Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2016

L'impact de la religion sur la vie quotidienne (enquête)

il_fullxfull.220980336.jpgEn-dehors d'une forte pratique religieuse, est-ce que le fait d'être très croyant et investi dans une religion "fait une différence" dans la vie sociale quotidienne?

Une grande enquête du Pew Forum, publiée le mois dernier, nous indique que les Américains très religieux seraient plus heureux, plus impliqués dans la vie familiale, et plus prompts à faire du volontariat, que que les gens moins religieux.

En revanche, dans des domaines comme l'exercice physique, le recyclage ou les choix de consommation, le fait d'être très religieux ou non ne marque pas de différence, selon l'enquête accessible ici.

Lien.

Commentaires

Il ne suffit pas d'être juste "croyant"! Jésus a parlé d'une nouvelle naissance. Et ensuite, la marche chrétienne, cette marche dans et par la foi, se pratique, se nourrit au quotidien (lecture de la Bible, prières, louange, communion fraternelle). Ca me fait toujours bizarre d'entendre cette expression: "croyant mais non-pratiquant" (ou alors juste à Noël et à Pâques et encore...). A quoi cela sert-il??? Il y a tellement de religiosité dans notre monde! La foi, ça se pratique et pas seulement le dimanche, mais chaque jour, en avançant vers le but céleste...et par la grâce de Dieu!

Écrit par : SamuelB | 30/05/2016

Avant d'être une "pratique", la foi est une attitude intérieure, qui bien sûr se traduit. mais pas forcément dans le choix d'achat d'un rasoir ou d'une taie d'oreiller. Quoique... Il faut accepter que, à part certaines options radicalement opposées à la foi, la palette des préférences quotidiennes en termes de consommation est énorme. Moi je m'étonne de voir la planète dite chrétienne pianoter avec fougue sur leur x-phone autant, sinon plus que les autres. Pour le bénévolat, il est possible d'être "croyant" (terme impropre?) et de le critiquer quand il occulte des options politiques d'emploi optimal et sert de cache-misère. Encore une fois, "croire" ne supprime ni le débat, ni les divergences sur nombre de questions. Les convergences ne sont pas dans un programme, une méthodologie de recyclage de déchets, mais dans l'indication renouvelée, non pas de nos exemples de perfection, mais de l'œuvre à salut d'un Dieu qui ne se contente pas d'imposer des étiquettes, des idéologies, des "allant de soi", mais qui renouvelle et fait "voir" (= réfléchir) autrement. fgh

Écrit par : fgh | 31/05/2016

Les commentaires sont fermés.