Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2017

Investiture Trump: devine qui vient prier

Photo_2-3_bis-1.jpgAu petit jeu du "devine qui vient prier..." à l'investiture de Donald Trump, qui aura lieu demain, le pasteur Franklin Graham avait la cote. Gagné! Le fils et héritier du "pasteur de l'Amérique" Billy Graham (toujours en vie, bientôt 99 ans) sera effectivement le religieux le plus en vue lors de la cérémonie d'investiture.

C'est lui qui effectuera la prière publique. Cet évangélique de poids, à la tête de la BGEA et de Samaritan's Purse, n'avait pourtant pas pris officiellement parti pour Donald Trump lors de la campagne, mais ce n'est un secret pour personne qu'il préférait Trump à Clinton. Par ailleurs, on lira avec profit dans Réforme ce joli portrait croisé de deux pasteures du Sud des Etats-Unis, l'une pro-Trump, qui assistera à l'investiture (Paula White), l'autre anti-Trump, Jennifer Butler, qui organisera une marche de protestation (lien vers l'article de Noémie Taylor-Rosner).

18/12/2016

Les meilleurs ennemis: histoire des relations entre USA et Moyen-Orient

CzfNFxTW8AQbpsf.jpgRaconter en bande dessinée les relations entre le Moyen-Orient et les États-Unis depuis leur création, telle est la gageure lancée par David B. et Jean-Pierre Filiu.

Évoluant de la grande Histoire à la petite anecdote, les auteurs de Les meilleurs ennemis (Futuropolis) s'emploient à éclairer l'actualité la plus brûlante de notre monde, par la narration graphique de ce "passé qui ne passe pas". Leur récit est une mise en perspective graphiquement somptueuse, pour mieux comprendre l'histoire politique contemporaine.

Et le tome 3, qui couvre la partie 1984 - 2013, vient de paraître!

Bravo au chercheur Jean-Pierre Filiu pour ce remarquable exercice de pédagogie par l'image, qui éclaire bien des enjeux actuels de la géopolitique des religions.

Lien.

04/12/2016

Joséphine BAKER, de Catel et Bocquet: attention CHEF D'OEUVRE!

9782203088405.jpgSaviez-vous que Joséphine Baker (1906-1975), immense artiste franco-américaine, avait créé autour d'elle et sous sa protection, après la Seconde Guerre Mondiale une "tribu arc-en-ciel" d'enfants adoptés de toutes origines, éduqués dans des religions différentes? Saviez-vous que Joséphine Baker est la seule femme à avoir pris la parole à Washington, le fameux jour de 1963 où Martin Luther King prononça son fameux "I Have A Dream"?

Ces événements à la croisée de la religion et du combat pour la tolérance scandent une vie hors norme, retracée de manière admirable par Catel et Boquet (Casterman) dans un roman graphique exceptionnel, d'une acuité historique et d'une fraîcheur sans pareilles.

 

Mon livre coup de coeur de toute l'année 2016. Et c'est une BD (de 568p)!

26/11/2016

Cliff Barrows (1923-2016)

cliffbillybev.jpgC'est une figure presque légendaire du protestantisme américain, Cliff Barrows (1923-2016) qui s'en est allée au milieu de ce mois.

Pasteur baptiste depuis 1944, proche collaborateur de l'évangéliste Billy Graham depuis 1949, il a marqué l'histoire de la Billy Graham Evangelistic Association durant sept décennies et participé à des centaines de méga-rassemblements d'évangélisation dans le monde entier, où ses talents de chef de choeur et de chantre Gospel ont fait merveille.

 Sur la photo ci-contre, on le distingue à gauche, aux côtés de Billy Graham (au centre) et de George Beverly Shea (1909-2013) à droite, les trois hommes formant un trio emblématique de l'évangélisme états-unien d'après-guerre. Billy Graham, âgé de plus de 98 ans, perd un de ses amis les plus proches.

