Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2015

DON'T LAÏK, LE CLIP EVENEMENT DU RAPPEUR MEDINE

DON'T LAIK.jpgMoins de 3 jours après sa mise en ligne, il a recueilli plus de 190.000 vues sur Youtube! Mieux que la Légion d'Honneur, dirait Piketty...

C'est l'un des meilleurs clips de rap des quinze dernières années. Créatif, percutant, intelligent, explosant de ce genre d'énergie que la colère peut donner, il s'intitule DON'T LAÏK.

Le titre joue sur laïcité/like. Il s'agit de critiquer la laïcité, et plus encore le laïcisme, et de revendiquer la visibilité de l'islam en France. Le flow s'alimente aussi d'un ras-le-bol de l'islamophobie (cf. allusion aux pains au chocolat de JF.Copé).

Signé du rappeur MEDINE, ce clip survitaminé mis en ligne au 1er janvier 2015 en cadeau de Nouvel An alterne provocation très lourde ("crucifions les laïcards comme à Golgotha") et humour bien senti ("ne cherche pas de viande halal dans tes lasagnes c'est que du cheval").

Souhaitons qu'en dépit de son caractère provocateur, ce clip échappe aux censeurs de service, et puisse ainsi alimenter le débat de société sur la laïcité et la diversité. Car débat, il y a.


Commentaires

Bravo pour la promotion du clip !
"crucifions les laïcards comme à Golgotha" ? Je n'ai aucune sympathie pour les laïcards, mais de là à vouloir les crucifier ! Cette vidéo est un appel à la haine, tout simplement.
"On ira tous au paradis" ? Cela me rappelle Polnaref, sauf qu'en islam, le paradis, n'est-il pas pour les hommes qui auront 72 vierges ? Est-ce le sort réservé auxx femmes qu'on voit toutes voilées ? Bravo la condition féminine !
Mais si ces gens sont tellement attachés à leur islam, il y a de nombreux pays où ils pourraient le vivre en toute sérénité. Ils peuvent même y faire leur djihad en toute légalité ! Ils peuvent même persécuter ceux qui ne sont pas musulmans.
Moi, je n'ai pas envie que la France ou l'Occident s'islamisent, pas envie de charia, ni de devenir dhimmi (dans le meilleur des cas) ou d'être tué, parce que jugé "infidèle" par les "serviteurs d'Allah".
Et tous les politiques qui accueillent l'islam à bras ouverts et qui financent les mosquées, pardon, les "centres culturels" avec les deniers publics n'ont pour la plupart jamais lu le coran. Ils ne se rendent même pas compte de ce qu'ils laisseront comme société à nos descendants. Quelle tristesse et quel aveuglement !
Et qu'on ne m'accuse pas d'islamophobie ! Je suis légitimement inquiet pour notre pays, nos enfants et nos petits-enfants.

Écrit par : Patrick B | 03/01/2015

Merci pour votre contribution, c'est le but de ce blog.
Et c'est justement la raison pour laquelle je ne passe pas sous silence des vidéos aussi importantes que celle-là: mon but n'est pas de promouvoir (les créateurs de la vidéo le font très bien de leur côté), mais de susciter réflexion, débat, analyse. Ce clip est une provocation. Je n'ai pas plus envie que vous d'une société où l'on coupe la main des voleurs, ou bien d'une société où les femmes sont réduites à faire décor, en silence (dans le clip ou dans la rue). Pour construire un projet commun, il faut avoir les yeux ouverts sur la société dans laquelle on vit. Ce clip évoque des choses très importantes, graves, avec un écho puissant. Il importe donc de le connaître afin d'apporter des réponses.
"Tout de bon" à vous

Écrit par : SF | 03/01/2015

Cher Sébastien, ma première phrase était maladroite, car en fait, je ne vous reproche pas d'avoir publié cet article, au contraire. Il faut que la population se rende compte de ce qui se passe. Ce que je regrette, mais vous n'y êtes pour rien, c'est que nos politiques et nos journalistes ferment les yeux ou minimisent les événements graves qui se produisent. Par exemple, lorsqu'un islamiste renverse des piétons avec sa voiture au cri de "Allah akbar", on le qualifie de fou ou de forcené, mais pas de terroriste, alors que moi, c'est précisément ce qu'il est.
Bien à vous. Patrick.

Écrit par : Patrick B | 03/01/2015

Je n'irai pas jusqu'à dire que ce clip est l'un des meilleurs des quinze dernières années, son genre est très banal et ressemble à beaucoup d'autres clips dans la manière d'être présenté et filmé et utilise les même effets. Le thème qu'il aborde est certes percutant et original, mais pas tellement le style du clip, ça reste clip banlieusard où on filme des rebelles.

