Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2009

Essor évangélique : gare aux surenchères (suite et fin)

 

images.jpegJe viens de prendre connaissance d'une mise au point postée par Paul Ohlott à la suite de ma note du 10 novembre 2009.

 

Cette mise au point est utile, car elle permet d'aller un peu plus loin dans l'analyse.

Je vous invite à la lire, puis à cliquer ci-dessous.

 


 

 

La réaction de Paul Ohlott est compréhensible et je prends acte de ses arguments.

 

images-2.jpegIl déroule six points que je reprendrai brièvement, pour clore paisiblement la polémique.

 

-Sur le premier point, la frontière entre "article" et "communiqué de presse" est très ténue dans le cas du papier cité, surtout si l'on considère l'usage intensif du mailing pour promouvoir le dit document.

 

-Sur le second point, je maintiens que titrer sur "Les évangéliques prennent les rênes du protestantisme" est une extrapolation et une opinion personnelle, pas un fait établi.

 

-Sur le troisième point, "publiciste" veut dire, selon le Dictionnaire de la langue française, entre autres, "journaliste" et "publicitaire".

 

Paul Ohlott étant à la fois journaliste et chargé de la promotion du PRC, le qualifier de "publiciste" n'a rien d'erroné (du reste, le terme de "publiciste" n'a rien d'une injure).

 

-Sur le quatrième point, le PRC se positionne bel et bien sur une ligne qui s'inspire de la Droite chrétienne américaine, et ce n'est nullement de la désinformation que de constater ce fait (voir mon commentaire daté du 11/11//09 à la note du 10 novembre, signé SF).

 

- Sur l'affaire malgache (cinquième point), je ne prends aucun parti.

J'observe simplement que lorsqu'un leader provoque une émeute afin de faire pression sur un président élu pour qu'il remette ses pouvoirs à l'armée, cela s'appelle un putsch ou une tentative de pusch, que cela plaise ou non.

 

-Sur le 6e et dernier point, en revanche, Paul Ohlott a parfaitement raison de souligner un élément qui m'avait échappé: son erreur concernant l'évaluation statistique qu'on m'attribue ne vient pas de lui... mais de Jean Mercier, dans La Vie.

 

Paul Ohlott a repris de bonne foi, me concernant, une info donnée par Jean Mercier.

Je présente donc à Paul Ohlott mes excuses pour lui avoir attribué, sur ce point précis, une intention de déformer qui n'est pas fondée.

 

J'aurais dû lire en détail plus tôt cet article de La Vie (partie d'un gros dossier que j'ai mentionné rapidement sur mon blog le 24 octobre), et je me serais alors rendu compte que la fourchette statistique qu'on m'attribue par erreur vient en réalité de cette citation de La Vie.

 

Cela dit, sur le fond, que ce soit Paul Ohlott ou Jean Mercier qui soient à l'origine de l'erreur de citation, cela reste une erreur de citation: je maintiens que je n'ai jamais dit en interview, ni écrit dans un article, que la fourchette statistique évangélique française pouvait aller jusqu'à 600.000 personnes.


Je suis chercheur. Mes textes, nombreux, sont accessibles.

Il suffit de les consulter pour s'apercevoir que j'ai toujours, depuis 2005, plaidé pour une hypothèse "basse" de 400.000 fidèles, en l'attente d'une révision statistique qui interviendra l'an prochain.

 

 

images-1.jpegJean-Paul Willaime, dans un interview au journal Le Monde le 30 octobre 2009, reprend d'ailleurs cette fourchette quand il me cite, faisant preuve au passage de sa parfaite déontologie (1).

 

Cela s'appelle : vérifier ses sources plutôt que citer le journaliste qui affirme citer untel sans guillemets...

 

 

Je rêve qu'une telle déontologie soit à l'avenir davantage respectée par la totalité de la noble corporation des journalistes et publicistes de tous bords, de Réforme à La Vie en passant par Le Monde et L'actu chrétienne....

 

Unknown.jpeg

 

Même si cet espoir est sans doute une "erreur de jeunesse"...?