21/11/2016

Lecture d'EVANGELIQUES EN RESEAU, le livre d'Alex Neff

france, évangéliques, francophonie évangélique, etats-unis, evangelicals, réseaux, réseaux évangéliques, alex neff, l'harmattan, livre, librairie protestanteLes protestants évangéliques français ont développé, de longue date, des relations denses et fraternelles avec leurs coreligionnaires des Etats-Unis. Certes, dans "les plus grandes megachurches évangéliques de France, c'est surtout l'influence africaine et antillaise, plutôt qu'américaine qu'on peut remarquer" (p.16).

 

Mais le rôle des évangéliques des Etats-Unis reste important pour comprendre l'identité et l'essor évangélique en France. Tout le mérite revient à Alex Neff de nous proposer, dans ce livre fouillé et agréable à lire, une excellente synthèse sur les "trajectoires identitaires entre la France et les Etats-Unis".

 

Pour lire la suite, cliquer ici (Blog de la Librairie Protestante).

10/11/2016

Election de Trump: avec le soutien de huit évangéliques blancs sur dix

CM Capture 1.jpgTrump, presbytérien (réformé) non-pratiquant de moeurs légères, n'a évidemment pas été élu sur critères religieux.

Si les évangéliques blancs, qui représentent plus de 20% de l'électorat américain, ont voté en masse pour lui (81%, contre 60% des catholiques blancs, voir tableau ci-contre du Pew Forum), c'est non pour des raisons théologiques ou éthiques (même si elles ont pu marginalement jouer, notamment sur l'avortement), mais d'abord pour des raisons socio-économiques.

Bien plus fragiles économiquement que les fidèles des sideline churches (anciennes églises établies, aujourd'hui en fort déclin), un peu moins bien lotis aussi que les catholiques ou même parfois que les musulmans, les évangéliques blancs ont subi, plus que d'autres, la fragilisation de la petite classe moyenne.

La globalisation néolibérale, avec son cortège de fermetures d'usines et de dumping social, a sinistré nombre de campagnes et de petites villes. Et les évangéliques blancs ont préféré ce qu'ils pensent être un DOMPTEUR de la globalisation, même populiste et démagogue, plutôt qu'un PROMPTEUR de la globalisation à leurs yeux représenté par Hillary Clinton, égérie du libre-échange et de la finance mondialisée.

09/11/2016

Séisme électoral de magnitude 10: Donald Trump élu président des USA

5027851_9_c39e_new-york-ny-november-09-republican_749407299c45af8fc5a976007b71f586.jpg

Très largement soutenue par l'establishment financier, médiatique et politique des Etats-Unis, Hillary Clinton, femme-courage hyper compétente, était partie pour être la prochaine présidente des Etats-Unis.J'avais préparé ma blognote à 2H30 du matin, saluant l'événement, qui aurait été aussi un jalon fort dans la conquête, par les femmes, de la magistrature suprême...

Mais la crise sociale et culturelle aux Etats-Unis était telle que le vote populaire a déjoué tous les pronostics. Le ticket Trump-Pence l'a emporté. C'est une énorme surprise, un gigantesque choc, car jamais un président américain n'a été à ce point peu préparé à gouverner. Et jamais un candidat n'avait manié à ce point le registre ordurier dans une campagne américaine. La démocratie a parlé. Donald Trump sera le prochain locataire du Bureau ovale, et Twitter va chauffer comme jamais.

Ce séisme électoral de magnitude 10 doit inviter chacune et chacun à l'auto-examen. La remise en cause. N'avons nous pas sous-estimé la colère populaire? Ne sommes-nous pas tombés dans le piège du buzz, réduisant Trump à sa caricature, en oubliant trop facilement sa force de travail spectaculaire, et les axes d'une politique néo-protectionniste (pour l'intérieur) et anti-saoudienne (pour l'extérieur) qui méritent mieux que notre seul mépris?

Là-dessus, un des très rares intellectuels français (aimé ou détesté) qui avait perçu cela est Emmanuel Todd (lien), qui voit dans le vote populaire Trump un "recentrage démocratique". L'inquiétude, légitime, ne doit pas nous paralyser. Retroussons-nous les manches, allons sur le terrain avec pragmatisme, au plus près des hommes et des femmes qui souffrent et doutent, et redoublons de créativité et d'énergie pour construire un monde juste et fraternel.

