Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2013

Centenaire de l'hôpital de Lambaréné: en mémoire d'Albert Schweitzer

Schweitzer-1.jpgPrix Nobel de la paix en 1952, le pasteur protestant français et "bon docteur" Albert Schweitzer (1875-1965) fondait, il y a 100 ans, l'hôpital de brousse de Lambaréné, au Gabon actuel.

Qui s'en souvient aujourd'hui? Tombé dans l'oubli, ou presque, en France, il est pourtant resté très populaire au Gabon où le centenaire de l'hôpital de Lambaréné vient d'être célébré avec solennité. 

A lire à ce sujet l'excellent article du professeur Alain Deloche, "Albert Schweitzer, l'icône oubliée" (Afrik, 16.07.2013).

Commentaires

"Tombé dans l'oubli, ou presque, en France, il est pourtant resté très populaire au Gabon"
Oui, effectivement. Tout le monde ou presque sait en Allemagne, en GB, aux USA et ailleurs qui est Albert Schweitzer. En France, pour le peu qu'il a été connu, il a même été traité de raciste.
Mais, bien que Français, il est né Allemand. Ceci explique peut-être cela.
Et puis, je ne peux m'empêcher de penser à l'anecdote rapportée par Alain Peyrefitte dans "Le mal français". Il évoque un entretien avec Schweitzer : il lui a demandé pourquoi ses infirmières étaient toutes soit alsaciennes, soit allemandes, mais aucune en provenance d'autres régions françaises. Schweitzer lui répondit : "Vos compatriotes ne sont pas... vertrauenswürdig ! Bref, on ne peut pas leur faire confiance." Ce qui agaçait Peyrefitte : "NOS compatriotes"...
Par ailleurs, un article de "La Dépêche" datant de 2009 est assez éloquent sur les opinions qui circulent sur le Dr Schweitzer :
http://www.ladepeche.fr/article/2009/05/20/609294-villefranche-lauragais-conferencier-demonte-mythe-dr-schweitzer.html

Écrit par : Patrick B | 21/07/2013

C'est vrai que Albert Schweitzer est un homme d'un autre siècle, mais il ne faut pas oublier que le moteur de son action en Afrique fut la réflexion qu'il se fit un jour : « je prêche en chaire l'amour du prochain, il faudrait que je mette en pratique mes paroles ».
Il faut rappeler au militaire Audoynaud (article de La Dépêche commentaire précédent) que c''est la France qui a colonisé le Gabon et soumis les Africains aux travaux forcés, pas Albert Schweitzer. Et c'était l'armée française le bras armé de l'oppression, pas Albert Schweitzer.
C'est la France qui a emprisonné Albert Schweitzer et sa femme (coupables de travail humanitaire auprès des Africains?) en 1917 .
C'est vrai que Albert Schweitzer était alsacien, (né allemand en 1875 sous l'occupation  allemande) : mais pourquoi la France qui voulait libérer l'Alsace en 1914 à-t-elle emprisonné le seul alsacien du Gabon ? Parce que sa femme était d'origine allemande ? C'est la France qui a eut un comportement raciste à cette occasion...
En outre, à la fin de sa vie AS fut la cible, en plus des petites piques mesquines de certains français de la glorieuse armée française (armée française dont le rôle principal dans « nos » colonies fut de soigner les pauvres africains, c'est bien connu ); d'une campagne de déstabilisation de la part des USA pour contrer sa lutte (avec Albert Einstein entre autres) contre les armements nucléaires.
En ce qui concerne la mention des Unitariens , il faut savoir que AS apparemment voyait plus loin que le christianisme des églises institutionnelles et que peut-être pour lui les Unitariens prônaient une « philosophie religieuse » capable de porter plus loin le message du Christianisme épuré de le gangue des oripeaux doctrinaux : c'est mon avis, peut-être que certains ouvrages parus ces dernières années sur AS apportent des éclaircissements sur ce point ?
Pour s'informer :
Déja cité par Sébastien FATH : l'opinion de Alain Deloche, chirurgien cardiaque français et fondateur de la Chaîne de l'Espoir :
http://www.afrik.com/albert-schweitzer-l-icone-oubliee

Sur l'opinion des Gabonais sur AS un livre de Augustin EMANE gabonais professeur de droit en France, paru cette année :
Docteur Schweitzer, Une Icône Africaine
Augustin Emane
Fayard - 06/03/2013

Écrit par : Al | 23/07/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.