Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2015

Evangéliques US: elle porte le hijab en solidarité avec les musulmans

larycia-hawkins.jpgLe Wheaton College (Illinois), où j'ai eu l'occasion de faire des recherches en 2000, 2001, 2006 lorsque je travaillais en priorité sur la socio-histoire du protestantisme évangélique états-unien, est considéré comme le "Harvard évangélique". De ce creuset sont sortis de très nombreux pasteurs, théologiens, missionnaires, évangélistes, tel Billy Graham.

Aussi est-il particulièrement significatif de voir que l'une de ses professeures, Larycia Hawkins, ci-contre, a décidé de porter le hijab  jusqu'à Noël en solidarité avec les musulmans américains, actuellement sous forte pression, et humiliés par les déclarations ignobles du démagogue extrémiste Donald Trump.

Lien.

Commentaires

Et cette dame, ignore-elle que les chrétiens se font massivement massacrer par des musulmans au Proche-Orient ? Sait-elle que nous courons le risque de nous faire attaquer avec des armes de destruction massive par les coreligionnaires dont elle se dit solidaire ?
Qu'il faille être solidaire des faibles qui sont menacés, soit. Mais aller jusqu'à défendre une tenue vestimentaire prônée, voire imposée par ceux qui veulent notre mort, non !

Écrit par : Patrick B | 14/12/2015

Erreur terminologique: cette dame ne porte pas le "hidjab", mais le simple "foulard". cf. le site
http://www.asma-lamrabet.com/articles/le-voile-dit-islamique-une-relecture-des-
extrait:
"De prime abord, il serait important de souligner d’emblée ici que le terme de « Hijab » usuellement utilisé ne correspond absolument pas à ce qu’il est sensé désigné, à savoir, le foulard, qui recouvre les cheveux des femmes musulmanes.
Nulle part dans le texte coranique le terme de Hijab ne traduit cette signification et dans la réalité coranique le terme de Hijab dans son interprétation aussi bien sémantique que conceptuelle incarne plutôt l’opposé de ce qu’il est sensé désigné dans la réalité."
gef

Écrit par : gef | 15/12/2015

Réponse à Patrick B: vous faites l'amalgame entre le djihadisme sunnite terroriste, auteur d'atrocités nombreuses ces dernières années (contre chrétiens, chiites, et autres) et l'ensemble des musulmans.
Cette accusation collective est injuste, ne correspond pas à la réalité des choses, il faut absolument l'éviter, sous peine de manquer du respect minimal dû aux centaines de millions de musulmans pacifiques qui vivent sur les 5 continents. DAECH voudrait précisément que "nous" accusions tous les musulmans.
Il faut résister à cela coûte que coûte, sans pour autant tomber dans l'angélisme.
Cette enseignante a souhaité être solidaire des musulmans américains, soumis à forte pression. Elle n'a pas souhaité être solidaire des djihadistes, évidemment. Son choix peut évidemment être contesté, mais il est tout à fait respectable, et même courageux.

Écrit par : SF | 15/12/2015

Réponse à gef : ce que cette enseignante porte est bien un hijab, à savoir un grand foulard qui laisse le visage découvert. Il se différencie du foulard simple/fichu sur la tête, qui ne couvre qu'en partie les cheveux, mais aussi du tchador, qui couvre tout le corps mais laisse le visage visible, et du niqab ou de la burqa, qui couvrent tout le corps ET tout le visage.

Écrit par : SF | 15/12/2015

Oui, "pas d'amalgame" ! Vous faites comme nos politiques et nos journalistes : "pas d'amalgame". Vous ne pouvez pas vous imaginer comme cela est rageant ! Que la majorité des musulmans soit "pacifique" n'a aucune importance. Il y a une minorité croissante de musulmans qui ne veulent pas notre bien. Même parmi les migrants en Allemagne, certains molestent et menacent les chrétiens en affirmant que là où il y a des musulmans s'applique la charia. En 2012 (mais il y en a eu d'autres depuis), il y avait sur les Champs Elysée une manifestation de musulmans scandant à plusieurs reprises "égorge le juif" sans que la police ne réagisse, ni que les politiques ou les journalistes ne s'en émeuvent. D'ailleurs l'événement a été passé sous silence !
Alors pour ma part, je refuse ces provocations permanentes de voilées et de barbus que l'on voit de plus en plus un peu partout maintenant, alors que l'on nous interdit maintenant les crèches et autres symboles religieux là où naguère ils ne posaient aucun problème.
Et en Allemagne, on demande en particulier aux femmes de ne pas se vêtir trop légèrement dans les secteurs où sont accueillis des migrants "pour ne pas provoquer" !
Mais dans quel monde vivons-nous ? Jusqu'où accepterons nous cette soumission à l'islam ?

Écrit par : Patrick B | 16/12/2015

Les commentaires sont fermés.