30/10/2016

Les quatre évangélistes

ca061030fee2ac20b712cc036356cb9f-1449399483.jpgGuerre de Sécession, Etats-Unis.

Bloquées par un tir de barrage d'artillerie meurtrier, les troupes yankee s'interrogent. Comment faire taire la batterie de quatre gros canons qui les déciment? Ces canons sont appelés les quatre évangélistes (histoire vraie).

L'occasion pour Raoul Cauvin d'écrire, illustré par son compère Willy Lambil, un savoureux 59e opus de sa série des Tuniques Bleues où l'on croise notamment un pasteur conféréré, artificier des quatre (canons) évangélistes.

Lien.

28/10/2016

La tentation eugéniste revient en force

visual.jpgLe mot eugénisme vient du grec eu (bien) et gennân (engendrer).

Étymologiquement, il signifie «bien naître». Par extension, le terme désigne une doctrine, parfois présentée comme une science, qui vise à améliorer l’espèce humaine en écartant, si possible par la génétique, les plus faibles.

Avec le triomphe de la société de consommation ("je peux tout choisir"), l'eugénisme revient en force aujourd'hui dans les sociétés les plus riches. Quels enjeux pour les protestants évangéliques?

Une réflexion engagée sur un enjeu brûlant, à lire sur le site de Christianisme Aujourd'hui (lien).

21/10/2016

TRUMP, messie politique pour les Born Again blancs?

Evangéliques shift.jpgEn 2011, lorsqu'on demandait aux électeurs de différents "blocs religieux" s'ils estiment qu'un comportement privé immoral empêche une attitude éthique dans un poste officiel, les plus intransigeants étaient les évangéliques blancs. OUI, à leurs yeux, une mauvaise moralité privée décrédibilise la conduite dans les affaires publiques.

Cinq ans plus tard, à cette même question, renversement total. Les évangéliques blancs sont désormais LES PLUS ACCOMMODANTS. Même les non-religieux sont plus stricts. Pour plus de 70% des électeurs blancs évangéliques américains interrogés en 2016, ce n'est pas grave d'être immoral en privé, cela n'empêche en rien une conduite éthique dans les affaires. Ce renversement (cf graphique ci-contre, avec en bleu 2011, en jaune 2016) est à bien des égards stupéfiant, surtout en si peu de temps.

La cause a un nom: TRUMP.

Lire la suite

19/10/2016

Recomposition de la droite chrétienne américaine

CM Capture 1.jpgAlors que la campagne présidentielle américaine n'en finit pas de toucher le fond, avec notamment la révélation de l'étonnante inconscience d'Hillary Clinton dans ses emails, et la consternante brutalité d'un Donald Trump en praticien (autoproclamé!) de l'agression sexuelle, la droite religieuse aux Etats-Unis se recompose.

Les catholiques blancs de droite votent désormais en majorité pour Hillary Clinton.... alors que seuls les évangéliques blancs de droite restent majoritairement attachés à Trump, selon un sondage du 11 octobre (lien). Même si beaucoup de leaders évangéliques se sont désolidarisés de Trump, ce qui est le cas aussi du grand magazine Christianity Today, d'autres facteurs jouent pour expliquer ce soutien.

Des ténors comme James Dobson et Falwell Jr, fans de Trump jusqu'au bout, ont leur part de responsabilité, ainsi qu'un pragmatisme à courte vue, qui voit dans Trump le restaurateur anti-système d'une Amérique prospère...

A quel prix?

Lire à ce sujet l'excellente enquête de Céline Hoyeau dans La Croix (lien).

18/08/2016

Paris Match enquête sur les megachurches américaines

Brigitte-Macron-en-maillot-de-bain-en-une-de-Paris-Match-les-twittos-ironisent_exact540x405_l.jpgA noter dans la livraison de la semaine de Paris Match (n°5308 du 11 au 18 août 2016), avec le couple Macron en couverture, une copieuse enquête sur les megachurches signée Anne-Laure Pineau, qui a eu la gentillesse de citer quelques éléments de réponse que j'ai pu lui apporter à sa demande.

