Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2009

"Le réveil des protestants" par Jean-Paul Willaime

JP.WILLAIME.jpgOn se souvient d'un  numéro retentissant du Nouvel Observateur, il y a quelques années, sur "les évangéliques, la secte qui veut conquérir le monde" (sic).

Les temps changent.

 

Au travers d'un long interview accordé cette semaine dans ce même hebdomadaire par Jean-Paul Willaime, expert en la matière, un tableau bien plus objectif et nuancé nous est proposé des forces vives du protestantisme aujourd'hui.


 

Déjà auteur d'un entretien, et d'une ample tribune, dans Le Monde, Jean-Paul Willaime développe ici des propos ciblés sur le protestantisme.

 

Il explique avec clarté et précision les raisons du "réveil du protestantisme", marqué par une certaine croissance démographique liée à la poussée évangélique, qu'il prend soin de situer dans la perspective de l'histoire longue: l'héritage évangélique remonte au XVIe siècle, et ne se réduit pas, loin s'en faut, à un clonage américain.

 

 

"Fonction de réassurance personnelle et sociale"

 

Il cite au passage le "très beau travail" (je confirme) que Jean-Claude Girondin a consacré aux églises antillaises de région parisienne, soulignant combien les églises évangéliques peuvent occuper une "fonctions de réassurance personnelle et sociale".

 

Il évoque également les débats autour de la FPF et du CNEF (Conseil National des Evangéliques de France), et développe une analyse pénétrante des enjeux du multiculturalisme dans la République française actuelle.

 

Un entretien à lire, à citer et à archiver!

 

Il est actuellement en accès libre sur le site du Nouvel Observateur: cliquer ici

Commentaires

Je suis content que les évangélico-protestants (vous remarquez comme je parle bien "universitaire"... ça vaut bien "luthéro-réformé") soient considérés comme autre chose qu'une secte, mais je trouve que l'article n'évite pas d'autres poncifs :

- conscience ( ? ) d'un rapport spécifique à l'histoire ( ? )
- référence permanente à la bible (je ne vois pas comment un scientifique peut considérer la bible comme "disant" quelque chose, hors nous sommes bien dans le cadre d'un discours qui se veut objectif, non ? )...

À tout le moins, ces éléments mériteraient d'être mieux argumentés ou décrits, au lieu d'être présentés comme des données d'évidence.

Par contre je retrouve assez bien les différences de conception des églises (englobantes, oecuménisme, etc). Et alors que ces conceptions sont souvent diamétralement opposés, les deux communautés prétendent être en référence avec la bible, d'où les doutes que l'on peut avoir.

Excellentes remarques sur la construction de la société et de la dignité humaine.

Merci.

Écrit par : Istas | 20/12/2009

Réponse à Istas

Merci pour ces remarques. Ce serait à Jean-Paul Willaime de vous répondre... Mais comme c'est moi qui ai publié ce post, je me permets de rappeler que cet interview de JPW dans l'Obs est issu d'un entretien plus long.

C'est déjà un "miracle" (laïque!) d'aboutir à un script publié aussi long.... D'habitude, on tronque encore bien plus que cela.

Cela dit, le propos de JPW a tout de même été fort raccourci, ce qui peut expliquer une partie de la frustration que vous ressentez: quand on tronque et résume, forcément, des nuances, des argumentations passent à l'as.

Mais cela reste un entretien qui fait date, sur le protestantisme, et dans l'hebdo généraliste le plus lu de France.

JE partage enfin votre appréciation sur l'excellence des remarques de JPW sur le thème de multiculturalisme et République. Nous reviendrons sur ces thématiques dans ce blog.

Écrit par : SF | 20/12/2009

Les commentaires sont fermés.