29/03/2014

Les évangéliques à la conquête du monde ? Grand format TV5 MONDE

Commentaires

Bonjour,
A travers les convergences des deux intervenants, il semblerait qu'il a une accentuation du "contrôle social" dans le phénomène évangélique, du moins africain, mais sans doute pas seulement.
Par ailleurs il est intéressant que Calixte Behaya souligne l'absence d'intermédiaire avec Dieu, comme élément de familiarisation avec la mentalité africaine, si elle existe comme telle ajouterai-je.
Si c'est vrai, on peut gager que cette relative "instrumentalisation" se trouve aussi à l'œuvre dans l'ensemble du mouvement: sentiment d'être "en prise directe" avec le divin.
l'erreur serait, alors, que le "divin" est largement psychique avant d'être spirituel. N'oublie-t-on pas, en cette orientation, la "faiblesse de Dieu", qui fait la spécificité du christianisme, au profit de la "puissance" recherchée?
Frappant, à cet éclairage que les logiques de vengeance et de représailles fonctionnent à ce point, aussi chez certains "chrétiens" de Centre Afrique, par exemple.
Où il apparaîtrait que la théologie, loin d'être ornementale, a son utilité, susceptible de rectifier des dérives inquiétantes (même s'il ne faut pas s'étonner que le colonisé prenne à son tour goût à un accompagnement de puissance(.
Cordt,gef

Écrit par : gef | 29/03/2014

Vidéo intéressante; je regrette néanmoins que le spécialiste ait trop conforté les dires de C. Belaya et n'ait pas mis l'accent sur la très grande diversité du protestantisme évangélique. Calixte Belaya évoquait davantage les Eglises dites "africaines indépendantes" ou "néopentecôtistes". En Afrique, il existe aussi d'autres types d'évangéliques, plus discrets et donc qui attirent moins le regard, et qui appartiennent aux dénominations traditionnelles (baptistes, méthodistes, Alliance Chrétienne Missionnaire, etc.) et qui dont très loin de ces clichés.
Sinus

Écrit par : sinus | 30/03/2014

C'est agréable à regarder, c'es, intéressant et avec de la civilité; très bien. Merci M.Fath

Écrit par : Michelle | 30/03/2014

Merci pour toutes ces remarques. Il y a en effet des convergences entre Calixthe Belaya et moi-même, en particulier dans l'analyse de dérives sectaires qui existent bel et bien. Mais il y a aussi des approches différentes, et cher sinus, je crois avoir apporté d'importantes nuances et compléments que beaucoup de téléspectateurs auront notées j'espère: ancrage protestant, dimension de l'espérance, de la confiance en soi.... On peut toujours faire mieux cependant,et je comprends vos critiques. L'émission aurait fait dix minutes de plus, j'aurais sans doute complété sur l'axe, important, que vous rappelez... J'espère toutefois que dans le très délicat exercice d'équilibriste d'une émission en direct de ce type, l'ensemble se tient bien. Et comme vous le dites chère Michelle, avec de la civilité c'est bon à prendre.

Écrit par : SF | 30/03/2014

Tout à fait d'accord avec Sinus & SF, vidéo très intéressante, et où votre présence & points de vue furent visiblement indispensables. J'espère que les téléspectateurs sauront faire la part des choses sur un sujet aussi complexe et passionnant que celui ci. Bonne continuation à SF.

Écrit par : SR | 03/04/2014

Bonjour, Votre entretien m'a bien éclairé sur la sociologie de l'église évangélique. J'ai rejoints il y a un an l'église évangélique baptiste de ma petite ville du Puy de Dôme (Riom) et je m'y trouve parfaitement intégré. Converti au protestantisme (issu du catholicisme), j'apprécie le charisme de notre Pasteur, assez éloigné toutefois de ce qui est décrit par votre invité africaine. La chaleur de la communauté me change de ces grandes églises ou le prêtre n'a aucun temps à consacrer à ses paroissiens et ou ses dogmes me gênaient de plus en plus. Cordialement JM MONTOYA

Écrit par : MONTOYA | 04/04/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.