passé sous silence dans les milieux évangéliques ! Allez faire un tour sur portesouvertes.fr par exemple.

Quant au fait de manifester avec des musulmans (peu nombreux en plus par rapport aux catholiques, évangéliques et "français moyens" pas spécialement croyants)... dans les manifestations contre la Ségrégation à l'époque de Martin Luther King il y avait les Black Panthers et la Nation of Islam, heureusement que MLK n'a pas arrêté de manifester parce qu'ils étaient là... dans toutes les manifestations pour des acquits sociaux en France il y a des groupuscules d'extrême gauche pas très démocrates. Ne vous engagez-vous jamais pour aucune cause dont vous n'appréciez pas forcément certains militants ? Dans ce cas vous devez ne jamais vous engager du tout...

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 01/05/2013

Je suis souvent étonné du manque de "contextualisation", de connaissances historiques (qui leur fait parfois faire un vulgaire copier/coller de versets) et de la préférence des évangélistes pour l'Ancien testament plutôt que pour le message "christique" (à moins qu'ils ne se l'appliquent que pour eux...ce qui est malheureusement souvent le cas). L'évangélisme me navre au plus haut point, quand je regarde ce mouvement, son sectarisme et la haine qu'il peut vouer aux gens "différents", je dois avouer que l'image du Christ a du mal à émerger dans mon ésprit. Ces bonnes grenouilles de bênitier se prenant pour Dieu assènent sans cesse des leçons de morale à autrui avec leur sécheresse intellectuelle, utilisant des versets comme ils utiliseraient un marteau ...alors qu'ayant connu le milieu évangélique je puis vous dire que j'ai vu des choses à faire hérisser les poils du corps (mais évidemment quand tu leur renvois ça en pleine face ils te répondent: "Oh mais nous ne sommes que des hommes"...ça les arrange bien va!!! Ainsi donc ils puisent des versets tout faits concernant l'horrible pêché d'homosexualité en perdant de vue que tout de même dans ces versets c'est l'acte (dépourvu de tout Amour) qui est visé...Et dans le cas de Sodome et Gomorrhe c'est d'abord l'inhospitalité et la violence qui est mise en exergue comme péchés. Seulement voilà aujourd'hui non seulement nous ne sommes plus dans le même contexte, mais également il y a une autre donnée à prendre en compte qui est l'Amour ((ce que pas mal d'évangéliques obsédés par le sexe (certainement plus que la moyenne d'ailleurs!) ont du mal à concevoir))...Et bien oui il existe des personnes homosexuelles qui ne se reconnaissent pas dans le lobby LGBT (beaucoup le dénoncent d'ailleurs!) et qui ne demandent qu'à vivre fidèlement en couple. Là le moteur, bien au delà de l'homosexualité, c'est l'Amour et le fait de projeter une vie à deux. Ainsi donc, si j'oppose à vos versets d'autres versets tels que : "quiconque juge par la Loi sera aussi jugé par la Loi..." ou bien encore "mais maintenant trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'Amour mais le plus important c'est l'Amour" sur quoi vous baserez vous donc pour dire qu'un verset est au dessus d'un autre ou un autre moins important qu'un autre???? Enfin, pour ces évangéliques qui semblent connaitre les institutions mieux que tout le monde, qu'ils sachent que ce n'est pas la Bible qui a instauré le mariage (du moins le terme n'est pas utilisé explicitement dans les écritures) mais les romains pour régler les affaires du couple, c'est un engagement qui tient donc du civil avant d'être religieux.

Écrit par : FARIS | 16/12/2013

"Enfin, pour ces évangéliques qui semblent connaitre les institutions mieux que tout le monde, qu'ils sachent que ce n'est pas la Bible qui a instauré le mariage (du moins le terme n'est pas utilisé explicitement dans les écritures) mais les romains pour régler les affaires du couple, c'est un engagement qui tient donc du civil avant d'être religieux." (Je cite la dernière phrase du commentaire de FARIS daté du 16/12/2013, NDLR).

"Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ? Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint."
LA BIBLE, NOUVEAU TESTAMENT, ÉVANGILE SELON MATTHIEU 19. 3-6 version revue SEGOND 1910

"C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair." (texte parallèle du Pentateuque, que Jésus cite et développe).
LA BIBLE, ANCIEN TESTAMENT, LIVRE DE LA GENÈSE 2. 24 version revue SEGOND 1910

Ces textes sont clairs et sans aucun équivoque ... Tout comme celui-ci d'ailleurs, ci-après :

"Seulement, voici ce que j’ai trouvé, c’est que Dieu a fait les hommes droits ; mais ils ont cherché beaucoup de détours."
LA BIBLE, ANCIEN TESTAMENT, ECCLÉSIASTE 7. 29 version revue SEGOND 1910

Chacun(e) est libre et responsable du fait de penser ce qu'il (elle) veut et d'être d'accord ou pas avec le texte de l'Ecriture. Mais, s'il vous plaît :

- Ne faites pas dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas ;
- Faites dire à la Bible ce qu'elle dit.

Sinon, abstenez-vous, car alors le livre n'est plus qu'un faire-valoir que nous instrumentalisons purement et simplement afin de servir nos propres mœurs et conceptions à géométrie variable à-travers le temps et l'espace... Quid alors de l'honnêteté intellectuelle face au texte ? Bien sûr, on peut toujours recourir à l’échappatoire consistant à "jouer sur les mots" (et ça, l'esprit humain sait "faire", ô combien ! (terme mariage absent, choisi dans la gamme des mille et une variations avancées, etc).

Et à partir de ce moment là, ce que nous racontons SUR CE PLAN LA n'est plus qu'une appréciation personnelle erronée, sans fondement exégétique sérieux FACE AU TEXTE.

Bonne journée à tous (toutes)

Écrit par : Eric Lisbonne | 18/12/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.