Écrit par : Maryzelle | 03/01/2015

Merci à Patrick et Maryzelle pour vos réactions.
Pour le style du clip Maryzelle je ne suis pas spécialiste et je vous accorde volontiers que ce n'est pas le clip du siècle sur le plan technique. En fait, mon observation ne portait pas sur la technique, mais sur l'ensemble, avec en particulier un flow très maîtrisé et des paroles hyper percutantes, sur un thème plutôt original (je ne connais pas beaucoup de clips de rap sur la laïcité :-)

Écrit par : SF | 03/01/2015

Ce clip est un acte politique, il n'a rien de créatif, percutant et encore moins d'intelligent !
C'est un torrent d'imbecilites qui n'apporte rien au débat si ce n'est d'hysteriser des positions
L'absence de nuance de votre post initial est étonnant, un appel provocateur au meurtre (je ne crois pas que le mot crucifixion ait etr choisi au hasard) et un appel au communautarisme n'apportent rien au "débat", de quel débat s'agit il d'ailleurs ?
Ce clip est du premier degré, il ne faut pas en attendre plus de ce rappeur proche de Dieudonne et de K S
Affirmer qu'il apporte au débat, c'est abaisser considérablement le débat et lui enlever toute valeur intellectuel, c'est hisser ce rappeur grotesque à un niveau qui n'est pas le sien et lui donner une légitimité en faire un interlocuteur valable
On peut en revanche voir dans ce clip et surtout les commentaires sur les réseaux sociaux un acte politique propre à attiser la crise identitaire de notre pays à nourrir la confusion des valeurs à victimiser à détruire le lien social, à éliminer l'espace commun et le minimum de conformisme nécessaire à toute vie sociale. Quant au prétexte permanent de l'islamophobie, je suis curieux de connaître la définition chez ce rappeur de ce terme idéologique qui vise chez beaucoup non pas à dénoncer la musulmanophobie mais à interdire la critique de l'islam et à justifier une approche politique de cette religion.

Écrit par : Straussien | 04/01/2015

Réponse à l'ami straussien

Dire que ce clip est intelligent ne signifie pas que je l'approuve, mais exprime un constat, vérifié de mon point de vue par l'énorme impact du videoclip. C'est tout sauf du travail d'imbécile. Vous faites une très grosse erreur en rabaissant l'adversaire. Rabaisser l'adversaire est le meilleur moyen de se prendre un uppercut et de tomber pour le compte. Enorme faute, commise par trop de nos élites bien-pensantes hélas! A force de sous-estimer le contradicteur et de le rabaisser à un bouffon "grotesque" (je vous cite), on en vient à ne plus voir la réalité, et à se retrouver au tapis.

Vous faites erreur également en décrivant ce clip comme purement premier degré. Alors qu'il joue au contraire très très habilement entre premier degré et second degré, outrance et menace réelle. Et je ne doute pas que MEDINE saura faire valoir cette ambiguité s'il y a procès.

En revanche, je vous fait totalement crédit sur le caractère politique de ce clip. Il veut provoquer, susciter la réaction et le débat (je maintiens), et il s'agit de lui répondre sur le fond. De rappeler que la laïcité est un bien commun qui pacifie (y compris pour l'islam de France), rappeler que la laïcité n'est pas anti-religieuse, rappeler que la laïcité est équitable (traitant chrétiens et musulmans de la même façon) etc....

L'enjeu est la pédagogie de la laïcité, mais pas seulement.... J'ose écrire qu'il faut aussi que la laïcité corrige ses défauts: loin d'être parfaite, elle favorise parfois les uns plutôt que les autres (cf. lieux de culte pré-1905 à la charge du contribuable, jours fériés catholiques, , prêtres, pasteurs et rabbins salariés en Alsace Moselle, etc.). Pour être moins critiqués, les défenseurs de la laïcité doivent non seulement faire acte de pédagogie, mais aussi "mettre la laïcité à niveau", sur une base plus "laïque pour tous", sans favoritisme ou bonus aux héritiers. Très cordialement

