Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2018

Thèse sur la psychopathologie de la conversion pentecôtiste

gabriel-binkowski.jpg Il n'est pas trop tard pour signaler la thèse de doctorat en psychologie de Gabriel Binkowski (lien). Soutenue en Sorbonne en 2015 sous la direction de Thierry Baudet, elle s'intitule:

"Je deviens une autre personne": conversion religieuse, psychopathologie et re-création biographique dans l’Évangélisme: Autour d’une psychopathologie du fait religieux"

Une thèse de doctorat réalisée à partir du terrain pentecôtiste français.

Lien.

30/04/2018

Journée Paul Ricoeur et Mai 1968

paul ricoeur, philosophie, phénoménologie, mai 1968, philippe gaudin, sorbonne, journée d'étude, emmanuel macronPhilosophe et protestant, Paul Ricoeur (1913-2005) reste plus que jamais une référence intellectuelle en matière d'éthique, dont se réclame en particulier le président français Emmanuel Macron, qui a eu l'occasion de travailler avec lui.

Une journée d'étude lui est consacrée le 2 mai 2018 à Paris, autour des rapports (douloureux) qu'il a entretenus avec Mai 1968.

Il est encore possible de s'inscrire !

PDF.

 

06/06/2015

Patrick CABANEL succède à Jean-Paul WILLAIME (Sorbonne, EPHE)

reforme-musee-du-desert-2_1411370678950-jpg.jpgOn ne présente plus Patrick Cabanel, brillant historien non seulement spécialiste du protestantisme, mais aussi des débuts de la laïcité, des cultures scolaires, du judaïsme contemporain et des relations judéo-chrétiennes.

Auteur, parmi bien d'autres ouvrages, d'une magistrale Histoire des protestants en France (Fayard, 2012) et maître d'oeuvre du gigantesque (et précieux) pensum éditorial que constituent les volumes du Dictionnaire biographique des protestants français, il vient d'être élu comme successeur de Jean-Paul Willaime comme directeur d'études "Histoire et sociologie des protestantismes" à l'EPHE (section des sciences religieuses).

 

C'est une excellente nouvelle pour au moins trois raisons.

Lire la suite

20/04/2015

Jean-Paul Willaime passe le relais à l'EPHE

france, ephe, sciences religieuses, sorbonne, paris, jean-paul willaime, protestantisme, sciences socialesJean-Paul Willaime est titulaire depuis 1992 de la direction d’études « Histoire et sociologie des protestantismes » à la section des sciences religieuses de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (Sorbonne). Il  va prendre, dans quelques mois, sa retraite administrative, après une carrière magistrale qui va sans nul doute se prolonger autrement, via publications et conférences.

C'est l'occasion d'une succession qui va se jouer dans les semaines qui viennent. Qui prendra le relais? Une chose est sûre: il faut lire cette succession non pas vraiment comme "un(e) qui succède à l'autre", mais plutôt comme un renfort académique bienvenu (car Jean-Paul poursuivra ses travaux) au service des études en sciences sociales sur le protestantisme, qui ne manquent pas de terrains passionnants!

11/05/2014

Colloque sur les "états du Symbolique"

symbolique, symbolisation, psychanalyse, droit, sorbonne, raphaël Draï, Emmanuel Jeuland, Michel Gad WolkowiczEn jargon spécialisé, la symbolisation, c'est la faculté que nous avons de développer des représentations. Il s'agit donc d'une activité réflexive qui permet une prise de distance par rapport à l'immédiateté, et procède à une mise en ordre. Elle contribue de manière décisive à la vie sociale et à la culture.

C'est dans cette perspective qu'un superbe colloque international prévu le mercredi 11 juin 2014 en Sorbonne s'interroge sur les états du Symbolique sous le triple angle du Droit, de la Loi et de la Psychanalyse (sans oublier les terrains religieux). Programme ici (PDF).

09/01/2012

Débat public "L'école de la République et le fait religieux"

images.jpeg"Mauvaise connaissance des religions et des humanismes athées ou agnostiques, nouvelles approches du fait religieux, violence des sectarismes, revendications identitaires, dérives communautaristes, relativisme des croyances et des options spirituelles, recul des grandes idéologies: autant d’évolutions, évidemment d’ordre très différent, qui posent à l'école de la République des défis nouveaux. Comment peut-elle, doit-elle les relever?"

Cet extrait d'argumentaire nous introduit au thème d'un débat public en Sorbonne, le mardi 10 janvier 2012, dont voici le programme: cliquer ici.