Attention, le titre est trompeur. On parle de "Eglises américaines, phénomène de messe" (p.108 à 108), peut-être pour faire un joli jeu de mot, alors qu'en réalité, le sujet porte sur les Eglises géantes, de type évangélique, qui ne célèbrent jamais la messe, mais un culte. 

Lien.

05/08/2016

Le facteur religieux dans les élections présidentielles américaines

Religions-et-Elections-présidentielles-aux-Etats-Unis-212x300.jpgLes 22 et 23 septembre 2016, se tiendra, à Aix-en-Provence, un colloque international portant sur Religions et élections présidentielles aux Etats-Unis.

Il est permis de se demander si les prochaines élections présidentielles aux États-Unis sont en train de changer durablement les rapports de force et les clivages du vote américain.

 

Pour en savoir plus, cliquer ici (lien).

13/06/2016

Réactions à Orlando: ne pas entrer dans le piège de Daech

9782707186102.JPGL'effroyable tuerie d'Orlando hier (50 morts dans un Night Club LGBT) impose, plus que jamais, un devoir de clarté. Directe et pédagogique. Parce qu'elles analysent, décortiquent et font comprendre, les sciences humaines disposent d'atouts immenses pour cela. Encore faut-il qu'elles parviennent à sortir de leur tour d'ivoire, afin de faire barrage aussi bien à ceux qui "noient le poisson" (confusion) qu'à ceux qui "jettent de l'huile sur le feu" (surenchère).

Aujourd'hui, l'impératif, pour les sociétés pluralistes qui défendent les valeurs de liberté et de responsabilité, est celui-ci: refuser à la fois l'angélisme (il faut nommer, et combattre les liberticides) et le piège mortel de la réponse par l'exclusion, qui fait le jeu des ennemis de la liberté. Se battre pour les libertés et les droits de tous ne devrait pas être négociable, ou à géométrie variable.

Longtemps, l'angélisme s'est avéré une menace aussi grande que la surenchère. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Beaucoup sont sortis de l'angélisme, et ont rejoint les rangs de la surenchère... Attention danger. Quand Trump veut interdire aux musulmans l'accès au sol américain, et que Sarkozy exalte en France les "moeurs chrétiennes" (sic), ils entrent tous deux dans un piège, font exactement ce que Daech veut qu'ils fassent. Ils font des distinctions selon les citoyens en fonction de leur passé ou de leur religion, encouragent la catégorisation et la relégation des minoritaires. Ils nourrissent, sans même s'en rendre compte (?), le jeu des ennemis de la liberté, entrent dans le "piège Daech" (Luizard) et alimentent des ferments de guerre civile.

No Pasaran.

30/05/2016

L'impact de la religion sur la vie quotidienne (enquête)

il_fullxfull.220980336.jpgEn-dehors d'une forte pratique religieuse, est-ce que le fait d'être très croyant et investi dans une religion "fait une différence" dans la vie sociale quotidienne?

Une grande enquête du Pew Forum, publiée le mois dernier, nous indique que les Américains très religieux seraient plus heureux, plus impliqués dans la vie familiale, et plus prompts à faire du volontariat, que que les gens moins religieux.

En revanche, dans des domaines comme l'exercice physique, le recyclage ou les choix de consommation, le fait d'être très religieux ou non ne marque pas de différence, selon l'enquête accessible ici.

Lien.

22/04/2016

Si Moïse était une femme...Harriet Tubman honorée par le Trésor US

Nouveau 20$ bill.jpg

Harriet Tubman (1822-1913) est une des principales figures de mouvement Underground Railroad qui a permis la libération de dizaines de milliers d'esclaves aux Etats-Unis avant l'émancipation de 1863. Ancienne esclave dans l'Etat du Maryland, condition dont elle échappe en 1849, elle a elle-même guidé vers la liberté environ 300 esclaves, au cours de 19 voyages durant lesquels elle a risqué sa vie. Sa tête était mise à prix pour 40.000 dollars...