Écrit par : SF | 04/01/2015

Mais je crois effectivement que "le risible a fusionné avec le sérieux " (P Muray) et que ce clip et l'importance intellectuelle que vous lui donnez en est l'illustration
Vous ne voulez pas voir le réel, "ce qui est", c'est à dire un texte de premier degré pris comme tél par son auditoire écrit par un personnage grotesque admirateur de Dieudonne
En cherchant le détail de la "non laïcité", "ce qui devrait etre", dans un monde parfait qui n'existe pas vous légitimez la posture du pas assez laïque défendu par des anti laïques qui se moquent pas mal des dérogations, sauf des éléments sociétaux. Vous finissez par minimiser l'acquis par rapport aux reliquats.
Vous ne comprenez pas et ne voulez pas comprendre que le combat est celui du paradigme social, ce type se moque éperdument de la laïcité il veut imposer un modèle qui n'est de surcroît pas le votre. Le sujet est au delà de la société, il est lié au sens commun minimal qu'une société doit avoir, et nous avons la une posture qui nie ce minimum de conformisme
En resume, Si je suis un bienpensant, vous êtes un bisounours ! (-:

Écrit par : Straussien | 05/01/2015

Bonjour,

Je viens de regarder ce clip et je ne sais trop quoi en penser. J'espère qu'il alimentera le débat de manière constructive. J'écris ces lignes encore sous le choc de l'assassinat des journalistes de Charlie Hebdo - dont les motivations des auteurs ne sont toujours pas connues - et je repense aux critiques faites au journal après la publication des caricatures de Mahomet. On a alors reproché à Charlie d'alimenter l'"islamophobie" rampante. Je regrette que ce terme soit utilisé avec autant de libéralité. Ce néologisme ne veut rien dire. On serait islamophobe, à en croire certains, quand on critique l'islam ou qu'on s'en moque, ce qui, il me semble, constitue une liberté fondamentale. Il serait bon, pour apaiser le débat, d'inventer un autre terme - ou, plus simplement, de parler d'hostilité à l'égard des musulmans. Car c'est bien l'hostilité qui est condamnable, pas le libre exercice de la pensée...

Fraternellement,

Lévi

Écrit par : Lévi | 07/01/2015

En France c est toujours deux poids deux mesure, on aurait droit de critiquer l islam sans se faire taxer d islamophobe, mais des qu on touche au juifs alors la on est antisémites, ce clip résume très bien le climat actuel qui règne en France , ou i y a une montée puissante de l islamophobie , du racisme et du mépris qu on les politiques en vers les musulmans , ne seriez vous pas jaloux de notre fois ?pourquoi en avez vous si peur ? chacun est libre de penser ce qu'il veut certes mais pas de la à heurter les gens dans leur foie , leur dignité ou leurs façon de s habiller , la France est encore très très loin d avoir compris que la religion musulmane est en passe de devenir la première religion au monde . Dommage , heureusement qu il reste encore des gens pour dénoncer ce que nous musulmans subissons tout les jours , mauvais regards, mépris , racisme constant , agressions et j'en passe, je suis contre la haine , et toute formes d obscurantisme ou même de communautarisme , apprenons juste à nous respecter les uns des autres et a vivre ensemble malgré nos différences , et rétablissons la vérité , voilà notre rôle que l on sois rappeur, écrivain , artiste ou juste un être humain ...

Écrit par : Lila | 12/01/2015

Merci à Lévi et Lila.
L'enjeu est de parvenir à pointer toutes les discriminations, sans entrer dans une concurrence des victimes. L'antisémitisme est réel et l'attentat dramatique de la semaine dernière le rappelle. L'islamophobie est réelle aussi, comme on peut la voir se déchaîner sur les réseaux sociaux ces derniers jours.
Cela ne sert à rien de vouloir entrer dans une course à qui est le plus discriminé. Apprenons plutôt à avoir les yeux ouverts sur chacun, quelles que soient ses convictions. Et oui au RESPECT sans UNIFORMITE. La société française est magnifique pour ça. Quelle chance d'avoir une belle présence musulmane, une belle présence juive, une belle présence protestante, une belle présence catholique, une belle présence athée, et j'en passe! Cultivons cette diversité dans le respect de chacune et chacun. Une laïcité bien pensée y aide. C'est certainement un chantier d'avenir, plus que le "tout sécuritaire" qui ne résoudra rien.

Écrit par : SF | 12/01/2015

Bravo la plus belle propagande pour que se repende Pegiba en France
une telle ignorance de ce qu'est la laïcité
est la lus belle propagande pour le fachisme
je vais le redire pour les limités du cerveaux
la Laïcité c'est :
La tolérance de toute croyance à condition qu'elle n'intervienne pas dans le domaine législatif le respect de l'égalité entre homme et femme le refus des discriminations quellesqu'elles soient,le respect de la liberté d'expression dans les limites définie par les représentants du peuple
ce sois disant artiste n'est qu'un néo nazi de plus qui déverse sa propagande de haine en toute impunité contre la France Libre et éternelle que prônait De Gaulle et le Résistance

Écrit par : SatanJoker | 02/02/2015

Les commentaires sont fermés.