11/05/2014

Colloque sur les "états du Symbolique"

symbolique, symbolisation, psychanalyse, droit, sorbonne, raphaël Draï, Emmanuel Jeuland, Michel Gad WolkowiczEn jargon spécialisé, la symbolisation, c'est la faculté que nous avons de développer des représentations. Il s'agit donc d'une activité réflexive qui permet une prise de distance par rapport à l'immédiateté, et procède à une mise en ordre. Elle contribue de manière décisive à la vie sociale et à la culture.

C'est dans cette perspective qu'un superbe colloque international prévu le mercredi 11 juin 2014 en Sorbonne s'interroge sur les états du Symbolique sous le triple angle du Droit, de la Loi et de la Psychanalyse (sans oublier les terrains religieux). Programme ici (PDF).

Commentaires

Bonjour et Merci.

Un beau programme qui devrait se traduire par un colloque assez génial.

Un grand Merci pour cette info.

+ Très sympas les premiers contacts.

Écrit par : LeeberT | 16/05/2014

Merci beaucoup à vous !
Je risque de ne pas pouvoir me rendre à ce colloque mais si vous en avez l'occasion et le temps, ce serait formidable de revenir ici poster 2 ou 3 échos! En attendant aussi, j'espère, la publication des actes.

Écrit par : SF | 16/05/2014

Mais Oui, Monsieur Fath. Oui, tout à fait.

J'aurai du temps pour un (petit) compte-rendu. Nous avons le temps que nous prenons, déjà qu'il nous est donné. C'est un privilège.

Je vous dirai, au moins l'essentiel - selon moi ... !

Déjà, c'est certain, que ce colloque qui va être super.

Écrit par : LeeberT | 16/05/2014

Monsieur Fath, Bonjour.

Si je peux me permettre cette question :
Côté organisation en rapport avec ce colloque,
Est-ce que le livre "Etats du symbolique" - 700 pages (dans le document "Programme"), vous intéresse ? Ce jour-là ?

Bien cordialement.

Écrit par : LeeberT | 25/05/2014

Bonjour LeeberT,
Le thème du colloque m'intéresse vivement mais je ne pourrai probablement pas assister.
C'est pourquoi je me réjouis particulièrement de pouvoir lire votre écho, merci beaucoup!
Quant au livre, c'est le type d'ouvrage que je consulterai avec plaisir en bibliothèque, le moment venu.
Très cordialement,
SF

Écrit par : SF | 26/05/2014

Bonjour.

C'est aujourd'hui ce beau colloque.

En pensées avec le CNRS.

Bien cordialement.
LeeberT

Écrit par : LeeberT | 11/06/2014

Bonsoir Monsieur Fath

Un très beau colloque, malgré des difficultés pour l'écoute, le matin.

D'excellentes interventions ; je vous dirai un peu plus tard - je n'oublie pas un minimum de compte-rendu.

Je vous souhaite un bon week-end.
Bien cordialement.
LeeberT

Écrit par : LeeberT | 14/06/2014

Monsieur FATH, Bonjour.
Je n’ai pas oublié que j’avais un compte-rendu à vous transmettre. Plus ou moins en déménagement, valises, travail fac.
Comme je l’avais dit : presque rien entendu le matin – j’ai changé de place l’après-midi.
Je vous laisse surtout quelques notes, en attendant que vous puissiez entendre le colloque sur internet.
- Vers fin septembre- ou octobre, il devrait être possible d’écouter le colloque enregistré en allant sur : AKADEM (où l’on retrouve déjà d’autres colloques) : http://www.akadem.org/sommaire/colloques/
- D’après mes lectures, les textes donnés lors du colloque semblent correspondre à ceux présentés dans le livre « Etats du symbolisme » - au regard du programme.
En tous cas : un colloque chargé (jusque vers 20H), très intéressant.
Je vous laisse « faire le tri » pour ce qui peut passer sur votre blog.
Bien cordialement.
M-C B (LeeberT)



Colloque symbolisme

Surtout reprise de notes, sauf du matin :
Comme je l’avais déjà évoqué : le matin, écoute très difficile, même avec les micros. Presque pas de notes.