Proche des Quakers, fervente chrétienne, c'était une femme d'une volonté exceptionnelle. Elle s'est battue avec bravoure durant la Civil War contre les Confédérés, a contribué à l'essor de l'Eglise AME (African Methodist Episcopal Church), s'est engagée pour les droits civiques des Afro-descendants, le vote des femmes, et a développé un home pour personnes âgées afro-américaines.

On la surnomme la "Moïse noire". Le Trésor Américain vient de décider cette semaine qu'elle ornerait désormais le billet de 20 dollars, en remplacement d'Andrew Jackson.

Rarement un billet de banque n'aura à ce point gagné en valeur symbolique.

Lire la suite

21/02/2016

Primaires rép de Caroline du Sud: Trump rafle 33% du vote évangélique

CM Capture 1.jpgLors des primaires républicaines de Caroline du Sud, les tendances déjà repérées se confirment: Trump fait la course en tête. Même dans l'électorat évangélique, a priori peu enthousiaste devant le profil chrétien très peu pratiquant de Trump, la tendance est là: Trump aurait remporté 33% du vote évangélique de Caroline du Sud. Ted Cruz aurait remporté 27% de ce vote, et Rubio 22% du même vote.

Le résultat final de la primaire, tous votes compris, indique un autre tiercé: Trump (1), Rubio (2) et Cruz (3), avec un "mort" sur le champ électoral, Jeb Bush, dont la campagne n'a jamais décollé.

Ces résultats lassent-ils à penser que les évangéliques "font" la victoire de Trump? (lien)

Lire la suite

19/02/2016

La battle Trump-Cruz et l'enjeu du vote évangélique

primaires républicaines 2016,etats-unis,usa,donald trump,ted cruz,nbc,pat robertson,évangéliquesC'est une réalité électorale depuis longtemps aux Etats-Unis: les électeurs évangéliques (près d'un tiers du vote républicain) ne se déterminent pas seulement, dans leur choix, en fonction du degré de ferveur religieuse du candidat. Le pasteur Pat Robertson (Christian Coalition), dans les années 1980, s'en était rendu compte. Il escomptait un full support des born again, il n'eut droit qu'à un peu plus de 10% de leurs votes.

C'est la raison pour laquelle, actuellement, Ted Cruz, bien plus religieux que Trump, ne recueille pourtant pas autant de promesses de vote évangélique en ce début de primaires. Ce n'est pas nécessairement un signe de sécularisation interne du vote évangélique, mais plus sûrement l'indication que Trump incarnerait (pour l'instant?) mieux que Cruz la colère de la classe-moyenne blanche dans la société américaine (en crise) d'aujourd'hui.

Lire la suite

11/02/2016

Primaires du New Hampshire: moindre part du vote évangélique

donald-trump.jpgComme d'habitude aux primaires du New Hampshire, la part évangélique dans la mobilisation électorale républicaine (turn-out) a été bien plus basse qu'en Iowa. Quand 64% des électeurs républicains de l'Iowa, lors de ces primaires 2016, se rattachaient au protestantisme évangélique, cela n'a été le cas que du quart des électeurs républicains du New Hampshire.

Résultat logique: Ted Cruz l'évangélique ultraconservateur est passé premier en Iowa, tandis que Donald Trump l'a largement emporté en New Hampshire. Trump séduirait pour l'instant une grosse majorité de Républicains "peu religieux", tandis que Cruz séduirait beaucoup de Républicains évangéliques...

Lire la suite

02/01/2016

"La fête c'est bien, mais il faut continuer la lutte"

portrait_web_3.pngQu'il est revigorant, en ces lendemains de fête, de commencer l'année 2016 en lisant le "Portrait" (page 20) que l'hebdomadaire protestant Réforme a consacré, grâce au très pertinent Frédérick Casadesus, à la cantatrice américaine Barbara Hendricks.

Cette fille de pasteur, en parlant des gens qui combattent pour l'émancipation, a cette formule piquante: "nous sommes paresseux: nous aimons faire la fête après la lutte; je dis que faire la fête, c'est bien, mais il faut surtout continuer la lutte".

Lien.