 

 

 

(1) Citation du journal Le Monde (30/10/2009): "le chercheur Sébastien Fath estime à 400 000 le nombre de fidèles évangéliques"

 

 

Commentaires

Ajout du 12 novembre :

Je prends acte des excuses de Sébastien Fath et les accepte. En outre, je prends bonne note de son évaluation scientifique concernant le nombre de protestants évangéliques en France.

Néanmoins, je tiens à diffuser une nouvelle mise au point, concernant sa réponse argumentée à ma réaction du 11 novembre :

http://actu-chretienne.blogdirigeant.com/2009/11/11/desinformation-et-surenchere-reponse-a-sebastien-fath/

Écrit par : Paul OHLOTT | 12/11/2009

Bonjour M. Fath,
J’ai lu attentivement les divers échanges qui se sont tenus entre vous-même et M. Ohlott.
La déontologie dont vous faites preuve dans tous vos écrits est manifeste, et j’éprouve toujours beaucoup de plaisir à vous lire. Le terme le plus approprié que j’utiliserai pour décrire votre travail est équilibre, ce qui manque « encore » à la jeunesse de M. Ohlott.

Ces quelques mots pour vous encourager à suivre votre ligne scientifique et informative, dans la foi et le respect dont vous faites preuve depuis plusieurs années.
Cordialement
12 novembre 2009
DA

Écrit par : DA | 12/11/2009

Houlala Monsieur Fath je vous trouve trop gentil sur ce coup.

Méfiez-vous davantage. Tout le monde sait bien que le PRC n'a rien d'un parti politique. Leur discours est infrapolitique (je dirais même infraneuronal: c'est du vent, du vide).

En réalité, c'est une machine d'auto-promotion, essentiellement sur le Web, pour des petits chefs charismatiques qui s'en servent comme tremplin, en tablant sur la naïveté (souvent insontable) des évangéliques.

Vous ne devriez pas vous excuser comme cela devant P.O., qui ne le mérite pas vraiment avec ses méthodes à la "pousse-toi-là que j'my mette". Je suis sûr qu'il est ravi que vous lui répondiez, cela lui donne de l'importance.

Je suis moi-même étudiant, protestant, et peut-être même de sensibilité évangélique.

Mais on va dire que si des zozos comme ceux du PRC venaient à faire la pluie et le beau temps chez les évangéliques (et ne parlons même pas des autres protestants), il serait temps de fuir sur une nouvelle Arche de Noé!

Écrit par : Alain F | 12/11/2009

Réponse à Alain F

Vous y allez trop fort.

Comme j'avais attribué à P.O. une déformation statistique intentionnelle qui ne venait pas de lui, mais d'un journaliste tiers (erreur que P.O aurait évité s'il s'était renseigné directement auprès de la bonne source), il était naturel que je m'excuse: c'est la moindre des choses.

Pour le reste, il faut éviter les procès d'intention et juger sur pièce, en évitant (vous avez raison sur ce point) la naïveté qui consiste à prendre pour argent comptant ce qu'affirment les responsables, mais en se gardant aussi de l'agressivité venimeuse.

Écrit par : SF | 13/11/2009

Sébastien, la discussion sur le nombre d'évangéliques en france est un peu stérile... et le dernier intervenant, en particulier me parait vraiment dépassé ce qu'il convient de dire. La prétention à critiquer la naïveté des chrétiens charismatiques est proprement diffamatoire. On ne peut qu'apprécier le fait de s'excuser lorsqu'on a été un peu hâtif dans son jugement.

Écrit par : Richard vandenbroucque | 14/11/2009

Il est certain, comme Alain F, le signale, que les méthodes d'autopromotion dont est coutumier Paul Ohlott portent un discrédit réel sur sa personne et ses motivations. Mais son extrême jeunesse peut être considérée comme une excuse, comme le signale à son tour DA.
Etant largement son aîné, donc sans doute guéri de mes erreurs de jeunesse, je ne porterai pas de jugement sur les méthodes et le personnage. Cependant j'appelerai ses aînés qui l'encadrent dans ses fonctions "rédactionnelles" et "politiques" à prendre conscience du danger auquel ils l'exposent en ne modérant pas cette ambition qui apparaît à beaucoup comme un égo surdimentionné et sans réel fondement. L'ambition est une qualité mais jusqu'à quelle limite ?

