Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2014

DEFAP (missions protestantes): un site internet exemplaire

image.jpegUne info sur les tensions religieuses en Centrafrique? Des ressources sur la francophonie protestante? Une actu régulièrement mise à jour? Des fiches pays qui offrent la synthèse attendue? Un accès efficace à une bibliothèque performante? Tout ceci, est bien d'autres choses, sont accessibles sur le site newlook du DEFAP.

Le service protestant de mission (DEFAP) a réalisé un superbe travail, à bien des égards exemplaire, qui rendra de grands services, y compris aux chercheurs.  Une ergonomie soignée, une présentation claire et fonctionnelle, des contenus riches et des mises à jours très régulières sont les ingrédients de cette belle réussite, à visiter sans modération. Lien.

Commentaires

bjr,
Excellent site et aussi très bon travail du DEFAP en général. Au lieu de penser se renforcer de "vague en vague", lesEvangéliques feraient bien de réfléchir à l'action sociale hors affiliation paroissiale.
gef

Écrit par : gef | 20/01/2014

Bonjour.

@ Gef

"Au lieu de penser se renforcer de "vague en vague", les Evangéliques feraient bien de réfléchir à l'action sociale hors affiliation paroissiale".

... mais ce n'est pas leur conception première de la vie dite chrétienne, ni par rapport au salut. Ils n'ont pas ce mode de penser la vie, les relations.

Écrit par : LeeberT | 20/01/2014

à Leber T et+,
C'est clair. Cette dimension leur manque (quoique, le "Défi Michée" indique cette orientation...). Par ailleurs il faudrait comprendre la parabole du bon Samaritain, qui n'évangélise pas son protégé mais le rétablit, ainsi que les incitations d'Esaïe sur l'ouverture à la justice sociale, la réponse du Christ au sujet du verre d'eau non donné à d'aucuns, de fait à Lui. Etc. Certains évangéliques sont très sélectifs dans leur "fondamentalisme" mal nommé. Et certains "libéraux", c'est vrai, ne font plus aucune distinction entre service social et vie spirituelle, dont ils se gaussent volontiers. Mais c'est un autre débat.

ce serait une recherche d'ordre socio-philosophique: quelle conception de la "relation humaine", du groupe, de la singularité, selon les dénominations. En somme quel "prochain"?
Cordt, gef

Écrit par : gef | 21/01/2014

Gef, de nouveau Bonjour.

" ce serait une recherche d'ordre socio-philosophique: quelle conception de la "relation humaine", du groupe, de la singularité".
Oui, tout à fait.


"selon les dénominations. En somme quel "prochain"?"
Cordt, gef

Un prochain serait donc différent, en fonction de la dénomination d'autres ... prochains ?
Mais ce n'est, de toutes façons, pas un critère souligné par Jésus.

Ce serait donc si difficile de définir le ou un prochain ?
D'où, peut-être aussi, difficile de répondre à "En prendre soin" ? Faut-il ou pas ?
Vous pensez que le samaritain se serait posé toutes ces questions, avant et pendant, voire même après l'aide qu'il a manifestée ?

Peut-être aussi : qu'est-ce qui est prioritaire dans la vie : le prochain ou ma et nos dénomination(s) ? + à protéger, ne pas mélanger...

L'Evangile mal compris ou inversé ?

Quelle lecture pour quelle compréhension ? Questions que je pose.

Bien à vous.

Écrit par : LeeberT | 21/01/2014

Petit ajout à mon poste précédent :

"il faudrait comprendre la parabole du bon Samaritain,

qui n'évangélise pas son protégé mais le rétablit," : mais c'est cela évangéliser, justement, ce que fait le samaritain.

et non pas "christianiser"= "évangéliser", envers et contre tout (confusion sur le sens même des mots, utilisé par les milieux évangéliques ). En lien avec leurs conceptions de l'âme et du salut.

Écrit par : LeeberT | 21/01/2014

A la Martinique, nous avons l'AEMCEM (Association d'Entraide de la Mission Chrétienne Evangélique de la Martinique) qui a pour principale activité le secours matériel aux personnes en difficulté économique et sociale.

Nous avons aussi l'ACEATE ici (Association Chrétienne Evangélique d'Aide aux Toxicomanes et aux Exclus).

En région Ile-de-France, il y a l'AME (Aide Missionnaire à l’Étranger) qui œuvre beaucoup sur le plan social, en particulier dans le médical, dans l'éducation scolaire des enfants d'Afrique et d'Asie, et aussi l'association chrétienne évangélique Parrainer l'Enfant, sans compter l'association La Gerbe, qui est dédiée à l'entraide sociale.

Il y a aussi The Leprosy Mission International (Mission Evangélique contre la Lèpre), dont le rayonnement est mondial. Il faut aussi rappeler que Portes Ouvertes agit dans le domaine social.

Tout n'est certes pas parfait, loin de là, mais il y a quand même des structures qui fonctionnent. Et ma liste n'est bien sûr pas exhaustive. Je cite juste des structures que je connais personnellement.

Voilà...

Bien cordialement.

Écrit par : Eric Lisbonne | 22/01/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.