17/12/2015

Suspension de la professeure de Wheaton qui porte le hijab

larycia hawkins, évangéliques, islam, wheaton, wheaton college, thomas kidd, états-unis, religion et société en amérique du nordOn a déjà signalé dans ce blog l'ouvrage de référence de Thomas Kidd consacré à l'histoire des relations entre évangéliques américains et islam, de la Révolution jusqu'à nos jours (lien).

Il y souligne notamment que l'islam apparaît comme un repoussoir pour la majorité des évangéliques états-uniens, et une mauvaise religion, perçue comme ne partageant pas le même Dieu.

Confirmation de cette thèse centrale avec la suspension, depuis ce week-end, de Larycia Hawkins, professeure au Wheaton College qui désirait porter le hijab jusqu'à Noël en solidarité avec les musulmans américains (lien).

La raison porte sur ses propos, plus que sur le port du hijab: sa déclaration sur le "même Dieu" partagé par musulmans et chrétiens a choqué beaucoup d'évangéliques. Ce propos contrevenait directement à la doctrine défendue par le Wheaton College, qui stipule que LE Dieu qui sauve est celui du christianisme, au travers de Jésus-Christ, Fils de Dieu et Dieu incarné, mort et ressuscité. Là voilà donc suspendue du jour au lendemain, et en "administrative leave" (siège éjectable). 

Singulier cadeau de Noël pour Mme Hawkins, qui va devoir chercher un nouvel emploi (lien).

14/12/2015

Evangéliques US: elle porte le hijab en solidarité avec les musulmans

larycia-hawkins.jpgLe Wheaton College (Illinois), où j'ai eu l'occasion de faire des recherches en 2000, 2001, 2006 lorsque je travaillais en priorité sur la socio-histoire du protestantisme évangélique états-unien, est considéré comme le "Harvard évangélique". De ce creuset sont sortis de très nombreux pasteurs, théologiens, missionnaires, évangélistes, tel Billy Graham.

Aussi est-il particulièrement significatif de voir que l'une de ses professeures, Larycia Hawkins, ci-contre, a décidé de porter le hijab  jusqu'à Noël en solidarité avec les musulmans américains, actuellement sous forte pression, et humiliés par les déclarations ignobles du démagogue extrémiste Donald Trump.

Lien.

Evangéliques US: elle porte le hijab en solidarité avec les musulmans

larycia-hawkins.jpgLe Wheaton College (Illinois), où j'ai eu l'occasion de faire des recherches en 2000, 2001, 2006 lorsque je travaillais en priorité sur la socio-histoire du protestantisme évangélique états-unien, est considéré comme le "Harvard évangélique". De ce creuset sont sortis de très nombreux pasteurs, théologiens, missionnaires, évangélistes, tel Billy Graham.

Aussi est-il particulièrement significatif de voir que l'une de ses professeures, Larycia Hawkins, ci-contre, a décidé de porter le hijab  jusqu'à Noël en solidarité avec les musulmans américains, actuellement sous forte pression, et humiliés par les déclarations ignobles du démagogue extrémiste Donald Trump.

Lien.

27/10/2015

JO 1968, podium du 200m: au-delà de l'icône, l'enquête historique

a.jpg

La liturgie des droits de l'homme a ses héros et ses images saintes. Mais il ne faut jamais oublier d'exercer son esprit critique. Le podium du 200m, aux Jeux Olympiques de 1968, est entré dans l'Histoire pour le fameux poing levé des deux champions noirs (John Carlos et Tommie Smith), dénonçant le racisme.

Quant au 3e homme, le coureur blanc, on n'y fait pas attention. Voire on le ramène à l'ordre raciste conservateur (d'autant qu'il ne lève pas le poing). Enorme erreur!

Lire la suite

24/10/2015

L'effroyable bilan des drones assassins commandités par Obama

obama_drone.jpgC'est le genre de nouvelle effroyable qui pourtant passe inaperçu. Car on se dit, "de toute façon, il n'y a rien à faire". Et pourtant.... Les informations des "drone papers", révélées il y a quelques jours par l'enquête du site The Intercept, sont accablantes: la supposée première démocratie du monde, les Etats-Unis, a multiplié ces dernières années les assassinats sans jugement, via des milliers de drones tueurs, dans l'illégalité la plus totale et un souverain mépris des droits élémentaires, avec un bilan dramatique d'environ 90% de victimes non-visées.