On présente souvent Paul Ohlott comme un journaliste, mot qui définit selon le dictionnaire celui qui écrit dans un journal ou anime des émissions télévisées. Ce serait ignorer que le titre de journaliste est régi prioritairement par une carte professionnelle dont il n'est pas certain que relèvent les titres auxquels contribue Paul Ohlott. Mais je n'en sais rien et même ils en relevaient, cela ferait-il la preuve des qualités journalistiques de ce jeune homme ? Son site, L'essentiel de l'Actualité Chrétienne, m'en fait douter : il ne relate que les maigres nouvelles de son petit réseau en niant de fait par son titre réducteur toute activité valable chez les autres composantes de la chrétienté. Bel exemple d'objectivité journalistique !
Il n'y a pas si longtemps, Paul Ohlott signait ses communiqués de ses deux casquettes - journaliste et attaché de presse - ce qui n'est, aux yeux de la profession, absolument pas compatible. Il est vrai qu'il a renoncé depuis quelques mois à ce cumul de fonctions. Mais il en cumule d'autres, qui ne sont pas forcément plus compatibles avec des fonctions journalistiques. LE PRC par exemple.
Comme le signale Alain F, ce n'est qu'une petite nébuleuse sans grand intérêt qui réunit des rêveurs, des mystiques et, hélas, quelques personnes qui ont besoin de reconnaissance. Il n'y en a pas qu'au PRC, donc gardons-nous de leur jeter la pierre !
Cela n'empêche que ce n'est qu'un feu de paille. En 2012, il serait très étonnant que le PRC présente un candidat aux présidentielles. Paul Ohlott ne sera pas Premier Ministre dans un avenir proche, même s'il s'attache à cumuler les fonctions de vice-président, conseiller national, directeur de la communication, journaliste et attaché de presse. Le cumul des mandats ou le verrou de la démocratie !
En résumé, car il faut bien conclure, ce culte de la personnalité jette un réel discrédit sur les supports et associations concernées, ce qui n'est pas insurmontable, étant donné les audiences limitées et "endogamiques" qu'ils représentent.
On a déjà vu, dans les milieux évangéliques comme dans bien d'autres cénacles, les mêmes travers, chez des jeunes et des beaucoup moins jeunes. Tout ceci est finalement très humain... Mais pas très spirituel. Or n'est-ce pas là-dessus que l'opinion et donc les "vrais" médias attendent les chrétiens au tournant ?

Écrit par : guylain forget | 08/01/2010

Honte à vous Gislain Forget! Et honte à vous sébastien Fath!
Votre venin contre Paul Ohlott n'atteindra que vous mêmes. cela suffit, cela suffit!
Paul Ohlott n'est pas parfait mais il a reçu une onction du Saint Esprit. Il fait l'oeuvre de Dieu et il le fait bien. Un journaliste de Témoignage Chrétien (qui sait mieux de quoi il parle qe vous) l'a confirmé. Il a pris sa défense. C'est un excellent journaliste!
Vous faite l'oe l'oeuvre du Diable en persistant à critiquer Paul Ohlott. Changez de conduite, cessez d'attaquer les oints de Dieu, ou assumez les conséquences! Maudits soient ceux qui s'en prennent aux oints du Seigneur

Écrit par : ElieT | 11/01/2010

Question "oints de Dieu", comme en témoignent les commentaires encouragés puisque non censurés aux articles souvent limites de ce site, je ne crois pas Monsieur ElieT que l'onction du Saint Esprit soit de la partie.

Plus de trois ans après cette conversation, les fruits sur le site Actualité-chrétienne nous montrent surtout des querelles, des insultes et autre joyeusetés.

Si nous reconnaissons à l'homme un certain talent, nous continuons à nous interroger sur les options spirituelles de Mr Ohloot, la qualité journalistique de son initiative, ses objectifs, et surtout les origines où il puis ses sources.

Certainement pas à ce que nous croyons être le Paradis; Alors, le Saint Esprit...

Écrit par : Paloque-Berges | 18/07/2013

Les commentaires sont fermés.