Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2018

Etats-Unis: trumpisme en hausse chez les white Evangelicals

Trump FalwellAlors que les nuages s'amoncèlent toujours plus sur Donald Trump, poursuivi par plusieurs femmes, dont l'actrice pornographique Stormy Daniels, pour des frasques sexuelles et des arrangements financiers hasardeux, notons ceci: depuis la révélation récente de l'affaire Stormy Daniels (la plus gênante pour le président américain), le soutien dont Trump bénéficie de la part des évangéliques blancs des Etats-Unis a augmenté. Oui, on a bien lu, augmenté.

De 72% de soutien en janvier, Trump est passé à 78% de soutien évangélique blanc en mars 2018 après la révélation du scandale sexuel, d'après le très sérieux institut Pew. L'exact opposé de la tendance observée chez les évangéliques noirs, très anti-Trump.

Le temps paraît bien loin où les white Evangelicals états-uniens attendaient majoritairement de leur chef de l'Etat vertu privée et vertu publique.

Lien.

Commentaires

trumpisme rime avec tropisme...

Écrit par : Rey Marc | 27/03/2018

Ma femme, qui est américaine, en France depuis +40 ans, et naturalisée française est restée au lit ...de stupeur le matin où elle a appris l'élection de D.T.....elle qui votait tjs républicain avait voté Hilary a contre cœur
Sa sœur, et quelques cousines votent tjs D.T... eux qui sont à cheval sur la morale, et pas d'alcool, pas de danse etc...vous voyez le portrait....apparemment D.T ne les gêne pas, et elles fréquentent de "bonnes Eglises"...c'est incompréhensible
Amitié

Écrit par : PhilippeF | 28/03/2018

Bonjour M. Fath, merci pour cet article édifiant.
C’est absolument stupéfiant ! Comment cela peut-t-il s’expliquer ?

Sinon, dans la même idée, à lire cet excellent article publié le 4 février 2018 et intitulé "Comment peut-on être un évangélique sous Donald Trump ?"
Lequel article souligne que sous Barack Obama, les évangéliques blancs faisaient de la vie privée des politiciens un marqueur essentiel. Aujourd’hui, sous Donald Trump, une majorité d’entre eux dit ne pas s’en soucier. Hypocrisie ? Opportunisme, explique le chroniqueur évangélique Michael Gerson, ex-conseiller de George W. Bush. « La droite religieuse est devenue un groupe d’intérêts qui cherche à tirer avantage de son homme fort. Ses prophètes sont devenus des clients, ses prêtres des acolytes. Ces évangéliques de cour participent à la dérégulation morale de la vie politique ».
http://blog.lesoir.be/lalibertesinonrien/2018/02/04/comment-peut-on-etre-un-evangelique-sous-donald-trump/

Fraternellement,
Pep's

Écrit par : Pepscafe | 28/03/2018

Merci pour cet éclairage vraiment stupéfiant et assez inquiétant.
Pour ma part, je pense que ca illustre une lame sociologique très profonde dans le mouvement évangélique dont une des facettes est un rapport très particulier et relatif sur la moralité (notamment le rapport à la vérité et rapport entre dire et faire). En fait le centre d'intérêt ou le point focal est tout-à-fait ailleurs. C'est le signe d'une radicalisation idéologique et religieuse.

Écrit par : Emmanuel | 30/03/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.