Le colloque essaie d’articuler Loi- Judaïsme-Psychanalyse, autour du symbolisme.

L’effet des lois, symbolique ou pas ?
Définir le symbolisme. Universels : le symbolisme et le mimétisme.
Il n’y a pas de loi sans mythe. Le mythe st un fantasme partagé collectivement.
Qui dit symbole, dit religion.

Ecouter, aimer (plus compliqué), enseigner : C’est accomplir un devoir envers Dieu, c’est être engagé Remplir ses engagements, se soucier de l’autre : on est dans l’amour : engagement et accomplissement.
La Bible n’est pas un texte mythologique ; c’est un texte de pensées, connaissances. Croire > avoir confiance.

J.P. WINTER :
Le symbole crée l’homme pas l’homme qui crée le symbole. (très critiqué ensuite par D. SIBONY)
Une religion du père : pour les juifs
Une religion du fils : pour les chrétiens.

C. HOFFMANN : « De l’impersonnel au personnel »
Première chose : on s’adresse à l’être humain « Tu » ; dans la communauté : « Nous ».
« Je » est dans le dialogue où l’on cherche la relation : « Je suis ton Toi » M. Buber
L’impersonnel > le récit, raconte ++
Le personnel > le discours (cf le Dire chez Levinas)
Le point de bascule que nous cherchons : entre ce qui nous raconte et ce qui rassure et dit sur soi.
C’est par le « Je » que le sujet parle et peut affirmer sa personnalité.
Un être humain se construit dans l’interaction, de l’extérieur vers l’intérieur.

B. GOLSE : « La symbolisation dans le développement de l’enfant »
L’attachement : se rendre maître de la présence, de l’absence. La symbolisation se fait par rapport à la place de l’adulte.
« Il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse » : trouvé sur une carte postale dans la maison de Freud à Londres.

M-A OUAKNIN « Si par hasard un oiseau »
- Voir ADictionnaire
« Ballot » = lancer, jeter ; comment les choses vont se rencontrer ? Comment traduire, en hébreu « jeter » Yehoudi : juif > la racine : jeter, lancer, mais comment ? > la partie du corps qui permet de lancer : utiliser la main qui se dit « yad ».
mais quel rapport avec « juif » ?
Celui qui fait lancer sa main vers l’autre, pour lui lancer un (signe) de paix > le toucher, tendre la main, mais aussi la tendresse. Quand on tend la main à deux > on serre la main et chacun repart avec la main : il n’y a que le geste, que la main qui se donne yad-yad = un ami, en hébreu : à qui je tends la main et qui me tend la main. Tendre la main, c’est dire « Merci ». Est juif toute personne qui sait dire « Merci », dire sa gratitude et qui repart avec sa main. Deux personnes qui se serrent la main disent « Merci ».

I. MORGENSTERN « La tourmente du religieux »
Le rite accompagne toujours une rupture ; un système narratif efficace et qui assure un tournant ou une demande. On se retrouve parce que l’on se trouve d’abord.

D. SIBONY
Le symbolisme est une nécessité vitale ne ce qui concerne l’être humain ; c’est la transmission de l’entre-deux. C’est un geste non verbal, qui ouvre vers l’avenir.
Le symbolique n’est pas un ordre (« l’ordre symbolique », c’est une expression de Lacan).

Sinon :
- Dire que : la prestation de M-A OUAKNIN a été très applaudie, très dynamique aussi dans sa présentation et dans le contenu (à entendre vraiment).

Écrit par : LeeberT | 24/07/2014

Chère LeeberT,
Il n'est pas trop tard j'espère pour vous remercier vivement pour ces échos du colloque "Etats du symbolique". Foisonnant et stimulant, je vous tend la main (cf. Ouaknin :-)

Écrit par : SF | 04/09/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.