Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2017

Charles Guillot (1929-2017)

visual.jpgC'est une figure marquante de l'histoire contemporaine du protestantisme évangélique en France qui s'en est allée à 88 ans, le 24 août dernier, en la personne de Charles Guillot.

Formé en théologie réformée, pasteur à partir de 1954, aumônier en Algérie, il s'est particulièrement illustré ensuite dans plusieurs responsabilités radiophoniques, en particulier en tant que président (durant 17 ans) de Rado Evangile. C'est vers les horizons de la francophonie protestante qu'il a consacré ses dernières années d'activité.

Plusieurs médias protestants lui ont rendu hommage, comme sur EvangéliqueInfo (lien).

Voir aussi le billet du pasteur Alain Normand sur le site helvétique de la free (lien).

Commentaires

Je voudrais ici rendre hommage au pasteur Charles Guillot. Mes souvenirs me ramènent un demi-siècle en arrière, quand j'étais un jeune campeur du camp d'adolescents de la Ligue pour la Lecture de la Bible à Sumène, dans le Gard, en 1964 puis 1965. J'entends toujours dans ma tête sa voix au chaud accent méridional nous présenter la Bible chaque soir. C'étaient des moments décisifs pour ma vie. J'ai rencontré là un pasteur qui m'a marqué. Le Breton que j'étais a découvert avec joie des jeunes chrétiens venus de l'Alsace et du Midi.
Est-ce un hasard ? J'ai voulu retourner au Mas, de Sumène, durant l'été 2015. La propriété avait été vendue par la Ligue qui ne pouvait plus faire face aux lourds travaux de rénovation. Le Mas venait d'être transformé en hôtel, sous le nom de Ranc de Bannes. Nous y avons trouvé, mon épouse et moi, plus de confort, une piscine, et toujours pas de clim. Mais l'âme du lieu avait changé. Le décor hispano-mauresque de la chambre tranchait avec la sobriété emprunte de foi que j'avais connue. Manquaient les cantiques, les rires des jeunes, et une voix chaude qui parlait de l'essentiel.

Écrit par : Jean-Yves Carluer | 06/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.