Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2018

Crise au Congo RDC et rôle des Eglises

Capture d’écran 2018-01-26 à 00.08.07.pngAlors que le Congo RDC est confronté à des troubles liés à l'incertitude électorale et au maintien au pouvoir hors mandat du président Joseph Kabila (1), les Eglises s'agitent. L'Eglise catholique et l'Eglise du Christ au Congo (qui chapeaute de nombreuses Eglises protestantes) interpellent, à des degrés divers, le pouvoir en place.

Ce dernier est quant à lui tenté d'instrumentaliser les Eglises de Réveil, dernières implantées, et plus vulnérables aux dérives populistes ou clientélistes. Un article bien senti du site la Libre Afrique nous permet de sourcer ces enjeux et ces tentatives du pouvoir, face à des pasteurs interloqués devant les "deniers de Juda" qu'on leur propose, selon l'article. Lien.

(1) Au pouvoir depuis 2001, le deuxième et dernier mandat du président Kabila a pris fin le 20 décembre 2016. La Constitution de la RDC empêche le président de briguer un troisième mandat, mais lui permet de rester en poste jusqu’à l’installation d’un successeur élu.

Commentaires

Cher Sébastien,
Cela n'a rien à voir avec cet article ! J'ai lu celui paru dans Réforme et je ne suis pas d'accord avec toi ! Je m'explique ! Il est évidemment nécessaire que les églises s'occupent des migrants, cela fait partie de leur vocation. Mais pourquoi opposer ceux qui pointent les questions bioéthiques ? Il y de la place pour tout le monde ! Et en ce qui concerne la bioéthique il en va de qui est l'homme, de sa nature ! Voir l'instrumentalisation qu'impliquent GPA, PMA et tout ce qui tourne autour me paraît très préoccupant !

Écrit par : Françoise Pillon | 27/01/2018

Chère Françoise,

Je ne comprends pas cette réaction.

-Ce texte se réfère à la crise au Congo RDC, pas à la bioéthique ou à la crise des migrants.

-Quant à ma chronique dans Réforme, elle se réfère à l'industrie d'armement. Elle ne critique absolument pas le fait que les Eglises s'expriment sur la bioéthique. Elle signale simplement cette réalité: les Eglises semblent se désintéresser largement du business des armes, alors qu'il y a AUSSI des enjeux éthiques dans ce domaine

Écrit par : SF | 28/01/2018

Cher Sébastien,

Ma réaction n’avait en effet rien à voir avec ton texte, comme je le dis d’entrée mais je n’en savais pas où l’écrire car je n’en suis pas sûre d’avoir encore les bonnes coordonnées. Pour ta chronique, j’ai vraiment eu le sentiment que tu étais agacé par le fait que les églises parlent tant de bioéthique en laissant de côté d’autres problèmes, notamment celui que tu soulèves. Désolée d’avoir mal compris.

Écrit par : Pillon Françoise | 01/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.