Les drones tueraient, en moyenne, dix fois plus de civils que les avions américains.

 

Lire la suite

10/10/2015

Juifs et noirs, causes communes (Nicole Lapierre)

9782234060432FS-small146.gifA noter, le 21 octobre prochain, une conférence de Nicole Lapierre, sociologue et anthropologue, sur la lutte pour les droits civiques aux États-Unis, "cause commune des juifs et des noirs". Elle aura lieu au MEDEM (université populaire en plein Paris). 

 

L'occasion de rappeler le grand livre de Nicole Lapierre, Causes communes. Des Juifs et des Noirs, Stock, coll. « Un ordre d'idées », 2011, dont on trouvera une lecture approfondie ici (lien). 

08/09/2015

La véritable taille de l'Afrique

Petit rappel de la véritable taille du continent africain, trop souvent faussée dans nos échelles de représentation (défauts de la projection Mercator). 

Les superficies combinées de la Chine, l'Inde, les Etats-Unis, le Japon, la France et bien d'autres grands pays sont nécessaires pour approcher la taille du géant géopolitique et démographique africain.

Voir carte ci-dessous!

(Blognote) THE TRUE SIZE OF AFRICA.jpg

 

 

29/08/2015

CHARISMA célèbre "40 personnes qui ont changé le monde"

Capture d’écran 2015-08-05 à 14.35.15.pngA titre documentaire, à noter, au chapitre des protestantismes de type charismatique, le très riche numéro spécial anniversaire du grand magazine nord-américain CHARISMA, consacré cet été, à l'occasion des 40 ans du magazine, aux "40 personnes qui ont changé le monde".... sur la base d'une spiritualité évangélique de type pento-charismatique (qui confère un rôle moteur au Saint-Esprit et à ses manifestations miraculeuses).

On notera l'accent très clair sur l'individu (et son charisme...), un très fort américano-centrisme..., mais aussi l'impact social d'une foi agissante, bien loin d'une hyper-spiritualisation qui tendrait à privatiser la piété en la détachant des enjeux intra-mondains.

 Lien.

26/08/2015

Connaissez-vous la Green BIBLE?

Image0004.JPGDans le classique An American Bible (1999, Stanford Univ. press), Paul Gutjahr rappelle que plus de 1700 éditions différentes de la Bible ont scandé l'histoire éditoriale américaine dans le siècle qui a suivi l'Indépendance. Le rythme s'est poursuivi depuis, au gré des évolutions culturelles et sociales.

A l'approche de la COP21 (Conférence mondiale sur le climat), à signaler par exemple la Green Bible, que j'avais découverte en 2008 dans une publicité du magazine Christianity Today (cf. photo ci-contre).

Sortie en 2008, cette Bible d'étude surligne en vert tout ce qui touche à l'environnement, accompagnant le texte de notes et explications.

Une édition de la Bible originale et ambitieuse, appuyée sur la New Revised Standard Version, qui fut assez mal reçue en milieu protestant évangélique, et qui ne s'est pas beaucoup vendue...

Il n'existe aucune traduction ou édition équivalentes en langue française.

12/08/2015

L’Antéchrist chez les évangéliques & fondamentalistes US depuis 1970

 etats-unis,apocalypse,messianisme,antéchrist,sébastien fath,left behind,hal linsay,the late great planet earth,refue française d'études américaines,états-unis,évangéliques,fondamentalistes,millénarismeLoin d’une interprétation purement métaphorique de la figure de l’Antéchrist, les protestants évangéliques la considèrent à la fois comme un «motif apocalyptique» incontournable et comme une personne réelle, prête à intervenir dans l’histoire des hommes, afin d’infliger un maximum de dommages à la cause de Dieu.

 

A découvrir, dans la Revue Française d'Etudes Américaines (n°139, 2014), une analyse socio-historique en 20 pages qui part du best-seller The Late Great Planet Earth jusqu'aux dernières déclinaisons de la série Left Behind, pour découvrir et comprendre une étrange "industrie de l'Apocalypse", American-style

 

Lien.