Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2015

Plus de 12.000 inscrits pour Joyce Meyer (Villepinte, 8 mai 2015)

joyce_meyer_web.jpg

Pour Topchrétien.com et Joyce Meyer, c'est déjà un pari gagné: plus de 12.000 personnes se sont inscrites pour assister au FESTIVAL "Vivre pleinement sa vie" à Villepinte (Paris), organisé le 8 mai 2015. Enorme!

Pour celles et ceux qui n'ont pas eu accès à l'article décryptage publié dans Réforme la semaine dernière, le moratoire d'une semaine étant passé, le voici désormais en full text et en accès libre, dans sa version originale avec notes. PDF.

Commentaires

Est-il seulement permis d'être un rien réservé sur cette annonce, ou bien, parée de toutes les vertus, cette dame est-elle un "must", voire une "icone"? Que le simple chiffre d'affluence s'exhibe m'inquiète. Sur un titre pareil – "vivre pleinement sa vie", a-t-elle quelque exclusivité? Que devient la Parole s'il faut se rendre à une audience de cette sorte? J'entends la réponse, marquée de vivacité: personne ne "doit". OK, mais quand donc viendra le temps d'une analyse socio-critique de ces grands événements? Et que devient, au jour le jour, le travail pastoral, modeste, quasi ignoré, celui où il ne suffit pas de "dire"?
Par ailleurs, l'intitulé "vivre sa vie" interpelle quant à ses présupposés, l'équivoque portant précisément sur "quelle vie", et aussi sur le possessif. Nous parlons tous de "notre" vie, au sens descriptif et réflexif. Mais philosophiquement c'est dans le sillage de l'obsession identitaire qu'une sorte de renaissance existentielle fulgure, partout, c'est bien connu.. L'humanisme est en général très fort pour poser la vie comme forcément "mienne" (cf. Histoires de vie, autobiographies, témoignages et confessions). Vie donnée? ou vie finement ciselée, travaillée par soi dans la plus pure tradition de la philosophie grecque, avec le fameux "souci de soi" que la religion chrétienne redoublerait (Foucault)?
Bien équivoque, ce titre. On me dira que c'est un titre et que, donc, il faut "y aller, s'ajouter aux "12000", pour désambiguïser l'équivoque.
Quel dommage, de loin c'est difficile. Il y a les vidéos me répond-on. Alors ça va. Mais bon, je trouve bêtement que la Parole n'a pas besoin de ces mises en scène qui, souvent, l'émotion de l'"être-ensemble" passée, laissent chacun seul, ne sachant que "faire" de "sa" vie. Ou alors se fourvoyant dans le "faire", pour faire "sa" vie.
Désolé de casser l'ambiance, gef

Écrit par : gef | 07/05/2015

Bénédictions!

Écrit par : Guillaume | 07/05/2015

Les commentaires sont fermés.